Shouro Jidai

L'époque des clochers
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une Humaine et une pot de colle (pv kei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Une Humaine et une pot de colle (pv kei) Dim 16 Mar - 15:21


Elle se réveilla un Dimanche à 9 heures, se leva de son lit durement, pris une petite douche matinale, et son petit déjeuner composé de pain tartiné à la confiture, du jus d'orange et du lait, puis elle remplis l'assiette du chat avec de la viande. Elle regarda son calendrier et remarqua qu'il ne restait que quelques jours et que ce serait les vacances d'été. Elle fut surprise car non seulement le temps passait vite et c'était déjà l'été, mais ça faisait aussi quatre mois qu'elle vint sur cette île, et trois mois qu'elle s'inscrit dans l'Académie... Elle se disait donc qu'il faudrait bien fêter ça, du genre, passer la journée dans un endroit qu'elle n'avait pas encore visité sur cette île, par contre, elle avait pratiquement visité tout les endroits, mis-à-part la Forêts Noire et le Passage Interdit, qu'elle trouvaient peu sécurisés et la ville Nador et quelques endroits dans le territoire sauvage, comme les monts enneigés et Lagon... Lagon? Pourquoi pas visiter cet endroit, il avait l'air sympa, et parfait pour cette chaleur presque insupportable, ça y'est, elle était décidée, mais par contre, aller à la plage avec Yutsuki...

Elle le regarda un moment, il avait l'air de s'amuser sur le canapé, endormis. Elle décida de ne pas le perturber et s'en aller seule, de toute façon, il détestait l'eau. Après avoir pris son repas à midi, elle se prépara pour son petit voyage, elle prit son sac et le remplit avec tout ce dont elle en avait besoin: serviette, bouteille d'eau,son épée courte...etc. Comme tenue, elle porte un maillot deux pièces avec un paréo bleu et un chapeau de paille décoré d'un nœud bleu, sans oublier une sandale blanche. Dès qu'elle fut préparée, elle quitta l'académie à 13 heures, se dirigeant vers Lagon, un territoire sauvage de cette île.

Arrivée là-bas, elle s'installa près d'une roche, où elle mit son sac, et s'assit sur cette roche, regardant la mer et ses mouvements. Dix minutes après, elle tournait son regard et remarquait qu'elle était seule dans cet endroit, elle aimait la solitude, mais elle n'aimait pas le silence qui régnait cette plage. Elle fit donc comme-ci elle n'avait rien remarqué et continua d'observer la mer. Elle retira son paréo et son chapeau et les mit dans son sac pour se baigner un peu. Dans l'eau elle était, le contact qu'elle avait avec l'eau était... bien on peut dire, elle aurait aimé y rester un peu mais dut à son inquiétude, elle devait y sortir, pour vérifier que ses affaires n'ont pas été volé où quelque chose comme ça. Arrivant près de la roche, elle vit que rien n'a été volé ou quelque chose comme ça, cette inquiétude ne servait à rien à la fin, comme c'est déjà dit, elle n'aimait pas confiance au silence et elle n'y faisait pas confiance. Elle prit sa serviette pour se sécher avec, et le remit dans son sac, elle pensait qu'elle devrait la cacher entre deux roches pour plus de sécurité... Bref, elle chercha deux roches, ps trop grande, pas trop petites, et elle en trouva pour réinstaller ses affaires là-bas, elle se trouvaient près d'un palmier "Parfait!" se dit-elle. Elle mit ses affaires entre les deux roches, et remarqua que ça se trouvait un peu trop loin de l'eau, mais se disait que ce ne serait pas trop grave, à ces temps-ci, tout le monde était occupé. Elle avança lentement en direction de l'eau, et c'était quand deux bras l'ont attrapés de derrière, l'empêchant de bouger. "Des agresseurs!". Ils étaient plusieurs, quatre personnes normalement, l'un l'attrapaient, l'autre était en face d'elle, il avait un couteau dans la main, ayant l'air menaçant, et deux autres personnes. Ils discutaient, Mizutomo, essaya de se calmer, les écouter, et de trouver une solution pour s’échapper.

-"Héhé! Elle est trop jeune, parfait!"

-"J'aimerais bien m'amuser avec un moment"

-"N'oublie pas qu'on doit la vendre en bon état haha!"

Dès qu'elle entendit le mot "vendre" des pensées noires lui vinrent à la tête, elle détestaient ceux qui faisaient des crimes pareilles: Des personnes qui kidnappaient des personnes pour les vendre à des personnes dans un marché, tout ça pour de l'argent! Elle avait agis, tout simplement agis, elle avait pris le risque, même si elle obligeaient l'un de la lâcher et que l'autre la tue, enfin, il ne prendrait pas le risque, c'était ce qu'elle pensait. Elle lui donna un assez fort coup de coude dans les côtes de celui qui  la tenait dans ses bras, elle tenta de fuir mais deux d'entre eux, chacun lui tenait un bras, celui qui avait un couteau la regarda d'en face en ayant un sourire moqueur.

-"Très agressive, j'aime bien ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Une Humaine et une pot de colle (pv kei) Dim 16 Mar - 21:32

Dimanche. Onze heures du matin. J'ouvrais seulement les yeux, qui furent éblouis par les rayons du soleil. Je dus me les frotter plusieurs fois pour voir si j'étais bel et bien réveillée. Moi qui m'attendais à me trouver au même endroit que la veille, eh ben je me mettais bien le doigt dans l'oeil ! Les deux lieux n'avaient rien de comparables et étaient radicalement différents ! Je m'étais endormie dans une chambre d'auberge avec l'homme chat sous sa forme animale et voilà que je me retrouvais à la plage ! Il y avait forcément une explication rationnelle à tout ça... Je décida de me lever pour mener mon enquête et je découvris une autre surprise. Mes vêtements étaient loin de ceux que je portais habituellement. Ceux que j'affichais actuellement était trop féminin pour être les miens ! Un bustier noir qui laissait voir mon ventre et une jupe plissée rouge à carreaux. Pas de veste ni chaussures pour couronner le tout.. C'était une blague ..? Si s'en était une, ce n'était pas drôle du tout !! Je n'avais même pas mon sac fourre tout... Je ne savais même pas où je me trouvais, excepté que j'étais à la plage. Je soupira longuement. Désespérée de mon cas. Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire ? La civilisation était sûrement à des kilomètres et des kilomètres de là... Ce n'est qu'en me morfondant que je remarqua un petit bout de papier dans la poche de ma jupe. Je le déplia pour lire ceci:

Ma chère Kei chan,
Si tu lis ce mot c'est que tu es enfin réveillée. Pour t'apprendre à te débrouiller seule -puisque tu me dis souvent que tu en ais capable- tu resteras sur cette plage pendant quatre jours. Je viendrais te chercher passé ce délai. Tâches de ne pas mourir de faim d'ici là.
Ton petit chat adorée Wink

PS: La tenue est juste pour mon plaisir personnel.


Ce sale petit.... !!!! Il allait m'entendre quand je le reverrai !! Ce n'était pas une, ni deux décharges qu'il allaient se prendre mais des dizaines ! Il allait me le payer ! Comment pouvait il me laisser ici sans mes affaires et dans cette tenue ?! Tenue qui était juste pour son plaisir personnel en plus... Je vais lui prouver que je sais me débrouiller toute seule pendant quatre jours, et à mon retour il morflera ! Il allait devoir faire preuve d'imagination pour se faire pardonner! Enfin... Ce n'était pas en rageant intérieurement que je vais me sortir d'ici.. Au moins, il ne pleuvait pas. C'était ça de prit. Bon. Faisons un petit tour du propriétaire, histoire de repérer si il y avait de quoi manger, boire et où dormir en cas de mauvais temps. Je me mis donc en marche, tranquillement. Quatre jours c'était long. Autant prendre son temps.

Cependant, alors que je pensais être toute seule sur cette grande plage, j'entendis des voix d'hommes. Au moins trois. Je m'approcha silencieusement, le sable amortissant le bruit de mes pas. Je me cacha derrière un rocher pour écouter leur conversation et observer de loin. Il y avait une gamine qui semblait avoir douze ans et quatre hommes d'âges mûrs qui pourraient être son père. Deux d'entre eux tenaient la jeune fille par les poignets et semblaient ne pas lui vouloir du bien. Et mon impression se confirma en entendant le terme "vente". Même dans un coin aussi reculé il y avait des chercheurs de marchandises humaines.. S'en était désespérant.. La gamine sembla ne pas apprécier qu'on la considère comme un futur produit puisqu'elle se défendit. Même si sa tentative se termina par un échec. Celui qui paraissait être le chef de la bande se planta devant elle, la menaçant d'un couteau. Je ne pouvais pas vraiment laisser cette pauvre enfant se faire emmener par quatre pauvres mecs qui ne méritaient même pas qu'on s'intéresse à eux.. C'était encore me mettre dans les ennuis mais je n'avais pas vraiment le choix là. Je finis donc par sortir de ma cachette, les deux mains visibles et je m'approcha d'eux avec un sourire:

- "On s'amuse bien ici on dirait. Je peux me joindre à vous ? Pour être honnête je me suis un peu perdue, héhé..."

- "C'est notre jour de chance chef !"

Arrivée à leur hauteur, le premier s'écroula au sol sans signe apparent de blessure. Je m'approcha du "chef" en ajoutant:

- "Non je crois pas que ce soit votre jour de chance, désolée les gars."

Juste en le frôlant, j'attrapai son couteau avant qu'il ne s'écroule à son tour. Deux de moins. Je me tourna vers les deux autres, en pointant l'arme fraîchement décroché. Bien sur, le patron à terre, les subordonnés ne pouvaient que prendre la fuite sans demander leur reste. Et voilà, problème réglé en deux en trois mouvements et sans blessures s'il vous plait. Qui n'est pas capable de se débrouiller seule hien ?! Je me tourna ensuite vers la gamine:

- "Ça va ? Tu ne devrais pas traîner ici toute seule. Je crois pas que ce soit un endroit pour les enfants."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une Humaine et une pot de colle (pv kei) Mar 18 Mar - 21:04


C'était un après-midi, Miztomo se trouvait dans une plage à Lagon, où il n' avait pas vraiment grand monde, plutôt dire... personne. Elle était venue s'amuser à un Dimanche pour "fêter" ses quatre mois dans cette île, mais le malheur avait frappé à la porte: Elle était entourée d'une bande d'hommes qui désirait l'agresser, plutôt dire... la kidnapper et la vendre. Bien sûr, Mizutomo résista, mais c'était un échec, et le "chef" de la bande la regarda d'en face, avec un sourire plutôt sadique, et la menaçant d'un couteau.

A ce moment-là, Mizutomo le regardait d'un regard sombre et noir, rempli de haine et de désirs d'étrangler ceux-ci et les tuer. Mais elle ne tarda pas à se dire, que si elle était capable de les pardonner, leurs montrer sa gentillesse, est-ce qu'il se passerait quelque chose? Et si ils laisseraient tomber ceci, et faisaient comme elle, et que ce cycle de haine s’effaçait un jour, est-ce que la paix deviendra réelle? Même si elle n'en avait pas l'air, l'élémentaire s'inquiétait pour le futur, et pour les autres, même les personnes qu'elle ne connaissait pas, elle n'était pas si égoïste. Elle tournait son regard vers les membres de cette bande, et un petit faux sourire s'afficha sur ses lèvres, et puis regarda celui qui se trouvait en face d'elle et fit un petit sourire un peu plus franc que le dernier, malgré ce qu'ils étaient en train de faire, elle espérait que quelque chose changerait, elle l’espérait vraiment... Ceux-ci la regardait avec deux gros eux étonnés, puis se retournèrent, entendant un bruit qui venait de derrière, et une fille aux courts cheveux blonds apparut, s'avançant vers eux, avec un sourire qui s'affichait sur ses lèvres...

- "On s'amuse bien ici on dirait. Je peux me joindre à vous ? Pour être honnête je me suis un peu perdue, héhé..."

Perdue disait-elle? Et puis, comment avait-elle osé venir alors que l'un d'entre eux avait un couteau dans la main? Et pourquoi ce sourire? Était-elle un ange qui descendait du ciel qui répondait à l'appel de la petite élémentaire? Ou bien... tout ceci n'était qu'un tout simple hasard? Ce qui était pratiquement, ce que pensait Meiyo-chan, tout se passait vite pour elle, et elle ne comprenait rien, et était tellement absorbé par ses pensées qu'elle vit soudainement, celui d'en face s'écrouler, tout comme un autre qui se trouvait par terre, et les autres fuir comme des lâches. Elle regardait tout ceci avec de gros yeux, soit c'était l'élémentaire qui n'était pas forte et qu'ils étaient forts, soit c'était cette fille qui était forte contrairement à eux, de toute façon celle-ci l'avait aidé, Mizutomo devait certainement lui rendre la faveur mais comment.

- "Ça va ? Tu ne devrais pas traîner ici toute seule. Je crois pas que ce soit un endroit pour les enfants."

Elle venait tout juste de remarquer la sauveteuse qui était tournée vers elle et qui  la regardait avec ses yeux azures. Une petit silence régna un peu l'endroit pour quelques secondes, puis Mizutomo se souvenu de la question.

-" Je vais bien, je vais bien, merci, on ne m'avait rien fait" disait-elle ceci avec un faible sourire "Je ne suis pas vraiment si jeune que ça..." l'avait-elle dit d'une voix un peu basse, bien sûr, qu'elle le dit tout après avoir entendue le mot "enfant" qu'elle n'aimait trop, ou bien "gamine"... car les apparences sont fausses, Mizutomo avait 121 ans, bon sang! Mais elle ne tarda pas à la remercier:

-" Merci de m'avoir aidé, ton aide m'a été précieuse"

Elle se demandait toujours si elle pouvait l'aider en quelque sorte, puis l'élémentaire se souvenu "Je suis un peu perdue, héhé..." et si elle pouvait l'aider à retrouver son chemin, serait-ce assez?

