Shouro Jidai

L'époque des clochers
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Noah Amshford
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 567
Date d'inscription : 26/03/2013
Localisation : Jakarta

Feuille de personnage
Âge: 52 ans.
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Dim 6 Avr - 14:06






"
Rencontre avec un lapin...
"


 Alors que vous étiez tranquillement occupé à vos occupations personnelles, un drôle de lapin fit son apparition. Comme le Lapin d'Alice, celui-ci vous invita à le suivre, agitant sa petite papatte avant vers une direction inconnue. Poussée par la curiosité, vous suivez ce drôle de Lapin. Après quelques minutes de marches qui les mena dans une clairière, il fit signe à Charlène de l'attendre un peu. Après quelques instants d'attentes, un étrange jeune homme arriva à son tour accompagné du Lapin... C'était Trafalgar. La discussion commença.




Revenir en haut Aller en bas
http://shouro-jidai.forumgratuit.be
Charlène Hudson
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 22
Localisation : Juste à côté de toi

Feuille de personnage
Âge: Mental de 12 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Dim 6 Avr - 16:53

Comme chaque matin, Charlène gommait les cordes de son archet et réajustait à l'oreille la sonorité de son instrument avant de pouvoir tourbillonner et faire de la musique embaumant le cœur des villageois de Jakarta ou de plusieurs autres endroits. Elle ne tenait pas en place, jamais. Même qu'elle avait le grand projet d'un jour aller dans les plaines magnifiques dont tout le monde parlait tant. Juste pour pouvoir humer l'air et pouvoir jouer pour elle même. Pour ne plus penser, pour ne plus se faire toiser, ce qu'elle remarquait de plus en plus.  

Mais cela, ce n'était qu'un autre caprice d'enfant et elle le savait. Elle avait pourtant mis son violon dans son sac, se préparant à faire de la route aujourd'hui, quelle destination qu'elle avait? Elle n'en savait rien. Elle savait tout simplement qu'aujourd'hui quelque chose allait lui faire détourner son attention pour une raison ou une autre. Comme toujours. Elle ne pouvait croire qu'à chaque jour un mystérieux événement fasse changer tout son programme. D'ailleurs, elle ne faisait même plus de programme, car c'était trop embêtant et qu'à chaque fois elle ne réussissait jamais à le suivre.

Même la plus grande quête qu'elle avait depuis toute petite n'était toujours pas à terme. Elle ne pouvait croire qu'elle n'avait toujours pas entré au sein de l'Académie alors qu'elle était à Jakarta depuis l'hiver dernier. Seulement, elle était une femme vagabonde très occupée au contraire de ce que les autres pouvaient le penser. Bon, cela était la raison qu’elle se donnait, quoiqu’elle n’avait pas toute à fait tort. Elle se promenait, allait parfois retrouver Frey à son entrepôt ou Sally près de la mer et s’amusait sans vraiment retoucher à son violon qui commençait vraiment à être de plus en plus qu’un simple accessoire, mais sn gagne pain tout de même. Avec Frey parfois elle le faisait ressortir son violon et essayait du mieux qu’elle le pouvait de le comprendre et d’essayer de le sortir de son isoloir de glace. Mais bon, la véritable raison c’est qu’elle avait peur de perdre une certaine liberté, qu’elle ne puisse s’adapter et plein de choses dont les enfants redoutaient tant. Après tout, elle n’avait personne qui lui avait montré comment se responsabiliser.

Elle pensait à tout cela, assisse sur une grande pierre en balançant les pieds en soupirant jusqu’à ce qu’elle voit quelque chose qui la fit sourire. Un joli lapin lui faisait des signes. Au début, elle ne faisait que lui envoyer la main à son tour, jusqu’à ce qu’il indique une direction et qu’il parte à bondir vers celle-ci. Cela ne prit pas une seconde qu’elle mit les deux ganses de son sac sur ses épaules et qu’elle marcha derrière le lapin. Ça ne prit guère longtemps avant que celui-ci se retourne vers elle et qu’il fasse un signe de l’attendre. Elle en resta un peu bouche bée. Ce n’était pas un lapin comme un autre. Elle se demandait bien ce qui se cachait derrière ce joli pelage et ce petit pompon d’un blanc impeccable, un autre comme elle? Elle avait bien eut beau chercher ce qu’elle était, mais bon, elle n’avait pas tellement investit beaucoup de temps dans cette grande bâtisse qu’on appelait la bibliothèque. Elle y veillerait plus tard.

Pour l’instant, elle fit ce que le lapin lui demanda, elle l’attendit. Elle s’assit sur une roche beaucoup plus petite avant de regarder la tanière tout près d’elle. De petits lapins sortirent de là au grand émerveillement de la petite brunette aux yeux turquoise. Ils n’osèrent sortir tout de suite, un peu timides, mais la jeune femme dégageait une certaine chaleur et un certain côté mignon qui attirait bien la sympathie de chacun. Elle réussit finalement à en approcher quelques uns, s’étant assise sur le sol, sa jupe formant un grand cercle bleu sur la pelouse. Plusieurs petits lapins s’y installèrent, trouvant le tissu particulièrement duveteux. Elle mit le bout de son index sur le nez rosé d’un des petits avant qu’une ombre viennent empêcher le soleil de faire se réchauffer la nuque et le dos de Charlie qui avait aujourd’hui attaché ses cheveux. Les lapins se cachèrent tous derrière ses genoux alors qu’elle se retournait en laissant échapper un hoquet de surprise devant la grandeur de l’homme qui se tenait tout juste devant elle. Elle mit une main sur son cœur un peu affolé. Elle vit le lapin tout juste à côté et scruta un instant le visage un peu… fermé, endormit de l’homme, elle ne pouvait vraiment dire.

-Vous m’avez fait peur, dit-elle à ses interlocuteurs avant de laisser s’échapper un petit rire qui fit les petits lapins sortir de leur cachette. À eux aussi, il faut croire, dit-elle en n’en prenant un dans les paumes de ses mains.

Elle mit chaque petits lapins au sol avant de se relever debout et passer ses mains sur sa jupe un peu bouffante. Elle essuya un peu sa main sur le haut de sa jupe avant de la présenter à l’homme d’une bonne vingtaine ou trentaine de centimètres de plus qu’elle.

-Moi c’est Hudson. Charlène Hudson. Enchantée, mais vous savez pourquoi on est ici?, dit-elle en posant son regard interrogateur dans les yeux gris bleutés du nouvel arrivant.

Son regard passait de l’homme qui avait une taille assez importante au lapin beaucoup plus bas. Et alors qu’elle se sentait petite, elle se demandait bien comment les lapins devaient se sentir.
Revenir en haut Aller en bas
Trafalgar Knave
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 05/01/2014

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Lun 7 Avr - 0:10

Les consultations allaient bon train pour le moment, ça c'moi qu'vous l'dit. Qui suis-je ? Bah, Trafalgar. Un médecin itinérant, on peut dire. Enfin, itinérant... Pour l'moment, je suis plutôt cantonné à la région de Jakarta, occupant le poste de Médecin de l'Académie. Il faut dire que les jeunes gens, du moins les étudiants, avaient plutôt le don de se blesser. Cela pouvant aller de l'égratignure à un doigt en moins, en passant par l'infection ou l’infestation. Évidemment, il était moins répugnant de mettre un bandage à une blessure fraîchement ouverte plutôt qu'une de celle-ci qui avait eu le temps de se recouvrir d'un pus jaunâtre, mais bon, les hommes avaient leurs honneurs. Et le médecin du retard, il me fallait bien l'avouer.

Mais la faute est-elle la mienne pour autant ? Je suis seul, sans infirmier ou infirmière pour m'épauler et tout ça pour une centaine d'étudiant si pas plus. Enfin, du moment que je servais ici, je n'avais pas trop à me plaindre. Et puis, j'avais établis mon cabinet en ville. Je soignais donc parfois plus qu'une cheville foulée dans ma journée. D'ailleurs, c'était là que je me trouvais, occupé à recoudre une vilaine plaie faite à cause "d'une chute dans l'escalier". C'était vraiment étonnant parfois, comment les patients se sentaient obligé de nous mentir alors que la vérité sautait aux yeux. Surtout lorsqu'on venait s'adresser à moi.

Une fois le patient repartit, j'entrepris de ranger un peu la salle : Je suppose qu'une grand-mère venant soigner une grippe n'aimerait pas être reçue dans une salle de consultations couvertes de sang. C'était un peu ce qu'il me manquait, une femme de ménage. Enfin... Ça ne doit pas courir une femme qui n'a pas froid aux yeux, qui n'a pas peur du sang ni des brutes et qui pratiquerait le métier de femmes de ménages. Quoi que, je devrais essayer une petite annonce, ça fonctionne parfois. Ouvrant le petit cagibi, je sortis un seau, une brosse et une loque pour commencer son grand nettoyage. Tandis que je remplissais le seau d'eau savonneuse, un bruit suspect me fit me retourner, scalpel à la main. Car oui, j'ai toujours un scalpel sur moi.

Scrutant la pièce, je fus surpris de voir apparaître un drôle de lapin, gris et bleu et rayé. Je fus d'autant surpris de la teinte de ses poils que du fait que ses poils bleus formaient une sorte de... Collerette juste en dessous du menton de l'animal. Celui-ci commença alors à entreprendre une chorégraphie étrange, agitant ses pattes vers la porte. Apparemment, ses gestes impatients semblaient indiquer que ce drôle de petit animal souhaitait que je le suive quelque part. Songeant que je n'avais plus de clients et que le nettoyage attendrait, après tout, tout le monde n'est pas maniaque non ? Je me décidai à la suivre.

Sortant de mon cabinet, je le suivis en trottinant avant de me transformer en petite fouine, ce drôle de lapin empruntant des passages trop étroit pour le grand humain que j'étais. Sous cette forme, nous pûmes prendre de multiples raccourcis et rapidement sortir de la ville. Une fois à l'orée des bois, je pensai que nous allions suivre le chemin mais cela ne devait pas être de son avis car nous pénétrèrent parmi un amas de buisson pour finalement atterrir dans une clairière. Là se trouvait une jeune demoiselle entourée de petits lapins... Un peu trop idyllique non ? Du moins, c'est ce que j'ai pensé sur le coup.

Reprenant forme humaine, après tout ça devait être surprenant une fouine qui parle, à l'air famélique et le teint cendreux. Enfin, un gars d'un mètre nonante (Ou quatre-vingt-dix pour les autres) à l'air famélique et le teint cendreux ne devait pas être rassurant non plus. Mais quitte à faire peur, autant l'être avec ma tête de tous les jours non ? Je m'approchais donc de la demoiselle, zappant complètement l'étrange lapin pour me concentrer sur tout les autres qui, apeurés eux aussi, se cachèrent derrière la jeune demoiselle. Cachant le soleil, j'avais encore choisit le meilleur angle moi, cela alerta la dame qui se retourna et, peut-être à cause de me tête un peu... Endormie ? Bah quoi, il n'est pas donné à tout le monde de dormir huit heures par jour, elle eut un hoquet de surprise.

Celle-ci entama tout de même la conversation. Bon, peut-être pas de la meilleur manière, mais elle l'entama en me disant que j'étais la cause de son hoquet. C'était un très bon départ... Du moins rit-elle un peu après l'avoir dit. Peut-être connaissait-elle la raison de tout cela, après tout rien que son rire avait réussi à déloger les lapereaux qui sortirent de leur cachette. Tout en indiquant que je les avais effrayées aussi, merci de préciser que je faisais peur..., elle en prit un dans sa paume. Je songeai un court instant que j'aurais pu aisément en tenir plusieurs dans une paume, mais je laissai cette pensée s'échapper rapidement. Du moins relâcha-t-elle assez vite le petit gibier pour se lever et me faire face. Enfin, tenter de me faire face devrais-je dire.

Époussetant sa jupe, elle me tendit la main et se présenta. La p'tite demoiselle se nommait donc Charlène Hudson, et ne connaissait pas non plus les raisons de notre rencontre ni des raisons de la présence de ce lapin plus qu'étrange. Peut-être que le destin avait-il voulu nous faire nous rencontrer pour vivre une longue Histoire d'Amour et... Non, je ne devais pas penser comme cela. Après tout, j'imaginais plutôt un soleil couchant, le sable chaud, la mer et les colombes pour la rencontre avec ma dulcinée... Dans quelques années. Je n'avais pas le droit de penser à cela maintenant, j'avais encore tellement de gens à soigner.

Serrant sa main d'une poignée que j’espérai douce, je me présentai à mon tour :

-Enchanté, gente demoiselle, Trafalgar Knave, médecin, pour vous servir. Je lâcha sa main, je n'allais pas la tenir éternâmes non plus. Je ne connais pas non plus la raison de tout ceci, mais il semble que cet étrange lapin y soit pour quelque chose... Êtes-vous blessée ? Avez-vous ressentit des douleurs il y a peu ? Êtes-vous enceinte.

En même tant que j'énumérais des maux, je posa ma main sur son front pour sentir sa température qui était somme toute normale, toucha son ventre pour vérifier si celle-ci portait un enfant et fit apparaître un stéthoscope de ma poche que j’enfilai et mit sur la poitrine de la jeune femme pour écouter les ses battements de cœurs.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Amshford
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 567
Date d'inscription : 26/03/2013
Localisation : Jakarta

Feuille de personnage
Âge: 52 ans.
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Mar 8 Avr - 13:58






"
Transformation d'un lapin...
"


 La discussion venait à peine de commencer qu'un étrange bruit vous fit vous retourner tout deux vers la direction de l'étrange Lapin. À sa place était maintenant apparu un hybride-lapin assit sur le popotin. Que de questions pour vous deux, qui n'en saviez que très peu. Se levant alors les jambes toutes tremblantes, Lapin dit d'un voix hésitante :

-J'aurais besoin de votre aide, aidez moi je vois en prie.

C'était à vous maintenant de décider si oui ou non vous le suivriez. Son regard inquiet et ses oreilles baissées vous suppliaient d'accepter.  




Revenir en haut Aller en bas
http://shouro-jidai.forumgratuit.be
Charlène Hudson
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 22
Localisation : Juste à côté de toi

Feuille de personnage
Âge: Mental de 12 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Mar 8 Avr - 23:34

Charlène venait à peine de se présenter et le médecin aussi avant qu’il pose ses mains sur son front, sur son ventre et qu’il mette un truc froid sur sa poitrine. Elle aurait bien put dire n’importe quoi, mais elle ne savait tout simplement pas comment réagir. Les gens faisaient quoi habituellement dans cette situation? Elle ne le savait pas. Elle se demandait bien s’il se présentait ainsi à chaque fois qu’il croisait quelqu’un. Elle se disait qu’il était peut-être un peu trop attaché à son métier et avant qu’elle n’ait pu dire quoique se soit, la bouche ouverte de surprise, un bruit suspect se fit entendre à sa gauche.

Elle porta son regard sur le lapin qui s’était changé en petit garçon avec des oreilles de lapin sur la tête. Il était tout à fait adorable. Autant en lapin qu’en humain, le petit était charmant et la faisait sourire. Et comme s’ils avaient tous les deux été surpris, elle regarda l’homme qui s’était aussi retourné vers le lapin. Elle reporta alors son regard sur l’objet rond mis sur sa poitrine, en se demandant bien ce à quoi ça servait en cognant son ongle contre le métal à quelques reprises avant qu’elle ne lui tape les doigts avec une petite moue boudeuse. Une tape assez inoffensive, car il fallait se l’avouer, Cha’ n’était pas très bonne pour faire du mal à quelqu’un. Elle n’avait que le pouvoir de dire ce qu’elle pensait très franchement sans toujours comprendre à quel point c’était irrespectueux.

Sa moue boudeuse fut rapidement du passé lorsque le jeune garçon se mit sur ses jambes un peu chancelantes. Elle regarda les deux un peu perplexe, se demandant bien pourquoi elle, elle était là en compagnie d’un médecin très amical et d’un petit garçon lapin. Elle se le demandait jusqu’à ce qu’il leur demande de l’aide de façon piteuse. Et alors qu’à peine deux instant elle se demandait pourquoi elle était là, elle regarda le petit garçon un petit peu de plus près. Elle mit ses deux mains sur les épaules du petit bonhomme un petit peu plus petit qu’elle.

Bien entendu, le médecin n’avait peut-être pas compris sur le coup, mais elle comprit en quoi le garçon lapin voulait de l’aide. Jamais cela ne lui était arrivé, mais elle se sentait très compatissante envers l’enfant. Jamais elle n’avait échoué sa transformation. Elle n’était peut-être pas encore consciente de tout ce que ses pouvoirs de métamorphe pouvaient faire, mais elle n’avait eu ce genre de problème. Jamais elle n’avait eu des oreilles du précédent animal sous lequel elle avait prit forme. Voilà pourquoi le lapin l’avait amené elle et ce médecin ici, car il voulait pouvoir être en mesure de ne plus avoir ce genre de problème. Du moins, c’était la seule option qu’elle voyait.  

-Je suis désolé mon grand, je… Je ne te suis pas d’une grande utilité dans tout cela, dit-elle sincèrement peinée. Peut-être trop aux yeux d’adulte ''normaux''. Je… Je suis moi aussi comme toi, mais… Mais cela ne m’ait jamais arrivé lors de mes transformations. Mais, je te promets que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour t’aider. Nous t’aiderons.

Elle se retouna vers l’homme qui était vraiment d’une grandeur qui la rassurait, qui lui donnait encore plus l’impression qu’elle était une enfant comme elle l’affirmait sans cesse.

-N’est-ce pas que nous allons l’aider? Vous allez m’aider à l’aider, pas vrai?

Elle regardait l’homme avec un regard convaincant et convaincu. Elle se disait qu’il allait aider le jeune homme qui avait une mine bien trop mignonne pour qu’on le laisse ainsi dans cet état. Elle prit alors la main du petit garçon, avant de le regarder et de lui demander une ultime question qu’elle se posait et qui lui tournait en tête depuis qu’elle avait mise ses mains sur les épaules du petit garçon.

-Dis-moi comment t’as su que j’étais quelqu’un comme toi? Est-ce qu’on se reconnaît entre nous? Il y a-t-il un lien particulier qui nous permet de le savoir?

Elle le regardait dans les yeux. Elle était d’une innocence adorable. Elle ne connaissait aucunement les autres races existantes, mais à cet instant, elle était convaincue qu’il était comme elle. Elle voulait le croire. Elle était tout de même très peu acclimatée à tout ce qu’il se passait dans les villes ayant vécut dans la forêt durant toute son enfance. Elle ne pouvait réellement savoir. Et c’était toujours plus rassurant de savoir qu’il y en avait d’autre comme elle au du moins, partiellement comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
Trafalgar Knave
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 05/01/2014

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Sam 12 Avr - 1:56

Alors que je venais d'être emmener dans une clairière où se trouvait une jeune fille entourée de lapin par un autre lapin plus bizarroïde, je pensai que j'avais été envoyé ici pour diagnostiquer la demoiselle. Je commençai donc par l'ausculter, le plus naturellement au monde. Après tout, si c'était une fille fana de lapin, ce n'était pas étrange qu'elle en ait envoyé un auprès d'un docteur pour l'aider à se soigner. Comment ? Ça ne se voit que dans les contes de fées ? Mheuuu nooon. Après tout, j'étais bien un métamorphe et les dragons, les fées et autres gobelins existaient bel et bien. Et puis, sa à son petit côté kawai non ?

Alors que j'étais en train d'écouter son cœur grâce au stéthoscope, les yeux perdus dans le vague pour pouvoir me concentrer au maximum sur le bruit et le rythme de son organe vital, la p'tite Charlène ne trouva pas mieux que de venir cogner son ongle contre l'embout. Quand je dis petite, je parle surtout en taille, faut pas croire, elle devait être dans la vingtaine. Grimaçant sous le son désagréable, je ne le vis plus que je ne le sentis mais la demoiselle me tapota la main, un peu l'air de dire "Hé ho, mais qu'est-ce que tu fais ?". Contraint d'arrêter mon examen, je me relevai quand un bruit suspicieux se fit entendre.

Me retournant lentement, je sortis un scalpel de l'intérieur de ma blouse blanche doucement pour faire face à l'éventuel agresseur. Mais une fois le demi-tour effectué, seul un petit hybride de type lapin, comme quoi il y avait pas mal de gibiers à Jakarta, se trouvait là, à la place de l'autre. Se relevant dans un équilibre précaire, j'en déduis que le jeune homme n'avait pas l'habitude de prendre forme humaine. C'était compréhensible après tout, tout était si facile une fois devenu un animal... Pour trouver à manger, une cachette... Même auprès des femmes.

D'une petite voix effarouchée, et un peu maladif à mon humble avis, le petit être nous demanda alors de l'aide. Pourquoi à nous ? Je veux dire, rien ne nous rassemblait en tel point que se soit, nous étions tout deux aussi dissemblable l'un que l'autre. Mais peut-être cherchait-il justement cette différence ? En tout cas, Charlène ne se posa pas autant de question car elle le prit par les épaules et commença à lui parler d'une voix peinée.

Alors comme ça, elle était dans le même état que lui ? Pas cliniquement en tout cas, car autant ce jeune hybride avait-il l'air frêle, autant elle avait l'air guillerette. Et puis, elle était une humaine, et lui... Bah, un hybride quoi. Enfin, peut-être pas si humaine que ça puisque apparemment, elle était capable de transformation. C'est vrai que ça semblait plus évident sur le coup, l'histoire des lapins et de la ressemblance, j'veux dire, un hybride-lapin, ça peut plus facilement communiquer avec des ch'tits lapins. Kewa ? Comment ça ? Nous t'aiderons ? Je n'avais rien demandé moi ! Enfin, je n'aurais jamais dit non, mais c'était... Un peu offusquant de devoir obéir au ordre d'une fillette.

Charlène se retourna alors vers moi, me fixant de ses grands yeux. Ça devrait être interdit d'ailleurs, les grands yeux bleus tout mignons. Se tournant donc vers moi, elle me demanda d'une petite voix si nous aillions l'aider, ensemble. Évidemment que je n'allais pas lui refuser ça, et la laisser gambader dans ce monde de brute. Elle excisa un regard convaincu. Cette demoiselle ne devait pas avoir l'habitude d'essuyer un refus.

Décidément plus entreprenant que moi, après tout les seuls enfants que j'approchais était toujours blessé, on ne pouvait pas vraiment dire que j'avais l'expérience pour m'occuper de ça. Du moins lui prit-elle la main avant de poser son regard sur lui et de lui poser une question assée inattendue en soi. À moins que ce ne soit commun, mais qu'aucun patient ne m’ait parlé de cette nouvelle mode. Si mâdame, si môssieur, j'ai une vie sociale. Juste un peu plus décalée que la votre.

-Dis-moi comment t’as su que j’étais quelqu’un comme toi? Est-ce qu’on se reconnaît entre nous? Il y a-t-il un lien particulier qui nous permet de le savoir?

Bon, j'avoue que se serait une drôle de mode. Mais avec ce qu'on a déjà vu... De quoi parlait-elle en faite ? D'une secte ? D'un clan ? C'était plus que suspect. M'approchant d'eux deux, je m'accroupis pour être à leur hauteur et posai ma grande paluche sur l'épaule de Charlène.

-Nous aurons tout le temps de discuter en chemin non ? Et puis, d'après ta mine effarée, ce n'est pas de la rigolade, ton problème à toi, petit lapin, à ces mots, je lui tins le nez comme on le ferait à un petit lapin,Ne t'inquiète pas, je t'aiderais. C'est un peu mon boulot non ? Alors, que devons-nous faire ?

J'avais un peu l'impression d'être un papa-gâteau avec cette voix mielleuse qui me servait à parler aux enfants, pour une raison inconnue, cela les rassurait, mais bon, si c'était vraiment grave il valait mieux se hâter. J'attendis donc avec impatience sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Amshford
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 567
Date d'inscription : 26/03/2013
Localisation : Jakarta

Feuille de personnage
Âge: 52 ans.
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Dim 13 Avr - 1:06






"
De l'aide pour un lapin...
"


 Content que les deux personnes qu'il avait dénichée accepte de l'aider, le petit hybride leur montre le cœur de la forêt avant d'y entrer. Il n'avait pas bien compris le sens des questions de la femelle, mais l'important était d'être aidé.

Alors que tout trois avançait assez rapidement, le petit hybride de tête se dépêchant, un bruit les fit s'arrêter. Après en avoir chercher l'origine, ils découvrirent un autre petit hybride-lapin à moitié évanoui contre un arbre. Se précipitant vers celui-ci, le premier hybride lui demanda ce qu'il s'était passé, ce à quoi l'autre lui répondit :

-Avec les autres, nous avons essayé de récupérer les œufs... Mais je ne suis parvenu à n'en prendre qu'un seul...

Qu'allait donc faire les deux Élus du lapin ?




Revenir en haut Aller en bas
http://shouro-jidai.forumgratuit.be
Charlène Hudson
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 22
Localisation : Juste à côté de toi

Feuille de personnage
Âge: Mental de 12 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Dim 13 Avr - 19:07

Lorsqu’elle avait cogné son ongle sur l’objet non identifié sur sa poitrine, l’homme grimaça. Elle ne sut pas trop pourquoi, mais bon, tout cela avait assez duré à son avis, elle donna alors une petite tape sur les doigts du médecin. D’ailleurs, il enleva finalement cet objet métallique froid de sur elle. Mais tout le reste semblait se passer à une vitesse qui était un peu hors norme, mais qui laissait en rien le temps de tout voir et comprendre à la petite Charlène. Une chance, car si elle aurait vu le scalpel du médecin, elle aurait certainement pris panique ou quelque chose du genre.

Au lieu de quoi, digne d’une enfant qui voulait réconforter un autre, elle prit la main de l’hybride. Cependant vu sa taille et ses formes comme on appelait ça, elle ressemblait plus à une mère et les gestes qu’elle faisait était aussi proche des agissements d’une gamine que ceux d’une mère attentionnée. Mais ce n’est pas cela auquel elle réfléchissait, car de toute façon, pour elle il était évident qu’elle n’était pas encore une femme et qu’elle n’était ni une mère, ni proche de l’être comme l’autre semblait l’avoir pensé. Plus tôt. C’est quoi, son ventre aussi avait gonflé comme ses deux choses qui ne lui permettaient plus de voir ses pieds? Après vérification, son ventre était plat et ne semblait aucunement avoir connu une certaine croissance.

Elle revient rapidement au problème du garçon et se retournait pour dire à Traf’ qu’ils seraient là pour aider le petit. Bien entendu, le visage de l’homme était comme pensif, impassible, mais elle détectait une once de… Une once de quelque chose qui pour elle n’avait pas encore de nom, mais qui ne semblait pas quelque chose de coopératif. Un mot qu’elle avait appris et qui la faisait toujours sourire, comme en ce moment, avec son petit regard convaincu.   Et lorsqu’elle s’était rapproché du garçon pour lui poser des questions, l’homme mit sa main sur son épaule, la couvrant presqu’entièrement. Elle fut un peu boudeuse qu’on coupe ainsi sa soif de curiosité et qu’on ne lui réponde pas, mais…  Rapidement, elle se sentit un peu coupable de poser des questions alors que son nouvel ami n’allait pas. Elle fut cependant aussitôt plus heureuse en voyant le grand médecin prendre le nez du garçon et qui accepta de l’aider. Elle fut d’ailleurs assez surprise par le ton de l’homme qui avait changé et qui se voulait beaucoup plus rassurant à ses oreilles de fillette.

Elle dut faire taire son égoïsme et penser à comment aider le jeune garçon aux oreilles de lapins qui pointa le cœur de la forêt en les entraînant comme la première fois, elle et le médecin à le suivre. Et à nouveau, un bruit fit réagir Charlène la faisant cette fois s’arrêter comme le lapin qui découvrit un autre comme elle et lui encore avec des oreilles de lapins sur la tête. Mais c’était une infection qui s’attrapait?, se demandait Charlène inquiète. D’ailleurs le second garçon semblait sur le point de s’évanouir. Elle ne pouvait faire autrement qu’être un peu horrifié de la situation. Elle se rapprocha d’ailleurs de Traf’ attrapant son avant-bras avec ses deux mains.
Pendant que celui qui leur avait demandé de l’aide parla à son ami, elle, elle écoutait leur conversation et parlait au médecin.

-Je… Je crois qu’ils sont malades, vous croyez être en mesure de faire en sorte qu’ils redeviennent humains? C’est… C’est vraiment tragique qu’il n’ait pas réussit leurs transformations, ils ont l’air épuisés en plus. Et… Et vous imaginez s’il se transforme en d’autres choses après, ils auront des oreilles de lapins et une queue de cochon ou… Je ne sais pas ce que nous sommes, mais je suis comme eux, je peux prendre plusieurs apparences et je crois qu’il serait important que nous leur venions en aide. Nous sommes des… , je ne sais pas le nom, mais nous pouvons prendre plusieurs formes. Vous… Nous devons les aider, monsieur Traf’.

Et bien qu’elle ait comprit ce que l’autre avait dit à propos des œufs, elle ne comprenait pas qu’elle avait tort, que l’aide qu’il demandait n’avait aucunement rapport avec les oreilles ou leur santé et qu’il existait des hybrides. Elle voulait tout simplement que ce médecin les guérisse et le plus tôt serait le mieux. Elle les regardait et leur dit qu’ils allaient les soigner avant toute chose, ce n’était pas le temps de couvrir quelque chose s’ils étaient en plus angoissés pour des œufs… Ils les aideraient aussi pour cela, mais pour le moment, ils devaient tous s’asseoir et passer un examen par elle et Traf’. D’ailleurs, elle s’avança vers le deuxième, se mit à genou, mit sa main sur le front de celui-ci en plaçant les cheveux tombants dans le visage du garçon sur le dessus de sa tête faisant en sorte que la fraîcheur de la brise puisse tenir le jeune homme éveillé et se sentir mieux. Et alors qu’elle pouvait paraître encore petite, de sa deuxième main, elle mit aussi les cheveux du petit blond sur le dessus de sa tête, se demandant bien qu’est-ce qu’ils avaient et si elle et le médecin pourraient être en mesure de les aider comme ils devaient l’être.
Revenir en haut Aller en bas
Trafalgar Knave
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 05/01/2014

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Lun 21 Avr - 1:53

Alors que je venais d'accepter d'aider ce petit hybride innocent, il n'attendit pas longtemps pour nous faire carapater vers le cœur même de cette forêt. Je n'avais pas trop de mal à le suivre, lui qui semblait plus bondir que marcher, mais la petite Charlène ne devait pas être à l'aise, je lui tendis donc la main pour l'aider un peu. Je me devais bien d'être un minimum gentleman. Alors que nous avancions, un bruit retentit, stoppant net le petit groupe. Du haut de ma grande taille, je scrutai les environs à la recherche de l'origine de ce bruit étrange. Finalement le p'tit lapin couru vers ce qu'il devait penser être la source du bruit.

Nous le suivîmes tout deux, intrigué par son comportement étrange. La demoiselle partit devant moi, sa taille l'avantageant lorsqu'il s'agissait d'éviter les branches des arbres qui, souvent, venait se trouvait à la hauteur de mes yeux. Quand j'y arrivais, je découvris, un peu en retard par rapport aux autres, un second hybride mais beaucoup plus mal en point. Le première hybride et Charlène était déjà à ces côtés, je ne pus donc pas m'approcher pour le soigner. Il parla d'une histoire de récupération d'œufs, mais je n'y prêtais pas grande attention, il avait besoin de secours avant tout.

La demoiselle commença alors un drôle de discours, me disant qu'elle croyait que les deux enfants étaient malades... L'un l'était, c'était certain, mais l'autre avait l'air en bonne santé pourtant. Charlène me demanda si je pouvais les rendre humain, ce qui était fondamentalement impossible puisqu'on ne pouvait changer la race de quelqu'un. Elle commença alors à arguer qu'ils risquaient d'avoir une queue de cochon avec leurs oreilles de lapins et qu'elle était comme eux. Un peu embrouillé par ce charabia, je ne compris que lorsqu'elle dit qu'elle pouvait prendre plusieurs apparences. Elle était une métamorphe qui s'ignorait ! Je ne savais pas cela possible. Elle semblait prendre l'hybridité des lapins pour une métamorphose ratée.

Alors que j'allais lui répondre et par la même occasion m'approcher du lapin malade, Charlène me devança pour rejoindre celui-ci. Je souris devant tant d'innocence, c'était rare en ce bas monde. Alors qu'elle tentait de le rafraichir un peu, ce qui n'était pas bête, je lui touchai l'épaule et lui dit :

-Attend Charlène, je vais m'en occuper et vous expliquer tout ça.

Une fois qu'elle se fut écartée, j'examinai le second hybride. Un peu de fièvre le tourmentait, et surtout de la fatigue. Sortant de ma poche un médicament que je transportai toujours sur moi au cas où, je le lui fis avaler. Composé de nombreuses plantes, celui-ci calmerait la fièvre et lui permettrait de tomber dans un sommeil paisible.

-Pour commencer Damoiselle, leurs apparences sont normales, ils sont hybrides. Et non, vous n'êtes pas pareil, vous, vous êtes une métamorphe, tout comme moi. Je pourrais vous en apprendre plus plus tard, mais restons en là pour le moment, je pense qu'il y a plus grave... Je couchai le jeune hybride et me tournai vers l'autre. Quel est cette histoire d’œufs ?

Quel pouvait être l'importance d'oeufs pour qu'un jeune adolescent veuille y laisser la vie... De plus, il semblait que d'autres comme eux aient été soit capturé soit blessé, et je priais pour qu'il s'agisse de la première option... Sinon, j'aurais du boulot, et ce n'était pas plaisant ça.

Revenir en haut Aller en bas
Noah Amshford
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 567
Date d'inscription : 26/03/2013
Localisation : Jakarta

Feuille de personnage
Âge: 52 ans.
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Lun 21 Avr - 18:56






"
Course-poursuite avec un lapin...
"

 

Alors que la femelle avait voulu aider le second hybride, le grand mâle l'a poussa un peu pour faire ingérer au malade un petit médicament. Il les questionna sur l'importance des oeufs, ce qui sembla étonner le premier hybride qui répondit comme si cela était évident :

-Mais, les œufs de Pâques évidemment ! Il faut aller les récupérer !

Tirant sur les manches des deux humains qu'il avait déniché, il les obligea à le suivre après avoir récupéré l'arc de son compatriote. Se transformant à intervalle régulier pour retrouver la piste de ses compagnons, il expliqua aux deux autres ce qu'il se passait :

-Deux méchants Démons sont venus manger tout nos oeufs de Pâques ! Nous avons essayé d'envoyer des troupes pour en sauver mais... Nous ne sommes pas des combattants. On m'a demandé d'aller chercher des humains pour nous aider, et c'est comme ça que je vous ai trouvé.

Tout en marchant, le petit trio se rendait droit vers le repère des ignobles voleurs.




Revenir en haut Aller en bas
http://shouro-jidai.forumgratuit.be
Charlène Hudson
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 22
Localisation : Juste à côté de toi

Feuille de personnage
Âge: Mental de 12 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Mer 23 Avr - 16:40

Alors qu’ils se dirigeaient vers le cœur de la forêt, elle, Trafalgar et l’hybride, le médecin lui tendit la main. C’est vrai qu’elle était petite et qu’elle n’avait pas totalement la même cadence que les deux garçons, mais elle était en forme. Elle prit tout de même la main de l’homme, accélérant un peu le pas sans pourtant s’essouffler. Elle ne put ne pas regarder avec un peu d’hilarité dans sa tête la situation. Elle avait de longs doigts gracieux, mais ils semblaient tout de même assez courts une fois dans cette main que lui avait tendue le médecin. Elle se rappelait lorsque son père lui donnait ainsi la main, seulement, encore là, sa main était tout de même bien trop grande pour être celle d’une enfant. Elle revient cependant à la réalité, ce disant qu’elle était très en forme tout de même. Après tout, elle ne faisait que cela de ses journées, marcher, danser. Tout le reste se passa rapidement, comme tout dans sa vie.

À peine arriver près du cœur de la forêt, ils avaient arrêté d’avancer et avait trouvé un autre hybride qui semblait sur le point de s’évanouir sous les efforts qu’il avait dû prendre pour récupérer les œufs de Pâques. Alors qu’elle avait cru à une maladie chez ses deux garçons qui avaient des oreilles de lapins sur la tête, et qu’elle avait tout expliqué au médecin, il semblait ne pas trop comprendre de quoi elle parlait. Mais il devait comprendre! Il était le seul à pouvoir y remédier! Alors… C’était une autre personne qui ignorait ou qui se méfiait des gens comme eux? Elle le regardait dans les yeux, espérant de tout cœur qu’il saurait quoi faire avant de retourner devant les deux hybrides, dégageant les cheveux des enfants de sur leur front, comme un ultime geste pour les guérir. Elle ne connaissait que cela. Elle savait très bien aussi la fonction de plusieurs plantes, mais aucune qui leur permettrait de redevenir humain entièrement.

Et alors qu’elle voyait vaguement l’homme du coin de l’œil, Trafalgar sembla sourire. Se moquait-il d’elle? Elle n’en savait rien, mais peut-être qu’il n’avait pas souri non plus. Elle n’en était pas sûre, donc, elle ne le lui demanderait pas. Elle était là, à essayer de se souvenir quelle plante aiderait à apaiser le petit qui était beaucoup plus mal en point que l’autre, mais ça ne lui revenait pas. Sans dire qu’elle n’avait pas de mortier sur elle. Elle sentit finalement qu’on lui touchait l’épaule. Elle se retourna vers le médecin qui lui disait d’attendre, qu’il allait s’en occuper. Elle ne discuta pas, sachant qu’il était bien plus placé pour les soigner. Elle se mit sur le côté, laissant la place au médecin qui disait lui expliquer tout ça. Tout ça?

Ça ne prit pas beaucoup de temps avant que le médecin donne une genre de… Une genre de petite bulle magique qui semblait soignante. C’était magique! C’était beaucoup plus pratique que sa méthode de remèdes! Elle regardait avec intérêt ce qui arrivait sous ses yeux. Elle fixait le visage de l’hybride avant de se retourner encore un peu trop dans la lune vers Traf’ qui lui parlait. Elle revient rapidement concentrée sur le médecin. Il lui apprit deux nouveaux mots qu’elle se devait de retenir. Elle en parlerait avec ses amis. Elle dirait à Sally les nouveaux mots qu’elle avait appris et elle parlerait de sa nouvelle aventure du jour à Frey devant qui elle n’aimait pas totalement paraître comme une ignorante. Ensuite, l’homme ajouta qu’il était comme elle. Ça elle n’était pas sûre qu’elle doive dire cela à Frey, avec la réaction qu’il avait eu lorsqu’il avait découvert qu’elle était une… Une métamorphe. Le médecin dont elle avait eu peur il n’y a pas encore deux instants en la cachant du soleil était en fait quelqu’un qu’elle appréciait déjà. Il lui dit qu’il allait lui en apprendre plus, plus tard. Elle sourit, mais revient rapidement à tout cela, car comme l’avait dit l’homme de façon plus sérieuse, il y a plus grave.

-Il y a plus grave, dit-elle aussi de façon sérieuse, du moins, elle avait essayé en fronçant les sourcils et en faisant une grosse voix, pas du tout réussie.

Elle ne pouvait réellement paraître sérieuse, même lorsqu’elle essayait, elle ressemblait tout simplement à une enfant qui se prenait pour un adulte prématurément. Elle ne fit qu’un petit air boudeur avant de ne plus faire aucune expression faciale. Le médecin finit par étendre le deuxième hybride et se tourner vers celui qui les avait amenés ici. Il lui demanda sans détour l’histoire des œufs. Et comme une évidence, le petit homme-lapin parla des œufs de Pâques. Elle était abasourdie. Les œufs de Pâques, il était donc question du Lapin de Pâques et de poussins qui avaient besoin d’aide. Ce petit hybride avait bien choisit la personne pour porter à bien cette quête de récupération d’œufs pensait déjà Charlène tout prête à l’aventure. Le petit homme-lapin la fit sortir de sa petite pensée de justicière en tirant sur sa manche et en prenant l’arc de son compagnon pour recommencer à bondir et à marcher dépendant s’il prenait forme humaine ou sa forme de lapin. Elle ne prit pas tellement le temps de compter combien de fois le petit changea de forme. Il était question de mission! Il était question de Justice! Et de petits lapins et de petits poussins! Le rêve éveillé pour une enfant comme Cha’.  

Et alors qu’elle s’attendait peut-être trop à un conte de fées, le mot résonna dans sa tête. Démon. Ce n’était vraiment pas bon signe cela. Elle faisait pourtant tout pour ne pas paraître terrifié, car rien n’arrêtait une justicière! Et alors que le petit disait que ces troupes n’étaient pas des combattants, elle regarda le médecin et se demandait bien s’il se connaissait un peu dans l’art de se défendre. Disons que de son côté, elle était bien entouré. Elle avait eu deux grands frères et elle avait aussi Sally, pour qui elle avait une admiration démesurée et qu’elle tentait d’imiter parfois en vain. Tout cela pour dire que oui, elle savait se battre, du moins, un petit peu. Après tout, la taille du médecin effrayerait peut-être les importunés.

-Allons-y, dit la petite Charlène qu’on ne devait pas tellement prendre au sérieux. Que cette mission commence! Nous allons retrouver ces démons et allons récupérer tous les œufs qu’il faudra! Et vous, Traf’ savez-vous vous battre?

Elle n’en avait pas l’air avec son petit minois angélique, mais elle était convaincu d’avoir le pouvoir absolu entre les mains, comme à chaque fois qu’elle s’embarquait dans des missions périlleuses ou non. Elle le regardait se demandant bien s’il allait faire comme Sally ou comme ses parents ou encore ses frères et qu’il lui dirait que c’était dangereux ou quoi que se soit d’autre du genre.
Revenir en haut Aller en bas
Trafalgar Knave
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 05/01/2014

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Lun 12 Mai - 19:16

Alors que je venais d'administrer un médicament au petit malade, je demandai à celui qui nous avait accompagné jusque là quel était le fin mot de l'histoire. Des œufs valaient-ils donc qu'ils se donnent autant de mal ? En tout cas, bien plus que je ne semblai le penser car le p'tit bonhomme eut un air étonné avant de me répondre :

"Les oeufs de Pâques évidemment ! "

C'est certain que vu comme ça, c'était évident... Mais bien sûr que non ! Pourquoi donc avait-il accepter de participer à ce jeu d'enfant qui, à première vue, était plus dangereux que prévu. Qui était donc ces parents qui laissaient leurs enfants se battre ainsi pour une prétendue "cause noble et juste" ? En tout cas, ce gamin semblait absolument vouloir trouver ces œufs "de Pâques". Une stupide légende pour enfant, oui ! Croyait-il vraiment que deux adultes allaient accepter une "quête" aussi puérile, abandonnant leurs métiers ? En tout cas, cela semblait être le cas... Je ne fus pas moins étonné en tournant la tête vers le jeune demoiselle mais non moins adulte Charlène, qui avait un regard émerveillé.

Était-il tombé dans une conspiration quelconque des gamins du quartier pour lui faire perdre son temps ? Peut-être bien, mais que la raison soit ou non une invention de toute pièce, il y avait des mioches qui allaient avoir besoin de mon aide s'ils continuaient à se taper sur la tronche comme ça.  Quand le p'tit gars me tira par la manche, je me résolu donc à le suivre. Celui-ci prit alors l'arc de son compagnon. Il ne comptait pas abattre de vrai cible j'espère ! Sinon, et bien, je stopperai cette mascarade et les sermonnerai durement.

Courant derrière le gamin qui se changeait alternativement en humain et en lapin, je me dis que si la demoiselle aurait parfaitement maîtriser ses transformations, nous aurions pu aller bien plus vite, mais je préférai ne pas le demander, on est jamais trop sûr. Bon, il est vrai que j'aurai très bien pu aussi les prendre tout les deux sur mon dos en me changeant en un tigre ou en une autre bestiole tout aussi rapide et qui me permettrai des les porter tout les deux, mais je risquais de les effrayer.

Tandis que nous courrions, le petit garçon nous fit le topo de ce qu'il avait à nous dire, en bref : Deux gamins leurs avaient volés leurs chocolats et, avec toute leur bande, il avait essayé de les reprendre mais comme, à première vue, les deux voleurs étaient sûrement plus âgés, ils étaient parvenu à les repousser. Lui n'avait donc été que chercher de l'aide auprès de deux adultes pour régler le conflit. Bon, dans un sens, ça se tenait.

Je préférai rester silencieux plutôt que de gaspiller ma salive, déjà que cette course n'était pas de tout repos... Charlène ne dut pas penser de la même manière car celle-ci dit alors :

-Allons-y. Que cette mission commence! Nous allons retrouver ces démons et allons récupérer tous les œufs qu’il faudra! Et vous, Traf’ savez-vous vous battre?

Apparemment, elle préférait également jouer le jeu plutôt que de briser les "rêves" de ces enfants. C'était plutôt judicieux, ils seraient par la même occasion moins geignard. Par contre, je ne su que répondre à sa question. Bon, pas que je ne savais pas si oui ou non je savais me battre, mais bien sur la meilleur réponse à offrir à une bande de gamins en quête d'un peu d'aide. Expirant bruyamment, par contrariété, je me dis que mieux valait jouer le jeu jusqu'au bout.

-Évidemment, damoiselle. J'ai déjà exorcisé des dizaines de... Démons mangeurs de chocolat.

Continuant le trajet, je ne me doutais pas encore de ce qui allait m'arriver...
Revenir en haut Aller en bas
Noah Amshford
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 567
Date d'inscription : 26/03/2013
Localisation : Jakarta

Feuille de personnage
Âge: 52 ans.
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Jeu 15 Mai - 16:05






"
Amis ou Ennemis ces nouveaux lapins ?
"


Marchant en silence pour sa part, le petit hybride écouta avec attention la question de la femelle qui demandait à l'autre s'il savait se battre, ce à quoi il répondit à l'affirmative. "Tant mieux" songea-t-il un sourire aux lèvres.

Ils continuèrent à marcher durant quelques instants lorsque, soudainement, une masse sombre sortit des buissons. Semblable à ses compatriotes, cette hybride lapin était accompagnée d'une multitude de lapin blanc aux regards rouges. Un sourire machiavélique recouvrait le visage de la jeune femme aux oreilles immaculées.






Dernière édition par Noah Amshford le Dim 25 Mai - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://shouro-jidai.forumgratuit.be
Charlène Hudson
avatar
Messages : 53
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 22
Localisation : Juste à côté de toi

Feuille de personnage
Âge: Mental de 12 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Lun 19 Mai - 23:11

Alors qu’elle demandait à l’homme s’il savait se battre, il lâcha un soupir avant de répondre. C’était assez étrange de soupirer ainsi se disait-elle. Elle ne soupirait ainsi, que lorsqu’elle était contrariée. Peut-être que l’homme ne savait pas se battre se disait la petite Charlie presque sur le point d’étirer le bras pour faire une petite tape d’encouragement sur l’épaule de l’homme avec une petite moue compatissante. Cependant, l’homme la rassura aussitôt en disant avoir ''exorcisé'' quelques dizaines de démons mangeurs de chocolat.

Elle ne comprenait pas tout à fait le sens des mots, mais elle se disait que cela devait être à leur avantage tout de même. Elle n’en revenait toujours pas. Pourquoi les démons mangeait quelque chose d’aussi bon, ils pourraient faire cela avec n’importe quoi d’autres de dégoûtant, non? Pourquoi pas des choux de Bruxelles par exemple? Elle était un peu dans ses pensées enfantines pendant le trajet alors qu’elle essayait tout de même de tenir la conversation avec le médecin.

-Et bien, c’est parfait pour notre mission, pas vrai? Ça nous, vous sera utile, non?, dit-elle un peu dans le vague de la mission encore s’adressant aux deux garçons qui marchaient à ses côtés.

Peut-être que l’hybride allait décrire un peu plus la mission dans laquelle elle s’était lancée sans la moindre hésitation il n’y avait de cela que quelques secondes plus tôt, mais non. Un vain essai de sa part. En fait, ils n’eurent guère le temps de dire autre chose qu’une masse sortit des buissons. Une lapine avec un sourire bien étrange sur les lèvres avec plusieurs petits lapins aux regards rouges derrière elle.

Au tout début, Charlène ne se méfia pas. Après tout, il ne fallait pas se fier aux apparences, c’était malpoli de juger les autres d’après leurs apparences. Ses parents le lui avaient répétés de nombreuses fois, mais le sourire que faisait la lapine avertissait déjà le cerveau de Charlène de se méfier, leçon de ses parents ou non. Elle semblait malveillante lui disait son cerveau alors qu’elle ne pouvait dire à 100% si la concerné était bel et bien une menace pour leur petit groupe de trois personnes, dont 2 adultes contre quelques petites dizaines de petits lapins blanc aux yeux rouges assez petits et presque mignons dans un autre contexte et dans une autre ambiance.

