Shouro Jidai

L'époque des clochers
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

L'heure de réveiller de vieux démons. [Pv : Usugui]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Trafalgar Knave
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 05/01/2014

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: L'heure de réveiller de vieux démons. [Pv : Usugui] Sam 17 Jan - 1:00

Aujourd'hui avait été une journée de boulot classique à l'Académie Amshford :

Huit heure quarante du matin, arrivé en retard à cause d'un chat trouvé blessé sur le bord de route que je n'avais pas put m'empêcher de soigner. (Je n'allais pas le laisser pourrir vivant, le pauvre). À peine arrivé, déjà engueulé, plus par sa secrétaire que par le Directeur en lui-même, mais une engueulade tout de même. Oui, j'étais venu en retard. Oui, cela faisait une semaine que je n'étais plus venu. Oui, j'apprécie les massages. Non, je ne viendrais plus en retard. Oui, je vais bosser. Se furent approximativement ce que je dus répondre, dans un ordre plus ou moins précis. Bon, j'avoue, je n'ai pas dit l'une de ces phrases... La dernière, évidemment. Comme si je venais "bosser". Je venais travailler de bon cœur, ici. Quand le cœur était bon, du moins.

Neuf heures pile, premier blessé : Un imbécile qui pensait que l'acide et l'eau était compatible dans n'importe quel ordre... Il devait bien suivre en cours, celui-là. Heureusement, il avait échappé à la majeur partie de l'accident, et un simple bandage à la main lui suffit. Il fut immédiatement suivit par le concierge qui avait raté le clou, mais pas sa main... Recourant à un sort de guérison mineur, je diminua la douleur et ressoudai en partie l'os en lui préconisant de ne plus trop l'utiliser ni forcer dessus. Je n'eus que quelques minutes de répis, avant qu'un élève souhaitant échappé à son contrôle de math ne simule la maladie pour tranquillement se reposer dans l'infirmerie. Malheureusement pour lui, aujourd'hui, j'étais là, et le renvoya illico en cours.

Dix heures trente, cinq minutes de répit. Je trouve ça important à préciser, parce que cinq minutes... Cela peut paraître énorme, je vous assure.

Dix heures trente-six, un élève venait clopin-clopant, appuyé sur l'un de ses camarades. Foulage de chevilles lors du cours de sport... Je fus presque étonné que, durant cette journée, aucune personne poignardée n'avait fait son apparition. Du moins en restait-il plus de la moitié, de cette journée. Rapidement soigné, je gardai toutefois l'élève sur un lit pour éviter que le maladroit ne se blesse à nouveau, à peine sortit et guéri. Cela sembla lui plaire, puisque dix minutes plus tard à peine, celui dormait à poing fermé.

Ensuite, ce fut un défilement de divers cas originaux : petit pois coincé dans la gorge, écureuil dont la queue avait malencontreusement été écrasée, lycan avec une carie, centaure avec un sabot fendu, vampire obèse (Et oui, ça existe.) et quelque autres cas plus commun. Enfin, l'heure tant attendue du déjeuner sonna comme une bénédiction. Je me hâtais de finir le pansement d'une plaie ouverte (Morceau de verre sur la plante du pied) pour quitter l'établissement et retrouver le matou de ce matin. Une fois que je fus certain que celui-ci allait bien, je me dégotai quelque chose à manger et revint à mon post.

L'après-midi fut plus intéressant, car à peine une demi-heure après le reprise des cours, un jeune homme plus loquace que les autres vint me retrouver au cabinet. Le dos alors tourné, je ne le vis pas, mais l'entendu entré. Je lui demandai alors :  

- Alors petiot, qu'est-ce qui te fait mal ?

Lui laissant le temps de répondre, massait mes épaules douloureuses, avant de me retourner et de lui faire face avec un sourire radieux au visage. Pour une raison (presque) inconnue, les patients aimaient mieux les docteurs souriant... Alors, autant sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'heure de réveiller de vieux démons. [Pv : Usugui] Lun 19 Jan - 22:10

Une journée qui démarre, une nuit de cauchemars. Un quotidien presque humain pour une créature de l'ombre,c'est presque malsain au fond. Usagi était debout très tôt mais prenait bien son temps pour traverser les bout de chemin qui le sépare de ses cours. Il allait a l'école rarement et en plus il était nouveau ici, alors le regard des autres ne lui plaisait pas.

