Shouro Jidai

L'époque des clochers
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Mar 16 Juil - 2:14

Alors que la furie était parti on dirait que Kei profite d'un moment de faiblesse pour venir prendre le dessus sur Goldrun, on aurait dit quels tente a son tour de venir taquiné l'homme chat mais qu'une manière moins sadique, c'est toujours ça.

- "T'inquiètes pas. Son comportement en dit long sur elle. Tu n'avais pas besoin de m'en dresser le portrait. En tout cas elle semble en avoir après toi. Tu es donc si mignon que ça pour une chatte ?"

Elle pris son menton entre son pouce et son index pour lui faire relever la tête et l'observer plus attentivement avant de continuer sa phrase. Alors que le visage de l'homme chat deviens totalement rouge il lui répond a son interrogation.

- Il .. semblerais ... Dit-t-il en détournant le regard avec un visage rouge et plus que gêné.

Avant bon après cette petit scène il se releve et son hôte lui dit la prochaine destination.

- "On part pour Ji'an."


Les deux pris la route pour cette ville qu'avait au contraire de Salix avait une bonne réputation, cela devait être la raison du choix, enfin Goldrun s'en moque la marque l'oblige a suivre son maître. Pendant la route il devait bien s'occupé, alors Goldrun décide de prendre objet dans le Kei avec sa permission, un simple jeu de carte, on dirait qu'il adore jouer avec les cartes, il fait le tour de ''Je vais retrouvé la carte que tu a pioché'' a Kei, cela vu un succès et il profite même de lui montré un petit tour, les cartes du paquet était toute mélangé impossible qu'il trouve une carte sur commande.  Il demande n'importe quels cartes a Kei, elle choisit une, la Dame de Coeur, et la comme par magie il étale les cartes pour faire un éventail, naturellement du coté caché pour qu'il ne voit pas les cartes, puis il en pioche une dans le tas et il s'agit de la Dame de Coeur, elle aurait beaucoup lui demandé, mélangé a sa place, il retrouverais toujours la carte, il lui expliqué le truc.

- Je triche un peu, les humains ne sont pas aussi sensible. Chaque cartes a un touché, une odeur et même une texture du a l'usage, a force de m'amusé avec je connais chaque carte maintenant, a vrai dire sans mes atouts d'hybride je pourrais pas le faire, enfin sauf pour la mémoire, heureusement que je ne suis pas née stupide, mais juste ''borné''.

La fin de phrase était destiné a Kei, après tout les ordres qu'elle lui a donné il a du qu'écouté même pas la moitié au total, mais il le dit avec le sourire pour rigoler. Après qu'il est fini il range le paquet de carte puis continue la route, le soleil ne va pas tardé a ce couché, autant dire qu'il faut trouvé un lieux ou dormir et de quoi mangé peut être. Il faut deux jour en marchant a bonne vitesse, on avait bien marché, même plus que le minimum pour arrivé en deux jour, si nous marchions toute la nuit nous pourrions arrivé au levé du soleil, mais Kei ne tiendrais surement pas a cette allure, pendant tout le trajet il avait une drôle d'impression, mais elle semble suivre le rythme de Goldrun, d'habitude il s'habitue a celui de l'hôte, chose qu'il a faite, mais au bout d'un moment la vitesse augmente petit a petit et c'est Goldrun qu'était suivi de Kei et non l'inverse. Elle voulait surement pas dire de ralentir car elle pensait qu'il la prendrait pour une faible ou quelque chose du genre. Nelson n'avait pas mis longtemps a remarqué ce petit détail. L'idée de s'arrêté était bonne, autant ce couché tôt pour se réveillé tôt.

- Et si on s'arrête ici ? Je suis un peu fatigué ... Dit-t-il, mais mauvais menteur comme il est cela sonne faux.

Mentir était la meilleur solution, elle n'aurait pas voulut qu'on s'arrête pour elle, enfin c'est ce que pense Nelson, donc autant lui mettre une excuse pour quels prenne le choix de s'arrêté. Il dépose les affaires puis il repart dans les zones des haute herbe. Il disait partir cherché le repas de ce soir. Il disparu dans les hautes herbe pendant au moins 30 minute, quand il revient il en forme féline avec un lapin dans les crocs, on pouvait voir qu'il était propre, sur sa fourrure on pouvait voir de la poussière de terre. La vérité c'est qu'il s'était amusé a chassé sous forme féline, alors qu'il connait d'autre méthode bien moins difficile, mais il voulait ce fatigué un peu pour pouvoir dormir ce soir, vu qu'il était en pleins forme il devait au moins fatigué sinon la journée de demain il serait fatigué en pleins milieux de l'après midi.
Il reprit forme humains puis se dirige vers un endroit un peu éloignez et dos a Kei, dépecé un lapin n'est pas vraiment beau a voir, et l'odeur aussi. Heureusement que le couteau de cuisine qu'il avait piqué a l'auberge lui avait beaucoup servie.
Une fois plus que la chair, Nelson fit en sorte de préparé un feu avec de quoi faire rôtir le lapin. Après que la viande soit prête il donne une part a Kei et prend la sienne. Une fois le repas fini l'heure de dormir sonne, il reprend discrètement forme animal puis va s'installé a la gauche de la jeune demoiselle.

- Bonne nuit.

HRP : Je conte sur toi pour faire toute la journée de demain, une journée chacun. xD
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Mar 16 Juil - 15:51

Après le petit imprévu avec l'amie de l'homme chat, nous prîmes la route pour aller à Ji'an. Cette ville était bien plus accueillante que Salix. C'était l'endroit idéal pour avoir de bons pourboires. Cependant il fallait deux jours de marches pour y parvenir si l'allure était soutenue. Voir plus pour les tortues. Nous marchâmes une bonne partie de la journée. Nelson me demanda mon jeu de carte et il s'amusa avec, appliquant l'un des tours que j'avais fait ce matin à la perfection. Pour un chat, il apprenait vite. Il eut même la prétention d'en tenter un nouveau. Me demandant de choisir une carte au hasard, il la retrouva ensuite. C'était pas mal. Et il m'expliqua que c'était du à ses particularités d'hybrides. Ça serait bête de ne pas s'en servir. Après cette petite pause, nous avons accéléré le rythme. Ce fut même un peu trop puisque j'avais du mal à suivre. Nelson était clairement devant moi. Il ne pouvait pas ralentir un peu ?! Ou se rendre compte que j'avais besoin d'une pause ?! Il était hors de question que je lui demande ! Il risquerait de se moquer ou de me considérer encore comme une faible femme, alors que ce n'était pas le cas ! Finalement il proposa de faire une halte pour la nuit sous prétexte qu'il était fatigué. Mon œil ! Mais je ne souleva pas le mensonge, trop fatigué pour ronchonner. Je m'assis rapidement au sol alors que le chaton alla chercher à manger dans les herbes à proximité. Je profitai de ce moment de tranquillité pour me reposer. C'était bien plus simple quand il n'était pas dans mes pattes.

Il revient une demi heure plus tard avec un lapin dans sa gueule. Pourquoi avait il pris sa forme animale ? Pour faire le malin ou simplement pour s'amuser ? Bref, il se mit dans un coin et je me leva. J'allai chercher quelques brindilles et allumai le feu d'une étincelle électrique. Cela ne me prit que quelques secondes. Je m'installa à côté de la source de chaleur et Nelson ne tarda pas à me rejoindre. Le lapin fut mit à cuire puis chacun prit sa part. Le repas se fit dans le calme, puis une fois celui ci terminé, l'homme chat, sous forme féline, vient se coucher à côté de moi en me souhaitant bonne nuit. Je le caressa un peu avant de m'allonger à mon tour, mon sac me servant d'oreiller et de m'endormir à mon tour.

Ce sont les premiers rayons du soleil qui me sortirent du sommeil. Le chaton était encore endormis, et c'est moi qui dit le réveiller. Je le fis gentiment. Je n'étais pas une brute quand même ! Je lui donna le reste des fruits qu'il avait cueillis hier et l'invita à en manger avec moi. Ce n'est qu'après ce petit dej' plus que minimaliste que nous reprîmes la route. Ce serait parfait si nous pouvions arriver à Ji'an en fin d'après midi. Mais pour y parvenir, il ne fallait pas traîner. Le rythme de croisière était encore soutenu mais cette fois l'homme du groupe portait mon sac, ce qui me permettait de suivre plus facilement que la veille. Cependant, nous parvînmes à l'entrée de la ville au alentour de seize heures. Nous nous dirigeâmes vers le parc, où la foule était souvent présente.

Une fois là bas je me changea, optant pour ma tenue de scène. Une chemise rayée noire et rouge, mon fouloir violet noué autour de mon cou, les deux morceaux de tissus triangulaires rouge et vert et un pantalon noir. J'enfilai mon masque qui couvrait ma partie droite de mon visage et dessina mon étoile violette sur ma joue gauche. Je me tourna ensuite vers l'homme chat :


- «Prends ta forme animale et essayes de rassembler des enfants. Ceux d'ici adorent les p'tites bêtes mignonnes, ça ne devrait pas être très difficile. Mais si tu n'y arrives pas, reviens ici mais gardes ta forme féline. Et attends moi. » 


Je m'éloigna ensuite de lui pour attirer les adultes. Ils acceptèrent volontiers que j'occupe une petite partie de leur temps. Après quelques minutes, les gens se rassemblaient autour de moi. Nelson avait su amener une dizaine d'enfants. Leurs parents se joindront au groupe par la suite. Je commença par les tours basiques que n'importe quel magicien est censé savoir réalisé. Les cartes et les pièces de monnaie qui disparaissent et apparaissent à volonté. Les enfants semblaient conquis alors que tout restait à faire avec les plus âgés. Je passa ensuite aux tours un peu plus élaborés soit les aimants et la feuille de papier qui brûle. C'est à ce moment là que les parents des plus jeunes se joignirent au groupe. C'était maintenant au tour des serpents électriques qui se faufilaient entre les jambes des spectateurs d'entrer en scène. Cela eut l'effet attendus. Et alors que l'auditoire croyait à la fin du show, je sortis ma botte secrète. Nelson. C'était à son tour de jouer un peu.


- «Mesdames, Messieurs, et vous chers enfants, voici en avant première mon nouveau numéro. Cet adorable petit chat va se transformer en homme comme vous et moi sous vos yeux. Et ceux au bout de trois.»

Le dit chaton vient se mettre au milieu de la scène improvisée. Les enfants l'avaient reconnus puisque c'était lui qui avait été les trouver. Je plaça la couverture devant lui et dit avec enthousiasme :


- «Allez comptez avec moi ! 1. 2. Et 3!»


Le public avait joué le jeu et avait compté avec moi. Au trois, je laissa tomber la couverture et Nelson avait reprit sa forme humaine. Des oh  et des ah se firent entendre dans l'assemblée et tous semblaient agréablement surpris. Le tour était un succès total ! En m'adressant à nouveau au public :


- «Maintenant, comme il est bien plus mignon en chat, il va reprendre sa forme initiale. Toujours à 3. 1. 2. Et 3!»


J'avais remis la couverture devant lui et à trois, elle tomba à nouveau sur le petit chat. C'était parfait ! Les applaudissement fusèrent et le fruit de nos efforts paya. La foule se dissipa ensuite, bien que les enfants traînèrent un peu pour caresser l'animal une dernière fois. Pendant ce temps je ramassai les pièces. Rien qu'aujourd'hui nous avions gagné cinquante cinq égens. C'était vraiment pas mal du tout pour une première journée. Je rangea les affaires que nous avions utilisés dans mon sac avant de me tourner vers l'homme chat.


- «Tu peux reprendre ta forme humaine maintenant mais caches toujours tes oreilles. Tu as été parfait. Vraiment. On va aller faire un tour en ville. Je te dois encore une pomme pas vrai. »


Nous nous mîmes en route, tranquillement une fois qu'il s'était métamorphosé. Les rues étaient un peu animés mais pas au point qu'il nous était impossible d'avancer. On tomba sur un marchand de fruits et légumes peu de temps après. Je demanda cinq pommes et paya avant d'en donner deux au chat :


- «Tiens. Pour hier et aujourd'hui.»


Nous fîmes que quelques pas que quelqu'un m'interpella plusieurs fois. Au début je ne pensais pas qu'il s'agissait de moi puis il avait fini par m'attraper par mon épaule :


- «Mademoiselle... Mademoiselle !... Mademoiselle !!»

- «Oui?»


- «J'ai vu votre tour avec ce jeune homme. Je sais très bien comment vous avez fait et je voulais vous proposer quelque chose. Me revendriez vous cet hybride ? Je suis prêt à vous en donner 1000 égens.»


Je m'étais retournée lorsqu'il avait attraper mon épaule. L'individu semblait être un bourgeois de la ville. Il devait vivre une vie bien tranquille, sans manquer de rien. Ce qui m'étonna c'était sa proposition. Il voulait acheter Nelson pour mille égen ? Il se fichait de moi ou bien il était vraiment sérieux ? Le regardant dans les yeux, je lui demanda la raison de cet achat et la réponse fut un peu surprenante:



- «Il me rappelle une personne qui m'est très cher.»

- «Je ne peux pas vous donner de réponse tout de suite. Nous restons dans cette ville pendant 2/3 jours. Je vous donnerais une réponse d'ici là.» 


- «Très bien. J'attendrais votre réponse avec impatience.»


L'homme tourna les talons et disparut dans les méandres des nombreuses rues. C'était vraiment bizarre. Pourquoi tout à coup ? Je me tourna vers Nelson qui était resté silencieux :


- «Si tu veux tu peux aller avec lui. Tu vivras une vie sûrement plus confortable qu'avec moi. Et tu as deux jours pour y réfléchir. Je ne prendrais pas la décision à ta place.»

