Shouro Jidai

L'époque des clochers
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Rp St. Valentin [Sally, Mailyanne, Tinuviel, Kal, Noah, Jin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
PNJ
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 21/10/2014

Feuille de personnage
Âge:
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Rp St. Valentin [Sally, Mailyanne, Tinuviel, Kal, Noah, Jin] Dim 15 Fév - 23:56

♫ La St Valentin ! ♫

   
C'est maintenant



L

Jakarta était une ville centrale, une ville qui se devait de rester forte, unie et sans dire avec une relève! Aujourd'hui aurait pu être une autre fête conventionnel de St-Valentin bien ordinaire avec des banderoles de cœur roses, rouges, blancs et même parfois des mauves un peu partout dans la ville. Où encore une fois, il y aurait les habituels stands aux pommes enrobées dans le sucre d'orge rouge qui tâchait les joues des bambins. Mais non! Cette fois, la ville voulait faire en grand. Même qu'elle avait prié Noah Amshford, le directeur de l'Académie de convaincre le plus d'étudiants, professeurs, secrétaires, de gens travaillant dans l'entretien, bref tous le plus de gens possible à se vêtir pour l'occasion.

Pour une première, la ville organisait un bal. C'était assez drôle d'imaginer tout ce beau monde convier le petit peuple dans un bal luxueux qui se déroulerait dans l'hôtel de ville dédié à les gens de la haute. Une soirée mondaine, aussi bien appeler un chat un chat. Les Ministères avaient rapidement compris une chose qui semblaient échapper à la nouvelle génération de la vingtaine et de la trentaine. Il n'y avait guère beaucoup d'enfants qui garnissaient les bancs de l'Académie, donc une diminution forte importante de la relève. Les gens semblaient tous vouloir rester seul et semblaient commencer à s'épanouir par eux-mêmes. Les Ministres devaient faire se précipiter les choses, il fallait des nouveaux nés et sur le champ!

Ainsi donc, ce beau monde avait décider que pour la Fête de l'Amour, chacun et chacune devait venir à ce bal tout particulier. Une tenue chic ou du moins présentable était de requis cependant. Ainsi donc, des invitations se firent passer dans la ville entière, une poche pleine d'ailleurs réservée à sa distribution sous les portes des chambres de la dite Académie, dans les auberges, partout où il pourrait y avoir des gens intéressés à goûter un instant à la luxure, ou pour quelques phénomènes que ce soit, venir rire des aristocrates devant essayer de paraître encore plus impressionnant dans leur tradition devant les simples bourgeois, ou même des paysans. Oh comme c'était trop pour quelques cœurs affolés de madame à grosse robe et à ces messieurs soignés jusqu'à la moindre couette rebelle, ou à ce port de faux cheveux pour le crâne appelé plus simplement ''moumoute'' par les paysans. Ça ou là classique perruque blanche avec boucles sur les épaules.

Les Ministres savaient que cet événement attirerait foule et permettrait aux gens de se rencontrer et donc de former des couples. C'était si brillant et si... diabolique à la fois. Nous pouvions encore entendre ces rires gras alors que le bal ouvrait laissant voir des pyramides de flûte de champagne sur une table et plusieurs mets onctueux placés sur les tables installé ici et là dans la grande pièce ronde où il y avait un grand lustre majestueux. On voyait aussi des marches massives d'une splendeur à vous faire rougir. Et même que nous voyons le deuxième étage, comme un énorme balcon entourant toute la salle. C'était tout simplement richissime.

Tout cela aurait pu être parfait pour unir quelques personnes timides, mais il semblait que quelqu'un d'autre avait aussi veiller de son côté à ce que l'Amour soit dans l'air. Un jeune homme nouvellement épris d'une femme qu'il avait rencontrer dernièrement. Il avait attendu le jour de la St-Valentin pour se recueillir d'un puits à souhait. Un vieux conte familier de tous les habitants de Jakarta dont les parents ou grands-parents avaient jadis foulés cette terre. Il avait souhaité que tous trouve un partenaire en ce grand jour. Tel le sacrifice qu'il avait souhaité, sachant qu'il passerait certainement la soirée à valser avec sa bien aimée.

Mais c'est ce qu'il croyait.      



