Shouro Jidai

L'époque des clochers
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Jeu 25 Juil - 22:54

Alors que je le forçais à s'allonger et à boire ma décoction à l'odeur nauséabonde, il me demanda de quelle connerie je parlais. Pas question que je revives ça même si c'est en parole. Je lui dis alors simplement que je ne parlais de rien, qu'il fallait mieux qu'il oublie ce que j'avais dis. Ce qui était arrivé, était arrivé et pis c'est tout. C'était du passé même si ce n'était qu'il y a à peine une heure. Il but ensuite ce que je lui portais à la bouche mais à un moment il avala de travers et toussa. J'attendis qu'il reprenne ses esprits pour qu'il termine le verre.Une fois ceci fait, je lui dis qu'il n'avait pas intérêt à se lever si il ne voulait pas être électrocuté. L'homme chat prit la remarque avec décontraction :

"Faut déjà que j'arrive a mettre un pied devant l'autre avant de pouvoir me levé... "

- "N'essayes pas non plus. Tu restes couché, un point c'est tout."

Je me leva et alla chercher les fruits que j'avais été cueillir. Nous n'allions pas les laisser pourrir quand même. Je revins près de lui et lui en tendis. Ça devrait lui faire du bien de manger un peu. Enfin, je pense. Je lui conseilla de manger un peu mais il m'ignora. Il semblait réfléchir à quelque chose puis se mit à parler :

"Je crois avoir compris mon état, après avoir était endormi, il on du nous faire embrassé dans notre sommeil, cela a rompue le contrat qu'on avait effectué, et quand la fille est arrivé elle devait surement lié un nouveau contrat, mais parce chance tu es arrivé a temps. Puis le reste est logique, mon état a du s'empiré a chaque mouvement de muscle, cela explique mon comportement qu'a changé petit a petit. Tu te souviens de mon état un peu similaire lors de notre premier contrat, devrait t'aidé a mieux comprendre. Faut ... que tu m'embrasse a nouveau pour remettre le contrat a jour ... Je pourrais allers voir ailleurs si je voulais, avec un peu repos je pourrais allers en ville et trouvé un pigeons mais ... je voudrais que se soit toi la personne que je veut servir ... "

Les gens de la veille auraient rompu le sceau … ? C'était une blague ? Ça se défaisait si facilement ? Tu parles de magie.... C'était bien trop facile à manipuler ça... Et ce qu'il avait dit ensuite... Devoir encore l'embrasser.. Déjà que la première fois avait été éprouvante alors le faire une seconde fois. C'était comme me demander de faire un exploit. Mais il voulait me servir moi... Il le disait lui même. Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire... ?

- "Il n'y a vraiment pas d'autres moyens que de t'embrasser?"

- "Eh non. C'est le seul moyen pour sauver cet adorable petit chaton. Mais si tu ne veux pas t'en charger, je serai ravie de le faire à ta place, moi qui aurait pensé que tu l'aurais vendu."

J'avais déjà entendu cette voix quelque part. Et elle semblait familière à Nelson aussi vu la tête qu'il tirait. Je me retourna et vit la chatte de la dernière fois. Celle qui était si proche de l'homme chat, qui n'hésitait pas à le toucher et qu'il paraissait détester au plus haut point. Elle était toujours habillée de la même façon provocante que la dernière fois. Et comment savait elle que j'aurai pu le vendre ? Elle n'était pas présente que je saches.. C'était bizarre tout ça. Je me mis debout, devant l'homme chat, comme pour faire barrage:

- "Tu devrais te mêler de ce qui te regarde et aller t'occuper de ton maitre. Il doit t'attendre non ?"

La chatte se transforma en féline sans me répondre et se faufila entre mes jambes pour atteindre son homologue masculin. Elle reprit sa forme humaine à ses côtés et se mit à murmurer à son oreille:

- "Tu vois, elle cherche à se débarrasser de toi. Elle ne veut pas repasser le contrat encore une fois. Tu l'as déçu, ou pas satisfaite peut être. Tu devrais la laisser tomber et venir avec moi. On s'amuserait bien tout les deux."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Ven 26 Juil - 6:12

- "Il n'y a vraiment pas d'autres moyens que de t'embrasser?"

- "Eh non. C'est le seul moyen pour sauver cet adorable petit chaton. Mais si tu ne veux pas t'en charger, je serai ravie de le faire à ta place, moi qui aurait pensé que tu l'aurais vendu."

Et voila la personne qui n'avait pas du tout envie de voir vu dans l'état ou il est, alors qu'elle vient a peine d'arrivé un détail lui revient, comment avait-t-il su que le contrat peut ce rompre ou ce faire en s'embrassant, normalement seul Kaen doit savoir cela, bien qu'elle était dans la même maison, il était possible qu'elle avait appris par accident le signe du contrat réservé au maitre, donc cela veut dire qu'elle avait organisé tout cela ?
Alors que Kei semble s'énervé contre elle, la femme chat ce transforme pour passé sous les jambes de Kei, puis un fois passé elle se change a nouveau en humaine.

- "Tu vois, elle cherche à se débarrasser de toi. Elle ne veut pas repasser le contrat encore une fois. Tu l'as déçu, ou pas satisfaite peut être. Tu devrais la laisser tomber et venir avec moi. On s'amuserait bien tout les deux."

- Tu dis ça alors que tu as tout organisé depuis le début ...

- Hohoho je suis découverte. Oui je voulais que cette imbécile de fille a son papa se défoule sur toi, alors j'ai utilisé mes dons pour lui inventé une vie, une vie avec un homme qui la trompe, cette homme a ton visage. Vraiment les humains sont tellement faible et stupide, d'ailleurs j'en es marre de te voir avec cette femme, je vais m'amuser avec.

Alors qu'elle se retourne vers Kei, elle n'avait même pas su tenir la présence des Troll, si Caty s'amuse a lui mettre trop de pression elle va devenir folle voir pire. Alors qu'elle approche doucement, elle met une pression qui dépasse déjà de loin celle des Troll, et la pression semble augmenté petit a petit, si elle continue elle va pas tenir longtemps. Mais elle vient lui chuchoté quelque chose.

- Alors ma petite Kei, comment vont tes parents et ton petit frère ? Et Yurick ? Hein comment vont-t-il ? Ah tu ne l'avais toujours pas dit a Nelson ta vrai nature ... celle d'otez la vie a tes propres, tu n'a pas envie que ce malheureux soit le prochain n'est ce pas ? Après tout tu as tué ta propre famille Kei-chan. Je devrais peut-être le dire a ton petit esclave.

Malgré qu'il n'entend pas il peut voir l'intacte de la conversation sur le visage de Kei, avec la pression qu'elle lui met c'est une question seconde avant qu'elle ne devienne folle. La pression est quelque chose de très répandu chez les animaux, elle permet de vaincre quelqu'un sans se forcé, pour cela que Goldrun avait eu peur des Troll il s'avait que vu leur nombre il n'allait pas y arrivé même si Kei l'assisté. Mais chez les humains elle n'est jamais utilisé car il ne la ressente tout simplement pas, voila pourtant il y a tant de guerre et de conflit chez eux, mais un hybride a le pouvoir de faire ressentir cela a un humain, même Nelson a déjà rendu fou des hommes qu'avait tenté de faire un acte criminel contre ses ancienne maître. Deux méthode, soit on rend fou la personne petit a petit soit on lui fait tellement peur avec la pression qui perd conscient, le premier cas et beaucoup trop dangereux sur les humains, et Caty le sait bien, c'est bien pour sa qu'elle adore l'utilisé sur eux. Mais l'avantage est que Caty est une soumise, dans le temps il était son supérieur donc elle avait du ce soumettre a lui car le niveau était trop différent, malgré cela elle avait du s'entrainer pendant de longue période pour dépassé de loin son niveau, et maintenant elle veut récupéré a fierté qu'elle avait du laissé a Nelson, malgré cette haine de l'avoir perdu, une femelle reste une femelle, elle cherchera un mâle assez bien pour elle et on dirait qu'il a était choisit. Alors qu'elle allait se retournée pour lui dire quelque chose sur Kei, il était déjà debout prêt a la frapper fortement.

- Chaton tu savais que ta chère maîtresse est une ... Dit-t-elle en s'arrêtant net pour esquivé le coup.

- La ferme, qui ta permis de l'approché ? Qui ta permit de t'amusé avec moi ? Qui ta permit de venir ici pour me gâcher ma nouvelle vie ? Hein ?

Et un Chat en colère, un ! Alors le voila de nouveau très énervé, rappelez vous quand les hommes étaient venu dans l'auberge, le même regard, tout pareil, mais a la nuance qu'il était a nouveau rouge, car il devait trop forcé, il s'était relevé et il devait contenir la pression, car maintenant que Kei est derrière elle n'est plus affecté totalement, comme quand on verse de l'eau, si on met un objet au milieu celle-ci va le contourné et ce qui se trouve derrière ne sera pas affecté, enfin quelque chose arrive toujours a touché l'objet caché derrière, en claire elle devrait sentir un légère pression, mais rien qui la gênerais, juste assez pour dire qu'elle fait un pas en dehors de la zone de Nelson puis elle va ressentir a pleins puissance la pression. Mais elle semble abandonné rapidement, elle reste la soumise et même avec plus de force la pression de Goldrun l'affecte, et cela change beaucoup de chose. Bien qu'il soit incapable de l'utilisé elle ne veut pas continué mais avant de partir elle relâche la pression et fait un commentaire.

- Je ne vois pas pourquoi tu choisie cette planche a pain au lieux de moi, j'en n'est pas des énormes, mais au moins je pourrais te faire plaisir moi. Je vois déjà la tête des petits chaton qu'on aura tout les deux. Dit-t-elle limite d'une voix masochiste.

- Perverse de chatte complètement tarée !

Maintenant que Kei avait repris ses esprits elle allait surement ne pas la laissé partir sans qu'elle replique a son insulte de planche a pain. Mais elle ne répondit pas a sa phrase, mais lui dit juste :

- Tu devrais surveillé ton esclave, il ne va pas tardé a s'écroulé.

Alors qu'un grand sourire s'affiche sur le visage de Nelson appelle la femme chat.

- Hey Caty ! Regarde !

Alors qu'il se tourne vers Kei, il vient posé délicatement ses lèvres de son propre chef sur celle de Kei, celui qu'a crée le contrat magique devait adoré les Kiss car pour ce soumettre c'est la même chose, enfin juste un contacte lèvres avec la pensé du soumis qu'accepte d'être soumis a la personne qu'il embrasse. Il se retire doucement puis regarde a nouveau la femme chat qui tire une tête pas possible, on dirait Goldrun énervé en femme. Les yeux remplie de haine, on dirait qu'elle va tue quelqu'un dans la seconde.

- Comment as-tu osé te soumettre a une humaine aussi impur qu'elle ?! Cette chienne ne mérite même pas de t'avoir, elle n'est qu'une meur....

Un coup pression vient stopper net dans sa phrase, il semblerait qu'il ne soit pas du tout a court finalement.

- Encore un mot qui pourrait vexé Kei et tu n'aura plus l'occasion de revoir les étoiles un jour.

- Je ... suis bien plus puissante ... que toi !

Elle avait beau le dire elle tremble comment une feuille morte, la pression change vraiment tout chez les animaux, il est vrai qu'il ne peut pas la battre a la loyale, mais avec une simple pression la paralysé est un jeu d'enfant. Puis la tué serait facile si elle ne bouge pas.

- Tu veux que j'essaye ?

Un silence de mort regne pendant qu'elle que seconde, elle refuse l'offre et s'en va, mais avant de bondir dans un arme elle fixe Kei l'air de dire qu'elle reviendrait s'occupé d'elle. Puis a peine la chatte parti que l'homme chat s'écroule par terre comme une pierre lourde, du sang qui sort un peu de la bouche, et voila qu'il avait vraiment dépassé les bornes cette fois, il aurait pu en mourir s'il avait trop forcé. Si Kei veut crée un contrat serait bien maintenant, avant qu'il meurt. Mais je suppose qu'elle ne devait pas le savoir, pour elle il devait juste être affaiblie, mais le temps coule.

- Tu n'es pas obligé de reformé le contrat, je me débrouillerais t'en fais pas.

Qu'elle beau menteur il peut faire, il ne pourra pas beaucoup un seul muscle dans la journée qui va suivre même si elle scelle le contrat, tellement abruti qu'il a repoussé son corps a se détruit lui même. Si c'est pas le sort qui va le tué c'est le manque de nourriture ou d'eau qui va le tué avant. Autant dire qu'elle détiens la vie de ce chat entre ses mains.

Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Ven 26 Juil - 12:09

Nelson venait de m'expliquer que le contrat que nous avions passé avait été rompu, et que, par conséquence il fallait recommencer. Et pour renouer le pacte il fallait s'embrasser. Encore. Je n'étais pas pour cette pratique. Ce n'était pas un geste anodin qu'il soit fait avec ou sans sentiments. Mais il voulait m'avoir comme maître. Du moins, c'était ce qu'il disait. C'était vrai qu'il souriait assez régulièrement avec moi. Mais était ce vraiment un signe pour dire que l'on est heureux ? Certains pouvaient faire semblant. J'en étais la preuve. Après ça ne me dérangeait pas de le garder avec moi, mais n'y avait il pas un autre moyen pour lier le contrat ? Je lui posa la question et c'est la chatte de l'autre fois qui y répondit. Qu'est-ce qu'elle faisait encore là ? Elle avait bien un maître à servir non ? Alors pourquoi était elle encore dans nos pattes ? Surtout qu'elle voulait l'homme chat pour elle dans mes souvenirs... Je me mis alors debout pour faire barrage mais elle se faufila entre mes jambes une fois transformée avant de murmurer des choses à l'oreille du chat sous forme humaine cette fois.