En effet, plutôt grand et imposant autant en carrure quand prèstence, il attirait les regards,bon ou non. ses yeux gris parcourraient les environs,des yeux aussi vide que froid. Il marche lentement, les mains dans les poches de son jeans noir aux chaînettes bruyantes. sur son torse un simple t-shirt noir a manche très courtes, collier simple. Il traine des pieds en marchant,accentuent sa flemme quotidienne.

Son pied se pose enfin sur la première marche de l'établissement,se geste suivi par un long soupire de désespoir de sa part. Le Démon cherche sa classe des yeux, marchant toujours sans empressement. Les couloirs était presque vide,seul deux trois personnes passa en l'ignorent et tant mieux d'ailleurs,il n'était pas d'humeur. Malheureusement il croise le chemin d'une créature qui attire son attention, malheureusement pour l'homme face a lui évidemment,car attirer l'attention d'Usagi était tout sauf bon.

Usagi donne un coup d'épaule dans celle du jeune marchant en sens inverse. Le garçon se retourne donc en prenent un air d’incompréhension. Deux trois insulte plus tard,un bagarre éclate,c'est ce que cherchais Usagi,du divertissement,il sous estime un peu son adversaire et fini par se prendre une dague dans l'abdomen mais il continue de ruer sa victime de coups. ils furent séparer et Usagi,lasser de ce gars finit par abandonner sa proie pour se retirer discrètement. sans raison apparente,il cicatrise moins vite qu'habituellement et vas donc voir si quelqu'un dans ce bâtiment pourrait remédier a se problème,il se retrouve,ainsi,dans le cabinet du docteur de cette école

- Je veux pas qu'on me pose de question,je veux que quelqu'un me referme sa vite fait.

La voix forte et agressive,la main posée sur sa blessure,Il dévisageait l'homme face a lui,il venait de lui sourire,d'un sourire niais. Il était comme ça ou se foutait t-il de sa gueule ? enfin bon,le problème est qu'en chemin, il avait forcer et que le sang coulait donc a présent a flot,il aimait la vue du sang,mais le siens,bof. Il passe devant ce qui semble être le médecin et s'assit sur une chaise trouver là.
Revenir en haut Aller en bas
Trafalgar Knave
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 05/01/2014

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: L'heure de réveiller de vieux démons. [Pv : Usugui] Mar 20 Jan - 22:33

Tandis que la porte se refermait derrière mon dos et que je demandai à l'adolescent qui requérait mes talents de médecin, celui-ci répondit ma foi fort agressivement, malgré ce sourire que je pensais apaisant. Ne me laissant pas démonter par cette simple remarque de la part d'un jeunôt, je l'auscultai du regard. Oui, du regard, et alors ? Il suffit d'un peu de talents et d'expérience pour faire une tel chose.. Bon, en l’occurrence ce cas-ci s'avéra simple, et le constat efficace. Une attaque à l'arme blanche l'avait pourfendu à l'abdomen, laissant le précieux sang s'écouler. M'approchant d'un air bienveillant, je vis qu'il avait eu la bonne idée de s'asseoir sur une chaise. Bien. M'accroupissant pour être à la bonne hauteur (C'était là l'un des inconvénient d'avoir une grande taille), je n'attendis pas sa réponse (Puisque je ne lui avais pas poser de questions, déjà) pour soulever son t-shirt gênant et examiner la plaie.

Déjà, ce n'était pas un humain que j'avais en face de moi puisqu'une tel blessure l'aurait, auquel cas, déjà plonger dans un petit coma du à la perte de sang. Et aussi au fait que la lame ne se serait pas arrêtée au sternum et aurait probablement déchiré le diaphragme. Okay, pas humain, mais quoi alors ? Sortant une seringue d'anesthésiant d'une des poches intérieurs de ma magnifique blouse blanche, je plantais celle-ci pour y déverser le précieux liquide.

-Attend un peu que ça fasse effet mon garçon.

Me retournant pour nettoyer la seringue, je m'avançais à nouveau vers lui et, après avoir juger que l'anesthésie locale avait eu le temps de se répandre, je plongeai (légèrement hein, pas entièrement non plus ) mon doigt pour y récupérer quelque précieuses gouttes de sang. Ça avait certainement du le gêner d'une sorte ou l'autre, mais à vrai dire je n'en avais rien à faire. Après tout, il souhaitait être soigné non ? Et c'est ce que je faisais. Portant le-dit doigt porteur de sang, et donc porteur de son ADN, à ma bouche, je goûtai celui-ci afin d'en copier le code génétique et pouvoir créer de nouvelles cellules réparatrices. J'aurai put lui demander quel était sa race, mais on était jamais sûr de la véracité des mots, face à la Science.