   Fond by Obsession ; Codage by Bird for all forums ©
   


Ordre de passage :

Revenir en haut Aller en bas
http://shouro-jidai.forumgratuit.be
Noah Amshford
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 567
Date d'inscription : 26/03/2013
Localisation : Jakarta

Feuille de personnage
Âge: 52 ans.
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Rp St. Valentin [Sally, Mailyanne, Tinuviel, Kal, Noah, Jin] Lun 16 Fév - 22:19


Prenons Congé


Je ne savais pas si je devais rire ou prendre pitié de Noah, en ce moment. Le pauvre avait en effet eut droit à un traitement "de choix" pour le bal de la St. Valentin... J'hésitais aussi sur le fait que, est-ce que oui ou non, sa secrétaire avait prit une sorte de revanche en l'attifant de la sorte. Le Directeur semblait trop serré dans ce costume trois pièces, à moins qu'il ne s'agisse de la cravate qui lui enserrait le cou -Le pauvre tentait de la desserrer du mieux qu'il le pouvait, mais ne parvenait à rien -. Le voir chausser des chaussures de villes noirs avait aussi cet aspect humoristique, surtout pour lui qui préférait encore rester pied nu. En fait, je pense que je devrais en rire, de cette situation là... Car voir Noah avec des cheveux laqués, tirés en arrière, et dénudé de sa plume fétiche lui donnait un air hilarant. À moins qu'il ne s'agisse de la trogne qu'il faisait, donnant l'impression que quiconque l'approcherait avec une intention moqueuse se verrait encastrer et éventrer dans la seconde même où l'idée lui en serait venue.

Les seuls qui ne semblaient pas voir sa mauvaise humeur restaient les aristocrates et autres Nobles qui voulaient tous s'approcher de cet homme intriguant mais surtout était "haut-placé". D'après eux, pas d'après lui. Ou alors, c'était peut-être parce qu'étant un Amshford, il était lui-même un Noble ? Pourtant, de mes plus lointain souvenir, il ne s'était jamais revendiqué comme tel. Dans tous les cas, sa seule envie du moment semblait de partir loin, ou tout du moins de pouvoir boire son saoul, mais l’œil avisé de Molly ne le quittait pas. Adossé contre l'un des majestueux piliers de marbres de la salle, le métamorphe soupira. Avec cet surveillance constante, il ne pouvait même pas profiter d'un instant d'inattention pour se transformer en chat et filer.

Il y avait de cela une semaine, le Directeur avait été "délicatement prié" de bien vouloir rassembler un maximum d'étudiant et de professeur pour l'événement. Sous les ordres sévères de sa secrétaire, il avait dut distribuer des tracts lui-même et aller chercher tous les professeurs susceptibles d'être intéressé, c'est-à-dire tous. Il leur en avait parler à tous, en tête-à-tête ou non, en leur vantant la bonne chair et le vin aux milles saveurs qu'y s'y trouverait certainement. Enfin, tous... Il n'y avait qu'un seul enseignant qu'il n'avait pas osé aller voir. Ou plutôt, une enseignante... Mailyanne. Il avait beau eut se traiter d'idiot une bonne vingtaine de fois minimum, Noah n'avait pas eut le courage de toquer à la porte pour lui en parler. Était-ce le remord qui l'avait ainsi fait stresser comme un étudiant devant la porte du local des enseignants, ou était-ce le fait de devoir la revoir ? Tel était ma question, ou tout du moins, à l'époque.
Noah s'était donc contenté de glisser un tract sous sa porte et de se carapater à toute vitesse, en priant pour qu'un bal "gnangnan et sur le thème de l'amour" n'intéresserait pas la jeune femme. Enfin, cela, il l'avait pensé jusqu'à l'apercevoir dans la salle. Il avait alors prétexter un besoin urgent pour s'éclipser quelques minutes pour décider du "plan" à tenir. Lorsqu'il en était sortit, il semblait décidé à l'éviter, comme si le fait de croiser ses yeux allaient le faire s'exploser en confettis de peur.
De loin, il avait également aperçu le professeur Aoyama et lui avait rapidement remit le bonjour avant qu'une tierce personne ne l'interrompe et ne l'emmène vers le punch.

Maintenant, il sirotait tranquillement un verre de whisky en admirant le superbe lustre sertit de multiples pierres, qui devaient certainement êtres des diamants, et qui brillait d'un éclat qui se reflétait dans toute la pièce. Soupirant, il hocha la tête à quelqu'un qui semblait lui parler d'un ton passionné, mais malheureusement pas passionnant. Lorsqu'il se risqua à l'écouter, le Directeur faillit réprimer un long bâillement. Cet homme croyait-il vraiment que la bourse du canal Sud d'un village perdu allait l'intéresser ? Dans tout les cas, il devait faire preuve de diplomatie pour s'éclipser...

-Excusez-moi, j'aperçois un vieil ami au loin. Bonne soirée, le coupa-t-il en plein milieu d'une phrase avec un sourire enjôleur.