Nelson avait alors ajouté qu'elle avait tout organisé, ce qu'elle confirma ensuite. C'était cette hybride qui avait manigancé la pseudo vente de l'esclave ? Elle était vraiment tordue cette fille... et elle devrait aller se faire soigner chez les fous ! Puis le sujet de conversation vira sur moi. Elle allait s'amuser avec moi ? Comment ça ? La chatte se retourna vers moi avec un regard mauvais qui n'annonçait rien de bon. Elle s'approcha de moi. Je fis un pas en arrière. J'aurai voulu en faire plus mais je n'avais pas su. Mon corps refusait de bouger sous les ordres de mon cerveau. Elle approchait encore jusqu'à s'arrêter juste devant moi. Non qu'elle reste loin ! J'avais l'impression que si elle venait à me toucher, j'allais me briser en mille morceaux. Son visage s'approcha de mon oreille et elle me murmura :

"Alors ma petite Kei, comment vont tes parents et ton petit frère ? Et Yurick ? Hein comment vont-il ? Ah tu ne l'avais toujours pas dit à Nelson ta vraie nature ... celle d’ôter la vie a tes proches, tu n'as pas envie que ce malheureux soit le prochain n'est ce pas ? Après tout tu as tué ta propre famille Kei-chan. Je devrais peut-être le dire à ton petit esclave."

Dès qu'elle énonça mes parents et mon petit frère mon visage se décomposa. Comment savait elle ça ? Personne ne le savait à part moi.. Et Yurick... C'était la même chose.. Mes jambes ainsi que mes mains se mirent à trembler. Comment pouvait elle être au courant ?! Les images de ses douloureux événements refirent un à un surface dans mon esprit. C'était horrible. Le regard horrifié de mes parents et de mon frère, leurs corps comme pétrifiés, le sang qui recouvrait Yurick, ses yeux qui ne pouvaient voir. Malgré la peur et mon incapacité à bouger le moindre membre, je sentais l'arrivée de mes larmes. Je su néanmoins mordre l'intérieur de ma lèvre pour les retenir. Je la vis se retourner. Nelson était juste derrière elle prêt à la frapper. Elle allait lui dire... Il allait savoir la vérité... Qu'elle se taise par pitié ! Je ne veux pas qu'il sache, qu'il me voit comme un monstre ! Tais toi.. Tais toi. Tais toi ! Je voulais crier ou même la faire taire par moi même mais rien ne sortis de ma bouche et aucun de mes membres n'obéis. Mais elle avait arrêté sa phrase. Et l'homme chat parla, énervé :

"La ferme, qui ta permis de l'approcher ? Qui ta permis de t'amuser avec moi ? Qui ta permis de venir ici pour me gâcher ma nouvelle vie ? Hein ?"

Il était devant moi. Il faisait barrage. La peur que je ressentais diminué mais mes jambes me lâchèrent comme lors de l'attaque des monstres. Je tomba à genoux derrière lui. Même si mon angoisse était passée, les images, elles, restaient, ne semblant ne plus vouloir me quitter. Des mots tels que assassin, meurtrier ou criminel les accompagnaient avec la voix des personnes à qui j'avais ôté la vie. Je voulais que ça s'arrête. Je ne voulais plus les entendre. J'avais conscience de ça et je vivais constamment avec ce poids sur les épaules, ce n'était pas la peine de me le rappeler. La conversation qui tenait part juste devant mes yeux me paraissait lointaine et je ne comprenais pas ce qu'il se disait. Je ne répondis donc pas à la provocation de la chatte concernant ma faible poitrine. Surtout qu'elle l'était juste par choix.

Ce fut Nelson qui me sortit de ma tourmente. Il m'avait relevé le menton alors qu'il s'était un peu abaissé, puisque j'étais encore sur mes genoux, avant de venir poser ses lèvres contre les miennes. J'ouvris grand les yeux sous la surprise et mes joues durent prendre une teinte rosée. Il la provoquait. Et vu la tête de meurtrière qu'elle faisait, ça avait bien marché. Elle beugla des mots durs. Impure, je l'étais. Chienne, je n'en étais pas une. Quant à ce qu'elle voulait dire alors que l'homme chat la coupa net, elle avait raison aussi. Je l'étais et je le savais très bien. Le chat la menaça si elle venait encore à dire des mots irrespectueux pour moi. Elle continua à faire la forte alors qu'elle tremblait de la même façon que moi quelques minutes auparavant. Une dernière phrase de mon hybride et un silence s'installa. Il ne dura que quelques instants puis elle s'en alla. Mais avant cela elle me lança un regard pire que mauvais, avec l'air de dire je reviendrai et tu le payeras. A peine avait elle disparu que Nelson s'écroula au sol. Comme j'étais juste à côté de lui, je su l'attraper au vol pour ensuite l'allonger doucement. Il semblait vraiment mal en point. Il transpirait et du sang coulait de sa bouche. Je lui avais pourtant dis de rester coucher... Il n'aurait pas du autant présumer de ses forces ! Surtout pour moi. Comme l'avait dit la chatte, je ne le méritais pas. Il se mit à parler :

"Tu n'es pas obligé de reformer le contrat, je me débrouillerais t'en fais pas."

Il avait déjà rempli une partie du pacte. Et je voyais bien qu'il mentait. C'était moi qu'il voulait comme maître. Un drôle de maître qui l'engueulait souvent pour des raisons toutes bêtes, qui refusait son aide mais qui prenait quand même soin de lui. Ce n'était pas si mal d'avoir un peu de compagnie. J'essuyai le sang qui était au coin de ses lèvres avec mon pouce. J'allai reformer le contrat. Je vins, à mon tour, poser mes lèvres contre les siennes. Ce fut bref. Je n'allais pas m'éterniser non plus. Je posa ensuite mes bras sur son torse avant d'y poser ma tête. Mes bras était posés bien plus haut que ses côtes pour éviter de le blesser. Sans qu'il ne puisse voir mon visage, je murmurai :

- "Restes avec moi.. S'il te plaît."

Cette requête pourtant, à première vue, anodine pourrait très bien lui coûter la vie un jour. Les horribles images hantaient toujours mon esprit. Les corps inertes, le sang. Quelques larmes coulèrent de mes yeux. Comment est ce que je réagirais si je le perdais lui aussi ? Ça n'en ferait qu'un de plus sur la liste. Et pourtant... C'était son compagnon. Je ne m'en remettrais peut être pas. Je ferma les yeux en espérant ainsi chasser loin, très loin ces maudites pensées. Nous verrions bien ce que l'avenir nous réserve.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Ven 26 Juil - 14:30

n silence de mort regne pendant qu'elle que seconde, elle refuse l'offre et s'en va, mais avant de bondir dans un arme elle fixe Kei l'air de dire qu'elle reviendrait s'occupé d'elle. Puis a peine la chatte parti que l'homme chat s'écroule par terre comme une pierre lourde, du sang qui sort un peu de la bouche, et voila qu'il avait vraiment dépassé les bornes cette fois, il aurait pu en mourir s'il avait trop forcé. Si Kei veut crée un contrat serait bien maintenant, avant qu'il meurt. Mais je suppose qu'elle ne devait pas le savoir, pour elle il devait juste être affaiblie, mais le temps coule. Qu'elle beau menteur il peut faire, il ne pourra pas beaucoup un seul muscle dans la journée qui va suivre même si elle scelle le contrat, tellement abruti qu'il a repoussé son corps a se détruit lui même. Si c'est pas le sort qui va le tué c'est le manque de nourriture ou d'eau qui va le tué avant. Autant dire qu'elle détiens la vie de ce chat entre ses mains.
Après que Kei eu fini de crée un nouveau contrat elle vient se mettre sur le torse de Nelson, elle évite la zone blessé puis ce qu'elle va dire va faire faire un dé-clique chez Goldrun.

- "Restes avec moi.. S'il te plaît."

De simple mot peuvent rendre heureux, et s'eux la était les bon pour lui, son visage devenu legerement teinte rouge, le sourire, sa bouche qui viens se collé sur le front de Kei et l'une de ses main viens lui caressé la tête, c'est avec joie qu'il lui répond.

- Avec plaisir Kei.

Il avait besoin de repos l'homme chat après une telle journée, tel un animal il s'endort rapide quand il veut et ou il veut. Après avoir bien récupéré il se réveille quand le soleil tape de pleins fouet, merci aux arbre de faire de l'ombre c'est fortement agréable. Mais ce qu'il le surprend c'est quand il ce lève pour chercher Kei du regard, c'est une petit pression sur le bras qu'attire l'attention, elle dormait juste a côté, sur le côté, dans la direction de Nelson, l'un de ses bras avait attraper son bras légèrement.

- Cette fois je suis pas le doudou humain ça va.

Il reste bloqué dessus et laisse sa main tranquille, viens se mettre sur le coté, pour être face a elle, puis en regardant son visage il sombre doucement dans un nouveau sommeil.Cette fois-ci il rêve qu'il serre quelqu'un, mais qui ? Le rêve fut tellement court. Au réveille Kei était réveillé depuis quelque seconde surement, et le bras de Goldrun semblait posé sur la hanche de la demoiselle, il devait surement la serré elle pendant qu'il fessait son rêve, alors qu'il retire son bras et s'étire comme un félin, il demande les choses banals a Kei.

- Bien dormi ?
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Ven 26 Juil - 16:18

Juste après le départ de la chatte, Nelson s'était effondré sur le sol, épuisé. Je l'avais rattrapé et allongé sur le sol. Du sang avait coulé le long de sa bouche. Il était vraiment mal en point. J'avais essuyé le liquide rouge de ses lèvres avant de terminer le contrat. A nouveau il était mon esclave et moi son maître. Je n'aimais pas vraiment cette dénomination. C'était mon compagnon de scène et de voyage plutôt que mon serviteur. Peut être plus tard un ami. Une fois le pacte finalisé, je posa mes bras accompagné de ma tête sur son torse, là où il n'aurait pas mal. Mon visage n'était pas visible pour lui. C'est dans un murmure que je lui demanda de rester avec moi. Je ne voulais pas qu'il me laisse toute seule. Je sentis ses lèvres se poser sur moi puis des caresses de sa main sur ma tête alors que des larmes avaient commencé à montrer le bout de leur nez. Par ce simple geste il avait fait fuir mes horribles images. Du moins pour le moment. Il répondit à ma requête par la positive :

"Avec plaisir Kei."

- "Merci.."

Qu'est-ce que je pouvais bien lui dire d'autre ? Je pourrais très bien le mettre en garde contre moi mais.. Si il me fuyait après ? Non non non. Ne penses pas à ça. Tu lui en parleras lorsque l'occasion se présentera. Pas avant. Lorsque je relevai la tête, il dormait déjà. Il avait besoin de dormir. Je me redresse avant de me lever. Je farfouilla dans mon sac et en sorti un petit bout de tissus que j'allai tremper dans l'eau. Une fois ceci fait, je retourna vers lui et le posa sur son front. J'espérai que ça fasse baisser sa fièvre si elle n'était pas encore tomber. Je m'allongea ensuite à côté de lui comme pour le veiller mais je finis par m'endormir. Pour moi aussi la rencontre avec la chatte avait été éprouvante. Alors que je pensais être envahie par d'horribles cauchemars, ce ne fut pas le cas. Juste du noir. Et encore du noir. Un sommeil profond et sans rêves quelconques.

Lorsque je me réveilla, la première chose que j'eus en visuel c'était lui. Il avait encore les yeux fermés. Je constata également que ma main serrait son bras et sentis une pression sur ma hanche. Et là, c'était lui qui avait la main dessus. Nous avions vraiment dormi comme ça ? A son tour, l'homme chat ouvrit les yeux. Il retira rapidement sa main et s'étira. Je pus ainsi me redresser pour me lever ensuite. Il me demanda si j'avais bien dormi alors que j'allai prendre les fruits que j'avais cueilli quelques heures plus tôt. En lui apportant je répondis :

- "Je ne dormais pas. Je me reposais nuance. Mais toi est ce que ça va mieux ? Tu as encore mal ? Et manges ça, ça te fera du bien."

Oui je mentais. Oui j'avais dormi. Mais je ne voulais pas qu'il le sache. J'étais censé veiller sur lui, pas m'endormir pendant plusieurs heures ! Si elle serait revenue, nous aurions été fichu. Je ne voulais pas qu'il puisse penser ça ! Après il allait encore se dire qu'il faut qu'il me protège. En prenant une framboise je lui demanda:

- "Apprends moi à tenir face au truc qu'elle a fait tout à l'heure.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Dim 28 Juil - 17:45

- "Je ne dormais pas. Je me reposais nuance. Mais toi est ce que ça va mieux ? Tu as encore mal ? Et manges ça, ça te fera du bien."