-" Je... peux t'aider, puisque tu disais que tu étais perdue..."
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Une Humaine et une pot de colle (pv kei) Mer 19 Mar - 22:10

Mon cher compagnon de route l'avait débarqué sur une plage déserte en me laissant un petit mot disant simplement que c'était un test sur ma capacité à me débrouiller seule. Et j'en avais pour quatre jours à tenir. Franchement, ce satané chaton allait me le payer ! Il allait voir si je ne savais pas me débrouiller toute seule ! J'allais lui prouver que j'en étais clairement capable, et ce, sans son aide ! Néanmoins, alors que je pensais être toute seule sur cette plage, il s'avéra que je me trompai. Plus loin sur l'étendue de sable, il y avait cinq individus dont une enfant qui semblait âgée de douze ans. La rencontre entre ces personnes ne paraissait pas très amicale... La demoiselle était tenue par les bras par deux hommes alors qu'un autre la menaçait d'un couteau. Je m'étais pas la seule à me mettre dans des situations pas possible on dirait. Cette idée me fit sourire un peu avant que je ne me décide à intervenir en faveur de mon homologue féminin. J'indiquai ma position volontairement en prétextant que le groupe semblait bien s'amuser et que par conséquent je souhaitais me joindre à eux, car perdue. Chose que les hommes acceptèrent, mais aucun d'eux n'eut le temps de faire quoique ce soit. Tous tombèrent un à un, comme des mouches sur le sol. Un simple coup de jus avait suffit à les rendre inconscient. Deux dormaient par terre, et alors que j'avais un couteau, les deux autres prirent la fuite, laissant ainsi les deux femmes entre elles. C'est d'ailleurs vers cette dernière que je me tourna ensuite en lui demandant si ça allait. Je lui conseilla même de ne pas rester ici puisque ce n'était pas un endroit pour les enfants. Un silence s'installa entre nous. Je me demanda même si je n'avais pas dis une bêtise sur le coup.. Ou alors avait elle était traumatisé ou choquée au point d'avoir perdue sa langue ? Puis finalement elle parla en affichant un petit sourire:

"Je vais bien, je vais bien, merci, on ne m'avait rien fait. Merci de m'avoir aidé, ton aide m'a été précieuse."

- "Ce n'est pas la peine de me remercier. J'ai fais ce qui me semblait juste c'est tout."

C'était vrai quoi. Je n'allais pas laisser une gamine se faire enlever par trois adultes pour qu'elle se fasse vendre au marché noir de Salix. J'avais déjà libéré Nelson de la prison, ce n'était pas pour cautionner ce genre de chose maintenant. Surtout si je pouvais faire quelque chose pour l'éviter. J'avais un coeur, sinon je ne ferais pas le métier que j'exerçais. Puis la petite ajouta autre chose:

"Je... peux t'aider, puisque tu disais que tu étais perdue..."

Elle voulait m'aider parce que j'étais perdue ? Je ne comprit pas tout de suite ce qu'elle voulait dire puis mon esprit se souvient des mots que j'avais prononcé quelques minutes plus tôt. C'est vrai que j'avais balancé ça mais... Je n'étais pas vraiment perdue, on m'avait juste largué ici par caprice.. Et pour m'agacer aussi. J'avais juste dis ça pour que les hommes véreux baissent leur garde pour m'approcher plus facilement. Déjà qu'une femme semblait fragile, alors une demoiselle perdue c'était le Graal pour ce genre de malfrats. Je n'avais fais que jouer sur la corde sensible. Je lui souris, un peu gênée qu'elle ait mal interprété mes paroles:

- "Je ne suis pas vraiment perdue... C'est juste mon camarade de voyage qui m'a joué une mauvaise farce en m'abandonnant ici. Mais c'est gentil de proposer ton aide. Mais on ne devrait pas rester ici. Ce genre de type ont leur fierté et n'hésiteront pas à se ramener avec des copains."

Ce que je disais n'était pas inventé. C'était purement du vécu. Deux qui fuient, et ils débarquent avec toutes une bande prête à nous refaire le portrait et se venger. D'ailleurs, les deux au sol commençaient déjà à remuer.. Je n'avais pas du y aller assez fort cette fois. J'avais sûrement été trop gentille. Je pris la main de l'enfant qui était avec moi pour l'entraîner plus loin. Et plus exactement, là où je m'étais cachée avant de faire mon petit numéro de jeune femme perdue et sans défense, c'est à dire derrière quelques rochers. Comme "prévue" un troupeau d'homme armé pointa le bout de son nez quelques minutes plus tard.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une Humaine et une pot de colle (pv kei)

Revenir en haut Aller en bas

Une Humaine et une pot de colle (pv kei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shouro Jidai :: Hors RP :: Archives :: RPs Abandonnés-