Semi-démon, donc. Je décidai pourtant de lui poser quelque question avant de refermer cette plaie bien agaçante (Pour lui, pas pour moi. Et puis, il ne risquait rien d'après mes analyses, alors...). Vous pourriez me demander pourquoi, si vous en aviez l'occasion, sauf que vous en l'avez pas. Bon... Je vais quand même y répondre : Par curiosité médicale. Que faisait un démon blessé au sein de l'Académie ? Après tout, ils avaient leur propre monde, de ce que j'en savais, et en retrouver un au bloc opératoire ne pouvait pas être pour me gêner, au contraire.

-Alors, qui est-ce qui t'as fait ça ? Pas un chat, en tout cas.

Rigolant ( Un peu mais pas trop non plus ) de cette blague censée détendre l'atmosphère, j'attendis réponse de sa part. Que pouvais-je donc en tirer, de ce jeunôt ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'heure de réveiller de vieux démons. [Pv : Usugui] Mer 21 Jan - 15:11

Il le regarde de haut en bas rien a signalé,il était grand,simplement. il restait bien tranquille et ne pose pas non plus de question suite au évènement. l'anesthésiant ne le dérange pas mais ce fût lorsqu'il sentit l'homme qui devait le soignée,pénétrer son doigt dans sa blessure,qu'il grimace mais se retient de le frapper. de qu'el droit fourrai t-il son doigt dans sa blessure lui et le mit en bouche en plus, un vampire ? non.. surement autre chose.

Ses yeux finirent par parcourir la salle histoire de s'occuper. Il faisait calme par ici malgré sa faible habitude d'aller se faire soigner. le médecin qui s'occupait de lui semble savoir se qu'il fait,alors il se permet de rêvasser tranquillement. La manière de procéder de cet homme était étrange et presque agacante,mais le but c'est de sortir soigner, pas heureux. Il lui posa une question,il parlait finalement.

- ça change rien de le savoir.

Il voulait juste être soigner pour pouvoir rentrer en se baladant en chemin, pas faire causette avec le docteur de l'établissement. il fronça les sourcils avent de s'affaler sur la chaise, la tête retombé en arrière contre le dossier.

- votre boulot est de me soigner, rien d'autre. et j’ignore le nom de ce gars,je m'en fous..

laissent un lourd soupire sortir de sa bouche,il ferme les yeux un moment

-vous est qui,vous ? enfin,vous est quoi ?

Il lève ses yeux vers lui,un léger sourire un coin sur ses lèvres. Au fond,quitte a être ici,autant s'amuser. Il le regarde sous tout ses angles,il finit même par lâcher un rire d'amusement suivit d'un geste de la main.

- quoi que vous soyer,vous est jeune pour un docteur. comment en être arrivé a soigner des gens.. le trafic d'organes n'est pas plus intéressent ?

Non pas qu'il s'y connaissait en corps humain,il reconnaissait juste ce qu'il pouvais manger dans celui-ci et savait comment ouvrir une personne pour la laisser en vie avent qu'il ne lui retire trips et organes et s'en faire des sacs a couchage. Il se rapelle alors de sa victime encore fraîche de la veille et se retient de rire,ils avait hurler comme une bête égorgé vif,c'est en partie ce qui lui était arrivé,mais bon. Il secoue le visage pour se concentrer sur son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Trafalgar Knave
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 05/01/2014

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: L'heure de réveiller de vieux démons. [Pv : Usugui] Mar 27 Jan - 22:39

Bon, il ne semblait pas trop d'accord avec moi, en tout cas. Sa tête agacée en était la principale preuve, bien que ses paroles vinrent ajustés mon opinion, son ton comme ses mots trahissant un agacement bien perceptible. Tant mieux, après tout, la colère était l'un des meilleurs sérums de vérité que je connaisse, et le plus accessible. Le moins coûteux aussi, et ça, ce n'était pas rien. Quand je lui demanda comment il était parvenu à s'ouvrir ainsi, il se braqua directement en prétextant que cela ne changeait rien de le savoir. Oh, mais mon bonhomme, cela change tout au contraire ! Faillis-je m'exclamer, mais il ne semblait pas trop comprendre que ma question n'était pas innocente. Et puis, si l'utilisateur était un hybride-serpent par exemple, qu'est-ce qui me disait qu'il n'y avait pas de poison ? bon, le sang que j'avais goûté me le disait... Mais sans mes "talents" particuliers, il aurait put se trouver en mauvaise posture s'il y avait eut du poison.