Mais bien sur, le visage de Kei contredit largement ses propres paroles, mais bon Goldrun commence a avoir l'habitude qu'elle ne souhaite pas montrer ses faiblesses devant lui. Alors qu'elle prend un fruit en main elle vient poser une question vraiment difficile a lui répondre sans la rabaissé comme étant faible, mais vu que l'homme chat n'est pas du genre a mentir, même s'il parait trop directe.

- "Apprends moi à tenir face au truc qu'elle a fait tout à l'heure.

- Je ne peut pas, je me suis soumis a toi, ma pression n'a plus d'effet sur toi maintenant. Cela veut dire que tu dois te soumettre a moi ce coup-ci, et je pense que tu connais la procédure, devrais-être habitué. Enfin j'ai peu être une idée ...

Il laisse un petit silence la tête pensante, puis soudainement il indique un danger derrière Kei, celle-ci ce retourne pour voir mais rien, quand elle regarde a nouveau l'homme chat il est tellement prêt qu'elle l'embrasse avec le mouvement de tête, cela fait soumettre Kei, c'est un peu de la triche mais des fois dans le monde animal des Hybride la fourberie est la seule soluce, bien que Caty pourrait avoir Goldrun dans le même genre de fourberie cela ne la tente pas, elle veut le voir dans un état pire que cela.

- Bon vu mon état je ne pense pas pouvoir déployer plus de 60% de mes capacités, cela reste ... beaucoup pour toi malgré tout. On devrait débuté a 10%, mais attention je suis assez fourbe comme professeur. D'ailleurs petite astuce, quand tu sera sous pression ne pense a rien, essaye de ne pas avoir peur, ni de croire a ce que tu va voir. Prête ?

La petite astuce risque de lui servir et pas qu'un peu. Souvent on perd la tête et on peut voir des chose irréaliste mais on peut facilement y croire a cause d'être dépassé des événements. Il attend son signale avant de débuté, une fois fait Goldrun débute l'exercice, mais un détail risque de changé, il ne va pas débuté a 10%, il ment, lui va débuté a directement a 60%, autant qu'elle croit que juste 10% c'est beaucoup, comme cela plus tard elle aura moins peur des autres pression. C'est stupide mais c'est radicale.
A peine 30 seconde ce sont écoulé que Kei n'arrive plus a tenir, elle semble tombé dans une folie a cause de la pression, plus dur a dire qu'a faire je suppose, elle transpire tellement que le sol en dessous d'elle est rempli de sueur. Puis quand elle tient une minute il voit qu'elle est a la limite de perdre connaissance, il stoppe la pression, on peut la voir reprendre son souffle, comme si elle avait couru a s'en faire craché les poumons. Il lui laisse 3 seconde avant de sans prévenir relancé la pression, cette fois elle ne tient pas plus de 10 seconde avant de perdre connaissance.

- Une minute et dix seconde, c'est la moyenne pour qu'elle qu'un qu'a déjà eu a faire a plusieurs reprise a ce genre de chose. On verra bien au réveille elle si elle tient bien les vrai 10%.

Il se rapproche d'elle, puis au touché son corps est vraiment très chaud, il ne perd pas de temps et la prend dans ses bras pour allers la déposé prêt de la rivière, une fois déposé il lui retire ses vêtements, la laissant avec son sous vêtement inférieur et son bandage qui couvre sa poitrine, puis il prend un tissu pour faire couverture, mais il la trempe dans l'eau avant, puis la dépose sur elle, elle devrait se réveillé dans dix minute environs. Le temps qu'elle ce réveille, il prend les vêtements rempli de sueur pour les nettoyés et les mettre auprès d'un feu pour que des vêtements chaud l'attende a son réveille.
Suite a son réveille elle se lève avec un mal de tête, sa main frotte son front fortement, elle prend pas conscience qu'elle est en sous vêtement devant l'homme chat, normalement elle piquerait une crise. Mais juste au moment ou elle le remarque il lui dit.

- On reprend a 20% tout de suite.

La pression ce met en place juste a la fin de la phrase, le visage de Kei était vraiment mauvais quand elle a entendu le 20%, deux fois pire que tout a l'heure pour elle, alors quand vérifié il s'agit de trois fois moins pire. Il avait prévu 10%, mais non finalement soyons sans merci pour son bien. Cette fois elle semble pas trop affecté par le pression, mouvement fluide, elle peut bougé dans problème, enfin on remarque que la respiration demande d'être poussé un peu. Sinon elle est déjà habitué. Alors qu'elle ne comprend pas pourquoi il lui explique en maintenant la pression.

- J'avais mentis sur le 10%, j'avais fait directement a 60%, quand je t'avais dit qu'il s'agit juste d'avoir peur. Vu que tu t'attendait a deux fois pire que tout a l'heure, ta paniqué, mais vu qu'il s'agit de trois fois moins pire, ton corps a était dessus de ne pas avoir eu aussi peur donc cela ne la pas affecté. Enfin bon on va s'arrêté la pour aujourd'hui.

Bien qu'elle soit capable de continué, l'homme chat avait déjà atteint la limite de son corps, les 60% limite semblait être un peu sous estimé, il s'en rend compte maintenant mais la limite était de 30%, heureusement qu'elle n'avait pas tenu longtemps, son corps n'aurait pas supporté longtemps. Il va s'installé dans un coin puis il ferme les yeux pour ce reposé qu'elle que minute, Kei trouvera bien autre chose a faire pendant qu'il prend un peu de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Dim 28 Juil - 20:35

Après un réveil, encore une fois, plutôt mouvementé, je lui demanda de m'apprendre à tenir face à ce que la chatte avait fait quelques heures auparavant. Il fallait bien que j’apprenne à me défendre contre ça non ? Cependant la réponse de l'homme chat ne me satisfit pas. Il ne pouvait pas m'apprendre parce qu'il était soumis à moi ?! Le seul moyen serait que je me soumette à lui ?! Pourquoi c'était si tordu avec lui ? Puis il ajouta qu'il avait peut être une idée. J'étais pendu à ses lèvres, prête à entendre sa proposition mais le chat resta silencieux un petit moment. Puis lorsqu'il ouvrit enfin la bouche c'était pour m'avertir d'un danger. Je me retourna vivement, pensant qu'il était sérieux... Mais il n'y avait rien.... Il s'était encore foutu de moi !! Je retournai la tête vers lui pour le gronder, cependant ce sont nos lèvres qui se touchèrent. Il m'avait encore eu en beauté ! J'allais lui dire ma façon de penser mais il me devança :

"Bon vu mon état je ne pense pas pouvoir déployer plus de 60% de mes capacités, cela reste ... beaucoup pour toi malgré tout. On devrait débuté a 10%, mais attention je suis assez fourbe comme professeur. D'ailleurs petite astuce, quand tu sera sous pression ne pense a rien, essaye de ne pas avoir peur, ni de croire a ce que tu va voir. Prête ?"

J'écoutai attentivement ce qu'il venait de me dire ainsi que ses conseils. Ne penser à rien, ne pas croire ce que j'aurai sous les yeux ni d'avoir peur. Ce n'était pas facile du tout !! Mais bon. Dix pourcent, ça devrait le faire. Enfin j'espérais. J'inspirais un bon coup, essayant de chasser mes pensées futiles avant de lui donner le signal en hochant la tête. A peine lui avais je donné mon accord que l'atmosphère autour de moi devint lourde, au sein propre du terme. C'était une blague ?! C'était ça dix pourcent ?!!! Je n'osais même pas imaginer ce qu'était les soixante.. Mes jambes ne répondaient déjà plus et tremblaient en concert avec mes mains. Mon cœur s'affolait au point que je pensais que si ça continuait encore il allait exploser et sortir de ma poitrine. Des images de corps inertes commençaient à envahir. Non. Je devais suivre ses conseils et ne pas y croire, ne pas avoir peur ni y penser. Ne pense à rien. A rien. A rien. Rien du tout. Puis l'homme chat relâcha le tout. Je tomba à genoux avec la respiration saccadée. J'avais l'impression que ça avait duré des heures. J'essayai de reprendre mon souffle mais j'avais beaucoup de mal, comme si quelque chose bloqué le bon fonctionnement de mon corps. Je n'avais même pas récupéré du premier assaut, qu'il en lança un second. C'était vraiment une horrible impression. L'impression de porter le poids de toute l'humanité sur les épaules. Même à genoux je continuai de trembler. Je devais penser à rien. Rien du tout. Rien mais ça ne marchait pas ! Je souffrais intérieurement. Je voulais qu'il arrête. Maintenant ! Je le voyais, avec un visage mauvais et sadique. Il semblait aimé me voir souffrir. Non. C'est faux. C'était pas son genre. Je dois arrêter de penser. Plus rien ne doit se trouver dans mon esprit. Rien. Rien.. Rien... Puis plus rien. Juste le noir et le vide.

J'ouvris les yeux. J'étais allongée. Je m'étais évanouie...? Je me redressa pour me mettre assise et ma tête me fit horriblement mal. Je posa une main contre ma tempe. C'était le contre coup de l'entraînement ? Sûrement... Je ressentis un frisson lorsque la brise souffla. Je baissa mes yeux et je vis que j'étais en sous vêtement. Qu'est-ce qu'il m'avait fait pendant que j'étais inconsciente ?!! Je tourna la tête vers lui en lui lançant un regard noir. J'allais l'engueuler, encore une fois mais il ne m'en laissa pas l'occasion en me disant que nous reprenions tout de suite à vingt pour cent. 20% !? Il se fichait de moi là ?! C'était bien trop ! Je n'avais déjà pas tenu pour dix alors vingt ! Il voulait vraiment me tuer c'était pas possible autrement.... Cependant, contrairement à ma crainte de ne pas tenir, ça 'allait'. Mes jambes et mes mains ne tremblèrent pas. Les battements s'étaient un peu accélérés mais c'était tout. Je pus même, facilement lui crier dessus concernant ma tenue avant qu'il ne m'explique pour ça ne me faisait quasiment rien :

- "Tu peux peut être m'expliquer pourquoi je me retrouve en sous vêtement?!!"

"J'avais mentis sur le 10%, j'avais fait directement à 60%, quand je t'avais dit qu'il s'agit juste d'avoir peur. Vu que tu t'attendais à deux fois pire que tout a l'heure, tas paniqué, mais vu qu'il s'agit de trois fois moins, ton corps a été déçu de ne pas avoir eu aussi peur donc cela ne la pas affecté. Enfin bon on va s'arrêter la pour aujourd'hui."

Ceci expliquait donc cela. Il m'avait menti pour que la suite soit plus simple. Je préférais savoir ça que ce que j'avais pensé juste avant. L'homme chat alla ensuite s'installer plus loin, à l'ombre, contre un arbre avant de fermer ses yeux. Il devait être épuisé. Moi ça allait. Je décida de me rhabiller après avoir retrouver mon t-shirt et mon short près du feu. Je pris mon sac pour y farfouiller dedans et en sortir le travail que j'avais commencé la nuit précédente. J'avais déjà terminé la chemise bi-colore, blanche et rouge. Pour le pantalon, le blanc serait l'idéal. Après avoir pris mon aiguille et du fil, je me mis à coudre. Tranquillement pour le faire correctement. Je craignais un peu que ça ne lui plaise pas. Mais c'était toujours mieux que ces vêtements actuels. Bien qu'ils soient classes et correctes, j'étais sure qu'ils étaient usés. Je lui jetai quelques coups d’œil par moment. Je ne voulais pas qu'il voit ça tant que je n'aurai pas terminé. Nelson semblait dormir paisiblement. J'en profita pour tester la chemise à vu. Je la pris dans mes mains et m'approcha discrètement de lui. Une fois à sa hauteur, je posa quasiment l'ébauche sur lui pour vérifier. C'était presque ça. Les manches étaient juste un peu trop longues. Je n'aurai qu'à les couper et m'en servir pour autre chose.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Dim 28 Juil - 21:37

Bien qu'elle soit capable de continué, l'homme chat avait déjà atteint la limite de son corps, les 60% limite semblait être un peu sous estimé, il s'en rend compte maintenant mais la limite était de 30%, heureusement qu'elle n'avait pas tenu longtemps, son corps n'aurait pas supporté longtemps. Il va s'installé dans un coin puis il ferme les yeux pour ce reposé qu'elle que minute, Kei trouvera bien autre chose a faire pendant qu'il prend un peu de repos.
Au réveille on dirait qu'il a déjà récupéré pas mal et il pourrait vraiment contenir 60% assez longtemps cette fois-ci, mais quand il regarde Kei il la voit bricolé dans son coin. Mais quand il approche pour voir, elle semble vouloir caché ce qu'elle fait, bon peut importe ils doivent continué ce qu'il avait commencé. Il demande a Kei de ce levé.

- Bon maintenant tu devrais pouvoir crée ta propre pression, sinon inutile de vouloir avoir l'espoir d'affronté quelqu'un comme Caty. Mais avant de débuté on doit encore changé les rôles.

Avant qu'elle ne comprend la signification du mot rôles il vient au contacte de Kei pour l'embrassé comme l'autre fois, un brève contacte sur les lèvres. Puis il reprend comme si de rien n'était.