Se déplaçant dans la foule avec grâce et comme s'il cherchait quelqu'un, il ne s'arrêta qu'une fois arrivé près des petit-fours. Il en engloutit rapidement deux avant de jeter un regard sur la salle bien remplie... La soirée s'annonçait plus qu'ennuyeuse... Soudain, son regard croisa celui de Mailyanne. Blêmissant, il lança plusieurs regards autour de lui, mais il ne vit aucune échappatoire. Une sueur froide lui coula le long du dos au fur et à mesure qu'elle s'approchait, et déjà il n'osait plus la regarder en face. Comment allaient-ils réagir l'un envers l'autre ? En tout cas, le "Héros" Moderne semblait faire bien pâle figure, semblable à un adolescent sur le point de se faire punir pour une grosse bêtise... Cela aussi, m'avait fait rire.
Revenir en haut Aller en bas
http://shouro-jidai.forumgratuit.be
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Rp St. Valentin [Sally, Mailyanne, Tinuviel, Kal, Noah, Jin] Lun 23 Fév - 16:12

Quelle drôle mais aussi quelle idée surprenante, en effet l’Académie Amshford avait décidé d’organiser un bal pour la st valentin. Cela avait surpris Tinuviel que de recevoir une invitation pleine d’enluminures pour participer à ce bal. Elle avait d’abord consulté ses parents car elle n’avait jamais été à un de ces bals et qu’elle ne savait pas vraiment comment on se comportait ou comment on s’habillait pour ce genre de soirée.

Sa mère avait été plus qu’enthousiaste à l’idée de cette fête, son père lui était un peu contre il ne voulait pas que sa petite fille se fasse draguer par tout un tas de jeunot idiot et incapable de prendre soin de quelqu’un d’autre qu’eux même.

Sa mère avait alors sévèrement réprimandé le père de Tinuviel et toute contente s’attela à regarder dans tous les coins de leur maison pour trouver tissu, ruban et dentelle en tout genre, elle avait l’air bien décidé à confectionner la robe de la jeune fille tandis que celle-ci envoyait la réponse positive par courrier.

Et voilà maintenant qu’elle y était à ce bal, lustres éclatant, grande piste de danse, plats divins en tout genre, c’était un monde qu’elle n’avait pas eu l’occasion de côtoyer jusqu’à présent, il était lumineux, fascinant rien qu’en regardant les habits d’apparat que portaient tous les invités. Mais on ne pouvait pas dire que sa mère avait chaumé de son côté.

En effet, l’elfe avait fait des miracles avec le tissu de couleur rouge sang qu’il lui restait, une robe avec bretelle en velours et légèrement bouffante avec de la dentelle de la même couleur parsemée ici et là. La robe se refermait dans le dos de la jeune fille par un lacet comme un corset. Et des fleurs blanches arrangées de quelques perles garnissaient l’habit par ci et par là.
Tinuviel ne remarquant personne de sa connaissance aux premiers abords se dirigea vers le buffet où se trouvaient les boissons. Elle se prit une flûte rempli de diabolo grenadine – il fallait mieux éviter l’alcool le plus possible – et dégusta quelques gorgées avant de jeter un œil à l’assemblée rempli de personne en tout genre.

Elle huma l’air ambiant, un mélange de plusieurs parfums des femmes et hommes présent ainsi que de la nourriture en grande portion. La jeune fille s’était contentée d’un léger parfum floral de muguet. Elle en avait aussi profité – sous la supervision de sa mère – pour se faire une coiffure d’une simplicité mais d’une beauté étonnante. Un simple chignon avec des mèches pendouillant sur les côtés avec une broche que lui avait donné sa mère.

La jeune fille attrapa quelques petits fours qu’elle dégusta lentement avant de reprendre quelques gorgées de la boisson qu’elle tenait toujours dans ses mains. Elle alla ensuite s’adosser près d’une grande fenêtre dont les carreaux de verres étaient étincelant et aussi limpide que l’eau et regarda une dernière fois l’assemblée.

Elle se demandait comment allait se passer cette soirée, elle ne serait sûrement pas déçue.
Revenir en haut Aller en bas
Mailyanne Folks
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 09/02/2014
Age : 27
Localisation : À l'Académie Amshford

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Rp St. Valentin [Sally, Mailyanne, Tinuviel, Kal, Noah, Jin] Mar 24 Fév - 22:36

Il serait faux de dire que Mailyanne ne s'était pas habillée de façon noble pour l'évènement. Disons juste que ce n'était certainement pas le noble conventionnel qu'on s'attendait pour une dame (malgré que Mailyanne était tout simplement pas une dame et encore moins une dame conventionnelle (ce dont elle était particulièrement fière)). Elle avait peu de culture, mais au diable si elle s'en souciait en ce moment vu la classe qu'elle avait dans son habit (ce disait telle devant la glace en admiration avec elle-même). Elle allait devoir fêter sa belle trouvaille et devoir leurrer quelque personne afin de continuer son personnage grotesque (dont elle maniait avec malice et quelque peu d'années d'expérience) devant tous ces gens qui l'avaient tant pointé du doigt comme une sauvage, une vulgaire et une exclue. Bien qu'elle semblait une professeur respectable (ce dont les gens doutaient malgré de nombreux bons commentaires de ses étudiants), elle ne tentait en rien de recourir à une hypocrisie stratégique pour le paraître. Elle était et resterait elle-même point barre.