De mauvaise humeur, il l'était certainement, car l'impudent sembla ne pas se soucier des conséquences que pouvaient être les menaces envers le médecin qui vous soignait... Il mentionna tout de même un "gars", laissant entendre que cela n'était donc pas, logiquement, une demoiselle. Cela éliminait une bonne moitié de l'école, plus ou moins. Et les élèves modèles étaient aussi à proscrire, ainsi que ceux qui n'avait pas une condition physique nécessaire pour engendrer une tel blessure... La liste se rétrécissait.

Et comme si son impertinence n'était pas assée grande, il me demanda qui j'étais, et ce que j'étais. Malpoli le gamin, ma parole ! Je me contentai d'hausser un sourcil mi-étonné, mi-"Mais qu'est-ce que tu me demandes là, Oh". Oh, et mes lèvres tiquaient un peu dans le genre "Tu penses vraiment que je vais te répondre ?". Oui j'avoue, j'ai un visage assez expressif, en soit. L'autre rit un peu avant de lui dire que quel qu'il soit, il était un "jeune docteur". Et que le trafic d'organes était plus intéressant. Un petit sourire moqueur étaya mes lèvres. Autant "répondre" à ses questions.

-Pour le trafic d'organes, je suis déjà une source infinie, alors l'argent n'est pas vraiment un problème. Par contre, toi, tu sembles avoir un petit soucis...

Je laissai ma phrase en suspend avant de toucher son front d'un index accusateur.

-Tes parents ne t'ont pas apprit à respecter tes aînés ?

Les bras croisés, la tête légèrement penché, je le dominais aisément de plusieurs têtes. Et même s'il se relevait, la différence ne se faisait pas sentir puisque je planifiai déjà de m'agrandir imperceptiblement.

-Mis à part ça, j'attend ta réponse... Je ne te soignerai que lorsque je l'aurais, à vrai dire.

Décidant de fausser un peu le jeu et de m'amuser avec lui. (C'était un bon moyen de voir la psychologie d'un démon, et sa résistance physique.)

-En plus, le poison qui circule dans ton corps ne pourra être neutraliser que lorsque je connaîtrais l'identité et la race du "malfaiteur".

J'approcha mon visage de lui pour le narguer un peu, les bras toujours croisés et les yeux légèrement hautain.

-Après tout, tu n'es qu'une pauvre petite victime innocente et sans défense dans l'affaire.

La balle était lancée, ne restait qu'à voir de quel manière elle allait revenir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: L'heure de réveiller de vieux démons. [Pv : Usugui] Mer 28 Jan - 17:28

*il n'avait pas bouger,pas émit un seul son,ni même un bruit. son visage était de marbre jusqu'à ce que ce qui sers de médecin dans cet établissement ne se met a le chercher,sans le cacher en plus,il le provoquait ouvertement. Il se redresse lentement en approchent son visage du siens pour venir souffler son halène de bonbon contre ses lèvres et là,apparut un sourire en coin*

- vous seriez plus jeune,je ne me gênerai pas de vous montrer un peu les jeux que je connais,un jour peut-être..vous pourriez me servir,vos organes semble en bonne état en plus.

*il se lèche lentement les lèvre en reculent son visage et pose sa main sur sa blessure avent de grimacer en prennent une posture d'assurance et pleine de charisme*

- je m'en fous de ce que vous voulez,je veux juste que vous fassiez votre travail.

*il reste un moment ainsi,debout face a l'homme. Une main sur sa blessure et l'autre le long de son corps,le poing serrer,à l'apposer de son poing tremblent de colère,son visage était serein voir trop. Il lâche un léger rire en le regardent de plus près comme un gamin curieux. *

- il es grand et il est content. je veux pas me battre tout de suite,vous me soigner ou non ? je m'en fous de repartir d'ici a moitié vider de mon sang,ça ne me fais pas peur,alors si vous tenter de m'intimider c'est rater. j'ignore le nom du con qui a fais ça,je l'ai provoquer et j'ai mal calculer mon coup,simplement. je ferais mieux de partir,vous me faites perdre mon temps.