- Alors tu dois faire attention, comme pour moi ce soumettre ce doivent de passé par un petit kiss, bien que cela semble pervers ou bien profiteur en cas de personne femelle, je dois aussi le faire pour les mâles et cela est pas amusant pour moi, et les gens l'oublie facilement. Bon pour mettre une pression tu dois juste savoir que tu peut l'activité de deux façon, colère ou don naturelle. Les humains c'est par la colère, votre don est tellement ridicule qu'on ce demande comment les Hybride on pu devenir des esclaves.

Goldrun commence a retiré quelque vêtement superflus. Puis il ce met en position de combat, puis il regarde fixement Kei.

- Bon on ce battre, je vais tenté de t'énervé le plus possible, ton objectif est de me mettre un genou a terre. Je vais dire des choses que je pense pas, dans le feu de l'action tu risque de l'oublié, mais rappelle toi en après qu'on aura fini, histoire que tu n'es pas envie de me frappé après.

Puis sans donné de signale de départ il s'élance pour donné un coup de poing en pleine figure, mais par un bon réflexe de la demoiselle elle protège son visage avec ses bras, le coup la fait reculé plusieurs pas, mais le but n'est pas de la blessé, juste de la mettre en colère. Donc il va juste esquivé la totalité des coups et mettre quelque coup accompagné d'attaque oral, celle qu'on tendance a bien énervé. Après le premier coup Nelson commence déjà a l'enfoncé.

- Bon vu que tu es faible je vais pas me battre sérieusement, mais essaye de me donné un peu de mal.

Cela semble pas trop l'énervé, peut être parce qu'elle sait gardé un peu son self contrôle ? C'est un bon point. Elle sentira la différence entre être en colère et être vraiment en colère pour mettre une pression. Après qu'elle que coup elle tente bien de le frappé, mettre une décharge si l'occasion ce présence ou autre coup qu'elle a du apprendre dans son enfance, bien qu'il est dit qu'il va pas ce battre sérieusement, les esquives son faite sérieusement, il a même eu a plusieurs reprise s'en prendre une. Devrait-t-il ce battre un peu plus sérieusement ? Oui mais il va attendre encore un peu.

- Bah alors ? Tu es un peu lente ? Ta poitrine te ralenti ? Il faudrait déjà en avoir une !

On dirait que les choses commence a l'énervé, cela fait déjà quinze minute qui l'esquive en permanence et l'insulte ouvertement sous son nez, elle doit bien être a sa limite, c'est le moment de frappé un grand coup, il avale sa salive avec un peu la peur de voir la réaction, mais il avait cru comprendre qu'elle avait eu une famille qui l'avait un peu abandonné, son don la cause peut être ? C'est peut être la chose qui risque de l'énervé le plus, mais si Nelson ne fait pas attention elle pourrait bien perdre la tête et de colère le tué sans le vouloir vraiment. Mais bon les risques sont souvent énorme. Il devient totalement sérieux, sinon cela aura moins d'effets. Il contre attaque cette fois, un coup dans le ventre, un coup pied dans les côtes puis il fini avec un coup de genou dans le ventre, maintenant que la couleur est la il suffit de placé quelque mot et cela devrait être bon. Puis d'une voix froide il lui dit.

- Ta famille ta abandonné ? Quoi de plus normal pour avoir donné naissance a un monstre pareil.

Juste après ses mots c'est une étincelle qui parcours Kei, Nelson recule sans réfléchir, le corps a corps n'est pas a son avantage contre elle, il n'arrive pas a voir son visage, elle ne bouge pas, elle serait a sa limite ? Ou il l'aurait plutôt paralysé avec ses paroles, après 30 minute a m'avoir touché aucune fois beaucoup de monde aurait déjà piqué une crise, en plus des insultes j'en parle même pas puis dire ce qu'il a dit aurait du, mais aucune réaction ? Alors que plusieurs étincelle sort et semble ce baladé sur son corps, et la pression commence doucement, on dirait qu'elle est réussi mais le résulta est vraiment faible. Elle relève les yeux et la pression augmente beaucoup trop que les jambes de Goldrun ce plie, c'est limite si le genou touche le sol, puis elle fait un pas vers moi et la pression augmente encore, un genou touche le sol, elle a gagné mais cela l'empêche pas de continué d'avancé, puis des étincelle sorte de son bras puis elle commence a courir vers l'homme chat, la pression ne diminue pas ni elle augmente elle reste stable, mais ses yeux sont terrifiant, il ne la reconnait pas, s'il ne bouge pas elle va le tué, aucun doute la dessus ! Mais impossible de bougé, il transpire beaucoup, il est même résolu a mourir. Mais a quelque seconde du contacte la pression disparaît, son bras vise la tête, il esquive de peut qu'une coupure sur la joue, et par pur réflexe animal il frappe Kei a deux reprise, un coup de genou dans le ventre qui la fait décollé du sol et le deuxième est un coup pied qui la projette contre la roche, le choc est assez violent qu'elle perd conscience, surement que la tête a du touché fortement. Il touche sa joue, la blessure est plutôt profond, alors qu'il la juste frôlé, si celle-ci l'avait touché de pleins fouet il serait bien mort a l'heure qu'il est. Le sang qui coule fortement lui donne un peu des vertiges, mais il ce claque pour reprendre ses esprit, il ce fait rapidement une compresse pour faire stoppé l'hémorragie puis il se dirige vers Kei pour voir s'il elle va bien.
Il contrôle son coeur, sa respiration, sa tête, bon elle n'a rien par chance, il la met confortablement dans une couverture, puis maintenant il doit se soigner cette blessure au visage. Il prend les objets a coudre de Kei puis commence avec l'aiguille a refermer la plaie, donc le résulta est correcte, mais cela va marqué a vie. Heureusement qu'il récupère vite de ce genre de blessure, dans deux jour la blessure sera cicatrisé mais encore fragile donc durant la semaine a venir attention au visage.
Après avoir finir de tout nettoyé, le sang et le matérielle Kei ce réveille on dirait qu'elle a récupéré ses esprit.

- Pas facile d'apprendre a s'en servir n'est ce pas ?

Elle va surement s'en vouloir pour la blessure, mais il lui dira que cela n'est pas grave.

- Tu sais que tu es doué, j'ai cru que j'allais mourir pendant cette exercice. Mais il te reste un problème, tu n'arrive pas a la maintenir, tu dois apprendre a resté concentré quand tu es en colère, les humains on du mal avec leur émotions, mais avec l'entrainement tu devrais devenir assez bonne pour mettre la pression.

Il ce souvient de tout, le regard et même chaque respiration qu'il avait eu, elle sera bien plus forte que Caty quand elle sera contrôlé, Nelson prend enfin conscience de comment les humains avait réussi a mettre sa race dans l'esclavage, il devait y avoir des monstres dix fois pire voir mille fois pire qu'elle a l'époque.





Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Dim 28 Juil - 22:59

Alors que l'homme chat somnolait tranquillement dans son coin, je finalisais mon cadeau pour lui. Sa tenue de scène. Il ne me restait que le pantalon à faire, et à couper un peu les manches trop longues. Je lui jetai quelques coups d’œil par moment parce que je ne voulais pas qu'il découvre son présent avant l'heure. Un autre regard dans sa direction et le voilà qui s'approche ! Je range vite fait ce que j'avais sortie dans mon sac. Ni vu, ni connu. Une fois à côté de moi il me demande de me lever avant de poursuivre en disant que je devrais être capable de créer ma propre pression.. Il voulait m’entraîner encore ? Je n'avais pas besoin de savoir faire ça.. J'avais mes chocs électriques pour riposter. Mais avant de reprendre, il avait dit qu'il fallait inverser les rôles. Qu'est-ce qu'il voulait dire par l... ? Et ses lèvres se posèrent contre les miennes. Encore une fois. Ça ne dura qu'une fraction de seconde et je commençai à être habituer mais ça restait néanmoins gênant... A peine le baiser terminé qu'il poursuivit :

"Alors tu dois faire attention, comme pour moi pour se soumettre on se doit de passer par un petit kiss, bien que cela semble pervers ou bien profiteur en cas de personne femelle, je dois aussi le faire pour les mâles et cela est pas amusant pour moi, et les gens l'oublie facilement. Bon pour mettre une pression tu dois juste savoir que tu peut l'activité de deux façon, colère ou don naturelle. Les humains c'est par la colère, votre don est tellement ridicule qu'on ce demande comment les Hybride on pu devenir des esclaves."

L'homme chat n'avait pas besoin de se justifier pour le baiser... Il l'avait déjà fait plusieurs fois avant. J'avais déjà assimilé la chose. Je n'étais pas une idiote finie. Et pis, les humains n'avaient pas besoin de ce 'don'. Nous ne sommes pas des animaux... Et pis, mon cas est encore différent. J'en ai déjà un de 'don' même si j’appelle plutôt ça une malédiction. L'homme retira quelques vêtements avant de se mettre en position de combat. Il était sérieux ? Il voulait vraiment qu'on se batte là maintenant? Vu ses paroles oui... Et il allait m'énerver en plus.. Ça promettait...

Sans crier garde, il s'élance vers moi. Il tente une droite visant mon visage. Je me protège par pur réflexe avec mes deux mains mais il avait mis tellement de force que je fus obligée de reculer de quelques pas. Il était sérieux ! Et le voilà qu'il se mets à la rabaisser. Faible ? Il voulait goûter à mes décharges voir si elle sont vraiment 'faibles' ? Il allait voir ce qu'il allait voir ! Je m'élance à mon tour sur lui, prête à lui en faire baver. Des coups de poings, de pieds, des feintes. J’enchaînais tout dans l'espoir de le toucher mais il esquivait tout ! Parfois les coups passaient tout près mais non. Il réussissait à s'en sortir ! Nelson continuait à me provoquer en me parlant de ma lenteur qui serait du à ma poitrine. Je m'en fichais de ça. Bien au contraire, je préférerai ne pas en avoir. Je continue mes assauts. Cependant il commença à riposter. J'évitai quelques coups mais impossible d'échapper à un violent coup dans le ventre suivi d'un dans les côtes et d'un coup de genou dans le ventre. J'étais pliée en deux, ma main droite posée sur mon ventre. Il n'y avait pas été de main morte ! C'est par la parole qui me donna le coup de grâce :

"Ta famille ta abandonné ? Quoi de plus normal pour avoir donné naissance a un monstre pareil. "

Comment osait il me dire ça.. ? Il ne savait rien. Rien du tout de ce qui s'était passé! Non ma famille ne m'avait pas abandonné. Elle m'avait juste délaissé et j'ai terminé le travail en mettant fin à leur jour ! Oui j'étais un monstre. Il n'était pas obligé de me le rappeler comme ça. Aussi froidement. Aussi durement. Nelson n'avait pas le droit de me dire ça. Je sentais la colère monter en moi. Des étincelles sortaient du bout de mes doigts et, plus généralement, m'entouraient. Il va payait... Comme ils ont payé avant lui... Je me redresse et relève la tête, mes yeux exprimant de la rage. Je n'avais pas l'impression d'exercer une quelconque pression mais j'étais énervée contre lui. Je fais un pas vers lui, les étincelles crépitaient de plus en plus violemment. Il posa un genou à terre. Je ne m'en rends pas compte et continue sur ma lancée, lentement. C'est comme si je revoyais le visage de mon père qui me haïssait sur le sien. A ce moment, j'avais du le détester autant que lui pour moi. Je me mis à courir comme pour en finir plus vite avec lui. Mon bras droit était entouré d'éclair peu rassurant. Même dans mes yeux on pouvait y voir la foudre. Je m'apprêtai à le frapper lorsque je vis le visage de ma mère horrifiée. Mon bras le frôla de peu et il riposta avec un coup de genoux suivi d'un du pied dans le ventre qui me projeta loin. Ma tête se cogna contre quelque chose d'horriblement dur et je m’évanouis.

Lorsque j'ouvris les yeux, j'étais emmitouflée dans une couverture. Ma tête me faisait encore affreusement mal. Je devais avoir un sacré hématome. En me redressant je posa ma main là où s'était douloureux. Et effectivement, j'avais une grosse bosse. Je tourna la tête et Nelson tomba enfin sous mes yeux. Il avait une cicatrice sur la joue gauche. C'était moi qui lui avait fait ça...? Il fit une remarque comme quoi ce n'était pas facile d'apprendre à s'en servir. C'était sûrement vrai. Je m'en fichais un peu. Il poursuivit sur sa lancée mais je n'écouta que le début :

"Tu sais que tu es douée, j'ai cru que j'allais mourir pendant cette exercice."

J'avais failli le tuer et il me sort que je suis douée ? Il se fichait de moi ? C'était peut être le but de l'exercice pour lui mais je n'avais pas voulu ça. Je n'osais même pas imaginé dans quel état je me trouvais... Sans lui lancer un regard je lui ordonna d'un ton ferme :

- "Transformes toi et viens."

J'attendis qu'il s'exécute. Lorsqu'il fut suffisamment proche de moi, je le pris pour le poser sur mes genoux. Je me mis à le caresser doucement. Je l'aimais bien sous cette forme. Il était doux et pis il ronronnait. Un vrai matou.

- "Je suis désolée. Je ne veux plus refaire ça. Je veux pas te blesser davantage."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Lun 29 Juil - 5:28

Il ce souvient de tout, le regard et même chaque respiration qu'il avait eu, elle sera bien plus forte que Caty quand elle sera contrôlé, Nelson prend enfin conscience de comment les humains avait réussi a mettre sa race dans l'esclavage, il devait y avoir des monstres dix fois pire voir mille fois pire qu'elle a l'époque. Mais alors qu'il pense, elle lui demande de venir.

- "Transformes toi et viens."

Il fait ce qu'elle dit sans discuté, puis une fois sur la demoiselle elle va caressé Goldrun comme elle pourrait le faire avec son animal de compagnie.

- "Je suis désolée. Je ne veux plus refaire ça. Je veux pas te blesser davantage."

- Hey, je connais les risques, puis si ton esprit est encore tourmenté par ce que j'ai dis j'avais pourtant dit que je ne pensais pas une seule chose de ce que je disais.

Bien qu'il lui dit cela, pas besoin d'être voyante pour comprendre que la dernier phrase l'avait un peu retourné, de manière directe il lui dit en posant lui de ses pattes sur son cœur.

- Ma dernière remarque t'avait mis hors de toi, tu n'es pas un monstre, je sens un cœur battre la dessous, celui qu'a décidé de me gardé et de me protégé.

Alors qui la réconforte avec ses mots doux, un bruit se fait entendre, celui d'un ventre affamé, celui de Goldrun plus précisément. Il n'avait rien avalé depuis un moment, trop occupé a formé Kei pour ce défendre qu'il en avait oublié ses propres envies corporelle. Alors qu'il regarde au alentour un potenciel repas il remarque un sanglier qui vient boire au niveau de la rivière.

- ... Je reviens Kei, prépare un feu, ce soir festin de Roi au menu.

Sur ses deux pattes arrière qu'il met au sol, il prend un élan et part comme une roquette a toute vitesse. Goldrun le cache mais la viande est son plat favoris, les fruits sont plutôt si n'arrive pas a trouvé autre chose. Dans sa tête le sol mot qui entend est viande, encore de la viande quand il avait remarqué le sanglier.
L'animal n'avait pas vraiment peur d'un chat, mais quand il prit forme humaine a la dernière seconde celui-ci tente de prendre la fuite, mais trop tard, le prédateur a déjà les griffes sur sa proie. D'un coup sec il lui brise le crane. L'animal tombe raid mort au sol. Avait l'un des couteaux qu'il a depuis que Kei la ''adopter'' il coupe les deux jambe de l'animal, puis le feu étant déjà prêt grace au don de Kei il place la viande dépecé sur un grille improvisé.

- Mange a ta faim, disons que c'est pour fêter ta réussi d'aujourd'hui. Et ne t'en fais pas pour mon visage, elle ne sera presque plus visible d'ici quelque jour.

Après que le repas soit enfin prêt a lui tout seul il mange la totalité d'une jambe, voila pourquoi il en avait prit deux a la base. Il forcerait un peu Kei a mangé, vu la journée qu'elle avait eu s'il elle ne mangeait pas cette nuit elle aurait des nausée. Le ventre bien rempli le sommeil arrive rapidement, faut dire qu'on avait même pas remarqué la nuit tombé, tellement dans les nuages que nos deux héros était surement en train de revoir la journée vécu.

- On ira ou ensuite Kei ? Que dis-tu de Jakarta, j'ai quelque ''ami'' la bas dans la haute ville.


Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Lun 29 Juil - 12:08

Après notre petit entraînement qui avait failli coûter la vie à l'homme chat, je lui avais demandé de se transformer et de venir près de moi. Il s'était exécuté rapidement et je l'avais pris sur mes genoux pour le caresser. Je le préférais presque en félin qu'en humain. Il était doux et il ronronnait comme un vrai chat. Ça m'apaisait en quelque sorte. Je m'excusa ensuite de l'avoir blesser, aussi involontaire soit mon geste en ajoutant que je ne voulais plus refaire l'exercice. Ma voix était un peu triste. Je m'en voulais vraiment de l'avoir blesser. Même si c'était un crétin idiot qui n'arrêtait pas de me désobéir et me déshabiller, je l'aimais bien. D'ailleurs il tenta de me consoler un peu :

"Hey, je connais les risques, puis si ton esprit est encore tourmenté par ce que j'ai dis j'avais pourtant dit que je ne pensais pas une seule chose de ce que je disais. Ma dernière remarque t'avait mis hors de toi, tu n'es pas un monstre, je sens un cœur battre la dessous, celui qu'a décidé de me gardé et de me protégé."

Il avait dit la dernière phrase en posant l'une de ses pattes à l'endroit de mon cœur. Je savais très bien qu'il ne pensait pas ce qu'il avait dit. Il ne savait rien de toute façon donc... J'étais un monstre mais pas dans le sens qu'il le pensait. Je ne l'étais pas à cause de ma capacité mais plutôt pour mes actes passés. Je ne valais pas beaucoup mieux que ceux qui l'avait enfermé dans une cage. Je ne pus qu’acquiescer pour lui faire plaisir. Sinon il aurait continué de se justifier et de me faire valoir quelque chose que je ne méritais pas. Le ventre du chaton se fit entendre. Il avait faim. Quoi de plus normal, à chaque fois que je lui avais proposé de manger il m'avait ignoré. Je le vis chercher des yeux de quoi faire son repas et, son regard se posa sur une pauvre bête qui avait voulu se s'hydrater. Il s'élança, toujours en félin en me demandant de rallumer le feu. Alors, pendant qu'il partait en chasse, je fis ce qu'il demanda. Une petite étincelle et voilà que c'est fait.

L'homme chat ramena ensuite deux pattes qu'il fit cuire. Pauvre bestiole.. Servir de dîner à un chat de gouttière et à un clown. Quelle fin pitoyable... Le garçon essayait encore de me remonter le moral mais ça ne marchait pas des masse. Je n'avais pas faim et il tentait de me forcer. Je fis vraiment un effort pour lui faire plaisir en mangeant un peu. Vraiment un peu. La nuit tombée déjà. La journée avait passé à une vitesse folle. Un bon gros dodo et nous serions en forme tout les deux. Peut être pourrions nous même reprendre la route pour aller en ville. Nelson sembla lire dans mes pensées puisqu'il proposa de lui même :

"On ira ou ensuite Kei ? Que dis-tu de Jakarta, j'ai quelque ''ami'' la bas dans la haute ville."

Il voulait aller à la capitale ? Pourquoi pas mais nous aurions du mal à nous rendre dans la haute ville. L'accès étant sélectif... Je n'y ai jamais mis les pieds. Comment pouvait il avoir des amis là bas ? Il avait vécu en cage non ? A moins que l'un de ses anciens maîtres habitait là bas. C'était possible.

- "Si tu veux oui. Mais je ne pourrais pas te faire entrer dans la haute ville. Je n'y suis pas autorisée. Donc tu devras te débrouiller tout seul. On partira demain. Maintenant au dodo."

Je m'allongea et attendit qu'il s'endorme. J'aimerai bien terminé ce que j'avais commencé pour lui donner. Lorsque je fus assuré de son sommeil, je ressortis la chemise et le début de pantalon que j'avais fais. Je coupa environ trois centimètres aux manches trop longues pour les coudre au niveau du biceps du côté opposé. Ainsi la bande que j'ai coupé sur la manche droite se retrouve sur la gauche et inversement. Je me mis ensuite au pantalon. Je devais finir les jambes. Ce que je fis. Cela me pris une heure, voir deux. Fatiguée, je laissa tout en plan et finis par m'endormir sans même ranger. La journée avait été dur.

La nuit fut agréable. Aucun cauchemar. C'était un vrai sommeil reposant comme j'en avais besoin. Nelson était à nouveau en homme. Il s'était réveillé avant moi et avait remarqué ce que j'avais laissé trainer! Il l'avait même dans ses mains! Non! Pourquoi je n'avais pas rangé avant de m'endormir ...? Je détourna la tête pour cacher un peu mes joues rosées tout en disant:

- "C'est pour toi.. Tu peux l'essayer si tu veux.."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Lun 29 Juil - 13:53

Après que le repas soit enfin prêt a lui tout seul il mange la totalité d'une jambe, voila pourquoi il en avait prit deux a la base. Il forcerait un peu Kei a mangé, vu la journée qu'elle avait eu s'il elle ne mangeait pas cette nuit elle aurait des nausée. Le ventre bien rempli le sommeil arrive rapidement, faut dire qu'on avait même pas remarqué la nuit tombé, tellement dans les nuages que nos deux héros était surement en train de revoir la journée vécu.

- On ira ou ensuite Kei ? Que dis-tu de Jakarta, j'ai quelque ''ami'' la bas dans la haute ville.

- "Si tu veux oui. Mais je ne pourrais pas te faire entrer dans la haute ville. Je n'y suis pas autorisée. Donc tu devras te débrouiller tout seul. On partira demain. Maintenant au dodo."

- Je pense que le plus dur reste pour toi, je peut encore me faire passé comme l'esclave qu'une ancienne Maîtresse, disons qu'elle est un peu spécial dans son genre, mais elle est assez gentille. Tu as raison, une longue nous attend demain.

Alors que la nuit débute un rêve étrange viens dans la nuit perturbé l'animal. On dirait qu'il peut voir Kei, on dirait qu'il revit l'entrainement passé, c'est pas vraiment amusant comme situation, mais on dirait que cette fois elle fait mouche et il regarde la scène comme un spectateur. Quand il se fait tué dans son rêve cela le réveille, il peut voir Kei endormi avec pleins d'affaire autour. Il commence a ramasé les affaires pour les rangé sans vraiment les regardé, alors que Kei ce réveille a son tour elle semble gêné quand elle me parle tissu en main.

- "C'est pour toi.. Tu peux l'essayer si tu veux.."

Pourquoi pas, Kei ce retourne puis il se change. Une fois fini elle se retourne pour voir le résulta, il se trouve un peu serré dedans, on peut voir facilement de son corps dans les moindres détail, c'est un peu gênant comme tenue, mais elle semble l'avoir crée elle même donc autant la remercier.

- C'est un peu spécial, mais merci Kei. Je me demande si la tenue suit la transformation.

Alors qu'il se transforme la tenue semble pas suivre, du coup le chat ce retrouve sous les vêtements et tente d'en sortir. Il décide de redevenir humain, mais vu qu'il n'a plus de vêtement le voila completement nue. Kei baisse la tête et regarde disons l'endroit privée de Goldrun, bien qu'il s'en fiche il va pouvoir un peu la taquiné, il prend son menton pour relevé la tête de la demoiselle qu'est déjà bien rouge de visage.

- Kei, ne regard pas ici voyons. Surtout que tu es toute rouge, c'est la premier fois que tu vois un homme nue ? Enfin un mi homme mi chat. Dit-t-il en rigolant un peu.

Après cette scène il remet les vêtement habituelle. Et les voila en route pour la capitale, le voyage fut très rapide, un chariot en direction de la capital les avait prit a son bord, parfait, on peut même dormir tranquillement.
Arrivé sur place la basse ville n'avait pas changé, toujours aussi pauvre. Alors qu'on approche du point pour monté en ville haute il emmène Kei dans une ruelle sombre et lui demande de ce déshabillé pour mettre sur son 31, une belle robe, talon, enfin elle devait avoir de quoi faire je pense.
Une fois habillé et une remarque positif sur le faite qu'elle est mieux dans ce genre de tenue les voila qu'approche de la porte.
Le garde les stop nette et demande leur nom et prénom. Nelson s'avait que Kei était un peu recherché il n'était pas idiot.

- Halte ! Nom, Prénom, invitation si vous plait !

- Nelson Goldrun, ancien servant de la famille Raven. Voici mademoiselle Flore-sama, fille du Baron Flore de la ville de Célèbes.

- Humm, Nelson ... Ah le voici Nelson Goldrun, esclave de la famille Raven, enfin cela date de plus de douze ans tout de même. Et pour madame je n'ai rien a son sujet.

- Dite-moi, quels est votre grade ?

- Cela ne vous regarde pas esclave, tait toi un peu.

- Non je voulais juste dire le nom de la personne qu'a retardé le rendez-vous de ma Maîtresse a mademoiselle Elise-sama, mais nous allons prendre congé, je vous laisse lui annoncé que nous repartons pour Célèbes.

- ... Attendez ! Vous pouvez montez.

Une fois dedans deux garde semble nous suivre.

- Les deux gardes vont vérifié que vous arrivez a bonne destination.

- Merci bien.

Alors que l’assesseur monte, Kei semble un peu inquiète une fois en haut difficile de s'enfuir de la garde de la ville, mais rien a craindre, il n'avait menti qu'au sujet du rendez-vous et du nom de Kei, il connait réellement Elise, jeune fille du Baron qui contrôle une petite partie de la ville basse. Une fois au portail les gardes s'arrête, ils n'ont pas le droit de continué, mais il nous surveille de loin.

- Ne t'en fait pas, j'espère juste que Elise-sama ce souvient encore de moi, après douze ans j'ai peur qu'elle est pu m'oublié.

Alors qu'il avance un majordome ce présente, il doit avoir 60 ans environ, assez classe pour son âge tout de même faut pas mentir.