Elle lissa les pans de son costard qui s’arrêtait tout juste avant sa taille, montrant la blancheur de sa chemise, alors qu’à l’arrière le costard noir se poursuivait jusque sous ses fesses avant de se fendre en deux pointes qui taquineraient ses rotules pendant la soirée si elle dansait (mais bon, elle ne savait pas danser (alors c’était une affaire de réglé)). Elle accrocha son nœud papillon et elle regardait son pantalon un peu ample avec ses bretelles blanches et rouges tout simplement laisser accroché à sa ceinture et tombant sur ses jambes. Elle mit son chapeau melon, et se dirigea vers la salle de bal (et non, pas de travail d’assassin sur les bras ce soir (et ce n’était pas parce qu’elle n’en avait pas envie, c’était tout simplement un temps trop joyeux pour les contrats (à ce qu’on lui disait))).

Allez, voyez, c’était la fête de l’Amour, lui disait-on et c’est à ce moment-là, qu’elle se disait que tout le monde n’arrêtait pas pour autant de travailler. Être assassin n’était donc toujours pas considérer comme un juste métier comme les autres? C’était lassant à la fin, mais bon, elle s’y faisait ou s’y ferait… Un jour. Tout cela, elle se le disait mentalement, alors qu’elle entrait dans cette salle comme il disait (oui, cet espèce de manoir de vieille chouette assez riche pour que l’éternité se replie sur elle-même, oui!) Elle restait pourtant naturelle, comme si c’était ce qu’elle voyait à tous les jours (ce qui était très loin et pourtant pas si loin de la vérité).

Elle marchait nonchalamment dans la pièce, les deux mains dans les poches, la tête rabaissée, ses souliers pointus d’homme usés devenus d’un grisâtre étrange claquant sur le sol de marbre (avec prestance (car malgré tout, Mailyanne avait de la prestance lorsqu’elle le voulait)). Ses cheveux ondulés et volumineux (pour une des rares fois) étaient simplement ramenés en queue de cheval lousse sur son dos. Si on ne s’attardait pas à son visage, on aurait juré un gentleman un peu marginal qui débarquait. (Exactement l’impression qu’elle souhaitait!) Elle s’adossa alors à une des colonnes, tête par l’avant, chapeau en premier plan, attendant de pouvoir rire de ces dames qui s’approchaient déjà de ce mystérieux bellâtre.

Une des femmes qui puait la richesse fit sa curieuse en lui demandant ce qu’un jeune homme aussi mystérieux faisait ici (sans oublier les politesses (finalement, ce devait être vrai que les riches avaient des cours de politesse…)). Elle lui demanda son nom. Elle allait éclater de rire, avant de se ressaisir.

-Je voudrais bien vous laisser croire aux mirages de ce beau lac, dit-elle en plantant ses yeux bleutés dans ceux de la femme, (en se pointant) mais ce serait vous mentir sur mes préférences.

La femme eut aussitôt un air offusquée en découvrant la véritable nature de ce jeune ho… femme, alors que Mailyanne repartait déjà de bon train (sans se soucier de rien (sauf de son estomac)), les mains dans les poches en route vers ce fameux buffet (principale raison de sa venue). Ça et les flutes de champagne (il fallait bien qu’elle goûte à cette nouvelle chose que les brigands sans classe délaissaient (comme elle l’avait fait)).

Et une surprise plus tard, le regard de Noah s’était figé sur elle (avant de regarder tout autour). Il avait donc si peu confiance en elle? Bon… Elle l’avouait, il n’aurait pas si tort que cela de penser ainsi, mais aujourd’hui elle voyait ses possibilités de personnes à faire jurer décuplés (il n’avait donc pas à s’inquiéter). Elle savait aussi être joyeuse, malgré son habituel esprit bagarreur.

Elle leva tout simplement la main pour le saluer, elle avait d’autre chat à faire courir. C’était rigolo, mais lorsqu’il y avait pleins de gens, son cerveau pensait déjà à sourire de ces mauvaises plaisanteries (qui parfois restaient simplement dans ses pensées). Mais seulement, cela n’empêchait pas toujours son franc parlé.

-Le teint de craie c’était voulu pour aller avec ton 31, Noah? dit-elle les sourcils froncés, se demandant bien ce que pouvait contenir ces plats qu’il venait d’ingérer. -Est-ce prudent que je mange de ces trucs-là ou je vais me retrouver avec un teint comme le tien?

Elle ne le laissa pourtant pas lui répondre avant tourner son regard vers le lustre en disant à voix plus basse juste à Noah une fois de nouveau face à lui.

-Tu crois que ça vaudrait combien ce lustre? Elle rajouta finalement avant de partir. Aller, j’ai vu quelqu’un là-bas, peut-être qu’il trouvera un moyen de m’aider à le revendre par la suite.