*il attrape doucement son haut au passage en se dirigeant vers la sortie,c'était désagréable cette douleur,mas il survivrait. ce médecin du dimanche commençait a l'agacer et ses nerfs était déjà a bout,il valait mieux s'en aller,quitte a revenir plus tard.pressent donc sa main contre sa plaie d'ou s'échappait son sang, il se retourne vers lui,un nouveau sourire sur le visage*

-vous allez me manquez,sac de sang sur patte,bonne journée a vous.
Revenir en haut Aller en bas
Trafalgar Knave
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 05/01/2014

Feuille de personnage
Âge: 26 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: L'heure de réveiller de vieux démons. [Pv : Usugui] Dim 8 Fév - 1:42

C'était dur, très dur. je faillis ne pas réussir à le contenir... Ce fou rire que je retenais était de plus en plus dur à dissimuler. Si j'avais été plus jeune... Quel belle humour que voilà. Du haut de mes vingt-six ans, je ne devais pas être plus âgé que lui, cinq années de différences, tout au plus. Mais il ne lui semblait pas concevable que quelqu'un finisse ses études avant quoi ? Trente ans ? Vingt-cinq ans ? Pourtant je n'avais même pas prit ma forme de vieux médecin d'expérience, j'étais "presque" normal, ne dissimulant que mes pupilles et mes cheveux laiteux. Après tout, les métamorphes n'étaient pas souvent bien vu.

Il devait se croire menaçant, le blanc-bec, quand il se lécha lentement les lèvres dans un signe de délectation. Ah ! Qu'il s'amuse tant qu'il le pouvait, son statut de Démon ne le protégerait pas plus que celui d'Elfe ou d'Orc, après tout si l'Académie devait avoir être décrite par des mots, diversités et folie devraient s'y retrouver en top de la liste. Et alors que le jeune gamin tentait de paraître impressionnant (je crois), sa blessure lui fit une petite piqûre de rappel, si j'puis dire. Je prenais une petite note mental sur le fait que les analgésiques ne semblaient pas fonctionner longtemps sur les Démons avant de faire attention que le fanfaron continuait son p'tit speech.

Le petiot voulait que je "fasse mon travail". Mais, j'étais en train de le faire, actuellement.À ses dépends, mais ça, c'était une autre histoire. Sa posture qu'il voulait droite trahissait sa colère, malgré le visage serein qu'il voulait me montrer. Il allait falloir revoir ta notion de "dissimulation de colère", ou quelque chose dans le genre, pour pouvoir te faire passer pour ce que tu n'es pas. Et là, en l’occurrence, il n'était pas du tout serein.  

Après un petit discours qui se voulait éloquent, il prit son haut en prétextant que je lui faisais perdre son temps... Mais lui, il me faisait gagner le mien, à ses dépends, encore une fois. Alors qu'il prenait son haut et qu'il se dirigeait vers la sortie, il me traita de sac de sang... Se prenait-il donc pour un vampire ? J'avoue que je dus me mordre les lèvres pour ne pas éclater de rire. S'il savait ce qu'il pouvait trouver en moi... À peu près tout ce dont j'avais mémoriser la structure, en fait... Et le choix était large.

Attrapant son épaule, je lui souris avant de lui dire avec une petite pointe d'ironie dans la voix.

-Mais, tu es guéris, mon brave.

En effet, alors qu'il palabrait et se prenait pour Dracula, j'avais activé les cellules régénératrices que j'avais récupérer au passage en lui attrapant l'épaule. Il ne serait pas dit que je laissais mes patients blessés le sortir encore plus.

-Seulement, il va te falloir récupérer un peu, alors direction le lit.

Augmentant sensiblement ma force, je lui fit faire un tour sur lui même pour qu'il se retrouve face au lit de l'infirmerie. Prenant la chaise sur laquel il s'était assit quelques instants plus tôt, je lui fis tourner le dos à la porte et m'assit dessus, lui barrant le chemin s'il semblait vouloir se carapater. Les bras croisés, j'attendis qu'il s'installe sur le lit... Bien qu'il serait fort étonnant de sa part d'obéir bien calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'heure de réveiller de vieux démons. [Pv : Usugui]

Revenir en haut Aller en bas

L'heure de réveiller de vieux démons. [Pv : Usugui]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shouro Jidai :: Hors RP :: Archives :: RPs Abandonnés-