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Mar 16 Juil - 16:51

Au petit matin on dirait que Kei était assez gentille, bien qu'elle soit pas féroce elle aurait pu le réveillé d'une autre manière s'il elle n'était pas d'humeur, enfin bon petit déjeuné et ils reprennent la route pour Ji'an, la route fut assez rapide aujourd'hui, on arrive en milieux d'après midi puis on ce dirige vers le Parc l'endroit logique pour avoir du monde, Kei me demande de me changé en forme animal et d'allers ameuté des enfants.
Plus facile a dire qu'a faire, mais Nelson n'avait jamais quelque chose du genre, après tout ce n'est qu'un hybride qu'a jamais était en contacte avec des enfants de bas âge, mais la tâche est très facile car il se balade entre les enfants et ils sont attiré car l'animal. Il s'amuse même a les faire courir pour donné envie au autre de le suivre.
Une fois une dizaine rassemblé il revient vers Kei, le spectacle ce passe parfaitement bien et d'après l'hôte on a fait une bonne journée. Bon maintenant elle remballe tout, malheureusement l'envie d'aidé est la mais il doit resté en forme animal sinon les gens vont savoir le truc pour ce petit tour. Enfin bref un peu plus loin Goldrun peut reprendre forme humaine, une fois cela fait Kei tiens sa parole et achète des pommes, même deux l'une pour aujourd'hui et une pour hier, voila de quoi réjouir le petit hybride. Mais un homme suspecte viens attrapé l'épaule de Kei, il était prêt a lui en collé une au moindre mouvement suspecte, mais il semblerait qu'il souhaite juste acheté l'hybride.

- «J'ai vu votre tour avec ce jeune homme. Je sais très bien comment vous avez fait et je voulais vous proposer quelque chose. Me revendriez vous cet hybride ? Je suis prêt à vous en donner 1000 égens.»

- «Je ne peux pas vous donner de réponse tout de suite. Nous restons dans cette ville pendant 2/3 jours. Je vous donnerais une réponse d'ici là.»

L'homme reparti en disant qu'il attendait la réponse avec impatience, mais Goldrun semble pas du tout apprécié cette homme, il est vraiment bizarre, déjà rien que d'avoir su qu'il était un hybride montre qu'il a l'habitude de voir des espèces du genre et l'autre est l'odeur qui pouvait dégagé, Kei devait pas le sentir, mais pour un hybride a moitié animal il pue la drogue celui la. Mais la réponse que Kei lui donne est un peu surprenante, mais aussi assez idiote, elle ne connait pas la vie d'esclave chez les nobles et elle ose dire a voix haute qu'il vivrais mieux chez lui.

«Si tu veux tu peux aller avec lui. Tu vivras une vie sûrement plus confortable qu'avec moi. Et tu as deux jours pour y réfléchir. Je ne prendrais pas la décision à ta place.»

- Qui sait, tu sais j'en es vu des esclaves hybrides, mon ancien maître était très sévère, mais au moins j'avais un lit correcte, certain noble met les hybride dans des cages. Puis je m'amuse depuis que je suis avec toi, ne pense pas te débarrassé de moi si facilement Kei-chan.

Le ''chan'' a la fin était un peu disons aiguë volontairement, un peu du genre ''Tu va devoir me supporté encore un moment''. Alors qu'ils vont dans un lieu plus tranquille, on devait bien trouvé un lit pour ce soir, une auberge en loue pour 7 égend par personne avec salle de bain et tout le confond qu'il faut, il dit a Kei de payé juste pour elle et de monté directement dans sa chambre, après dis cela il lui donne tout les affaires et sort de l'auberge, plusieurs minute passe et il fini par ce changé en félin dans une ruelle sombre puis il mont sur les toit pour atteindre la fenêtre, mais elle était fermé, Goldrun met deux coup patte dedans pour qu'elle lui ouvre, après chose faite il entre puis reprend forme humaine.

- Un jeu d'enfant. Bon voyons voir.

Nelson se dirige vers les couvertures disponible dans un placard, il en prend une puis va la mettre dans un coin de la pièce non visible quand on entre dans la pièce, puis il place la couverture de façon a faire un genre de panier.

- Voila c'est déjà ça de fait.

Puis maintenant la place pour la douche, il laisse naturellement Kei allers en première, puis a travers la porte il débute une conversation sur l'autre qu'il voulait l'acheté.

- Alors qu'est que tu compte faire ? Je n'ai pas droit de dire ce que tu dois faire, la décision te revient.
Mais l'autre problème c'est qu'il semble pas amical si on lui refuse quelque chose, déjà qu'il avait tiré une drôle de tête quand tu lui a dis d'attendre un peu avant de ce décidé.


Après la discutions fini dans la salle de bain on peut entendre un glissement puis un ''boum'', Goldrun ouvre la porte pour voir ce qu'il s'était passé et on dirait que Kei avait glissé, la voila par terre avec une serviette qui couvre le minimum et elle semble dans les vappes, Nelson se dirige vers elle pour voir si elle n'a rien, mais il semblerait qu'elle va parfaitement bien, dans quelque seconde elle devrait être a nouveau 100% opérationnelle. Sans le vouloir son regard est tombé un peu plus bas, et a haute voix il dit sans le vouloir.

- Oh, la poitrine est plus grand que je l'imaginais, elle doit utilisé un bandage surement.

Un petit bruit électricité se fait entendre, Goldrun deviens un peu bleue a cause de la peur de finir grillé sur place, par réflexe animal il détale de la salle de bain et ferme la porte derrière lui. Et histoire de faire comme si rien n'était arrivé il joue la comédie la plus mauvaise du monde.

- Kei ça va ? Tu ne t'ai pas fais mal ? ...


Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Mar 16 Juil - 19:11

A la fin du spectacle, nous avons été lui chercher des pommes. Je lui en avais promis et je tiens parole. Je lui en donna même deux. Une pour hier. Et une pour aujourd'hui. Il l'avait mérité après la réussite de son tour. Nous allions continuer notre "promenade" lorsqu'un drôle d'individu m'interpella. Il voulait acheter l'homme pour une drôle de raison. Il m'en proposait quand même mille égen.. Ce n'était pas rien quand même. Enfin. Je lui avais dis que je ne pouvais pas donner de réponse tout de suite et qu'il devrait patienter quelques jours pour l'obtenir. J'avais ensuite dis à Nelson que si il voulait aller avec lui, il pouvait. Je ne le forcerais pas à rester avec moi et je ne choisirais pas à sa place non plus. Sa réponse fut directe:

"Qui sait, tu sais j'en ai vu des esclaves hybrides, mon ancien maître était très sévère, mais au moins j'avais un lit correct, certains nobles mettent les hybrides dans des cages. Puis je m'amuse depuis que je suis avec toi, ne penses pas te débarrasser de moi si facilement Kei-chan."

Comment pouvais je savoir comme était traité les hybrides dans leurs familles ? Je n'en avais jamais vu, alors leur mode de vie m'était totalement inconnu. Lui non plus ne connaissait pas vraiment mon mode de vie. Mais il disait s'amuser avec moi. C'est vrai que lors de l'entrainement hier et le spectacle aujourd'hui il avait l'air d'y prendre du plaisir et c'était une bonne chose. Pour lui, comme pour moi. C'était à lui de décider ce qu'il voulait faire.

Nous continuâmes notre petite ballade jusqu'à une auberge. L'homme chat montrait clairement son envie d'y passer la nuit. Autant lui faire ce petit plaisir. Surtout que là c'était l'une des auberges les moins chères de la ville. Il me dit de prendre pour une personne. C'est vrai que si il se métamorphosait en animal il ne compterait pas pour un individu. J’acquiesçai et paya pour une chambre, une personne. Je montai à l'étage avec l'hôte qui m'indiqua quelle serait ma chambre pour la nuit. Elle était simple et assez petite, bien que plutôt convivial. Un lit une place, une porte qui donnait sur la salle de bain.  Je posa mon sac dans un coin alors que du bruit, en provenance de la fenêtre me fit me retourner. C'était l'adorable chaton noir qui m’accompagnai qui cherchait à entrer. Je la lui ouvris et il entra dans un bond avant de se retransformer en humain. L'homme chat fit comme chez lui. Il alla dans le placard, sortit des couvertures et alla les placer où il se souhaitait. Il voulait vraiment dormir là ? Par terre ?

Pendant qu'il s'amusait à se fabriquer un lit improvisé, j'allai dans la salle de bain avec des nouveaux vêtements. Je me déshabillai puis allai me mettre sous l'eau tiède de la douche. La voix de Nelson me parvenait:

"Alors qu'est que tu compte faire ? Je n'ai pas droit de dire ce que tu dois faire, la décision te revient. Mais l'autre problème c'est qu'il semble pas amical si on lui refuse quelque chose, déjà qu'il avait tiré une drôle de tête quand tu lui a dis d'attendre un peu avant de ce décidé."

- "Je t'ai dis tout à l'heure que je ne prendrais pas la décision à ta place. Je n'ai pas envie de t'imposer quelque chose. Donc, si tu veux partir avec lui tu peux, si tu veux rester avec moi, tu peux aussi."

Je finis de me débarbouiller quelque minutes après. Je pris une serviette que j'enroulai autour de moi avant de sortir. Sortie mouvementée puisque, manque de chance, mon pied glissa sur le rebord de la douche et je tomba comme une cruche par terre. J'avais les yeux fermés parce que ma tête était douloureuse. C'était ça qui avait frappé en premier contre le rebord. J'entendis la voix du chaton:

"Oh, la poitrine est plus grande que je l'imaginais, elle doit utiliser un bandage surement."

Il se fichait de moi là ? Il croyait vraiment que je l'entendais pas ?! Une bride d'étincelle sortit de mes doigts, ce qui le fit fuir. Il n'était pas intéressé hien ?! La preuve que non! Une fois mes esprit retrouvés, je me relève, m'habille et sort rapidement. Il allait m'entendre celui là! Énervée, et les mains encore humides, les étincelles d'électricité étaient visibles au bout de mes doigts.

"Kei ça va ? Tu ne t'ais pas fais mal ? "

- "Tu te fous de moi là ?! T'es déjà rentrer dans la salle de bain sans rien demander! Et tu oses recommencer encore une fois ?! Et t'oses même faire un commentaire sur ce que t'as vu ?!" Je lui donna un assez violent coup sur le haut du crâne tout en continuant "J'avais l'intention de te laisser dormir dans le lit avec moi mais là tu peux toujours aller te faire voir! Et comptes pas avoir le confort cette nuit!"

Je pris les couvertures qu'il avait placé sur le sol tout à l'heure et les posa sur le lit.

"N'essayes même pas de les récupérer! Ça t'apprendra à entrer sans prévenir!!"

Je m'allongea sur le lit, dos à lui, sans lui laisser le temps de répliquer quoi que ce soit. Il dormirait à même le sol ou dehors si le cœur lui en disait. Il avait vraiment abusé là!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Mer 17 Juil - 13:24

- "Tu te fous de moi là ?! T'es déjà rentrer dans la salle de bain sans rien demander! Et tu oses recommencer encore une fois ?! Et t'oses même faire un commentaire sur ce que t'as vu ?!" Elle lui donna un assez violent coup sur le haut du crâne tout en continuant "J'avais l'intention de te laisser dormir dans le lit avec moi mais là tu peux toujours aller te faire voir! Et comptes pas avoir le confort cette nuit!"

Puis elle va prendre les couvertures qu'il avait installé a son arrivé, il voulut l'arrêté mais un bref pensé qu'elle soit énervé et qu'il pourrait prendre une décharge le tente pas trop. Même s'il était entré car le bruit l’inquiète voila le résulta. D'un petit soupir il attend que Kei s'entend car elle s'était mit dos a lui dans le lit. Alors qu'elle fini par s'endormi l'homme chat en viens a joué avec le mot, il va reprendre des couverture dans le placard, elle n'avait pas dis qu'il devait pas en reprendre, juste de pas reprendre celle qu'elle avait prise. Après cette mini victoire personnel il va sous le lit avec les couverture et s'installe pour la nuit, au réveille Kei dors toujours. Une petite vengeance s'impose rien de méchant, mais aucune idée vient, il fini par abandonné et ce dirige vers la salle de bain, une fois dedans il se met nu puis allumé l'eau, après avoir fini il prend une serviette et ce dirige vers ses vêtements pour ce changé, mais la porte s'ouvre, il semblerait que la princesse au bois dormant vient de ce levé, un petit sourire ce crée sur le visage de Goldrun et d'une voix aiguë il lui dit.

- Comment ose tu entré pour maté !? Perverse ! Dit-t-il en tirant la langue.

Puis après cette petite ironie il continue de s'habillé comme s'il elle n'était pas la, personnellement Nelson se fiche d'être vu par son Maître, cela le dérange pas vraiment. Puis finalement quand il sort il en profite pour encore dire quelque chose.

- C'est bon elle est libre, ne tombe pas bêtement ce coup-ci. Cela m'évitera a entré dans la salle de bain.

On dirait un enfant qui se venge de la veille, mais bon c'est un peu parce qu'on ne pique pas le panier d'un chat, c'est bien connu qu'il ne faut pas touché a leur lieux de repos ou généralement il passe 15H par jour. Pendant que Kei prend ça douche il s'installe dans le lit, puis fini par s'endormir, un chat dort beaucoup après tout, et vu qu'il n'a rien a faire vaux mieux rechargé les batteries a fond.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Mer 17 Juil - 16:46

Je venais de le disputer comme une mère l'aurait fait à son enfant ayant fait une grosse bêtise. La grosse bêtise, il l'avait fait! Comme punition, je l'avais privé de ses couvertures, et donc par extension de son lit pour la nuit. Ça lui apprendrait à entrer dans la salle de bain quand j'y suis comme si il s'agissait d'un moulin! Plus qu'agacée par son comportement, je lui tourna le dos en m'allongeant sur le lit. Qu'il parte donc avec le gars de tout à l'heure. Je n'aurais plus de problèmes avec lui au moins. Et plus aucun risque de m'énerver un peu plus. Je finis par m'endormir une fois calmée. Le lit était assez confortable et l'homme chat resta discret, la nuit fut donc douce.

Lorsque je me réveilla, je ne voyais pas Nelson. Où est ce qu'il était encore parti ? Peut être avait il passé la nuit dehors ? Tant mieux ça aurait eu le mérite de refroidir ses ardeurs. Je sortis du lit après y avoir traîné un peu et allai dans la salle de bain pour me débarbouiller. A peine la porte ouverte que mes yeux se posèrent sur l'homme chat. Il était seulement vêtu d'une serviette de bain autour de la taille. Mes joues virèrent instantanément au rouge. Il prit un petit sourire qui n'envisageait rien de bon et avec une voix de femme dit ces quelques mots:

"Comment oses tu entrer pour mater !? Perverse !"

Il se fichait de moi là ? Il retournait la situation à son avantage! Comme si de rien n'était il continua à s'habiller. Non mais franchement! Il aimait vraiment m'énerver lui! Je tourna les talons et sortis en claquant la porte. L'homme chat prenait un malin plaisir à m'agacer comme ça. Mes joues restèrent néanmoins rouges quelques secondes. Après tout, c'était la première fois que je voyais un homme aussi peu habillé. Il sortit à son tour quelque minutes plus tard. Et encore une fois, il enfonça bien le couteau dans la plaie:

"C'est bon elle est libre, ne tombes pas bêtement ce coup-ci. Cela m'évitera d'entrer dans la salle de bain."

- "Tais toi. Je te demande pas d'entrer au moindre bruit. Je te l'ai déjà dis, j'ai pas besoin d'être couvée!"

J'entrai à mon tour dans la salle d'eau en claquant la porte. Il avait du culot de me mettre de mauvaise humeur alors que je venais tout juste de me réveiller. Il allait voir ce qu'il allait voir!! Je fis couler l'eau du robinet avant de l'étaler sur mon visage avec ma main. Quittant la salle de bain, je remarquai les couvertures placées sous le lit. Non mais je rêve! Il avait encore osé me désobéir ?! Et en plus il était en train de dormir sur le matelas!! Nelson n'allait pas s'en sortir comme ça! Oh non. Je décida de le réveiller. Non pas de la manière douce, au contraire. Je m'approcha de lui et attrapa sa queue de félin que j’électrocutai avec plusieurs kilowatts. Cela le réveilla et il se retrouva avec un pompon à la place de la queue. Je lui dis ensuite tout ce que j'avais sur le cœur:

- "Ça t'amuses de me désobéir à chaque fois que je te dis quelque chose ?! De me faire tourner bourrique ?! Tant mieux pour toi mais moi je commence à en avoir jusque là! J'ai dis que je te laissais choisir si tu voulais aller avec le gars d'hier ou non mais je pense que je vais accepter ton offre. Au moins je n'aurai pu à te supporter toi et tes bêtises! Maintenant je sors, et ne t'avises même pas à me suivre!"

Des étincelles sortirent de mes doigts comme signe d'avertissement. L'homme chat semblait attentif à ce genre de menace. Autant m'en servir. Je sortis de la chambre, sans prendre mes affaires. Je déambula un peu dans les rues. Comme c'était le matin, peu de monde était dehors. J'avais peut être été un peu fort avec lui. Mais lorsque j'étais gentille il ne m'écoutait pas. Il ne m'avait pas laissé le choix. C'était une excuse bidon mais les faits étaient là.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Jeu 18 Juil - 16:32

- "Ça t'amuses de me désobéir à chaque fois que je te dis quelque chose ?! De me faire tourner bourrique ?! Tant mieux pour toi mais moi je commence à en avoir jusque là! J'ai dis que je te laissais choisir si tu voulais aller avec le gars d'hier ou non mais je pense que je vais accepter ton offre. Au moins je n'aurai pu à te supporter toi et tes bêtises! Maintenant je sors, et ne t'avises même pas à me suivre!"

- Pour quelqu'un qui ne veut pas que je l'appelle Maitre ou je rajoute sama a la fin tu donne beaucoup d'ordre, pourquoi j’obérais a quelqu'un qui veut même pas accepté juste un sama a la fin de son prénom. Ou qui s'énerve car j'entre dans la salle de bain parce que j'ai envie un bruit de tête qui se cogne contre le sol ? Vend moi si tu le souhaite vraiment, après tout la solitude a un prix on dirait.

Voila une dispute assez violente, après que Nelson est fini de parlé la conversation avait prit fin. Kei était sorti rapidement, Goldrun s'était un peu énervé car la solitude est quelque chose qui connait bien, après tout être mis dans une caisse puis revendu a des gens qui s'occupe pas de lui et qu'attende juste des résulta de ça part, pour une fois qu'il avait trouvé quelqu'un avec qui il pouvait ce sentir un peu moins seule il faut qu'elle soit têtu et bornée. Alors que Kei est sortie il tombe sur le livre quels lui avait interdit de touché, après tout il n'allait pas tardé a être vendu avec de la chance, alors autant voir de quoi il s'agit, il semblerait que se soit un genre de journal rempli de phrase qui parle de son passé, il semblerait qu'elle est vécu heureuse, puis plus Goldrun tourne les page, plus cela devient assez étrange, comme si petit a petit commence a s'éloigner d'elle depuis l'accident qu'elle a eu, cela doit aussi être la raison de son don bien étrange. Il ne voulait pas en savoir plus, il s'arrête donc au passage ou les parents on eu un autre enfant et qu'on la laisse dans son coin, il repose le livre exactement au même endroit. Puis l'envie de sortir pour ce remettre les idées en place lui traverse l'esprit. Pendant sa petite balade des voyou l'attire dans une ruelle pour lui prendre son argent, manque de bol un esclave n'a jamais d'argent sur lui, alors que les voyou souhaite passé leur rage de n'avoir pas eu le moindre sous c'est Goldrun qui va prendre un malin plaisir a frapper ses abrutis, il prit leur argent, un totale de 120, bon cela devrais suffire pour acheté un petit truc a mangé. Quand une voix vient lui parlé en entrant dans la ruelle. Et revoila la femme chat.

- On dirait que tu es énervé Chaton, continue j'aime voir ce visage.

- Fiche moi la paix, tu devrais pas reprendre le travaille toi ?

- Non c'est mon dernier jour, d'ailleurs j'ai un marché a te proposé, j'ai vu votre dispute, que dirais-tu de devenir mon esclave ? Un esclave qu'aurait un esclave, cela serait amusant non ? Dit-t-elle d'une voix assez aiguë.

- Combien fois tu me l'a demandé sérieusement ?

- 21 fois je crois.

- Et t'aime que je te dise non ?

- Non, j'attend le meilleur moment ou tu viendra ramper pour me le demandé. Son regard est venu froid et sa voix sérieuse.

- Tu rêve les yeux ouvert toi.

- On va bien voir si cette femme va pas te vendre, je crois quels va ''croisé'' par ''hasard'' l'acheteur aujourd'hui.

- Je passerais d'une main a l'autre comme d'habitude.


Un petit sourire la femme chat repart sans dire le moindre mot, alors que Goldrun décide de continué sa balade tranquillement. Puis le hasard vient frappé l'homme chat, il surprend une conversation entre l'acheteur et Kei, il se dissimule dans un coin et se rapproche pour entendre la conversation.

- Alors, je dois partir demain, c'est votre dernière chance, je vous l’achète pour le double d'hier 2000, cela semble raisonnable pour un esclave non ?

Autant dire que vu le prix Goldrun ce fait déjà une idée de la réponse, il s'apprête a partir quand il entend la réponse de Kei. Peut importe la réponse il retournerait dans la chambre qu'il avait loué. Puis il se changerait en chat puis irait sous le lit attendre le retour de son hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Jeu 18 Juil - 23:12

Après avoir réveillé le chaton qui s'était endormi sur le lit d'un coup de choc électrique, je lui avais dis tout ce qui pesait sur mon cœur. Je passa toute ma colère sur lui, parce qu'il en était la principale cause. Je le menaça même d'aller accepter la proposition de l'homme de la veille si il refusait toujours d'écouter les consignes que je lui donnais. Avant même ma sortie, il avait répondu. J'étais tellement agacée que j'en avais écouté à peine la moitié. Dehors j'avais déambulé un moment dans les rues peu animées en ce début de matinée. Quelques commerces ouvraient seulement leurs portes, en échangeant quelques mots.

J'allai là où mes pas me conduisaient sans me soucier de la destination. J'étais plus préoccupée par ce qui venait de se passer. J'y étais peut être aller un peu fort avec Nelson.. Il l'avait cherché aussi un peu. Il ne m'écoutait presque jamais et n'hésitait pas à me mettre dans des situations gênantes ! Cependant il était là lorsqu'il le fallait. Le meilleur exemple était bien sur avec les monstres d'il y a quelques jours. Sans lui j'aurai pu finir dans leurs estomac ou pire. Mais qu'est-ce qui pourrait être pire que ça d'ailleurs ? J'en savais rien et je ne voulais pas non plus y penser. Le principal c'était qu'il avait été présent au bon moment. En plus pour mes spectacles il était utile. Il pouvait ramener des jeunes enfants sous sa forme animale et son numéro est parfait. Sans oublier qu'il apprend vite. J'avais vraiment démarrer au quart de tour pour pas grand chose... Le chat était entré parce qu'il était potentiellement inquiété après que je sois tombée. Puis je vraiment le blâmer pour ça ? Son intention au départ était louable. Je soupira. J'avais été trop dur avec lui. J'allai devoir m'excuser. Et comment me faire pardonner ? Correctement bien sur. Qu'est-ce qui pourrait lui faire plaisir ? Je le connaissais depuis trop peu de temps pour savoir ses goûts.

A partir de là, je portai un peu plus attention à ce que proposait les différents magasins. Par chance, je tomba sur quelque chose de parfait. Une sorte d'animalerie. Nelson malgré qu'il soit doué de la parole et d'un corps d'homme restait un chat. Avec quoi un félin aimait s'amuser ou apprécier ? De l'herbe à chat bien sur ! J'en acheta trois brins avant de commencer à retourner à l'auberge. Autant mettre les choses au clair au plus vite. Cependant sur le chemin du retour je retomba sur l'homme de la veille. Celui qui voulait acheter mon chat. Encore une fois, il m'interpella :


- "Mademoiselle. Mademoiselle. Je voulais connaître votre réponse aujourd'hui."


- "suis désolée mais j'aurai besoin de réfléchir encore un peu..."

- "Écoutez, je dois partir demain, c'est votre dernière chance, je vous l’achète pour le double d'hier 2000, cela semble raisonnable pour un esclave non ?"


- "Oui c'est vrai. C'est une très belle somme pour un esclave. Seul un imbécile voudrait refuser une telle proposition. Mais voyez vous, j'en suis une. Et je compte le garder avec moi encore un peu. Si vous êtes prêt à mettre autant pour un vulgaire chat de gouttière non éduqué, même si vous dites qu'il y a du sentimental derrière, faites donc un détour par Salix, vous trouverez certainement votre bonheur. Sur ce, au revoir. On m'attend."


Et je m'éclipsa sans lui laisser le temps de répliquer quelque chose. J'espérai vraiment ne pas regretter mon choix. Mes pas me ramenèrent à l'auberge. Je monta à l'étage et ouvrit la porte. Le chat m'attendait sagement couché sous le lit, sur sa pile de couverture qu'il avait entassé contre mon gré. Je m'approcha et m’accroupis juste devant lui. Lorsqu'il se décida enfin à me regarder je pris la parole:

- "Écoutes, je suis désolée. Je n'aurais pas du m'énerver comme ça contre toi pour si peu. Mais il faut qu'on mette au point certaine chose. Allez sors de là et reprends ta forme humaine."

Je me redressa et m'installa sur le lit en attendant qu'il s'exécute. Je l'invita à s'assoir à côté de moi puis je repris:

- "Pour commencer.. Je veux bien que tu m'aide quand j'ai des difficultés mais pas à longueur de temps, surtout lorsque je suis dans la salle de bain. Je sais pas si tu as déjà eu des femmes en tant que maîtresse mais.. Comment t'expliquer.. Il y a certaine partie du corps d'une femme qu'un homme n'est pas censé voir. Et c'est gênant pour moi que tu les vois. Donc n'entres plus dans la salle de bain si j'y suis ou sans mon autorisation d'accord ? Et si je veux pas que tu m'appelles maître ou que tu ajoutes de sama c'est parce que je n'ai pas envie d'être considéré comme supérieur à toi. On est pareil sauf que tu es un chaton."

J'avais posé ma main sur le sommet de sa tête et ébouriffa un peu ses cheveux en souriant. Je sortis de ma poche un brin d'herbe à chat et le secoua devant son nez.

- "Tiens. Pour me faire pardonner."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Ven 19 Juil - 18:57

Après avoir entendu la réponse Goldrun réagi a quels refuse malgré que le prix soit doublé, il était peu être aussi un peu aveuglé par les événement passé et parce que l'autre chatte lui avait racontez. Après tout elle adore manipulé les gens donc pourquoi elle dirait quelque chose de positif pour lui.
Après avoir entendu la réponse il parti a l'auberge, puis une fois en forme féline il ne met sous le lit, il fait plus froid puis il aurait un peu du mal a la regardé en face pour l'instant. Elle ne tarde pas a rentré et on dirait qu'elle cherche bien Nelson.

- "Écoutes, je suis désolée. Je n'aurais pas du m'énerver comme ça contre toi pour si peu. Mais il faut qu'on mette au point certaine chose. Allez sors de là et reprends ta forme humaine."

J'écoute ce quels dit pour ne pas déclenché une nouvelle dispute inutile.

- "Pour commencer.. Je veux bien que tu m'aide quand j'ai des difficultés mais pas à longueur de temps, surtout lorsque je suis dans la salle de bain. Je sais pas si tu as déjà eu des femmes en tant que maîtresse mais.. Comment t'expliquer.. Il y a certaine partie du corps d'une femme qu'un homme n'est pas censé voir. Et c'est gênant pour moi que tu les vois. Donc n'entres plus dans la salle de bain si j'y suis ou sans mon autorisation d'accord ? Et si je veux pas que tu m'appelles maître ou que tu ajoutes de sama c'est parce que je n'ai pas envie d'être considéré comme supérieur à toi. On est pareil sauf que tu es un chaton."

- Si tu m'explique comme cela il y a aucune raison qu'on est a nouveau un accident, mais vu que le nombre de possibilité d'avoir une situation gênante pour différent cas, moi je suis a moitié animal, certaine chose me semble moi logique qu'a toi, comme rentré dans cette salle de bain, après tout tu m'a déjà vu nu pleins de fois, je ne porte pas de vêtement sous forme féline. Mais bon j'essayerais de ne pas faire des actions qui gênerais ton intimité. Bon réglons certain point, j'ai droit de lavé la totalité de tes vêtements, ou dois-je laissé les plus discret pour toi. Après je n'ai pas d'autre idée de situation, je suis habitué a faire les corvées simples.

Enfin après cette conversation Kei tendis quelque chose a une odeur plutôt attirante. Juste l'odeur avait fait réagir les oreilles et la queue dans tout les sens.

- "Tiens. Pour me faire pardonner."

- Merci ...

On dirait que l'herbe a chat met Goldrun dans tout ses état, d'ailleurs il ne tarde pas a rangé l'objet en question dans une boite pour la rangé sur lui. Ce genre d'objet est très bien pour détendre les félins, mais généralement c'est comme une drogue pour eux, puis Goldrun veut pas être dans un état de transe devant Kei. Alors il accepte mais garde l'objet en lieu sur, ou l'odeur viendrait pas le dérangé.
Mais alors que leur discutions ce passe tranquillement cette fois deux homme force la porte, et crie qu'ils sont la pour prendre le Chat avec eux, et que leur Maître leur délivre un message '' Tu aurais du accepté espèce de Lapin travesti !'' Voila une chose de Nelson n'apprécie mais alors pas du tout, insulté son maître devant lui. Les animaux généralement s'affronte rarement, car leur combat est souvent du a une intimidation si celle si ce trouve être égale un combat physique a lieux, mais dans le cas contraire le dominé obéi sans histoire, chez les humains cela marche de la même manière sauf qu'il le sente beaucoup moins que les animaux. Alors que l'un des gardes allait prendre a nouveau la parole Goldrun les regardes dans les yeux et leur dit.

- A genou ...

Les deux garde écoute sans discuté avec un visage terrifié. Seul Goldrun dans cette pièce devait pouvoir le voir, une étrange aura noir qu'il l'entoure et va en direction des deux hommes, le regards bien plus froid que d'habitude, comme s'il allait tué quelqu'un dans la seconde. Bien qu'il est surement envie de tué quelqu'un de la seconde a cause des insultes. Certain humain pouvait le voir, d'autre un peu moins, d'autre juste quand ils sont affecté comme les deux gardes que leur instinct leur déconseille de pas faire ce qu'il dit et d'autre complètement ignorant ou plongé dans leur ego pour le voir.

- Dite moi mes chez amis, ou est votre Patron, vous allez me le dire n'est ce pas ?

La voix donné des frissons au garde, comme si une lame était sous la gorge et a la moindre fausse note et c'était une mort certaine.

- Aux source .. thermale. Dit-t-il en avalant sa salive entre deux mot.

Puis il assomme les deux abruti après avoir eu l'information, puis il se retourne en fermant les yeux et un grand sourire qu'il avait des courses a faire, et qu'il ne serait pas long, mais juste avant de se retourné Kei avait surement puis voir son regard d'animal, n'importe qui devine que les courses allait viré au rouge.
Si Kei lui ordonne de ne pas bougé il ne va pas désobéir, mais il tenterait surement de la convaincre de le laissé réglé cela, puis si elle insiste vraiment il abandonnerait l'idée d'allers faire les courses, mais il demande s'il peut défoulé sa rage sur quelque chose qui n'est pas un être vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Ven 19 Juil - 23:36

Après avoir clairement refusé l'offre que me faisait l'objet pour l'achat du chaton, j'étais retourné à l'auberge où ce dernier m'attendait, couché sous le lit. Je m'excusa de mon comportement de tout à l'heure et lui demanda de sortir de sa cachette et de reprendre forme humaine pour continuer la discussion. Je lui expliqua ensuite ce qui me gênait dans son comportement surtout au sujet de la salle de bain et le pourquoi je refusais qu'il utilise le terme sama après mon prénom. L'homme chat exprima son point de vue. Il expliqua que ce qui paraissait logique pour l'un ne l'était pas forcément pour l'autre, ce qui était facilement source de mal entendu et de disputes. Nous en avions fait les vrais au réveil. Il ajouta qu'il ferait un effort pour ne plus me mettre dans l'embarras et souhaitait mettre, lui aussi, au clair certaine chose. Notamment sur le lavage des vêtements. Si je devais ou non le laisser nettoyer tout mes habits ou seulement une partie. C'est vrai que si il venait à laver mes sous vêtements sous mes yeux cela me gênerait un peu. Mais en même temps, ce dont il parlait valait pour les styles de vie ordinaires. Or la c'était un mode de vie totalement différent de ce qu'il avait déjà vécu. Nous n'avons pas besoin d'établir une liste des tâches de chacun.

- "On a pas besoin de choisir qui fera telle ou telle tâche. Et pis je te l'ai dis. On est pareil donc t'as pas non plus besoin de tout faire comme un gentil petit esclave."


Après ça je sortis de ma poche un brin d'herbe à chats. Ses oreilles et sa queue frétillaient et bougeait dans tout les sens. C'était amusant de le voir ainsi. Il me remercia mais alors que je pensais qu'il allait s'amuser un peu avec mon « cadeau », il le rangea juste dans une petite boite en bois. C'était dommage. J'aurai bien aimé le voir s'amuser tranquillement. Nous discutâmes tranquillement jusqu'à ce que deux hommes défoncent la porte en hurlant qu'ils venaient pour emporter le chaton et m'insultait, poliment, de garce travestie. Très sympathique vraiment. Je soupirai un moment alors que l'attitude de Nelson changea radicalement. Alors que l'un des intrus allait dire quelque chose, il leur ordonna, avec une froideur que je ne lui connaissais pas, de se mettre à genoux. Et contre toute attente, ils s'exécutèrent la seconde suivante avec un visage défiguré par la peur.

L'atmosphère dans la pièce était devenue lourde et pesante. Qu'est-ce qui se passait ? C'était l'homme chat qui était à l'origine de ça ? Nelson poursuivit en leur demandant où se trouvait leur chef. Sa voix était encore plus froide que la fois précédente. Je vis les gardes frisonner et répondre d'une voix un peu tremblotante. L'homme se trouvait aux sources thermales. L'hybride assomma les deux intrus d'un coup sec chacun avant de se retourner vers moi, avec un grand sourire mais des yeux de bêtes affamés. Il prétexta vouloir sortir faire des courses. Il me permet pour une idiote là ?! Comme si j'allais croire un aussi piètre menteur que lui. Je me posta devant lui et planta mes iris bleues dans les siennes :


- "Je ne veux pas que tu ailles le voir. C'est inutile. Il n'en vaut pas la peine. Et ça ne fera que nous causer des problèmes comme à Salix. Mais on va sortir pour faire le tour de la ville. On ne fait pas le même spectacle deux fois au même endroit deux jours en suivant."


Je lui demanda de rassembler nos affaires puis, une fois cela fait, nous quittâmes la pièce en laissant les deux hommes étendus au sol. Je paya la chambre puis nous parcourûmes les rues un peu plus animées de Ji'an. Je gardais néanmoins un regard discret sur Nelson. Aujourd'hui nous animerons la rue principale. Je m'arrêta à un croisement où la rue terminait en cul de sac. Parfait. Je dis à l'homme chat de préparer le matériel et de se transformer pour partir à la recherche de spectateurs. Pendant ce temps je mis ma tenue habituelle puis attira la foule. Une fois quelques personnes autour de moi et le retour du chat, nous fîmes notre spectacle. Le même que la veille dans le parc. Les réactions de l'auditoire étaient quasiment similaires. C'était un très bonne chose pour nous.

La foule s'éloigna après le show du chat. Encore une fois, il avait été parfait. Je ramassa ce que nous avions gagné. La somme était moins importante que la veille mais ce n'était rien. Oh. Quelqu'un avait laissé une bouteille de jus de fruit. L'individu ne devait pas avoir assez d'argent à nous donner mais avait voulu montrer son appréciation pour notre spectacle. J'ouvris la bouteille assez simplement et en but plusieurs gorgées. Étrangement, il brûlait la gorge. C'était vraiment du jus de fruit ? J'en proposa au chaton qui accepta malgré un temps de réticence. Puis plus rien. Aucun souvenir.


Ma tête était affreusement douloureuse. Comme si quelqu'un m'avait frappé super fort avec un objet dur. J'ouvris lentement mes yeux et le choc fut brutal. Des barreaux. J'étais derrière des barreaux ! Comme l'avait été Nelson. D'ailleurs il était où lui ? Je tourna la tête à gauche et à droite et je ne le vis nulle part. Il y avait cependant un homme de l'autre côté de la cellule. Je m'approcha des bâtons de fer et en agrippa deux :

- "Qu'est-ce que je fais ici?"

- "Vous avez été arrêté pour outrage à la tranquillité des habitants et de la ville mademoiselle."

Mon cerveau mis un temps avant d'assimiler tout ça. Comment cela avait il pu se produire ? Et qu'est-ce que j'avais bien pu faire de si "grave" pour me retrouver là ? Et Nelson il était où ? Je décida d'interroger l'homme en face de moi:

- "Quand est ce que je pourrais sortir ? Et le chat qui était avec moi ? Vous avez où il est ?"

- "Bientôt. Lorsque mon chef rentrera. Quant à votre chat, quelqu'un s'est porté garant pour lui et l'a emmené avec lui."

L'homme chat avait eu un garant ? Qui c'était ? Et si c'était lui.. ? Dans ce cas, dès ma sortie, il faut que j'aille le récupérer!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.


Dernière édition par Kei Hynawa le Sam 20 Juil - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Sam 20 Juil - 5:39

- "Je ne veux pas que tu ailles le voir. C'est inutile. Il n'en vaut pas la peine. Et ça ne fera que nous causer des problèmes comme à Salix. Mais on va sortir pour faire le tour de la ville. On ne fait pas le même spectacle deux fois au même endroit deux jours en suivant."

- Entendu...

Goldrun avait serré les dents pour cette fois, mais qu'il ne croise pas ce vaurien aujourd'hui sinon ses mains agirais de façon automatique, et rien ne pourrait l'arrêté. Alors que le duo retourne a leur occupation, il trouve un endroit idéale pour ce produire, comme d'habitude il doit attiré les clients puis le spectacle commence et les mêmes tour qu'hier on eu lieu, il semblerait que l'argent récolté n'était pas plus important qu'hier, mais un jus de fruit était laissé, Kei allait déjà commencé a consommé, Nelson aussitôt veut l'arrêté, mais trop tard elle a déjà bu la moitié a elle tout seule. Elle force même a qu'il en prenne, un petit coup sous le nez pour être sur qu'il y a rien de louche, on dirait un jus fruit des plus normal, un peu pour faire plaisir a son hôte il avale quelque gorgé, et le gout est pas si mauvais au début, mais cela commence a devenir assez désagréable, la tête qui tourne, il serait possible que son nez n'est pas pu faire la différence entre jus fruit et alcool ? Mais comment ? Tout simplement avec un alcool qui n'a pas d'odeur, avec un peu jus fruit l’illusion d'en boire est parfait. Voila que Kei agit déjà bizarrement, elle vient se collé totalement a Goldrun comme s'il s’agissait d'un poteau, elle parlait un peu de n'importe quoi, comme elle voulait un câlin de son petit chaton, elle parlait de Nelson la ? Bien qu'il essaye de reculé pour évité le contacte elle reste bien collé a lui, elle vient se plaindre qu'elle n'est pas assez bien pour qu'il al fuie, d'une voix d'enfant, c'est quoi ce maître qui ne tiens pas du tout l'alcool !? Il est vrai qu'il est fort, mais Goldrun garde un peu l'esprit saint malgré qu'il ne marche pas droit et que ses pensés se mélange un peu. Alors que Kei divague complètement elle appelle Goldrun comme son enfant et dit de venir voir maman. Mais sérieusement c'est de la drogue qu'il on mit dedans c'est pas possible, ce changement radicale dans le comportement. Alors qu'elle s'approche elle vient le serré dans ses bras et au passage une grosse décharge, cela le garde conscient quelque seconde, juste le temps voir que Kei se fait assomé par un homme dans son dos. Elle tombe sur l'homme chat qui dans la chute perd conscience.
Au reveil il avait un mal de chien, enfin façon parlé, la tête qui siffle, les muscles engourdi, stop, ce détail c'est la faute de Kei et non de l'alcool, d'ailleurs Nelson ce fait un serment dans sa tête, plus d'alcool pour cette femme, hors de question.

- Enfin réveillé l'homme chat ? On dirait que la drogue avait mieux marché sur cette femme que sur toi, heureusement qu'elle a fini le travaille pour nous.

C'était donc une drogue, heureusement car si l'alcool lui fait ce genre d'effet j'aurais peur de la suite des aventures du duo. Alors qu'il fixe l'homme il fini par reconnaître celui qui voulait l'acheté. Pas étonnant après tout, mais les insultes remonte a la surface et il dit a haut voix.

- Et si tu me détache ? Que l'esclave de la ''catain traverti'' vienne te dire deux mot ?

- Malheureusement ton maître est dans les cachots, autant dire que tu risque pas de la revoir, je ne suis pas un meurtrier, je la relâche si tu accepte d'être l'esclave de ma fille, par ... malchance tu ressemble beaucoup a son ancien petit ami, elle c'est fait largué car il la trompé dans son dos depuis le début et disons que tu va servir de sac a patate.

- Père, le voila enfin !

Ni une ni deux elle fou un coup de poing dans les côtes de l'homme chat, elle n'est pas allé de main morte.

- C'est vrai qu'il lui ressemble, mais c'est un hybride !

- Voyons tu sais déjà que c'est une chance qui lui ressemble.

- Apporte moi le vrai, je me ferais un plaisir de tabassé l'originale.

- Tu sais bien qu'il a disparu avec cette fille ...

Sur ses mots la femme remet deux coup poing dans les côtes de l'homme chat, c'est pas bientôt fini la crise ? C'est qu'elle fait vraiment mal cette abrutie. Il doit surement avoir l'une des côtes cassé, elle a beau être une femme elle sait frappé fort. Autant dire que vu la situation autant attendre le secours de quelqu'un, les menottes sont dans une matière anti-transformation, la magie est vraiment partout, que se soit sur sa langue ou dans des objets.

- Merci je vais bien ! Dit-t-il avec du sang sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Sam 20 Juil - 17:01

Me voilà enfermée dans une cage. Comme l'avait été l'homme chat. La cellule était petite, propre et une odeur d'urine était présente. C'était vraiment dégoûtant. Ma tête me faisait horriblement mal. Qu'est-ce qui s'était passé ? Et qu'est-ce que j'avais fait pour être ici ? J'avais interrogé l'homme qui se trouvait devant les barreaux et il m'expliqua que j'avais causé du désordre. Ne voyant pas Nelson, je demanda aussi où est ce qu'il était. Sa réponse m'étonna. Un garant l'avait pris avec lui. Sauf que c'était censé être moi son garant. Pas quelqu'un d'autre. Et si c'était celui qui voulait l'acheter la veille ? Il avait bien fait venir deux hommes pour me le prendre.. Ça ne pouvait être que lui. A moins que ce soit la chatte de l'autre fois. Les deux hypothèses étaient tout à fait plausible. Je devais néanmoins d'abord sortir de là pour les vérifier.

Étrangement, j'avais la sensation que l'individu devant moi n'était pas ce qu'il laissait prétendre. C'était de la pure intuition. Féminine peut être mais de l'intuition. Il fallait la jouer fine si je voulais sortir de là. L'homme ne semblait pas être très futé non plus. Peut être qu'un petit tour digne du demoiselle pourrait fonctionner assez facilement ? Qui ne tente rien n'a rien dit on. Alors je tente. Toujours les deux mains entourant les barreaux je fis une mine gênée et dis :

- "Monsieur, je dois aller au toilette. C'est urgent. Très urgent. Vous voyez... C'est euh... Des choses que seules les filles ont... Et je ne peux pas faire ça ici... S'il vous plaît.. Emmenez aux toilettes."

L'homme hésita un peu avant de tomber dans le panneau comme un bleu. Je cacha ma joie. Il devait vraiment être idiot. Il s'approcha et alors qu'il allait ouvrir la grille, je l'attrapa par le col et l'électrocuta suffisamment fort pour qu'il perde connaissance durant plusieurs minutes. Je pris ensuite son trousseau clés à travers les barreaux et ouvrit la porte. J'avais un boulevard devant moi. Comme mon intuition me l'avait dit, l'endroit ne ressemblait pas à un commissariat de police. C'était plus une cave, des cachots ou ce genre de choses que l'on trouve dans les grandes demeures. Où pouvait bien se trouver Nelson ? Si ma première hypothèse était bonne, il devait se trouver quelque part dans cette maison. Je partis à sa recherche sans plus d'hésitation.

Les couloirs s’enchaînaient encore et encore. Fallait vraiment être plein au as pour avoir une bâtisse aussi grande. Je commençais à me dire que je m'étais trompée. Qu'il ne se trouvait pas ici. Qu'il s'était peut être tout simplement enfoui. Mais j'entendis sa voix. Il remerciait quelqu'un et disait qu'il allait bien. Il ne pouvait qu'être proche. Une porte était entre-ouverte et je jeta un coup d'oeil à l'intérieur. L'homme chat était bien là, assis dans un coin, les mains dans son dos. Deux autres personnes étaient avec lui : un homme et une femme. La conversation tournait vite court et des coups s'échangeaient. Le sac de frappe n'était autre que mon chat. Je devais faire quelque chose ! Discrètement j'ouvris un peu plus la porte pour avoir une vision plus grande de la pièce. Il n'y avait pas de meuble mais un lustre allumé pendait au plafond. Si j'arrivais à l'éteindre, cela nous donnerait le temps de s'enfuir ni vu ni connu. Seulement, ils avaient volé Mon chat et s'amusaient à le frapper. Ils n'allaient pas s'en sortir aussi facilement. Je bougea mes doigts  et les dirigea vers l'intérieur de la pièce. Deux serpents électriques se faufilèrent jusqu'à leur jambes avant de grimper le long de ses dernières et de les électrocuter. Les deux individus tombèrent au sol inconscient. J'entrai ensuite à mon tour en me précipitant sur l'homme chat. Je lui retira les menottes grâce au trousseau de clé dérobé à mon geôlier. Il avait du sang qui coulait de ses lèvres et de multiples contusions sur le visage. Sûrement ailleurs aussi.. J'essuyai le liquide rouge de ses lèvres avec mon index avant de lui demander :

- "Est ce que ça va ? Tu peux te lever ? Transformes toi en chat. Je vais te porter jusqu'à la sortie."

J'attendis qu'il s'exécute pour le prendre ensuite soigneusement dans mes bras et sortir d'ici. Je ne voulais pas le blesser plus qu'il ne l'était déjà. Cette maison était vraiment grande. Beaucoup trop grande pour pouvoir s'y repérer. Au bout d'un couloir, nous descendîmes un escalier. Ce dernier menait à un second escalier descendant mais sur le palier se trouvait une baie vitrée, avec derrière un arbre assez imposant. Ça valait le coup de se tenter non ? Je posa Nelson sur mon épaule avant de dénouer mon foulard et de l'entourer autour de ma main droite. Je brisa ensuite la vitre avec cette dernière et sauta. J'atterris sur une branche en manquant de tomber mais ce fut une réussite!

- "Tu vois que j'ai pas besoin de toi pour me protéger."

Je lui tira la langue malicieusement. Maintenant. Partons ici!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Dim 21 Juil - 8:33

Sur ses mots la femme remet deux coup poing dans les côtes de l'homme chat, c'est pas bientôt fini la crise ? C'est qu'elle fait vraiment mal cette abrutie. Il doit surement avoir l'une des côtes cassé, elle a beau être une femme elle sait frappé fort. Autant dire que vu la situation autant attendre le secours de quelqu'un, les menottes sont dans une matière anti-transformation, la magie est vraiment partout, que se soit sur sa langue ou dans des objets.

- Merci je vais bien ! Dit-t-il avec du sang sur les lèvres.

Alors que les deux se dispute pour des bêtises, Nelson entend des bruits venant de la porte, il peut facilement reconnaître Kei, elle utilise son don pour crée deux serpent qu'on voit habituellement dans le spectacle, Goldrun regarde les deux reptiles d’énergie allers jusqu'au deux imbécile et les électrocuté. D'un soupir en regardant ce spectacle médiocre.

- "Est ce que ça va ? Tu peux te lever ? Transformes toi en chat. Je vais te porter jusqu'à la sortie."

Elle attendit que je m'exercute pour pouvoir me porté, après avoir parcourt une petite distance Kei a une drôle d'idée, passé par la fenetre, pour se rattrapé sur une branche d'arbre, mauvaise idée, elle risque de nous tuée la. Mais bon chance du débutant aucun de nous est blessé dans sa tentative de fuite un peu fofolle.

- "Tu vois que j'ai pas besoin de toi pour me protéger."

- Tu te souviens de rien avoue ?

Une fois enfuie de l'endroit, le duo se cache dans une ruelle, Goldrun en profite pour reprendre forme humaine et rejeté le surplus de sang avant de regardé en retirant son haut pour voir les bleue, et de sacré bleue de chaque côté au niveau de côte. Encore un peu de sang sort de la bouche de l'homme chat.

- Elle ma vraiment pas raté celle-la. Je comprend pourquoi son ancien mari a du la quitté.

En tout cas le corps semble réagir a la seconde, la paralysie temporaire a disparu c'est un bon point, alors qui cherche un endroit plus calme encore Nelson regarde fixement une maison, puis il attire l'attention d'un chat et il semble avoir une discutions de chat. Il semblerait que la maison soit abandonné, il pouvait le sentir mais il voulait être certain, le chat lui avait même dit une entré facile et discrète. Une fois passé par derrière il entre sans difficulté, la porte n'était même pas fermer, alors qui entre Nelson ferme tout les rideaux pour ne pas être vu, mais Kei semble vouloir prendre la parole pour la remarque de tout a l'heure, elle devait ce souvenir de rien mais voulait surement savoir, mais a peine le début phrase commencé que Goldrun lui fonce littéralement dedans, la main sur sa bouche et il fait tombé le duo délicatement au sol. Les poursuivant a notre poursuite semble s'être collé contre la vitre pour entendre le moindre bruit suspecte, il abandonne vite et repart.

- Excuse moi tu disais ?

Il se relève et aide la demoiselle a faire de même.



Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Dim 21 Juil - 14:28

J'avais su récupérer mon chat après avoir neutralisé les deux assaillants. Je lui avait demandé si ça allait mais il n'avait même pas répondu...Peut être avait il trop mal pour parler. Qui sait ? Lorsqu'il se transforma en matou je le pris dans mes bras et nous nous sommes faufilés parmi les nombreux couloirs, jusqu'à arriver à une grande baie vitrée. Idée farfelue, je décida de passer au travers pour rejoindre l'arbre en face. Disons qu'il s'agissait d'un raccourci pour sortir de cette maison terriblement grande. Après mon saut totalement réussi, je le taquina un peu sur le fait que je n'avais pas besoin de lui pour me sortir du pétrin. Je pensais qu'il allait rétorquer quelque chose du genre «Tu parles tu aurais pu nous tuer» mais non, il me demanda juste si je ne me souvenais de rien. De quoi je devrais me souvenir ? Bref ce n'était pas le moment de se poser des questions inutiles. Nous devions sortir d'ici. Je descendis prudemment de l'arbre puis courut jusqu'à une grille où nous sommes passés au dessus.

Nous nous réfugiâmes dans une ruelle non loin de là. Nelson en profita pour reprendre sa forme humaine mais il cracha pas mal de sang. La femme n'avait vraiment pas du le rater... Il devait souffrir. Et mon idée la dessus se confirma en voyant les horribles bleus au niveau de ses côtes. C'était vraiment pas très joli à voir. L'homme chat sortit un commentaire sur le pourquoi son ancien petit ami l'avait quitté. Je comprenais tout à fait. L'hybride se mit ensuite à observer avec insistance une maison qui semblait abandonnée. Le temps de regarder dans la rue principale et de reporter mon attention sur lui, qu'il discutait avec un autre félin avant de m’entraîner avec lui, dans la dite maison en  passant par une porte de service. Il ferma tout les rideaux. Nous étions tranquilles maintenant. Qu'il m'explique donc de quoi il parlait tout à l'heure. Qu'est-ce que j'avais oublié ? J'avais beau y réfléchir, je ne voyais pas. Je m'apprêta à lui demander des explications mais il me sauta dessus d'un coup et m'empêcha de dire le moindre mot en posant sa main sur ma bouche. Nous nous retrouvâmes allongés sur le sol, avec lui au dessus de moi. Un simple doigt sur la bouche aurait suffit à me faire taire ! Du bruit se fit entendre à l'extérieur. Les poursuivants étaient près d'ici ? Je me tus par obligation même si j'aurai pris cette décision par moi même si j'avais su. S'en était gênant qu'il soit aussi près ! Je détournai un peu le regard alors que les gêneurs s'éloignèrent enfin.

- Excuses moi tu disais ?" Demanda t il en se relevant et en m'aidant ensuite.

Une fois debout, je pouvais enfin parler. Mais avant ça je pris mon sac et en sortie une bande.

- "Soulèves ton T-shirt. Et tout à l'heure tu as dis que je ne me souvenais de rien, de quoi tu parlais?"

Une fois le haut soulevé, je lui banda les côtes. Si c'était cassé cela éviterait que ça bouge de trop. Sinon, ça le soulagerait des frottements entre le tissus et des bleus. Mais qu'est-ce que j'avais bien pu oublier ? J'attendais sa réponse, avec un peu d'appréhension quand même.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Dim 21 Juil - 15:54

- Excuse moi tu disais ?

Il se relève et aide la demoiselle a faire de même.

- "Soulèves ton T-shirt. Et tout à l'heure tu as dis que je ne me souvenais de rien, de quoi tu parlais?"

- Soit douce ...

Dit-t-il avec une voix aiguë, comme si elle allait faire des choses pas très catholique. Après avoir fait un long sourire a la blague qu'il vient de faire il soulève son t-shirt, et pendant quels met les bandages autour de lui il lui explique.

- Quand tu étais sous l'effet de la drogue tu es venu me collé sévèrement, puis tu as voulut me faire un câlin électrique on va dire. Du coup a mon réveille impossible de bougé correctement mes muscles. Je sais que c'est les humains on besoin d'affection mais tu sais il y a des lieux prévu a cette effets Kei.

Et le voila qui s'amuse a la taquine d'un côté érotique, il avait remarqué qu'elle n'était pas a l'aise sur le sujet donc il allait la taquiné a ce sujet de temps en temps. Après c'est explication sa main viens caressé la tête de Kei.

- Mais merci d'être venu me chercher.

Bon maintenant il avait bien envie de boire un coup, mais avec leur poursuivant la chose était difficile, direction la cuisine, mais l'eau ne coule pas et rien a mangé dedans, autant dire qu'on est mal. D'ailleurs le sac de Kei était ou ? C'est un peu son gagne pain, il lui demande pour savoir si elle sait. Autant ce lancé a sa recherche avant de pensé a autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Dim 21 Juil - 17:45

Nous voilà tout les deux au sein d'une maison abandonnée. Les poursuivants nous suivaient encore et on s'était couché au sol pour éviter qu'ils nous voient. Nelson s'était jeté sur moi et avait plaqué sa main sur ma bouche pour m'empêcher de parler. Une fois la voie libre, il se releva et m'aida à en faire autant. J'avais sorti une bande médicale de mon sac avant de lui demander de soulever son t-shirt et de me dire de quoi il parlait tout à l'heure. Ce que j'avais soit disant oublié. A peine avais je prononcé ça, qu'il me taquina en prenant une voix aiguë lourde de sous entendu et en me demandant d'être douce avec lui. Je n'étais pas une brute bon sang ! Il avait sur le visage un grand sourire qui montrait la satisfaction que lui procura sa « farce » mais il s'exécuta.

- "Très drôle. Fais attention je pourrais te faire mal accidentellement."

Je déroula la bande et l'entoura précautionneusement autour de ses côtes. Je ne voulais pas lui faire mal plus qu'autre chose. Et pendant que je le soignai il répondit à mon interrogation :

- "Quand tu étais sous l'effet de la drogue tu es venu me coller sévèrement, puis tu as voulu me faire un câlin électrique on va dire. Du coup a mon réveil impossible de bouger correctement mes muscles. Je sais que les humains ont besoin d'affection mais tu sais il y a des lieux prévu a cette effets Kei."

Plus il parlait et plus mes joues s'empourprèrent. C'était une blague ? Je n'avais pas fait ça quand même ?! Je n'avais pas osé ?! Le coller, lui réclamer un câlin... Ce n'était pas possible... Rien ne me revenait en mémoire... Il disait peut être ça pour m'embêter encore.. Non.. Il ne plaisanterait pas avec ça. Du moins je l'espérais de tout mon cœur. Mais pourquoi j'aurai fait ça ? Même sous l'effet de la drogue je n'expliquais pas mes actions... C'était sur que petite, mes parents avaient cessé de s'occuper de moi après la naissance de mon petit frère donc c'était peut être pour ça que j'avais fait …

Alors que je me prenais la tête à ce sujet, je sentis la main de Nelson se poser sur ma tête et caresser mes cheveux. Je releva un peu la tête, les joues encore rouges et il me remercia d'être venu le chercher. Reportant mon attention sur la fin du bandage, je dis :

- "Pas la peine de me remercier. Tu aurais fais la même chose pour moi."

Une fois terminée, l'homme chat se releva et sembla chercher quelque chose. Il alla d'une pièce à l'autre avant de revenir vers moi et me demander où était mon sac. Il était bête ? Il était juste là bien sur. D'où j'aurai sorti les bandes ? De mes poches ? En le pointant du doigt, je lui répondis :

- "Bah il est là. Tu es sur que ça va ? Un chat a de bons yeux pourtant non?"

Je sortis de ce morceau de toile une pomme que je lui lança. Puis je le vida complètement. S'étala alors des perruques, des vêtements, de quoi se soigner, un jeu de carte, des aimants, des feuilles de papiers et mon carnet. Nous allons quitter la ville. Je retira ma tenue de scène et pris quelques habits : un haut bustier blanc et une jupe courte à carreaux rouge. C'était très féminin à mon goût mais au moins, les assaillants ne pourront pas faire le rapprochement. Je rangea le tout rapidement ensuite avant de m'approcher du chat. Je détacha son foulard orange qu'il gardait lors de ses transformation et lui expliqua le plan :

- "Ne t'inquiètes pas, je te le rendrai plus tard. Maintenant tu vas te transformer en chat et sortir d'ici. Je ferai la même chose cinq minutes plus tard et on se retrouve à l'entrée de la ville d'ici une trentaine de minutes, d'accord ? Si dans trente minutes l'un de nous n'est pas devant Ji'an, il attendra près du lac qui se trouve à un kilomètre à l'est. Et si, par sacrée malchance il ne serait pas là bas demain, sois il part à sa recherche, soit il l'abandonne. C'est compris?Maintenant files et fais attention à toi !"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Lun 22 Juil - 7:48

- "Pas la peine de me remercier. Tu aurais fais la même chose pour moi."

- Moi je l'aurais fait par devoir, toi tu l'as fait parce que tu voulais me récupéré, c'est la différence entre nous deux, voila pourquoi je dis merci.

Alors que Nelson allait ce lancé a la recherche du sac Kei lui montre l'endroit précis ou l'objet en question ce trouve, comment ? Il est la, mais pourtant j'étais certain que ... un mal de tête surgit a force d'y pensé, vaux mieux évité et ce relaxé deux seconde, trop pression est dangereux. Et voila que Kei change son style, même Nelson avait du mal a la reconnaitre.

- Si tu pouvais resté plus souvent comment ça. Déjà plus attirant.

Alors que Kei s'approche de Goldrun elle tente de lui enlevé son foulard, bien sur il attrape net sa main pour quels ne puisse pas le touché, puis elle lui explique qu'elle lui rendra plus tard. Il fini par ce laissé faire et elle lui enleve son précieux foulard de son cou, limite cela fait bizarre de ne pas l'avoir sur lui.

- "Ne t'inquiètes pas, je te le rendrai plus tard. Maintenant tu vas te transformer en chat et sortir d'ici. Je ferai la même chose cinq minutes plus tard et on se retrouve à l'entrée de la ville d'ici une trentaine de minutes, d'accord ? Si dans trente minutes l'un de nous n'est pas devant Ji'an, il attendra près du lac qui se trouve à un kilomètre à l'est. Et si, par sacrée malchance il ne serait pas là bas demain, sois il part à sa recherche, soit il l'abandonne. C'est compris?Maintenant files et fais attention à toi !"

Bon maintenant faut suivre le plan a la lettre Nelson est bien sur le premier a arrivé sur place, mais gros problème, il semblerait qu'il est beaucoup mal a tenir sa transformation être blessé n'aide pas trop, il trouve alors un coin assez sombre pour redevenir humain tranquillement a l'abri des regards, puis discrètement il change d'affaires en allant volé quelque petit truc de gauche a droite, Kei était tellement lente qu'il pouvait faire le tour de la ville s'il le souhaite, même blessé.
Finalement la tenue fini en Jean noir, t-shirt et un bonnet noir. Il semblerait qu'il passe inaperçu, vu qu'il n'attire pas l'attention. Mais au contraire quand Kei arrive ses les regards des hommes quels attire, faut croire que la tenue d'homme était la plus discrète. Alors que tout le monde la regarde, elle se dirige vers moi un peu étonné ma nouvelle tenue. Mais on dirait qu'elle avait attiré l'attention d'un homme qui semble être a notre recherche, le comportement doit être fluide. Avant qu'elle ne prononce le moindre mot, Goldrun viens déposé sur son front un bisou puis il la prend par la main avant de commencer une balade.

- Tu m'avais beaucoup manqué Trésor, qu'est qu'on fait aujourd'hui ?

Puis sur le chemin quand la distance entre l'homme et nous était assez importe Nelson chuchote a Kei.

- Te retourne pas, joue le jeu, un homme semble être interessé par nous depuis qu'on a commencé la balade.

D'ailleurs l'homme ne tarde pas a perdre patience avant de venir nous voir pour nous posé des questions.

- Excusez moi je cherche deux personne, un hybride et une homme travesti, pourriez vous me suivre .

Il allait prendre par le bras Kei mais Goldrun s'interpose pour faire le bon petit copain jaloux.

- Qui ta permis de touché ma nana avec ta propre patte ?

Bien qu'il soit doué pour joué un rôle son expression aurait pu être découverte, typiquement félin, mais vu que tout le monde l'utilise même les jeunes humain cela ne semble pas avoir alerté l'homme. Après une série question stupide, sur ce qu'on aurait pu voir ou autre, il demande a Nelson d'enlevé son bonnet, Kei devait croire que s'était la fin, il allait être découvert. Mais Nelson le montre naturellement et les oreilles n'était pas visible, même en touchant les cheveux il n'arriverait pas a les trouvés. Il remit part la suite le bonnet et l'homme reparti en s'excusant du dérangement. Maintenant les voila qui quitte la ville, mais un petit détail n'avait pas changé juste qu'a la sorti Nelson n'avait pas lâché la main de Kei, il allait continué a la tenir, il ne remarque même pas qu'il la tient, il est vraiment tête en l'air en ce moment, la drogue aurait-t-il effet encore un peu ?

- D'ailleurs tu peut me rendre mon foulard si te plait ?
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Lun 22 Juil - 14:35

Pour passer inaperçu j'avais décidé de changer de vêtements. En effet mes habits de scène étaient plus que voyant et facilement repérable dans une foule. J'avais opté pour des tissus bien plus féminins que mon habitude. Tellement que j'étais loin d'être très à l'aise. Et le commentaire du chat ne fit qu'empirer les choses. Selon lui, j'étais plus attirante habillée la sorte et je devrais adopter cette tenue plus souvent. Dans ses rêves ! C'est bien trop embêtant pour bouger correctement ça ! Passant outre sa remarque je m'approcha de lui pour lui retirer son foulard orange. J'avais remarqué que lors de ses transformations il le gardait, il passerait donc moins inaperçu avec. Cependant il arrêta net ma main en attrapant mon poignet. Je lui expliqua que j'allais le lui rendre. Après tout, je n'avais aucun intérêt à le garder en ma possession. Je passa ensuite au plan. Que nous devrions nous retrouver à l'entrée de la ville d'ici une trentaine de minutes et que le chat était le premier à partir sous forme animale.

Il s'exécuta et partit en premier. J'attendis cinq minutes avant de sortir à mon tour. J'étais venue à Ji'an pour une raison bien précise et vu les problèmes que nous avions causé, je ne pourrais pas y retourner de si tôt. Je parcourus les allées marchandes à la recherche de ce que je voulais. Ma tenue attirait les regards des hommes. Raison de plus pour ne plus arborer de tels vêtements ! Je tomba enfin sur la marchandise qui me plaisir. Un marchand de tissus pas trop cher. Avec ses cheveux noirs et ses yeux dorées, du blanc ou du rouge seraient parfait pour le mettre en valeur et attirer le regard. Je demanda deux mètres de tissus chacun et il m'offrit en supplément un mètre de tissus d'une autre couleur. J'optai alors pour du bleu. Après ces petites courses, j'allai enfin rejoindre l'homme chat.

Je parcourus la distance que nous séparait assez rapidement puisque la demi heure était presque terminée. Et lorsque j'arrivai, il n'avait pu sa forme animale mais portait des vêtements discrets. Tout de noir vêtu. Je m'approchai de lui et alors que j'allai lui dire que nous pouvons y aller mais il ne m'en laissa pas le temps, m'embrassant sur le front et en me prenant la main. Il nous faisait quoi encore ?! Il m'entraîna avec lui pour une ballade.

"Tu m'avais beaucoup manqué Trésor, qu'est qu'on fait aujourd'hui ?"

Trésor ?! Lui avoir manqué ? Mais qu'est ce qu'il racontait comme bêtises ? Mes joues étaient déjà devenues un peu rouge lorsqu'il m'avait pris la main, alors si en plus il en rajoutait... J'allais lui demander des explications lorsque l'homme chat me murmura de jouer le jeu puisque nous étions encore suivis. Je jeta un rapide coup d’œil par dessus mon épaule et effectivement, on nous suivait. Il n'était vraiment pas discret. Je me colla un peu plus à mon faux amoureux pour que nous faisions plus vrai. Cependant l'individu sembla perdre patience :

"Excusez moi je cherche deux personne, un hybride et une homme travesti, pourriez vous me suivre."

- "Est ce que j'ai vraiment l'air d'être un travesti monsieur ?"

Il n'avait pas du apprécier ma réponse puisqu'il voulu me saisir le bras mais Nelson s'interposa :

"Qui ta permis de touché ma nana avec ta propre patte ?"

L'homme chat jouait un peu trop le jeu. C'était sur-joué. Vraiment. Même si un petit copain jaloux aurait pu réagir de cette façon. Cependant l'individu semblait y croire. Il nous posa quelques questions sur ce que nous avions pu voir ou entendre. Tout se passa bien jusqu'à ce qu'il demande à Nelson de retirer son bonnet. Il était capable de cacher ses oreilles donc je ne m'en faisais pas tant que ça. Et pis, si il ne voulait pas qu'on ait d'autre ennuis, il se devait d'être convaincant. L'homme partit ensuite en s'excusant du dérangement et nous reprîmes notre route. Sauf que... L'homme chat avait gardé sa main dans la mienne ! Même en essayant de le faire lâcher discrètement il conservait ma main. Un peu hésitante, je commença sa phrase avant qu'il ne me coupe :

- "Euh... Nelson...."

"D'ailleurs tu peux me rendre mon foulard s'il te plaît ?"

- "Quand tu auras enfin lâcher ma main?"

Lorsqu'il me libéra -enfin libérer est un terme un peu excessif je vous l'accorde- j'ouvris mon sac avant d'en sortir son foulard après avoir un peu farfouillé à l'intérieur. Je vins ensuite le lui rattacher autour de son cou.

- "Voilà. Tu vois je ne te l'ai pas mangé ton précieux foulard. D'ailleurs c'est un cadeau ? Pour que tu y tiennes autant ?"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Lun 22 Juil - 17:40

L'homme partit ensuite en s'excusant du dérangement et nous reprîmes notre route. Sauf que... L'homme chat avait gardé sa main dans la mienne ! Même en essayant de le faire lâcher discrètement il conservait ma main. Un peu hésitante, je commença sa phrase avant qu'il ne me coupe :

- "Euh... Nelson...."

"D'ailleurs tu peux me rendre mon foulard s'il te plaît ?"

- "Quand tu auras enfin lâcher ma main?"

Nelson regard la main de Kei qui tiens comme si n'allait jamais la lâché, sur le moment il ne réagit pas, mais subitement il lache doucement la main, le visage un peu rouge il s'excuse, mais qu'est qui lui arrive aujourd'hui ? On dirait qu'il est un peu dans les nuages, la drogue n'est pas responsable, elle doit déjà être dissipé. Après avoir ''libérer'' Kei elle luit remet son foulard, son visage reste encore un peu rouge, il est un peu gêné après tout il n'est pas trop lui même depuis qu'il a bu ce jus raison bizarre.

- "Voilà. Tu vois je ne te l'ai pas mangé ton précieux foulard. D'ailleurs c'est un cadeau ? Pour que tu y tiennes autant ?"

- Je l'ai toujours eu sur moi, surement un ancien cadeau d'un de mes Maîtres, j'ai du mal a me souvenir.

Après un petit regard observateur sur la jeune demoiselle il ressort le commentaire de tout a l'heure.

- Je te préfère vraiment comme ça tu sais. Même si t'attire les regards j'ai l'impression voir une femme et pas un homme.

Parce qu'il faut pas ce mentir dans sa tête Nelson voit Kei comme un homme et non une femme pour ça qu'il est rentré dans la salle de bain sans demandé, ou que certain chose lui échappe, tout simplement car il ne la voit pas comme une femme.
Après avoir fini leur petite discutions il repart mais vers ou, Goldrun demande le chemin, puis après les voila en route pour une nouvelle ville.

- On essayera de pas faire de bêtise cette fois. Dit-t-il avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Lun 22 Juil - 21:43

Le poursuivant enfin parti, j'avais pensé que Nelson allait enfin lâcher ma main. Non pas que ça m'embêtait que nous continuâmes notre route ainsi mais s'en était gênant. Après tout, nous n'étions pas en couple et encore moins amoureux. J'étais son maître, même si je ne me considérais pas comme tel, et lui était mon compagnon de voyage et de scène. Rien de plus, rien de moins. Alors qu'il me lâche la main maintenant. J'allai lui faire part de mon envie qu'il me coupa la parole pour me demander de lui rendre son précieux foulard. J'étais d'accord pour accéder à sa requête mais uniquement si il me libérait enfin. L'homme chat regarda nos mains toujours l'une dans l'autre. Il sembla bugger un instant puis, d'un coup il me lâcha enfin en s'excusant et en ayant les joues un peu rouges. Il était vraiment bizarre en ce moment. Nelson était il malade ?

Je lui renoua son foulard autour de son cou en lui demandant pourquoi il lui était si précieux. C'était de la simple curiosité. Si l'homme chat ne voulait pas répondre, je ne le forcerais pas. Mais il parla. Il avait du mal à se souvenir de comment il l'avait obtenu. Ce n'était pas très grave si il ne savait pas. Je sentis ensuite son regard sur moi. De haut en bas.. C'est vrai que j'avais encore LA tenue qu'il ne fallait pas... Son commentaire me fit soupirer. C'était le but de la manœuvre, de ressembler à un homme et pas à une femme. Elle expliqua pourquoi :

- "Bah vois tu, je préfère mes tenues masculines, pour passer plus inaperçus. Et pis, tu sais, les femmes qui passent d'une ville à l'autre sans terre fixes sont assez mal vus. Je ne te ferai pas un dessin à ce sujet, je pense que tu as compris."

Le chaton sembla ensuite vouloir mener la petite troupe que nous formions. Sauf qu'il ne savait pas où aller. Mais au moins il paraissait heureux vu le sourire qu'il affichait. J'attrape un bout de sa manche pour le remettre sur le bon chemin. En effet, nous n'allions pas aller dans une nouvelle ville pour le moment. J'avais quelque chose à faire avant. Et pis, Nelson semblait ne pas aller très bien. Le rouge sur ses joues, le fait qu'il n'avait pas remarqué que nous nous tenions toujours la main et de ne pas avoir vu mon sac tout à l'heure. Il devait sûrement avoir besoin de repos. Je lui en fit part :

- "On ne va pas aller dans une nouvelle ville pour le moment. Tu as besoin de repos et on va dormir à la belle étoile. Il y a un lac pas loin, on va là bas. Et c'est par là."

Je termina ma phrase en lui indiquant la direction à suivre qui était à l'opposé de celle qu'il voulait prendre. Je finis par prendre la tête et le guider tranquillement. Nous mîmes une petite heure pour parvenir au lieu que j'avais désigné. La nuit commençait tout juste à tomber et les étoiles montraient peu à peu le bout de leur nez. Ces dernières se reflétaient sur la surface de l'eau et étaient accompagnées de quelques lucioles qui volaient par là. C'était un beau spectacle. Je demanda à Nelson d'aller chercher du bois pendant que je me changeais pour une tenue plus masculine. Je sortis ensuite la couverture en prévision de la nuit. Lorsqu'il revint, j'allumai le feu d'une étincelle et l'invita à se reposer. Il pouvait se transformer ou garder sa forme actuelle pour s'allonger sur la couverture. Si il avait faim, il y avait encore une ou deux pommes dans mon sac, il n'avait qu'à se servir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Mer 24 Juil - 7:29

- "Bah vois tu, je préfère mes tenues masculines, pour passer plus inaperçus. Et pis, tu sais, les femmes qui passent d'une ville à l'autre sans terre fixes sont assez mal vus. Je ne te ferai pas un dessin à ce sujet, je pense que tu as compris."

- Non je comprend pas, les humains sont encore un mystère pour moi. Votre logique est trop complexe, comme mentir sur les choses que vous souhaitez par peur de réaction. Dire que j'ai hérité la moitié de ça, je pense que c'est pour sa que les Hommes n'arrivent a se faire confiance.

Il semblerait que Kei voulait qu'on s'arrête pour le moment, elle voulait un peu de repose et Goldrun est bien le dernier qui va refusé une petite siestes. Alors que l'homme chat allait dans une direction, elle lui montre le chemin qu'est a l'opposé, il suit tranquillement la jeune femme juste qu'a un lac, bon l'endroit n'est pas mauvais, devrait être une bonne nuit.

- "On ne va pas aller dans une nouvelle ville pour le moment. Tu as besoin de repos et on va dormir à la belle étoile. Il y a un lac pas loin, on va là bas. Et c'est par là."

- D'accord.

Arrivé sur place, le futur nid moelleux pour ce reposé est en construction, Kei l'invite de façon muette qu'il pouvait dormir avec elle, ou faire ce qu'il veut, envie avant elle demande du bois pour le feu, il ne faut pas plus de 5 minute pour qu'il revient avec de quoi alimenter toute la nuit. La faim n'était pas au rendez-vous, mais le sommeil oui. Ni une ni deux il change en félin pour venir dormir, il tombe tellement rapidement dans le sommeil qu'il en oublie de dire bonne nuit. La nuit est paisible, mais pendant un moment, surtout avant de se réveiller il peut sentir quelque chose l'aggriper fortement, au début c'est pas méchant, juste le bras, puis ensuite cela semble se déplacé, puis cela atteint les côtes encore fragile. Cela réveille l'homme chat qui n'arrive pas a croire ce qu'il voit. Il était sur le dos et Kei était sur lui, en train de sourire bêtement et tenir Goldrun comme une énorme peluche. Mais quelque chose cloche, qu'est qui fabrique en forme humaine ? Il s'était endormi en félin dans ses souvenir, enfin bref au moment ou il décide de ce tiré des griffes de cette femme, elle lui empêche, impossible de bougé le moindre muscle. Alors de manière vocal s'impose.

- Kei ...

La voix douce histoire de la réveiller en douceur, mais cela lui fait un effet plutôt inattendu car elle serre voir Nelson comme une peluche et les côtes souffre. La poitrine de la demoiselle semble aussi est fortement en contacte, cela semble faire réagir Goldrun, d'habitude non mais pourquoi maintenant ? Doit être son côté humain qui doit beaucoup apprécié le contacte. Cette fois-ci d'une fois plus forte il réveille Kei il est toujours bien accroché a lui.

- Kei ... tu me fais mal au côte la ...

Parce que dans une logique étrange quand elle ouvre les yeux au début elle a un réflexe de mettre plus de poids a un endroit précis et comme par hasard c'est l'endroit ou est blessé l'homme chat.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Mer 24 Juil - 20:03

Après lui avoir expliqué pourquoi je préférais m'habiller en homme plutôt qu'en femme, l'homme chat m'expliqua qu'il ne comprenait rien aux être humains. Pourtant il en était un à moitié... Il devrait être capable de comprendre un peu. Mais en restant enfermé dans une cage ou dans une maison, c'était un « normal » qu'il ne connaisse pas certaine chose. Enfin, il avait encore tout à apprendre. Je lui avais dis ensuite que nous n'allions pas aller directement dans une nouvelle ville, que d'abord nous allions nous reposer près du lac voisin où nous nous dirigions. Avant de le laisser se reposer, je lui demanda d'aller chercher un peu de bois pour le feu. Pendant qu'il était parti, j'avais sorti la couverture et m'étais mise plus à l'aise dans des vêtements d'homme. L'homme chat revint quelques minutes plus tard avec suffisamment de bois pour faire tenir la source de chaleur toute la nuit. J'avais allumé cette dernière d'une étincelle puis avais invité le chat à s'installer où il le souhaitait et comme il le voulait. En félin ou en humain, sur ou sous la couverture.

Sans même manger un morceau, Nelson se métamorphosa en animal, se roula en boule sur la couverture avant de s'endormir de suite. Il devait vraiment être fatigué... Alors que Morphée l'emportait, je le caressa un peu, comme pour l'apaiser de notre dure journée. Je me mis ensuite au travail. Autant profiter qu'il dorme pour faire ce que j'avais prévu. Je pris mon sac pour en sortir les tissus que j'avais acheté : du blanc et du rouge ajouté à du bleu. J'arrachai des morceaux mais je voyais large puisque je ne connaissais pas ses mensurations exactes. J'ajusterai si cela était nécessaire. Le principal étant que ça lui plaise. Je pris une aiguille et du fil pour coudre les parties que je voulais entre elles. Bien sur ce ne fut pas en une soirée que je finit mon ouvrage. Seule la chemise était terminée qui arborée une manche rouge et une autre blanche. Le corps du vêtement était lui aussi bi-colore avec une partie écarlate et l'autre nacré. Je rangea ma création dans mon sac que je posa ensuite au delà de la couverture pour qu'il me serve d'oreiller. Je m'allongea à côté du chaton et posa une main sur lui. Je lui accorda une dernière caresse avant de m'endormir à mon tour.

Le chant des cigales et des oiseaux parvenait à mes oreilles. Je me sentais comme sur un petit nuage. D'ailleurs j'étais en train de voler. Plus exactement je me trouvais sur un petit nuage qui voguait au gré du vent. J'étais entourée de blanc et de bleu très clair. D'autres peluches cotonneuses naviguaient autour de moi.  Qu'est-ce que c'était agréable ! Je m'accrochai de tout mon long pour éviter de retomber lourdement sur la terre ferme. Un sourire avait du éclairer mon visage tellement la situation était plaisante. Puis j'entendis que l'on prononça mon prénom. Mais la voix était fort lointaine. Trop lointaine pour que j'y prête vraiment attention. La bourrasque de vent fut plus important et je me sentis obligée de resserrer mon étreinte sur le nuage sur lequel j'étais posée. Je ne voulais pas tomber ! Quelques instants plus tard, la même voix résonna une nouvelle fois, plus forte cette fois :

"Kei ... tu me fais mal aux côtes là ... "

Mon monde s'écroula alors et moi avec. Je tomba de plusieurs dizaines voir centaines de mètres dans le vide, avant d'ouvrir les yeux d'un coup. Nelson est juste en dessous de moi, sur le dos, et je suis au dessus de lui ! Je me redresse rapidement en m'appuyant sur son torse et m'éloigne de quelques mètres, les joues rouges. Je lui tourna le dos. C'était la deuxième fois qu'une telle situation arrivait avec lui! Sans un regard vers lui, je lui dis, plus que gênée :

- "Désolée. Bon. Je vais aller chercher de quoi déjeuner!"

Et je m'éclipsa rapidement dans le coin boisé. Pas question que je reste une seconde de plus avec lui après une telle humiliation ! Ce n'était qu'un accident. Une malencontreuse malchance qui m'était tombée dessus. Je trouva non loin de là, des mûres et des framboises des bois. C'était parfait pour un petit dej'. Peut être un peu simple mais c'était largement suffisant. J'en cueillit quelques dizaines de chaque et les ramena à la base. Nelson était torse nu et se semblait tenter de défaire et refaire lui même ses bandages. Gauche comme il l'était il risquait d'avoir du mal à s'en sortir tout seul. Il avait déjà sortit les bandes. Je m'approcha de lui puis je lui pris les bandes des mains.

- "Allez laisses moi faire."

Je lui défit ses bandes. Je trempa un peu les bandes propres dans l'eau du lac qui était pur. Après ceci fait, je revins vers lui, au torse à l'air libre. Mes joues virèrent encore une fois au rouge. Sans le regarder dans les yeux, j'entrepris de lui remettre ses bandages correctement. Sans lui faire mal.

- "Ça va comme ça?"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Jeu 25 Juil - 5:11

- "Désolée. Bon. Je vais aller chercher de quoi déjeuner!"

Il avait bien tenté de lui attrapé la main pour la retenir, pourquoi avait-t-elle besoin de fuir a chaque fois ? Enfin bref, les bandages était pleins de sueur, vaux mieux les changés, ils sont plus efficace s'eux qu'il porte actuellement. Mais quelque chose semble assez affecté l'homme chat, le visage plutôt rouge, on aurait dit qu'il était sous dix tonne de couverture, mais il était torse nue actuellement. Alors que Kei revient elle propose son aide pour lui remplacé les bandages, habituellement il peut le faire facilement, mais avec une voir plus de côté abîmé et la tête qui tourne il a du mal a pensé claire dans tout ça.

- "Allez laisses moi faire."

Alors qu'elle fini les ajustement et puis elle demande si elle n'avait pas mal fait, non tout semble correcte, mais pour une raison inexplicable il a encore plus chaud quand elle ce trouve a côté de lui, Goldrun connait le sentiment d'être excité par une femelle, a moitié a animal et même le côté humain n'aide pas, mais il peut savoir quand oui ou non il a certaine envie particulière. Mais ce sensation n'était ni l'envie de faire cela, ou autre. Mais comme si le corps bougeais un peu par sa propre volonté. Il se retourne puis il saisie Kei avec ses deux bras pour faire comme une ceinture a sa taille avec ses bras puis la force a ce mettre a genou, vu qu'il est assis, Kei garde un hauteur plus élévé, bien que la tête de Goldrun est entre le nombril et la poitrine, il semblerait que Nelson est complètement perdu la tête.

- Tu ne pensais pas t'en sortir après cette nuit, tu pourrais entrer tes responsabilité Kei-chan.

Revoila le ton taquiner souvent utilisé a tort dans la situation, puis le voila qu'agit comme un animal et ce met a renifler Kei, il est vraiment bizarre qu'est qu'a bien pu lui arrivé, si on touche son front on peut vite comprendre que ses blessures lui ont fait une forte fièvre, il doit avoir parfois quelque hallucination passagère.

- Tu sens bon Kei. Dit-t-il en continuant de la renifler.

Les hallucination n'était pas possible, deux fois qu'il dit son prénom, il sait donc parfaitement avec qui il est en contacte physique. Mais la ou cela devient dangereux c'est quand il commence a prendre du terrain, il fini par la mettre sur le dos, posant l'une de ses mains contre son visage et rapprochant son visage du siens, les yeux était même bizarre, comme l'absence d'une âme, puis vu comment il était rouge au niveau du visage cela devait sauté au yeux qu'il était pas dans un état normal, mais alors qu'il allait faire surement encore quelque chose qu'il allait regretté, il se fige, la main reste sur le visage et glisse lentement, Goldrun tombe tel un mort sur le côté, tout rouge, respiration accrue, rien de bon. Kei avait du accidentellement faire réveillé la douleur et cela a empiré l'état de Goldrun, autant dire qu'il n'a pas de chance.
Au réveille impossible de savoir ce qu'il c'est passé, le seul souvenir était un étrange rêve qui semblait si réel, dans celui-ci on aurait dit qu'il allait embrassé son hôte, l'image arrive en tête et il n’espère que ce ne soit qu'un stupide rêve. D'ailleurs il cherche du regard Kei, pas en vu, bizarre, alors qu'il se relève il aperçoit un bébé chat en pleines croissance, il ne résiste pas longtemps a joué avec la boule de poil. Il utilise l'une des herbes que lui avait offert, les mouvements sont tellement lent que le chaton arrive a l'attrapé sans problème. Puis arrive enfin Kei, Nelson prit une seconde pour ce relevé et autant pour retombé a terre. Il semblerait que le moindre mouvement trop vif lui fait extrêmement mal, quand il retombe la main sur la côte, un genou un terre, le visage qui regarde le sol. Cela l'énerve d'être un boulet, il tente bien de se relevé encore mais Kei n'est pas de cette avis semblerait. Va-t-elle le frappé ? Ou autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Jeu 25 Juil - 13:22

J'avais fuis la confrontation suite au réveil spécial que nous avions vécu tout les deux. C'était lâche mais c'était le mieux à faire. Pour lui, comme pour moi. J'en avais profité pour aller chercher de quoi faire un petit déjeuner. Je trouva ce qu'il fallait : des mûres et des framboises. J'en cueillis une dizaine de chaque avant de revenir au camp. Lorsque je revins, Nelson était en train d'essayer, sans succès de défaire et remettre ses bandages par lui même. Visiblement il avait beaucoup de mal à s'en sortir. Je me porta volontaire pour l'aider en lui prenant ce qu'il avait dans les mains. Je m'appliqua à lui faire un beau pansement qui tiendrait et qui le soulagerait un minimum. Pour cela, avant de les lui installer, j'avais légèrement trempé les bandes dans l'eau clair du lac. Une fois mon ouvrage terminé, en étant dans son dos, je lui demanda si ça allait, si ce n'était pas trop serrant. Cela semblait lui convenir puisqu'il ne fit aucun commentaire. Je me suis relevée et je m'apprêtai à m'éloigner de l'homme chat pour aller prendre les fruits que j'avais ramené qui se trouvaient un peu plus loin, lorsqu'il entoura ma taille de ses bras avant de me forcer à me mettre à genoux devant lui. La tête du garçon étant entre le dessous de ma poitrine et mon nombril. Qu'est-ce qu'il lui prenait tout à coup ?! Je ne pus empêcher mes joues de virer au rouge. C'était bien trop gênant comme situation ! Pire encore que celle du réveil! Il prit la parole sur un ton taquin avant de se mettre à me renifler comme si j'étais moi aussi un animal :

"Tu ne pensais pas t'en sortir après cette nuit, tu pourrais prendre tes responsabilités Kei-chan. Tu sens bon Kei."

Il se vengeait pour cette nuit ?! Il aurait pu trouver un autre moyen pour ça que de me mettre mal à l'aise ! Je posa mes deux mains sur chacune de ses épaules et tenta de le repousser. Ou du moins, de le faire lâcher prise. Avec le plus de contenance possible, c'est à dire très peu dans cette situation, je lui dis :

- "Nelson.. C'est gênant. Lâches moi maintenant."

Mais mes paroles ont eu l'effet totalement inverse. Avec son poids il finit par me mettre dos au sol. Sa main chaude se posa sur ma joue gauche. Les battements de mon cœur s'étaient accélérés et mes joues étaient encore plus rouges qu'avant. Nos regards se croisèrent. Ses yeux, tout comme son visage étaient rougis. Par la gêne ? Non. Ses pupilles étaient plus écarlates de fièvre que par désir. Si il était fiévreux je pouvais pas le calmer par la force.. Je lui ferait mal plus qu'autre chose. Alors que son visage s'approchait dangereusement du mien, j'eus comme réflexe de fermer les yeux. Si un contact a lieu, que je le veuille ou non il sera blessé. J'attendis. Une seconde. Deux secondes. Trois secondes. Mon cœur s’alarmait en tambourinant dans ma poitrine. Mais rien ne vient. J'ouvris un à un mes yeux et l'homme chat était couché à côté de moi, haletant et rouge comme une tomate. Je me mis assise avant de poser une main sur son front. Il était brûlant. Je lui releva la tête en glissant ma main sous sa nuque pour mettre mon sac avant de reposer sa tête dessus. Je le couvris de la couverture avant de me lever. Ce n'était qu'un idiot.

Je m'éloigna de lui pour repartir dans la partie boisé. Je n'étais pas bien loin. Je savais ce que j'étais partie chercher et ce que j'avais à faire. Je ne m'y pas longtemps à trouver ce que je voulais. C'était très répandue par ici. Ji'an était connu pour ça aussi. Je cueillis quelques bruns puis je m'assis par terre, sur de la mousse. Devant moi il y avait une table de pierre faite par l'érosion. C'était parfait. Je ramassa une petite pierre plate, posa ce que j'avais ramassé sur la pseudo table et commença à écraser le tout. Lorsque j'eus terminée, je retourna au camp. Nelson était réveillé et s'amusait avec un petit chaton. Lorsqu'il me vit, il tenta de se lever mais sans succès. Il tomba sur ses genoux avec une main contre ses côtes et la tête baisser. Il était vraiment idiot. Il ne pouvait pas rester couché ?! Je me dirigea vers le lac en prenant un gobelet que je remplis d'eau avant d'y tremper ce que j'avais écrasé dans la forêt. Je repartis dans sa direction. Alors qu'il essayait de se relever une nouvelle fois, j'appuyai sur son torse pour l'obliger à s'allonger. Par petite vengeance personnelle, je m'assis sur son bas ventre, sans lui faire mal. Plongeant mes pupilles bleutées dans les siennes :

- "Tu restes couché. Ça t'éviteras de faire des conneries comme tout à l'heure. Et maintenant tu bois ça."

Je ne lui laissais pas le choix. Je lui fit relever la tête en glissant ma main sous sa nuque avant de porter le gobelet à sa bouche. Le goût de la mixture était horrible. Je le savais. J'en avais déjà fais l'expérience dans le passé. Mais il devait tout boire. Jusqu'à la dernière goutte. J'attendis qu'il s'exécute avant de me lever pour m'installer à côté de lui. Très sérieusement, je lui dis :

- "Tu n'as pas intérêt à te lever sinon je serai forcée de t'y obliger."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Jeu 25 Juil - 19:45

Puis arrive enfin Kei, Nelson prit une seconde pour ce relevé et autant pour retombé a terre. Il semblerait que le moindre mouvement trop vif lui fait extrêmement mal, quand il retombe la main sur la côte, un genou un terre, le visage qui regarde le sol. Cela l'énerve d'être un boulet, il tente bien de se relevé encore mais Kei n'est pas de cette avis semblerait.

- "Tu restes couché. Ça t'éviteras de faire des conneries comme tout à l'heure. Et maintenant tu bois ça."

- Quels connerie ?

Kei vient mettre sa main sur sa nuque comme si elle ne voulait pas qu'il s'enfuit puis apporte un liquide a sa bouche. Pendant qu'il boit il se souvient via un flash back la situation de tout a l'heure, alors il avale de travers et ce met sur le côté pour pouvoir toussé. Mais elle veut lui faire finir le liquide qui d'ailleurs a très mauvais gout, mais bon il y a eu pire, malgré qu'il est un arrière gout étrange, après l'autre boisson étrange cela fait beaucoup en si peu de temps.

- "Tu n'as pas intérêt à te lever sinon je serai forcée de t'y obliger."

- Faut déjà que j'arrive a mettre un pied devant l'autre avant de pouvoir me levé...

Mais pourquoi l'homme chat est dans un état pareil ? Il a beau réfléchir, fièvre, une envie étrange avec Kei ? Mais la solution arrive subitement, il demande un miroir n'importe quoi, de l'eau, ou quelque chose qui reflète quelque chose. Puis il tire la langue pour voir l'état de celle-ci, et voila le problème est trouvé, il semblerait que le sceaux avait était retiré. Si il reste trop longtemps sans hôte cela entraîne la mort de l'esclave, d'ailleurs c'est étrange qu'il est récupéré, elle avait du s'occupé de son cas pendant qu'il était dans un état de faiblesse. Cela a du surement lui sauvé la vie et l'idée ne plait pas du tout a Nelson, elle serait contente de s'en vanté. Enfin bref, maintenant que le problème est résolu il explique un peu tout cela a Kei.

- Je crois avoir compris mon état, après avoir était endormi, il on du nous faire embrassé dans notre sommeil, cela a rompue le contrat qu'on avait effectué, et quand la fille est arrivé elle devait surement lié un nouveau contrat, mais parce chance tu es arrivé a temps. Puis le reste est logique, mon état a du s'empiré a chaque mouvement de muscle, cela explique mon comportement qu'a changé petit a petit. Tu te souviens de mon état un peu similaire lors de notre premier contrat, devrait t'aidé a mieux comprendre.

Maintenant qu'il lui a dit la situation il va lui demandé de faire quelque chose d'un peu bizarre, mais ce n'est pas la première fois.

- Faut ... que tu m'embrasse a nouveau pour remettre le contrat a jour ... Je pourrais allers voir ailleurs si je voulais, avec un peu repos je pourrais allers en ville et trouvé un pigeons mais ... je voudrais que se soit toi la personne que je veut servir ...

Bien qu'il n'aime pas l'idée d'être sauvé a deux reprise par cette femme, il ne va pas oublié les actes, elle le mérite largement, après tout dans le fond Goldrun aime bien cette Kei, il arrive a sourire avec elle. Mais bon les bonnes choses sont suivi de mauvaise chose.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé

Revenir en haut Aller en bas

Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shouro Jidai :: Hors RP :: Archives :: RPs Terminés-