Elle ne mentait pas, elle venait d’apercevoir Sally. La pirate rousse qui fut la seule autre femme dans leur espèce d’aventure de zombies de l’Halloween dernier. Elle n’était pas trop sure de leur lien, mais elle avait envie de saluer les gens qu’elle reconnaissait (soit presque tout le monde de cette ville (consciemment ou inconsciemment pour eux)). Elle se sentait un peu maître de la place en se souvenant de chaque petits secrets de chacun et chacune.
Revenir en haut Aller en bas
Sally Funesti Lamina
Loveuse
Loveuse
avatar
Messages : 285
Date d'inscription : 16/09/2013
Localisation : Près de la Mer

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Rp St. Valentin [Sally, Mailyanne, Tinuviel, Kal, Noah, Jin] Jeu 26 Fév - 22:17

Le vent soufflait doucement ce matin-là. Mais ce fut assez de cette brise pour finalement emporter l'annonce qui ne tenait déjà plus contre le mur. La petite feuille de papier prit de l'altitude un moment, prise par le vent, avant de redescendre calmement en tournoyant vers le sol, tirée par la force de gravité. Elle allait se poser sur le sol au beau milieu d'un trou encore rempli par l'eau de pluie qu'une nouvelle brise la poussa de l'avant pour l'entraîner plus loin sur le boulevard. Par un heureux hasard, ou parce que le destin en eut voulu ainsi, la feuille annonçant cette événement assez spécial s'arrêta au pied d'une jeune femme rousse. Mais pas au pied de n'importe quelle jeune femme rousse qui aurait passé par dessus. Au pied de la dénommée pirate Sally Lamina.

Celle-ci leva son pied qui avait atterri en plein sur la pauvre feuille. Elle se pencha pour attraper la feuille de papier rose chiffonnée par son pied et ses yeux parcoururent avec curiosité les grandes lignes. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres. Intéressant...

Il y avait un bal. Un bal organisé en l'honneur de la Saint-Valentin. La fête de l'amour ! C'était une fête tout simplement géniale aux yeux de la pirate. Même si elle n'était pas amoureuse, elle adorait voir les autres heureux, mains dans la mains. Notre petit cupidon (Sally) avait bien envie de passer y faire un tour et de mettre son grain de sel pour tous ses petits couples adorables qui y seront. Il ne fallait pas le cacher, Sally était une amoureuse de l'amour. Elle adorait ce qui était romantique et aimerait vraiment avoir un arc et des flèches pour perpétuer l'amour autour d'elle. Une chance pour tout le monde, ce n'était pas possible. Elle comptait tout de même mettre son nez dans les affaires des autres et les aider si nécessaire. Bon, ce n'était pas toujours bien vu, mais Sally était comme ça. Habituez-vous !

Alors, le bal se passait le soir même. Sally avait de la chance d'avoir trouvé cette invitation. Elle aurait pu manqué un événement spectaculaire sans ça. C'était certain, elle passerait y faire un tour. Elle plia la feuille pour la ranger dans ses poches, gardant ainsi l'heure et l'adresse de la soirée. L'invitation demandait aussi une tenue convenable, propre. Sally s'arrêta devant une glace pour s'observer. Elle était parfaite, non ? Ces habits noirs étaient tout à fait dans les tontes de chic, non ? Et puis, elle les avait lavé la veille, alors il était bien propre ! Elle était donc prête pour le bal. Bon, d'accord. Sally n'avait jamais participé à un bal. Elle n'avait jamais fait attention aux habits des riches. Et ce qui était certain était que vous ne verriez pas Sally en robe à cette soirée. Les robes, c'était horrible et trop pas pratique.

Le soir venue, la pirate se présenta à l'adresse indiqué, habillée de ses habits traditionnels de pirate qui ressemblaient plus à des vêtements d'assassin, mais passons. Elle regarda les nombreuses personnes qui entraient, sortaient, parlaient riaient, tous habillés de robes et de complets autant jolis qu'affreux. Sally s'avança fièrement dans ses habits usuelle et commença à gravir les nombreuses marches pour se rendre à la grande porte qui menait à la salle. Cependant, avant de pouvoir atteindre la porte, un petit rire l'interrompit. Sally regarda autour d'elle et son regard croisa celui d'une jeune noble. D'une voix féminine et hautaine, cette dernière apostropha la pirate d'un air moqueur:

- Tu n'allais tout de même pas te présenter au bal cloîtrer comme ça, rassure-moi ?

Cloîtrer... comme ça ? Sally regarda ses vêtements. Bon... si elle se comparait à tout ces gens, il était vrai qu'elle détonait un petit peu, mais ces vêtements étaient cent fois plus pratique que la grosse robe portée par la noble en ce moment même. Celle-ci était habillé d'une robe rose tellement serrée à la taille, mais tellement bouffante aux jambes. Ses cheveux étaient soigneusement relevés grâce à des broches et les longues mèches retombaient bouclées comme un mouton autour de son visage. Ses grands yeux moqueurs entourés de noir ne lâchaient pas Sally et ses vêtements. Le bas de son visage était cachée par un éventail rose et noir, mais Sally pouvait tout de même voir son petit sourire méprisable. D'un claquement des doigts, la noble ordonna quelque chose qui échappa à Sally jusqu'à ce qu'on l'empoigne par les bras. Deux gros colosses l'entourait et la levèrent de terre sans effort. Ça y est ? Elle allait être lancé à la rue comme une moins que rien parce qu'elle ne s'était pas convenablement habillé pour l'occasion pour certain ? C'était trop moche et injuste...

Mais avant même de s'en rendre compte, elle était assise devant une coiffeuse et plusieurs domestiques s'affairaient autour d'elle pour la coiffer. Elles donnaient du volume à ses cheveux, coiffaient sa frange sur le côté et attachaient deux longues couettes à l'arrière de sa tête. Ensuite, les domestiques trainèrent la pirate derrière un paravent et s'efforcèrent tant bien que mal d'enlever les vêtements à Sally, malgré les protestations de celle-ci. Finalement, les domestiques (qui étaient assez féroces...) réussirent à la changer pour lui faire enfiler une jolie robe bleu. Ce n'était pas une grosse robe pleine d'artifice avec rubans et dentelles partout comme celle de la noble, mais elle était chic et simplement plus subtile. Les domestiques arrivèrent même à poser un peu de maquillage sur les lèvres de la pirate au grand regret de celle-ci. Elles avaient par contre abandonnés pour les yeux. Trop dangereux.

- Oh ! Tu es bien plus jolie ainsi, tu ne trouve pas ? Je suis tellement gentille de m'occuper d'une pauvre démunie comme toi qui n'avait pas les moyens de s'acheter des vêtements convenables ! Aller, direction le bal maintenant. Que tout le monde voit ma bonté !

Accompagnée des deux «gentils» colosses, Sally se fit trainer jusqu'à l'entrée du bal où elle put au moins entrer seule. Une fois dans la salle, la noble se désintéressa enfin d'elle pour aller vers d'autres filles de sa sorte. Sally observa l'horreur qu'elle était devenu. Qu'est-ce que c'était que tout ce tissus qui virevoltait partout ? Comment on se promenait efficacement en portant ça ? C'était tout simplement horrible. À chaque pas qu'elle faisait, elle sentait le tissus de la robe se coincer entre ses cuisses et malgré que le vêtement ne soit pas très large comparer à d'autre, il l'empêchait de se glisser entre les gens. Elle se coinçait entre les grosses robes de toutes ces femmes et accrochait les cannes de ces hommes tous pareil. Elle put afin s'arrêter près d'une fenêtre pour soupirer et regarder l'attroupement de gens. Elle aurait eu le coeur à la fête si elle n'avait pas été occupé à essayer de survivre dans sa robe. Les domestiques l'avaient en plus obligé à porter un corset qui lui serrait la poitrine. «Il est moins serré que pour la plupart des jeunes femmes» lui avaient-elles dit. Mais Sally s'en fichait. Elle n'en voulait pas point. Elle n'arrêtait pas de se tortiller pour se sentir plus confortable, mais en vain. Cette soirée allait être très longue... Elle devrait peut-être même s'éclipser tout de suite et retourner chercher ses vêtement. Bon plan, bon plan !

Elle ne fit pas un pas que cette horrible voix se fit entendre de nouveau. La pirate se retrouva alors entourer de jeune nobles aux regards hautains qui complimentaient le travail de leur amie. Et cette dernière qui expliquait à quel point Sally avait eu besoin d'aide. Elle était si peu habillé; ses vêtements ne lui recouvraient même pas tout le corps. Ils étaient fade, sans artifices. Ses pauvres cheveux étaient plats, tellement plats que s'en était désolant. Sally se dit que cette personne n'était peut-être pas au courant qu'il y avait un monde en dehors de son château. Un monde qui ne voulait pas absolument être à sa place... Ce n'était qu'une bande d'enfants pourries. Sally roula des yeux et s'éloigna. Honnêtement, ils n'en valaient pas la peine et elle ne voulait pas d'ennuie ce soir. En plus, ils parlaient comme si elle n'était même pas là, alors ils ne remarqueraient sûrement même pas sa disparition.

Se faufilant tant bien que mal entre les danseurs et mangeurs, Sally trouva à nouveau un coin tranquille. Elle soupira et essaya de voir si elle ne pourrait pas lousser le corset d'une quelconque façon. Elle avait les mains dans le dos lorsqu'un jeune ho... une jeune femme s'arrêta devant elle. Ça ne lui prit qu'un moment avant de reconnaitre Mailyanne, cette femme assez étrange, mais plutôt comique par moment. Sally lui sourit et s'attarda sur ses vêtements.

- Mais ! Qu'est-ce que tu portes là ?! Ça, c'est parfait ! Tu peux bouger, tu n'es pas suffoqué par tes propres vêtements et ça te va très bien. (elle s'approcha pour chuchoter:) Honnêtement, j'ai toujours détester les robes... Ce n'est pas pratique ! (elle se recula en riant légèrement) M'enfin ! Au moins, j'ai toujours ça.

Sortant un couteau de sous sa robe, Sally le montra à Mailyanne juste pour lui expliquer qu'elle parlait d'arme et le rangea rapidement telle une magicienne. Elle ne voulait quand même pas attirer l'attention de tout le monde sur le fait qu'elle se promenait avec ses couteaux à une soirée mondaine. Mais il fallait dire que Sally sans armes n'étaient pas Sally. Elle avait réussit à reprendre ses armes avant de quitter le manoir richissime de la jeune noble. Les domestiques avaient été assez surprises et un peu effrayées en découvrant autant de couteaux sur la pirate. Ça avait été le moment le plus amusant de la soirée jusqu'à maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Kal Goldien
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 16/09/2013
Localisation : L'ombre

Feuille de personnage
Âge: 23
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Rp St. Valentin [Sally, Mailyanne, Tinuviel, Kal, Noah, Jin] Ven 27 Fév - 5:07

Kal s'était infiltré dans un manoir. C'était le troisième aujourd'hui car il avait besoin d'argent pour s'acheter a manger. Bon, c'était un voleur et il aurait pu volé la nourriture directement, mais on ne pouvait pas la garder longtemps. De plus la fenêtre n'était pas fermé alors... c'était une invitation, non? Il cherchait des objet de valeurs, n'importe quoi, mais n'avait rien trouvé jusqu'à maintenant. À croire que les habitant de cet endroit cachaient tout dans un coffre-fort. Salle après salle, il les avait toutes fouiller de fond en comble, mais rien. RIEN. Il s’apprêtait à sortir lorsqu'il vit une trappe au plafond. Tout espoir n'était pas perdu! Il se dépêcha de trouver un tabouret grâce auquel il put atteindre la trappe. Au moment où il entrait, les propriétaires du manoir revinrent. Il farfouilla sans faire de bruit pour ne pas se faire prendre et, finalement, il trouva quelque chose! Une broche en or sertie de rubis. Quel chance! Le voleur pourrait s'acheter ce qu'il voulait avec l'argent qu'un tel bijou lui rapporterait! Un bruit derrière lui le surprit et, par réflexe, il se jeta derrière un gros coffre débordant de tissu.

La trappe s'était ouverte. Une femme entra dans la pièce sombre suivi d'un homme. Surement les propriétaires. La femme vint directement sur lui sans hésiter. Elle s'arrêta devant le coffre et se mit à fouiller a l'intérieur. Après ce qu'il sembla une éternité a l'intrus, elle parti chercher autre chose plus loin avec l'aide de l'homme. Kal tenta de profiter de leur distraction pour sortir du grenier mais dû s’arrêter à deux pas de la sortie. La femme s'était retourner et s'écria:

-Je ne trouve plus ma broche!

Eh bien. Il était chanceux le voleur. Kal lança la broche plus loin pour attirer l'attention et sorti en vitesse. Il resta une semaine dans ce manoir, attendant le bon moment pour voler le bijou ce qui semblai être le seul objet de valeur de ce quartier. Il volait entre temps de la nourriture à la cuisine et attendait le bon moment pour voler la broche. Il appris qu'un bal allait avoir lieu le soir et nota l'adresse. Eh bien, plus qu'a attendre qu'il parte pour le bal, les suivre et une fois là-bas, voler la broche sans se faire prendre au milieu des invités. Un bon défi pour celui qui prétendait au titre de meilleur voleur.

Peu après le départ des nobles, Kal se prépara avec les habits du proprio. Il se prit un beau costume traditionnel. C'est une des rare fois où j'ai la classe, se dit Kal en se regardant devant un miroir. Pantalon et chaussure noire, une chemise blanche surmonter d'une veste, noire elle aussi, sinon il aurai l'air d'un clown. Les cheveux tiré par l'arrière et attaché avec avec un joli ruban blanc. Les jolies dames allait lui tomber dans les bras. Il parti ensuite, emportant ses armes avec lui vers sa destination.

Après une petite marche d'environ 5 minute, il arriva au bon endroit, cacha ses armes sous un buisson et se dirigea vers l'entré. Il failli perdre son personnage de jeune noble lorsqu'il vit Sally se faire enlevé a cause de sa mauvaise tenu. Ah, c'est vrai, Sally n'est jamais aller a un bal. Pauvre elle. Dans la salle il chercha des yeux sa cible, la jeune femme avec la broche. La broche plus précisément. Finalement il commença à s'ennuyer et il se mit a courtiser toutes les jeunes femmes  qui attirait son œil. Il en profitait aussi pour les délivrer du fardeau de si grands bijoux. Voila comment commençait un bal, se faire connaitre de toutes les jolies filles, les dépouiller de leurs objets de valeur et disparaitre lorsque tout était terminer. Enfin, il espérait que tout se passe comme cela.



[Hors-rp: J'ai corrigé les fautes que j'ai trouvé, pardonné-moi s'il en reste]
Revenir en haut Aller en bas
Jin Aoyama
avatar
Messages : 42
Date d'inscription : 09/04/2014
Age : 30
Localisation : DANS TON C...cartable ?

Feuille de personnage
Âge: 27 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Rp St. Valentin [Sally, Mailyanne, Tinuviel, Kal, Noah, Jin] Lun 2 Mar - 12:04

Jin commençais à se demander ce qu'il faisais là, et pourquoi il avait accepté cette invitation. En effets, un guerrier mage, qui avait vécu en autarcie la plus grande partie de sa vie, et qui avait évité tous contacts avec les gens depuis les cinq dernières années en savais autant sur l'amour, ses tenant et ses aboutissants. il connaissait bien sur la finalité des choses, mais ne l'avais jamais pratiqué lui même, en rapport à ses modes de vies successifs, qui ne l'avais pas vraiment ouvert aux relations humaines, ainsi que charnels.

Mais il avait quand même fait l'effort de venir, d'abord par pression sociale, et puis un peu par curiosité, même si il avait du mal à l'admettre. L'invitation indiquais qu'une tenu correcte était exigée. Jin avait donc opté pour une tenu cérémonielle traditionnelle de la famille Aoyama. Il s'agissait d'une ample veste en soie de couleurs noire qui descendait aux chevilles, et dont un pan se ramenais au dessus de l'autre, le tous attaché par une ceinture; le tout était brodé de motifs délicats en or argent, et les extrémités étaient bordées de bande d'un blanc éclatant. Chez lui, on appelait cette tenue un kimono.

Puis il avait pénétré dans l’hôtel de ville, ou se déroulais le bal. La salle était déjà noir de monde, et il avait l'impression que tous les notables de la ville était là. Au bout de dix minutes et deux tentatives de discussion avec la faune mondaine présente, il était allez aux bar, bien decidé à boire quleque chose, et à éventré la prochaine bourgeoise qui lui demanderais comment les videurs avait laissé entré un homme vêtu d'une robe. Il pris un thé, l'alcool lui étant interdit, puis alla se calé contre un mur, un peu à l'écart des groupes de notables en train de gloussé et de se pavané dans des tenus qu'eux considérais comme magnifique, mais qui, aux yeux de Jin, les faisais ressemblé à des nuages de barbe à papa, ou à des peinguin.

Il avait aperçut Le directeur Amshford dans la salle, qui lui avait fait un signe, ainsi qu'une collègue louve garou. Puis Sally avait fait sont entrée. depuis leur aventure avec le coffre maudit, il éprouvait du respect, mêlé à un soupçon d'agacement, pour la jeune pirate. Mais la plupart des gens lui restaient inconnue, et il priais pour que les choses restes ainsi. Si c'était ça les prémices de l'Amour, alors il n'était pas pressé de connaitre ce sentiment, ça avait l'air bien futile...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 21/10/2014

Feuille de personnage
Âge:
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Rp St. Valentin [Sally, Mailyanne, Tinuviel, Kal, Noah, Jin] Lun 9 Mar - 21:36

♫ La St Valentin ! ♫

   
C'est maintenant



L'Amour

Oh, l'Amour ! Doux sentiment de bonheur qui m'étreinte, me serre, me fait imploser dans une joie Immense ! Nos Cœurs battant à l'unisson me fait Frissonner de Joie, Oh, Reine de mes Jours. Comme être Amoureux rend Heureux, comme Aimer fait Rêver ! Si tous le monde pouvait être Amoureux, le monde serait tellement Mieux ! La Fontaine à Vœux n'est pas loin ! Allons faire un Meilleur Lendemain ! Une pièce qui chute jusqu'au fond du puits retentit en Diapason avec ce Vœux d'Amour ! Parce qu'Aimer, c'est ce qui nous fait tout Apprécier ! Alors, devant ce Puits, j'ai fait ce souhait que tous et toute trouver un Amoureux, file le parfait Amour ! Reste ensemble pour Toujours !

Et se fut sur ses mots mal compris d'un Puits à Vœux un peu sourd qui causa la disparition de toute les personnes présentent à la Réception de la St. Valentin ! Dans un grand pouf ! Plein d'étoiles et de poussières magiques, un Pouf unique, à l'unisse, qui les sépara tous pour former des Couples ! Et si ce Pouf était à l'unisson, il en était autrement pour les couples...

Revenir en haut Aller en bas
http://shouro-jidai.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rp St. Valentin [Sally, Mailyanne, Tinuviel, Kal, Noah, Jin]

Revenir en haut Aller en bas

Rp St. Valentin [Sally, Mailyanne, Tinuviel, Kal, Noah, Jin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shouro Jidai :: Hors RP :: Archives :: RPs Terminés-