- Humm ... Nelson cela fait un moment, douze ans si je me trompe. Quels dommage qu'on est du te donné a une autre famille comme cadeau, d'ailleurs j'ai entendu dire que l'homme a qui on t'avait offert est mort ? Je présume que cette mademoiselle est ta nouvelle maîtresse.

- Je vois que tu m'aime toujours autant qu'a l'époque, et un peu de respect pour Flore-sama, rapelle toi de ta place.

- Tss, si elle a du sang bleue, moi je suis Dieu. Me prend pas pour un imbécile, que veut-tu a Elise-sama ?

- Une requête tout simplement, je suis prêt a lui rendre service, même plusieurs s'il elle souhaite.

- Elle te gâté beaucoup trop étant enfant, elle te trouvé trop mignon, mais tu n'était qu'un esclave délinquant toujours a désobéir. Je parie que cette femme pourra me le confirmé que tu l'es encore.

Alors qu'il lui fait la moral une épée vient ce planté juste entre le majordome et Goldrun. L'homme recule d'un bond sur le côté, Nelson sait déjà qu'est qui l'attend et saisie l'épée.

- Kei, quand je te disais que la Maitresse était un peu bizarre tu va le voir maintenant ...

Une ombre sortie de nul part, arme a la main, quelque coup son échangé entre l'inconnue et l'homme chat, mais on dirait que l'homme chat ce laisse un peu dominé volontairement, il fini par perdre son arme. Puis d'une voix un peu de gamine on peut l'entendre ce plaindre.

- Ah non Nelson, tu triche ! Tu as perdu volontairement !


Voici Elise Raiven, fille d'un petit baron malgré tout influent. Cette femme est brune, les cheveux lui arrive au niveau des hanche généralement mais elle fait toujours une queue de cheveux en dehors des fêtes ou autre. Son visage n'est pas celle qu'une gamine contrairement a la voix qu'elle peut avoir. La poitrine par contre même Nelson est un peu étonné, il n'avait pas vu depuis 12 ans et le changement est présent, celle de Kei passe inaperçue comparé a la sienne, a croire qu'elle arrive a être rapide malgré ce poids sur les épaules.

- Si je n'avais pas cette paire je serais encore plus rapide ... Dit-t-il en les touchant pour les remettre surement en place.

- Elise-sama, évitez ce genre d'action devant nos invitez si vous plait.

- En quoi sa dérange ? Nelson et moi avions pris des bain étant enfant.

- Justement vous étiez enfant mademoiselle !

- Je m'en fiche, je veux reprendre un bain avec Nelson ! Dit-t-elle en gonflant les joue.

Cette femme n'avait pas perdu son âme d'enfant en 12 ans, dire que mentalement elle n'avait pas changé d'un pouce, mais son corps oui, c'était vraiment étrange, alors qu'elle ce décide enfin a remarqué Kei elle remarque aussi la blessure la blessure au visage de Nelson.

- Oh excusez moi je ne vous avez pas vu ... Nelson c'est quoi cette blessure au visage.

Elle n'hésite pas a venir mettre ses mains pour forcé l'homme chat a tournée la tête pour mieux regardé la blessure. Elle demande qui lui avait fait ça, mais elle fini par devinez toute seule et regarde fixement Kei, on pourrait croire qu'elle va la grondé ou faire quelque chose mais prend les deux mains de Kei puis lui dit les yeux pleins d'admiration.

- Tu a réussi a le blessé lors de ton premier entrainement avec lui ? Tu dois être doué ! Je n'ai jamais réussi a lui faire la moindre blessure ! J’espère qu'on pourra se combattre un de ses jours pour testé nos attitudes ! Dit-t-elle avec un grand sourire radieux.

- Elise-sama calmé vous je vous en prie, mon coeur n'arrive pas a vous suivre ...

- Désolé, je suis tellement contente de revoir Nelson que j'en perd la tête, mais qu'est qui t’amène ici ?

- Pourrais-tu m'hébergé moi et mon amie plusieurs jour ?

- Comment ose-tu tutoyer mademoiselle espèce de ...

- D'accord, aucun problème, a plusieurs condition !

- Les quels ?

- Tu viendra m'affronter a nouveau sérieusement, tu prendra un bain avec moi, tu t'occupera de moi comme a l'époque et ... je te demanderais une petite faveur si tu veux bien ...

Au début elle semble vouloir revivre le bon vieux temps nostalgique, mais faire la fin sa voix semble triste et beaucoup moins précis, enfin bon il va accepté sans réfléchir.

- D'accord marché conclus Elise.

- D'ailleurs je me suis pas présentez a ton amie, je suis Elise Raven, enchanté. Elle fit le mouvement de salutation comme si elle portait une robe de soirée. Montre la chambre de la demoiselle, tu n'a qu'a lui donné la chambre voisine a la mienne, elle pourra nous rejoindre quand elle voudra.

- Excusez moi mademoiselle, mais qu'entendez-vous par ''nous'' ? Me dite pas que ...

- Bah Nelson dormira avec moi bien sur, ses ronronnements, ses poils tout doux, je ne passerais pas a côté juste parce que j'ai maintenant 24 ans. Bon maintenant excusez moi mais j'ai rendez-vous avec un fils a papa. Dit-t-elle en soufflant ouvertement.

Elle partie dans la maison qui ressemble plus a un grand manoir, puis elle parti dix minute dans un chariot qui montre a qu'elle point les nobles aime dépensé leur sous dans des choses qui brille de mille feu.
Alors qu'elle part le majordome tente de poignardé Nelson discrètement, mais il arrête son bras net.

- Raté vieillard.

- J'aurais d'autre occasion ne t'en fais pas. Tu n'a qu'a montré la chambre de ton amie si tu te souviens si bien de nous.

Il partie ralée dans son coin, le genre de personnage un peu grincheux par nature.

- Tu vois que c'est une femme un peu spécial. Mais on n'a rien a craindre ici, je devrais juste remplir ses condition. Et maintenant tu comprend certain habitude que j'arrive pas a me détaché quand on c'est rentré ? Faut pas chercher plus loin ...

Alors que la journée ce déroule rapidement Nelson et Kei reste dans les chambres a préparé quelque petit truc pour les futur spectacle. Au retour de Elise celle-ci veut prendre un bain, elle force Kei a venir et Nelson arrive quelque minute après leur entrer. Alors que Nelson entre Elise s'amusé a touché Kei, elle voulait surement s'amusé avec sa poitrine, elle n'avait vraiment pas changé. Kei était un peu gêné d'un par Elise et deux part l'homme chat je suppose. A peine il rentre dans le bain que Elise change de proie, le bain fut agité, Elise étant une vrai gamine elle peut se retenir de touché un peu partout Kei et Nelson, bien qu'elle connait les limites a ne pas franchir.
Après une fois tous au sec, on ce retrouve dans la chambre de la demoiselle, puis elle devient un peu plus mature, mais la question reste très, mais alors très déplacé. Elle est surtout pour Kei.

- Alors Kei, comment ta trouvé ton premier contrat avec Nelson ? Ses lèvres était douce hein ?

- Elise, tu sais que tu n'a pas changé d'un poil ?

- Heureusement, pourquoi tu voudrais refaire un contrat avec moi ?

- Non merci, j'aime ma maîtresse actuelle.

- Le jour ou tu es libre tu sais ou venir, j'aurais pleins de vêtement mignon a te faire porté sous forme de chat. Dit-t-elle de façon assez obscène.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Lun 29 Juil - 18:11

Après le repas, qui se passa sans problème, Nelson proposa de se rendre à la partie haute de la capitale pour y rencontrer des 'amis'. Je n'y voyais pas d'inconvénient mais il devrait s'y rendre seul puisque je n'étais pas autorisée à franchir la séparation entre riche et pauvre. Je lui en fis part et il répondit que ça ne lui posait pas de problème. Il s'endormit. J'en profitai pour terminer mon 'cadeau' pour lui. Malheureusement, je m'étais endormie avant de tout ranger.. Et à mon réveil, il avait déjà le tout dans les mains. Prise sur le fait, je lui dis que c'était pour lui et qu'il pouvait l'essayer si il le voulait. L'homme chat accepta. Je lui tourna le dos le temps qu'il enfile le tout, puis lorsqu'il eut terminé je lui refis face. La tenue lui allait pas si mal mais elle était peut être un peu trop serrante. Je l'élargirai. Cependant ça ne semblait pas vraiment lui faire très plaisir... Tant pis. Je ne le forcerai pas à la mettre si ça ne lui plaisait pas. Il me remercia tout de même puis tenta une expérience alors que je lui dis :

- "Je vais l'élargir un peu. Faut que tu sois à l'aise dedans."

Il prit sa forme de chat et les vêtements tombèrent au sol. Seul son foulard restait accroché à son cou. Comment ça se faisait.. Il reprit sa forme humaine. Sans vêtement. Totalement nu. Mes joues empourprèrent et mon regard se posa sur ses parties intimes. Pourquoi ça tombait sur moi ?! J'allai tourner la tête mais il attrapa mon menton pour me faire relever la tête. J'avais le visage affreusement rouge de honte. Nos regards ne se croisèrent qu'un instant, que je l'évitais déjà. En rigolant il me taquina :

"Kei, ne regard pas ici voyons. Surtout que tu es toute rouge, c'est la premier fois que tu vois un homme nue ? Enfin un mi homme mi chat."

- "Avec toi non c'est pas la première fois ! Rhabilles toi, bon sang!"

S'en était vraiment gênant ! Il adorait me taquiner à ce sujet surtout qu'à chaque fois je me faisais prendre ! Je tourna la tête alors qu'il se rhabiller enfin. Je ramassa les vêtements que j'avais confectionné pour les remettre dans mon sac, avant que nous prenions la route. Par chance, un chariot nous y conduisit directement. Les paysages défilaient devant nos yeux et celui de la ville basse arriva. C'était toujours aussi délabré, puant et horrible que dans mes souvenirs. Nous descendîmes de notre moyen de locomotion en remerciant le conducteur. Nous nous sommes ensuite diriger vers l'ascenseur de la ville haute. Comment comptait il y monter ? Sous forme animal il ne devrait pas y avoir de problème. Alors que nous allions y arriver, il me tira dans une ruelle sombre à l'odeur horrible. Sa demande me choqua. Me déshabiller pour être sur mon trente et un ?! Il avait l'intention de me faire monter avec lui ?! C'est vrai que j'étais curieuse de voir à quoi ressemblait la ville haute... Allez courage ! J'attendis qu'il se mette dos à moi pour me changer. Je sortis de mon sac une belle robe rouge, m'arrivant à mi cuisse. Le col en dentelle était blanc. J'ajoutai un collier de perle et des bottes marrons avec un talon de cinq centimètres environ. J'espère que ça lui allait comme ça.

Lorsque je lui accorda le droit de se retourner, il me fit encore une remarque comme quoi j'étais mieux dans ce genre de tenue. Je soupira avant de nous mettre en route. Comme nous pouvions nous en douter, le garde à l'entrée nous empêcha de poursuivre notre chemin. Suspicieux il nous demanda notre nom, prénom et les invitations.... Je jeta un coup d’œil à l'homme chat. C'était à lui de gérer ça. Je resta silencieuse, écoutant la conversation. Je suis donc Flore. Fille du baron du même nom de Célébes. Très bien. Je jouerai mon rôle. Je devais rencontrer une fille qui s'appelle Elise. D'accord. Finalement, après quelques minutes d'échanges verbales entre les deux hommes, nous pûmes monter. Étonnant que ce soit si simple... Cependant, nous étions suivis par deux gardes aux allures pas commode. Nous entrâmes dans l'ascenseur. Si jamais nous avions un problème à l'intérieur nous serions fichus... En avait il seulement conscience ? Je lui lança un petit regard un peu inquiète de la suite des événements. J'espérais vraiment qu'il savait ce qu'il faisait.

Une fois dans la Ville haute, les gardes nous abandonnèrent. Nous étions enfin 'libres'. Nelson essaya de me rassurer. Il connaissait réellement cette Elise même si cela faisait douze ans qu'il ne l'avait pas vu. Nous avions traversé plusieurs rues bien nettoyées. C'était totalement le contraire de la ville basse. Jusqu'où il allait m'emmener ? Puis finalement, nous nous arrêtâmes devant une assez grande bâtisse aux briques claires. Un majordome était devant la porte. Il était assez vieux, la soixantaine je dirais. Ses vêtements étaient bien propres. Il prenait bien soin de lui. Une conversation s'engagea entre les deux hommes. Je préférai rester silencieuse, au risque de dire une bêtise. Nelson avait servit de cadeau à une autre famille. Il s'était servi de lui comme d'un objet... Le serviteur avait vu juste, j'étais sa nouvelle maîtresse. Il avait aussi deviné que je n'avais pas de sang noble... Le majordome semblait bien connaître l'homme chat... Il devait avoir vécu un moment ici. C'était presque sa maison. D'un coup, une épée se posa entre mon esclave et le serviteur de la maison. J'eus un mouvement de recul alors que mon chat prenait l'épée avant de s'adresser à moi. Son ancienne maîtresse était étrange ? Une ombre apparut alors devant nous et un mini combat s'engagea entre l'ombre et l'homme chat. Ce dernier la laissa gagné, ce qu'elle ne manqua pas de souligner. Dans la lumière, l'inconnu était une jolie femme, brune, au long cheveux et à la poitrine plus qu'avantageuse. C'était son ancienne maîtresse... Malgré son corps de jeune demoiselle, son esprit semblait encore enfantine. Elle avait repris ses seins en place devant les deux hommes présents et moi. Elle alla même jusqu'à vouloir prendre un bain avec l'homme chat.... La noble sembla enfin me remarquer avant de reporter son attention sur Nelson et sa blessure au visage. Elle le saisit par les joues pour le forcer à la regarder en lui demandant qui lui avait fait ça. Il ne répondit pas mais son regard se porta sur moi. Démasquée... Je recula d'un pas. Je ne savais pas comment elle allait réagir. Et sa réaction fut des plus surprenantes.. Elle me prit les deux mains et en me regardant, pleine d'admiration dit :

"Tu a réussi a le blessé lors de ton premier entrainement avec lui ? Tu dois être doué ! Je n'ai jamais réussi a lui faire la moindre blessure ! J’espère qu'on pourra se combattre un de ses jours pour testé nos attitudes !"

- "Je ne pense pas que ça soit une très bonne idée...."

Elle m'ignora et la conversation entre eux trois poursuivit. Plusieurs conditions pour rester ici. Des combats, des bains, que Nelson redevient son 'esclave' pendant ce temps et même dormir avec lui... L'homme chat accepta. Elle se présenta ensuite dans les cordes. Elise Raven. Je ne savais pas sous quel nom me présenter.... Jouons le rôle :

- "Je suis Flore. Enchantée."

La demoiselle prit congé et nous sommes allés dans la pièce où j'allais passé la nuit. Sur le chemin Nelson m'expliqua ses mauvaises habitudes. Comme entrer dans la salle de bain lorsque j'y étais... C'était bien plus compréhensible maintenant. Nous restions dans la chambre à travailler nos numéros. L'ambiance de la maison ne me convenait pas. C'était bien trop différent de ce que j'avais connu. Au tour de la jeune noble, elle vint nous trouver dans la chambre. Elle m'entraîna avec elle pour aller prendre un bain. Forcée, j'acceptai à contre cœur. Je n'avais pas l'habitude de prendre un bain avec quelqu'un. Et même prendre un bain tout court... Quelques minutes après être entré dans l'eau, que l'homme chat vient nous rejoindre. Oh non ! Je m'enfonçai un peu plus dans l'eau, les joues rougissantes alors que la dénommée Elise s'amusait à me tripoter les seins. C'était quoi cette bande de fou ?! Lorsque le chat entra, je prétexta une quelconque excuse et sortit la première. L'ambiance à l'intérieur était assez animé mais ce n'était pas mon truc.

Je sortis de la pièce et me rhabilla. Les deux autres ne tardèrent pas à me rejoindre peu de temps après. Nous sommes allés dans la chambre de la noble. Un lit deux places mais une décoration encore enfantine. C'était vraiment une drôle de personne. Une fois tous confortablement installés sur le lit, elle commença à poser des questions. Elle me demanda comment j'avais trouvé le premier contrat avec l'homme chat, si ses lèvres étaient douces. Hors de questions que je réponde à ça ! Nelson me sortit de ce mauvais pas et la conversation tourna autour d'eux. La demoiselle lui demanda si il voulait à nouveau passer un contrat avec elle. Sa réponse m'étonna un peu. Il m'aimait ? Il devait sûrement vouloir dire qu'il m'appréciait. C'était bien plus plausible. Je me sentais un peu de trop dans cette pièce. Je suis levée et leur dit :

- "Je pense que je vais vous laisser discuter. Vous devez avoir plein de choses à vous dire et je suis un peu fatiguée. Bonne nuit"

Et je sortis pour rejoindre ma chambre. C'était le mieux que je puisse faire. Douze ans et ils semblaient être assez proche tout les deux. C'était assez différent du lien que j'imaginais entre un maître et son esclave vu ce qu'il m'avait dis. Si l'homme chat était tombé dans une bonne famille, c'était bien. Il n'avait pas du souffrir beaucoup ici. Je tomba littéralement sur le lit, ma face contre le matelas. Et si, malgré ce qu'il venait de lui dire, il voulait rester ici ? Si il le voulait, je le laisserais sûrement faire.. Même si ça me rendrait un peu triste. Je l'aimais bien même si c'était un idiot fini qui n'obéissait pas. Au fond de mon cœur, j'espérais qu'il reste avec moi. Je finis par fermer les yeux avant de m'endormir.

Je ne savais pas combien de temps j'avais dormi mais le réveil fut brutal. C'était dans un sursaut qu'il s'était produit. Je venais de faire un cauchemar. Un bien étrange mauvais rêve... Il était pourtant simple. En quelques mots, il me laissait pour rester ici. C'était tellement plausible que... Voilà quoi.. Ça me tracassait. Je posa un instant ma main sur mon front avant de me lever. Je ne devais pas penser à ça. Ce n'était qu'un simple rêve. Juste un rêve... Mais tellement réel... Je sortis dans le couloir. Avec ce cauchemar j'avais eu un peu soif mais je n'avais aucune idée d'où pouvait bien se trouver la cuisine.... J'allai à droite, puis à gauche, puis de nouveau à droite jusqu'à ce que je tombe sur une conversation. Je m'arrêta et écouta :

- "Mademoiselle, n'oubliez pas que votre futur époux arrive demain. Votre père attend beaucoup de cette rencontre."

- "Je le sais très bien mais je n'ai aucune envie de me marier ! Surtout avec un inconnu ! Si je trouves quelqu'un d'autre mon père abandonnera, pas vrai ?"

- "Ne me dites pas que vous allez lui demander de vous aider à ce sujet ? C'est de la folie et votre père n'acceptera jamais quelque chose de ce genre."

- "Je ne perdrais rien à essayer voyons !"

J'en avais assez entendu. Je retourna dans ma chambre avant de me recoucher. C'était ça la faveur qu'elle voulait lui demander en échange de quelques jours chez elle ? Et Nelson avait déjà accepté. Je soupira. J'aurai mieux fait de lui dire non pour venir ici. Enfin... Le mal était déjà fait et je finis par me rendormir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Lun 29 Juil - 19:23

- "Je pense que je vais vous laisser discuter. Vous devez avoir plein de choses à vous dire et je suis un peu fatiguée. Bonne nuit"

Nelson regarde Kei sortir l'air inquiet, elle agit un peu bizarre depuis notre arrivé, elle ne doit pas être habitué a ce genre d'ambiance. Alors qui tente de la suivre pour lui remonté un peu le moral comme il le fait habituellement. Mais Elise semble attraper Goldrun pour qu'il reste.

- Attend ... Rend moi un service si te plait.

- Qu'est qui t'arrive ? Je t'ai jamais vu dans cette état.

- Je vais devoir me marié avec un inconnu pour l'influence de mon père... Et je veux que tu m'aide a faire en sorte que le mariage sois repoussé ... Voir l'annulé.

- Je peut pas t'aidé désolé, j'ai aucun pouvoir.

- Et si tu devienne un noble ? Et tu deviendrais mon mari ? Je logerais a vie ton maîtresse actuelle, je lui donnerais ce qu'elle veut, et je te rendrais heureux, pas besoin qu'on soit un vrai couple quand on est ici ...

- ... Je pense avoir une idée, mais on le retarde, a toi de te détressé contre ton père, pas nous.

- Merci ...

Elise commence a s'endormir, elle ne veut pas lâché l'homme chat, ils ont fini par s'endormir tout les deux. Le réveille est assez calme. Juste qu'a qu'elle se réveille, elle était a moitié déshabillé surement dans les mouvements dans la nuit. Elle devient rouge et elle vient claqué Nelson, puis elle réalise son erreur.

- Oh, désolé, excuse-moi cela fait 12 ans que j'avais pas eu d'homme avec moi au réveille, j'ai eu peur...

- Pas grave, j'ai l'habitude avec Kei.


- D'ailleurs elle serait pas am... non rien en faite.

Elise agit bizarrement, c'est vraiment étrange de sa part d'être une femme comme une autre, c'est flippant dans un sens. Alors qu'elle se prépare a côté de l'homme chat qui d'ailleurs fait pareille, voila pourquoi il comprend pas Kei qui a besoin d'intimité, l'habitude avec cette fille était trop important.
Goldrun voulait voir Kei, il l'avait pas vu depuis un moment enfin pour lui. Il la retrouve dans sa chambre, puis quand il la voit sur le lit il rigole et il s'approche.

- Kei qu'est qui t'arrive ?

Enfin bon après qu'elle lui répond il lui explique la situation de Elise et il dit son idée.

- Disons que tu va joué le faux mari.

Avant qu'elle réagisse il l'attrape au niveau du poignet puis l'allonge contre le lit, il ne fallait pas qu'elle bouge pour tentez fuir.

- Mesdemoiselles, venez me filez un coup main.

Deux femme en tenue de servante entre avec une tenue d'homme, Nelson aide au début a retiré les affaires puis quand elle devient un peu trop dénudé il sort de la pièce, puis quand il entre a nouveau Kei ressemble a un homme, Nelson vient ajusté le nœud papillon lui même.

- Je te préfére dans ta robe, mais je vais pas me plaindre, rend moi ce service et je ferais ce que tu veux sans posé question, même si tu me demande de me mettre nu.

Il dit une possibilité qu'elle choisira jamais pour la taquiné un peu, puis il la conduit a Elise. Quand il entre elle a une réaction vraiment bizarre.

- Je viens de tombé amoureuse d'une femme.

Dit-t-elle en regardant Kei. Bon l'idée est de faire croire que Kei est le futur mari de Elise, autant dire que l'idée fait rigolé Nelson, mais il reste sérieux. Alors que l'idée semble marché tout du long juste cas que celui qui doit l'épousé arrive avec deux des esclaves avec lui. Les chose ce chauffe rapidement, a peine il voit Kei il veut la provoqué dans un duel, bon déjà les esclaves en premier normal.

- Les deux en même temps, on est pressé.

Cela semble pas plaire au deux esclave qui fonce tête la première. Mais Nelson s'en débarrasse s'en mettre de pression, les esclaves de nos jour je vous jure. Alors qui commence a avoir peur il veut combattre Kei directement, Nelson sourit et accepte. Kei et Goldrun échange leur place.

- Nelson il sait ce servir de la pression, il va en faire qu'une bouché, Kei va se faire blessé !

- Tu crois qu'elle aurait était capable de me faire cette blessure si elle n'était pas assez forte ?

La victoire était certain, il faudrait qu'il triche pour gagné, mais les nobles ont quand même leur fierté a ne pas ce rabaissé a ce niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Lun 29 Juil - 21:45

Lorsque la journée commençait mal, il fallait mieux retourner sous la couette. C'est ce que j'avais fais. Entendre cette fille et son majordome avoir cette conversation m'avait retourné. Elle voulait se servir de Nelson pour se sortir de ce mariage arrangé. A croire qu'elle avait prévu que nous allions venir lui rendre visite... J'aurai vraiment du lui dire non. Je soupira. J'allai fermer mes yeux pour me rendormir lorsque la porte s'ouvrit. J'entendis des rires. Et vu la tonalité c'était l'homme chat. Il n'était plus avec elle ? Je tourna un peu la tête vers lui alors qu'il s'approchait en me demandant ce qui m'arrivait. Je mentis, en disant qu'il n'y avait rien. Que j'avais juste mal dormi cette nuit. Excuse bidon mais je ne pouvais pas lui dire ce que j'avais entendu quelques minutes plus tôt. Au contraire, c'était même lui qui m'expliqua. Ce que j'avais entendu était vrai, et il avait accepté de l'aider. Il m'exposa même son idée pour le faire.

"Disons que tu va joué le faux mari."

- "Pardon ?! Hé ! Attends ! Lâches moi !!"

Il venait de m'attraper par les poignets pour me pousser, dos contre le matelas, avec lui au dessus. J'avais mon mot à dire ! Prendre une décision comme ça ! Et si j'étais contre hien ?! J'avais déjà joué la gentille petite noble la veille et maintenant je devais jouer un noble monsieur ?! Il se fichait pas un peu du monde là le chaton ?! Je n'avais aucun lien avec cette fille ! Pourquoi je devrais l'aider ?! Le chat fit venir de deux servantes et sans me demander mon avis commença à me déshabiller avec leur aide. Mon haut tomba. Suivi de mon bas. Puis il sortit, laissant le reste du travail aux deux femmes. Assez ! Plus qu'agacée, je lança une décharge, minime et non mortelle, sur les deux servantes qui tombèrent évanouies sur le lit. Franchement ! Il allait me le payer ! Je termina de m'habiller toute seule. Comme une grande. J’enfilai donc une chemise blanche, une veste noire et un pantalon de la même couleur.

Je sortis ensuite et Nelson m'attendait. Il vient ajuster le nœud papillon. Je détourna le regard de lui en disant, avant qu'il ne parle :

- "T'auras intérêt à me rendre l'appareil!"

"Je te préfére dans ta robe, mais je vais pas me plaindre, rend moi ce service et je ferais ce que tu veux sans posé question, même si tu me demande de me mettre nu."

- "Tais toi. Et tu sais très bien que je ne te demanderai jamais un truc pareil ! Ne prends pas tes rêves pour des réalités !"

Il faisait vraiment tout pour me mettre hors de moi. Me taquiner sur un sujet sensible, me mettre dans des situations pas possible ! Qu'il reste donc avec cette Elise après ! J'aurai enfin la paix ! Alors que je ronchonnais mentalement contre lui, en le traitant de presque tout les noms, il me conduisit à la fille. Celle que j'étais censé aider. A peine étions nous dans la même pièce, qu'elle dit quelque chose de bizarre. Elle venait de tomber amoureuse de moi ? Je lui lança un regard, l'air de dire 'tu te fiches de moi là ?' mais elle semblait sérieuse. Mais vraiment. C'était une folle... Je soupirai. Encore.

Tout se passa bien. Je jouais le jeu correctement. J'étais une artiste après tout. Jouer la comédie faisait presque partie de mon métier. Cependant, lorsque le vrai futur époux débarqua ça tourna un peu au vinaigre. Ce dernier vint accompagné de deux esclaves. Deux. Un seul ça ne lui suffisait pas, franchement ? Les nobles se croyaient vraiment tout permis. Et en plus, le voilà maintenant qu'il veut se battre avec moi. Nelson avait intérêt à me rembourser ça au centuple sinon ça allait vraiment barder pour lui ! Mais vraiment ! Ce sont d'abord les soumis qui commencèrent. Du deux contre un. Cependant l'homme chat s'en sortit sans problème. Puis c'était mon tour. En échangeant nos places, ma main droite tapa dans la sienne, comme pour un passage de relais.

J'étais en face du fils à papa. Il avait vraiment un air d'abruti fini lui. Mais c'était bizarre pour deux 'nobles' de se battre à main nus non ? J'avais toujours pensé que ça se faisait avec plus de classe et d'élégance. Mais non. En réalité, c'était aussi barbare qu'en contre bas. Nous commençâmes en douceur. De simples assauts de coups de poings et pieds. Si je le voulais je l’assommais vite fait, bien fait avec une décharge mais il paraît chacun de mes coups. Comme si il prédisait exactement où j'allais frapper. Puis d'un coup, je ressentis la même sensation que lors de l'entraînement avec l'homme chat. Cependant c'était moins important. Je devais pouvoir résister. Mais je préféra jouer le jeu. Je lança néanmoins mes adorables serpents, discret et furtif. Faussement, je me mis à trembler. Autant qu'il se croit fort et qu'il a l'avantage. Je regardais mes bêtes électriques se dirigeaient vers l'homme. Nelson avait du les remarquer puisqu'il les avait déjà vu à l’œuvre plusieurs fois. Les autres par contre devait déjà voir gagnant le vrai homme du combat. D'ailleurs, ce dernier s'approcha de moi, comme si il pouvait me faire quelque chose d'autre. Malheureusement pour lui, en réduisant la distance qui nous séparait, mes anguilles le touchèrent plus rapidement et il tomba au sol. Inconscient.

Je me tourna vers mon chat et son ancienne maîtresse. Cette dernière semblait être un peu étonnée. Après tout l'homme était tombé au sol sans que je ne le touche. Je m'approchai d'eux deux. Plongeant mon regard dans le dorée de celui de l'homme chat :

- "Voilà t'es content j'espère."

Après ça je repartis dans 'ma' chambre. J'avais correctement joué le jeu, que ce soit pour Nelson ou pour cette Elise. Si avec ça l'affaire n'était pas réglée, je ne comprendrais jamais rien aux affaires des nobles. Arrivée là je commençai à me changer. Je retira la veste pour la jeter sur le lit. Le nœud papillon et les chaussures suivirent. Dos à l'entrée de la chambre, je débutai à enlever les premiers boutons de la chemise lorsque la porte s'ouvrit. Certaine qu'il s'agissait de mon chat, je lui dis :

- "Sors de là Nel...."

Je n'avais pas su terminer ma phrase qu'on m'avait attrapé le poignet, retourné et embrassé. Mes joues prirent une teinte rouge et mes yeux étaient écarquillés. C'était cette Elise. Je la repoussa, séparant ainsi nos lèvres. Mais je n'avais pas mis suffisamment de force pour qu'elle lâche mon poignet. Elle me poussa pour que j’atterrisse allongée sur le lit. La jeune femme vint se mettre au dessus de moi. Sa main continua à retirer mes boutons, alors qu'elle rapprochait encore ses lèvres. Non mais elle était folle ?!

- "Non mais ça va pas ?!! Arrêtes ça ?!"

- "Tu sens bon... C'est ma première fois à moi aussi tu sais."

Elle était vraiment folle ! Mes joues étaient en feu et j'avais chaud. Je sentais mes étincelles frétillaient au bout de mes doigts. Si elle ne s'arrêtait pas, elle ne se relèverait pas. Ça je pouvais le garantir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Mar 30 Juil - 4:47

Après le remue ménage Nelson se fait un peu disputé par Kei, savoir s'il était content de savoir qu'il avait eu ce qu'il voulait. Oui il était content, alors qu'elle repart dans sa chambre Elise semble la suivre, elle n'aurait pas l'intention de lui faire un coup pareil. Alors qu'il avait suffit la jeune femme il voit une scène bien amusante.

- "Non mais ça va pas ?!! Arrêtes ça ?!"


- "Tu sens bon... C'est ma première fois à moi aussi tu sais."

Il vient pas derrière puis il met sa main pour caché la vue d'Elise, puis en allant chuchoté quelque chose a l'oreille elle s'évanouie sans raison particulière. Alors qui prend la femme comme une princesse il dit revenir dans la minute, il va juste déposé Elise dans son lit pour revenir dans la chambre de Kei.

- Bon, on en était ou ? Ah oui savoir qu'est que t'allais faire de moi, me punir ? Ou ton service est précis ?

Bien qu'il pense qu'elle n'avait surement aucune idée de ce qu'elle pouvait lui demandé, il lui rappelle les différentes chose qu'il peut faire, tout les actions physique qu'elle veut, cela n'a pas de limite. Le mentale est déjà plus stricte, il n'est pas doué pour faire des réflexion ou ce genre de chose. Alors qu'il en revient au envie physique il parle des envies d'humaine de Kei, sur le faite de vouloir un corps masculin pour répondre a ses besoin.

- Je plaisante, fais de moi ce que tu veux c'était ce qu'était convenu.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé Ven 2 Aoû - 21:36

J'avais du me faire passer pour un homme. Non pas que cette partie de l'histoire me dérange puisque j'avais pris cette habitude depuis quelques années maintenant. Ce qui m'embêtait le plus c'était de jouer le petit ami de cette noble. Noble qui était l'ancienne maîtresse de mon chat. C'était il y a douze ans mais ils étaient toujours très proches. Du moins, c'était mon ressenti lorsque je me trouvais à leur côtés. J'avais finalement jouer le jeu qu'il m'avait demandé. J'étais même allé jusqu'à me battre contre un fils à papa. J'avais remporté la victoire sans trop de mal grâce à l'entraînement de Nelson et à mon 'don'. Après ce passage agité, j'avais rejoint ma chambre pour me changer. J'avais déjà retiré la veste ainsi que le nœud papillon lorsque quelqu'un entra. J'avais d'abord pensé qu'il s'agissait de l'homme chat mais non. C'était cette Elise. Elle alla jusqu'à m'embrasser. Elle m'avait ensuite forcé à me coucher sur le lit. La demoiselle s'était mise au dessus de moi et continuait ses actes en déboutant la chemise. J'avais les joues rouges et j'avais horriblement chaud à cause d'elle !

Alors que ses mains arrivaient au dernier bouton et que ses lèvres étaient toutes proches des miennes, l'homme chat entra. Enfin ! Il se glissa derrière elle en posant sa main sur ses yeux. Elle s’évanouit lorsqu'il lui murmura quelque chose. Qu'est ce qu'il avait bien pu lui dire ? Le garçon la prit comme une princesse en ajoutant qu'il reviendrai vite. Je profita de ce petit moment de répit pour retirer la chemise et enfiler un t-shirt. Lorsqu'il revint il me demanda ce que j'allais faire de lui : le punir ou un service précis. Il alla même jusqu'à me rappeler tout ce dont il était capable en soulignant des choses gênantes. Cependant il se ravisa en disant qu'il plaisantait. Mon œil ouais ! Je suis sure qu'il ne rigolait qu'à moitié ! Mais qu'est ce que je pouvais bien lui demander.. ? Je n'avais rien en tête pour le moment. Il avait passé la nuit dernière avec cette noble, peut être qu'il pouvait rester avec moi cette fois ? Pff. Comme si j'allais lui demander un truc pareil ! Ce n'était pas mon genre ! Mais alors pas du tout ! Qu'il retourne donc prendre soin de son ancienne maîtresse ! Néanmoins, en ouvrant la bouche, je failli me griller :

- "Res... Retournes avec Elise et vas t'occuper d'elle.  Allez oust."

Je le fis se retourner puis je le poussa jusqu'à la porte que je referma derrière lui. Une fois seule, je me posa sur le lit. Je n'avais pas envie de rester ici plus longtemps. L'ambiance du lieu ne me convenait pas. C'était un monde totalement différent du mien. Mais Nelson semblait être bien ici. En même temps si il avait grandi dans cette maison, c'était un peu comme son chez lui. J'étais quasiment sure qu'il adorerait rester là, avec cette noble. En plus, vraisemblablement, il nous avait fait venir ici juste pour la revoir. C'était elle qu'il avait voulu voir à nouveau. Il avait du se douter que si je le voyais heureux ici je l'autoriserai à rester. Et il avait vu juste. J'étais exactement comme ça et c'était ce que j'allais faire et lui accorder. Je changea une nouvelle fois de vêtements pour enfiler la robe rouge de mon arrivée. J'attrapai ensuite un bout de papier et un crayon avant d'écrire un petit mot à l'attention de mon chat :

Spoiler:
 

Après avoir terminée, je pris mon sac avant de sortir de la chambre et plus particulièrement, de la bâtisse. En chemin, j'avais croisé le majordome. Nous avons échangé quelques mots puisque je lui expliqua les raisons de mon départ. Il ne m'interrogea pas d'avantage et je pus partir. Je me dirigea vers l'ascenseur, pour descendre cette fois. Et pis j'étais seule. Arrivée à l'endroit voulu, les gardes m'interrogèrent :

- "Tiens c'est la demoiselle d'hier, qui était avec l'ancien chat de la famille Raven. Il n'est pas avec vous ce soir ?"

- "Eh non messieurs. J'ai décidé de le revendre à son ancienne famille. Ils ont accepté avec joie d'ailleurs. Surtout dame Elise. Elle était ravie."

- "Excusez nous mademoiselle mais nous devons vous fouillez. C'est la procédure pour redescendre."

- "Très bien. Allez y. Je n'ai rien à me reprocher."

Je les laissa donc faire. Je n'avais vraiment rien à me reprocher. Je n'étais pas une voleuse, juste une artiste. Je sentis leur mains fouiller chaque parcelle de mon corps et même mon sac. Cependant ils réussirent à trouver quelque chose. Un chandelier en or, dans mon sac. J'écarquillais les yeux. Comment ça avait pu se retrouver là ?! Je n'étais pas une voleuse !! Ils m'accompagnèrent jusqu'au poste de police de la Haute.. J'obéis sans résister. Autant ne pas m'attirer plus d'ennuis. Non ? Je soupirai alors que les barreaux se refermaient sur moi. Comment cet objet avait il pu être dans mon sac ? Je ne comprenais pas. Je ne l'avais jamais vu en plus ! C'est ce que j'avais expliqué au policier le plus sincèrement possible mais il ne me croyait pas... J'attendis que ce dernier s'endormit pour passer à l'action. Je n'allais quand même croupir ici encore longtemps. C'était hors de question. Je lança à la charge un serpent électrique. Le garde avait posé la clé sur un crochet au mur. La bête de foudre alla à la rencontre de l'objet et me le ramena en quelques instants, et en toute discrétion s'il vous plaît.  J'ouvris ensuite la porte de ma cellule et m'enfuis.

Une fois dehors, je devais retrouver l'accès aux ascenseurs. Je m'y quelques temps avant d'y parvenir. Les gardes étaient toujours présents à guetter. Et ils ne me laisseraient sûrement pas passer aussi facilement. Foncer dans le tas ou bien la jouer fine ? La finesse ne marcherait certainement pas. Alors allons pour la force. Je n'allais pas y aller par quatre chemin. Je pris mon élan et traversa le 'mur' d'individu, les frôlant à peine pour les paralyser un instant. J'entrai dans le sas et appuya sur le bouton. Je me tenais contre l'une des parois, le temps de la descente. Une fois dans la ville Basse, je jeta un dernier coup d’œil à la ville Haute en pendant à Nelson. Deux jours. Ce n'était pas long. Intérieurement j'espérais le revoir une dernière fois mais la balle était dans son camp.

J'allai passer la nuit dans le parc. Une nuit à la belle étoile. Demain serait un autre jour. Je reprendrai mes shows comme si de rien n'était et nous verrions bien.


Suite

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé

Revenir en haut Aller en bas

Deux tête brûlé. PV Kei. - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shouro Jidai :: Hors RP :: Archives :: RPs Terminés-