Shouro Jidai

L'époque des clochers
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une neige rouge. PV Kei - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Sam 14 Sep - 11:09

Tout fonctionnait vraiment comme elle l'avait prévu. La blonde était sagement enfermée quant au brun il obéissait à tout ses désirs quels qu'ils soient. Pour preuve, il avait enfiler le kimono sans se faire prier et d'un regard il avait accepté de boire l'alcool qu'elle lui avait proposé. Même si il fut un tantinet réticent, un regard avait suffit à le convaincre. Deux verres suffirent à l'émécher. Il ne supportait vraiment pas bien l'alcool, alors que Caty, elle, avait toujours l'esprit vif et toute sa lucidité. C'était elle la grande gagnante dans l'histoire. A moitié ivre l'homme chat lui avait lécher la nuque, la faisant ainsi frisonner de plaisir. Elle avait attendu ce moment depuis longtemps. Elle l'avait ensuite forcé à se rallonger pour lui retirer la ceinture du kimono. Une fois le torse de l'homme dévoilé, la chatte s'était approchée de ses lèvres pour lui dire quelques mots avant de l'embrasser tout en descendant lentement sa main vers l'organe déjà saillant de son amant.

"Moi aussi je te veux ... Kei."

Entendre de tels mots de sa bouche lui fit un plaisir un fou. Malheureusement il était destiné à la blonde dont elle avait prit l'apparence et non pas sa véritable personne. Jamais il n'aurait dit une telle chose pour elle. Pourtant, Dieu sait à quel point la demoiselle apprécierait ça. Oh bien sur elle adorait également le voir énervé et être la source de sa discorde. Mais le voir heureux ne la dérangeait pas non plus. Si c'était avec elle. Pas avec cette idiote écervelée. Enfin. Alors que sa main allait toucher son l'entrejambe, l'hybride mâle décida de reprendre en main les choses en devenant à son tour dominant. Dans la nature c'était toujours à l'être masculin de l'être. L'ordre des choses retrouvée, il lui retira soigneusement sa robe, découvrant ainsi ses sous vêtements noirs. Caty allait se redresser un peu lorsqu'il vint à son tour l'embrasser avec fougue. Ses mains vinrent se placer sur ses deux joues respectives tout en poursuivant l'échange buccal avec l'envie qu'elle ressentait. Ce baiser dura un moment. Tellement, qu'ils durent se séparer pour reprendre leur souffle. Dans leur regards on pouvait y lire tout le désir qu'ils ressentaient à ce moment précis. Les lèvres se rapprochèrent à nouveaux pour se toucher alors que les vêtements restant tombèrent un par un au sol.

A présent en tenue d'Adam et d’Ève, la suite des événements ne faisait plus aucun doute. C'était son but depuis le début. Et elle serait même dans les temps. Que demander de mieux ? Peut être qu'il arrête de l'appeler Kei mais c'était impossible. Elle était la blonde. Pensant que tout était déjà bouclé, elle n'avait pas imaginé qu'il lui dirait ça :

"Kei ... j'en peut plus d'attendre ... allons-y ..."

C'est vrai qu'il n'était plus esclave. Ce qu'il faisait là était régi par son propre chef et non pas par un ordre. Il n'était plus l'objet qu'il avait été auparavant où il n'avait qu'à satisfaire les désirs de son maître sans poser la moindre question. A présent c'était différent. Il était libre. Sa phrase montrait tout simplement son envie d'être sur qu'elle était prête et consentante aussi. C'était légitime et elle aurait du y penser. C'était ce genre d'homme. A prendre soin de l'autre. Quel brochette d'idiot ils faisaient Kei et lui. S'en était déconcertant. Enfin. C'était elle qui l'avait voulu. Posant sa main derrière la nuque du jeune homme, Caty l'attira vers elle tout en l'invitant à venir par les mots et par les actes en écartant ses jambes :

- "Viens"

Elle l'embrassa en laissant échapper un soupir lorsqu'il lui obéit enfin. Leur longue nuit se résuma à un chant régulier de soupirs, de cris, de mots doux et de plaisir charnelle. Les deux protagonistes ayant l'expérience, ils le firent plusieurs fois dans plusieurs positions. L'ADN félin aidant à la flexibilité du corps. Les deux jeunes gens finirent par s'endormir, couvert de sueur, au petit matin. Du moins, le mâle. C'était lui qui avait fait la grande partie du travail. Même si elle n'était pas restée à ne rien faire. Caty regarda un instant son amant endormi. Elle l'embrassa une dernière fois en murmurant avant de se lever :

- "Merci bien chaton. Tu as été parfait."

Elle se regarda dans un miroir et constata qu'elle avait repris sa forme originelle. Ses longs cheveux noirs cascadaient dans son dos et ses yeux violets étaient de retour. De même que son opulente poitrine. Il n'y avait pas à dire, elle se préférait largement comme ça. Toujours nue, elle sortit de la pièce pour retrouver l'un des villageois. Un homme vieux qui devait avoir dans les soixante dix ans. Ce dernier lui demanda :

- "Madame est elle satisfaite?"

- "Tout à fait. Tout s'est déroulé exactement comme prévu. Dîtes à votre femme d'arrêter le flux du gaz, de lui retirer ses liens aux chevilles et de laisser la porte ouverte. Elle se débrouillera très bien pour la suite."

- "Très bien. Je vais de ce pas l'en informer."

La chatte souriait. Fière. Son plan avait fonctionné à merveille. Elle posa sa main droite sur son ventre. D'ici quelques mois elle aurait ce qu'elle souhaitait. Elle reprit sa forme féline puis disparut.


Je ne savais pas combien de temps j'avais dormi. Tout ce que je voyais était que mes pieds étaient libre de leurs mouvements. Une erreur de sa part ? Sûrement pas. Caty avait du obtenir ce qu'elle voulait et voilà qu'elle me libérait. Cela voulait certainement dire aussi que Nelson n'avait rien remarqué.. Cela m'attrista un peu. Nous n'avions pas le même caractère du tout elle et moi. Il aurait du voir la différence. Mais bon. Sortons de là. Je me leva avec un peu de difficulté, mon esprit étant encore embrumé par je ne savais quel tour de magie. J'avais atteint la porte et il m'avait suffit que de la pousser pour sortir. Je fus un peu ébloui par le soleil du petit matin. C'était donc le début de journée. Une journée. Voilà le temps que j'avais été enfermé. Elle me le payerait. Encore plus lorsque je saurais ce qui s'est passé avec l'homme chat. Je fis quelques pas à l'extérieur. Mes jambes avaient du mal à me porter. