Shouro Jidai

L'époque des clochers
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Du feu s'il-vous-plait ? [Pv: Arwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Noah Amshford
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 567
Date d'inscription : 26/03/2013
Localisation : Jakarta

Feuille de personnage
Âge: 52 ans.
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Du feu s'il-vous-plait ? [Pv: Arwen] Lun 15 Déc - 0:47


Prenons Congé



Cela devait faire un jour, voir deux - d'après les souvenirs flous de Noah - qu'il était dans cette taverne purement Célébestienne. À vrai dire, sa notion du temps avait été quelque peu perturbée une fois la trente-cinquième ou quarantième bière Elfique, à la recette toujours aussi bien gardée. Comparée à l'Ambroisie, cette boisson émoustillait les papilles de milles feux d'artifices éclatants dans une myriade de goûts savoureux. Regardant le liquide ambré, le faisant tourner dans son verre, Noah se demanda un fugace instant comment donc se débrouillait ses collègues à l'Académie, avant de rapidement faire attention à la chanteuse Elfique qui se tenait sur la scène, juste devant lui. Digne de sa race, la demoiselle arborait des courbes charmantes, songea l'homme en buvant une nouvelle gorgée du breuvage.

Un jeu de cartes dans l'autre main, il n'y prêta même pas attention, laissant les cartes hors de vues de quiconque, lui comprit. Après tout, ce nouveau jeu, le "poker", nécessitait du bluff. Alors autant bluffer sans savoir ce que l'avenir lui réservait, puisqu'après tout, à moins de tricher, il n'y avait pas moyen de remporter la bataille autrement que grâce au hasard. Jaugeant ses trois adversaires, il faillit éclater de rire en voyant l'air désespéré des deux premiers, se disant qu'ils n'avaient pas encore comprit le véritable jeu qui se cachait derrière celui des cartes. Car après deux ou trois parties perdues, Noah avait arrêté de regarder son jeu, bluffé, et gagné plus de fois qu'il n'avait perdu.

Voulant à nouveau plonger son nez légèrement busqué dans le verre et le trouvant vide, il se leva tant bien que mal pour aller chercher une nouvelle bouteille à vider. Pour éviter de détériorer l'école - Après tout, en ce moment, il avait plutôt l'air d'un bon pochtron - il avait légèrement modifié son apparence, teintant sa chevelure noire de quelques tâches cendrées, grisonnant sa barbe de quelques jours d'un beau poivre et sel, il avait également rendu sa mâchoire un peu plus carrée et rendu l'iris de ses yeux d'un vert parcouru de légère zébrure couleur de blé. Se grandissant également -l'occasion était trop belle-, il avait revêtit un veston couleur corbeau ainsi que d'une chemise aux teintes de perle d'huître accompagné de chaussures de ville d’un noir jais.

-À vrai dire, et pour ne pas vous embrouillez, il est important peut-être de préciser que Noah étant un métamorphe, sa constitution est différente de celle d’un humain normal. Ces trois jours de beuverie sont équivalentes à une soirée bien arrosée de la part d’un humain, le p’tit Noah est donc bien pompette, mais pas proche du coma éthylique. –

Alors que le directeur sous couverture demandait une bouteille de rhum – Bouteille au nectar onctueux -, le barman le regarda d’un air blasé, tout en essuyant un verre d’un geste désinvolte, avant de lui jeter cette phrase fatale :

- Désolé môsieur, mais l’patron refuse que nous vous donnions un p’tit verre de plus. Il a pas envie d’voir crever un d’ses clients, qui dit.

Le regardant d’un air atterré, Noah cala un bon moment dans cette position, les yeux exorbités, la bouche presque ouverte et l’air un peu benêt, avant de reprendre connaissance. Ou plutôt d’entrapercevoir un lointain éclair de lucidité au loin, durant une toute petite seconde. Et encore. Prenant un air faussement outré, mais bien hautain, il fit mine de partir avant de venir alimenter l’air du barman d’une bonne vapeur d’alcool en lui « chuchotant » à l’oreille :

- Et si j’vous donne un beau pourboire ?

Le barman soupira bruyamment avant de faire signe à l’un des hommes au coin de la pièce – L’un des « gardes » de l’établissement – qui s’approcha avec son allure menaçante vers Noah qui faisait les yeux doux au barman, avant que le mastodonte de le prenne par le collet. Rentrant la tête dans les épaules, le métamorphe grimaça, se tortilla un peu, tenta de se démener et de se libérer, mais rien n’empêcha l’homme sobre de lui faire prendre un bon bol d’air frais. Atterrissant sur son postérieur, Noah fit la moue un instant avant de –tenter de – se relever. Avisant qu’il serait plus sage d’attendre que sa tête cesse de bouger d’elle-même, il posa celle-ci dans sa main, elle-même posée sur son genou.

S’assoupissant un moment, il ne lui sembla pas vraiment se sentir mieux, mais pensa également que rester là n’était pas la meilleure des idées. Et puis… Depuis combien de temps était-il là ? Passant sa main dans ses cheveux poivres et sels, il songea un instant à changer d’apparence pour entrer à nouveau dans le café, avant de se dire qu’avec un état pareil, il risquait surtout de devenir quelque chose… D’inhumain. Se relevant tant bien que mal et en prenant appui sur le mur derrière lui, il parvint à tenir sur ses jambes par un presque miracle, au vu de son haleine qui se faisait sentir de loin. Apparemment, il le sentit aussi car il marmonna quelque chose qui devait ressembler à « d’vrait prendre une douche moi. », avec un bon traducteur.

Titubant dans la rue, il vit que le marché était non loin. Peut-être y trouverait-il du parfum, ou, malheureusement, de nouvelles bouteilles d’alcools. Avisant qu’il y avait plus de fruits et de légumes qu’autre chose, il fit la moue avant de se diriger vers le marchand de tabac. Il en acheta un paquet qu’il rangea dans la poche intérieure de son veston, en prenant tout de même un peu qu’il bourra dans sa pipe. Il voulu évidemment en tirer une bouffée, avant de se rendre compte qu’il lui manquait quelque chose de fondamental : Du feu. Il avait, bien évidemment, oublié de prendre ses allumettes…

Levant les yeux au ciel, comme si un paquet allait tomber de celui-ci, Noah finit par redevenir sur terre en voyant que cette sorte de prière muette ne fonctionnait pas. Regardant autour de lui, il vit alors que dans la foule, quelqu’un devait certainement avoir de quoi lui permettre d’allumer ce décompresseur naturel. Il se rappela alors ces moments où, plus jeune, il utilisait ce stratagème pour draguer les femmes, bien qu’elle n’ait jamais vraiment fonctionnée… Riant tout seul, le métamorphe se demanda s’il avait plus de chance aujourd’hui…. Autant tenter le coup, non ? Il haussa un sourcil, surpris de sa propre audace. Mais l’alcool semblait l’avoir perturber assez que pour qu’il ne s’en étonne pas plus que la raison ne le veuille, et que, dans une hardiesse digne d’un jeune coq, il s’avança vers l’une des demoiselles qui arpentaient le marché.

- Bien le bonjour à vous, belle demoiselle. Auriez-vous un peu de feu pour un pauvre fumeur ?  

En attendant sa réponse, le métamorphe observa son interlocutrice, une jeune elfe – Du moins, en apparence – aux cheveux d’argents et au visage gracieux. Ne restait qu’à espérer que son nez soit bouché et que sa vue soit brouillée par le sommeil, car Noah semblait avoir oublié sa beuverie des jours derniers et qu’il venait de se retrouver au sol, dans la poussière.
Revenir en haut Aller en bas
http://shouro-jidai.forumgratuit.be

Du feu s'il-vous-plait ? [Pv: Arwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shouro Jidai :: Hors RP :: Archives :: RPs Abandonnés-