L’hybride qui leur servait de guide ne parlait même plus. Connaissait-il la lapine qui était devant eux à l’instant? Était-elle une bonne amie, une ennemie? Un tas de questions germaient dans la tête de Charlène, alors qu’elle essayait de voir la réaction des deux autres avec elle. Elle ne voulait pas non plus adopter une attitude différente des gens de son groupe, ça serait tout à fait étrange et la rendrait encore plus confuse qu’elle ne l’était déjà. Dans les yeux de Charlène on pouvait clairement distinguer la confusion, alors que ses deux bras se croisèrent devant elle de façon automatique, avant de planter son regard dans celui de la seule autre personne du même sexe qu’elle.

Elle était la seule représentante féminine de son groupe et elle tentait un peu de veiller à son intégrité dans tout cela. Elle se fiait d’ailleurs beaucoup à toute cette ambiance, à ce sourire chez la lapine et à l’instinct qu’elle sentait venir se loger dans sa poitrine, un peu secouée.

-Qui est-ce?, dit-elle alors au petit hybride qui ne disait plus rien.

Ses sourcils étaient froncés, alors que sa bouche était un peu déformée sur le côté à cause de la grande interrogation devant laquelle elle se trouvait en ce moment, à savoir si elle devait s’interposer entre les deux hybrides ou si elle devait simplement arrêter de croiser les bras sur la défensive comme une mal élevée devant la nouvelle arrivante et ses compagnons. Elle allait presque fait un pas sur le côté pour se rapprocher un peu de Trafalgar, mais elle était déjà bien assez près comme cela. Même qu’elle devait levé la tête pour voir la réaction du médecin, au lieu de quoi elle ne lâchait pas la lapine des yeux pour une raison qui lui échappait qu’à moitié. Et donc, au lieu de lever la tête comme bien des gens l’aurait fait, elle fit comme à son habitude et demanda directement ce qui la démangeait, malgré le fait que la principale concernée était à porter d’oreille.

-Vous Trafalgar, vous en pensez quoi, a-t-elle l’air aussi sympathique que notre nouvel ami?

C’était une question assez délicate, ça tout le monde pouvait se l’accorder, mais pour Charlène, c’était une question comme une autre qui n’avait rien en particulier de dérangeante. Elle ne savait donc pas dans quel genre de situation elle venait de mettre le médecin qui devait trouver quelque chose d’intelligent à dire sur le sujet.

-Elle a un air qui vous fait froid dans le dos, vous ne trouvez pas?

Rajouta-t-elle avant qu’elle ne frisonne un peu, comme si un courant d’air avait passé en même temps alors que pourtant aucun vent n’avait soufflé dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Trafalgar Knave
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 05/01/2014

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène Sam 14 Jan - 2:15

Bon, d'accord, toute cette histoire était on ne peut plus abracadabrante, avec des sortes d'hybrides lapins (qui aurait fait d'excellent sujet d'expérimentation selon lui... Toujours pour le bien de la science et sans aucune souffrance [qui ne puisse être soignée] quel qu'elle soit, évidemment) qui étaient venus les chercher, les ayant choisi afin de terrasser des Démons qui seraient venus manger leurs Oeufs de Pâques... Et ils allaient aussi demander qu'ils les aident à les distribuer peut-être ? Trafalgar était venu car tout cela était étrange, et que bon, si on envoyait quelqu'un chercher de l'aide, c'est qu'il y en avait besoin, voilà la raison de sa venue.

Toujours était-il qu'ils marchaient donc dans les bois, apparemment en train de se jeter joyeusement dans la gueule du loup (démoniaque et mangeur de chocolat, attention attention) à suivre ces hybrides. La jeune demoiselle, partenaire de cette aventure un peu tirée par les cheveux (ou les oreilles de lapins qui s'agitaient devant ses yeux, à vous de voir), ne semblait en tout cas pas fort tracassée de l'étrangeté de tout ceci. Et bien, peut-être en avait-elle l'habitude après tout ? Ou alors, cette formidable capacité d'accepter ce qui venait à elle tel qu'elles se présentaient, sans se poser plus de questions que cela. Ce qui était en soit, une bonne philosophie de vie.

Mais il était évident que le bout de chemin n'aurait pu se faire sans la moindre embrouille quel qu'elle soit, cela aurait été bien trop beau, bien trop facile que de simplement arriver, toquer, prendre les oeufs et repartir sans encombre, tranquillement, peinard. Parce que face à eux était apparu un petit groupe de lapin flippant qui les regardait de leur yeux rouge, limite globuleux. Qui les entourait, évidemment, parce que sinon, où est le fun hein ? Songea amèrement le médecin, agacer de se sentir (juste un tout petit tantinet) intimidé par une bande de lapins juste bon à être servi avec des pruneaux pour un bon souper hivernal.

Et ce groupe de (chauds) lapins semblaient obéir à une "charmante demoiselle au visage tout à fait accueillant, plein de joie et de ravissement à l'idée de les voir." Ou pas hein, elle était p't'être juste un tantinet flippante avec son sourire malsain de lapine mal léchée. Et bon, vu que c'est assez rigolo de venir titiller les groupes de gens qui vous encerclait (boooon, okay, en pensant cela, Trafalgar se mentait un peu à lui-même, il adorait ça, titiller les gros méchants pas beaux qui l'encerclaient pour le "convaincre" de venir soigner leur boss, sa femme ou sa fille, sous peine de mort, alors que dans tout les cas, le médecin sans vergogne n'aurait pas hésité à le faire puisque toute occasion de sauver des vies étaient bonnes.) , Charlène demanda de sa joyeuse voix, haute et claire :

-Vous Trafalgar, vous en pensez quoi, a-t-elle l’air aussi sympathique que notre nouvel ami?

Il fit la moue, semblant réfléchir à cette question sérieusement, comme s'il hésitait entre deux compliments plein d'optimisme et de joie. Alors qu'il allait répondre une de ces tirades bien sarcastiques et ironiques, la jeune demoiselle parla à nouveau, cassant tout espoir de "bien paraitre" face à cette nouvelle inconnue à l'équation de leur aventure :

-Elle a un air qui vous fait froid dans le dos, vous ne trouvez pas?

Traf' ne put s'empêcher de rire nerveusement, et en même temps, en étant amusé malgré tout, ne pouvant s'empêcher d'en rajouter une couche :

- Moui, on peut dire ça... Enfin, je caractériserais plutôt cela par un sourire affreusement flippant, non ?

Quitte à être dans la mouise, autant vraiment bien être dedans non ? Pensa-t-il avec un grand sourire cynique, s'apprêtant à une quelconque réaction qui n'augurerait rien de bon. Enfin, des p'tits lapins comme ça, un coup de pied et s'était vite envolé hein.. Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène

Revenir en haut Aller en bas

Event Pâques - Duo Trafalgar et Charlène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shouro Jidai :: Province Nord d'Érin :: Jakarta :: La place des Fêtes-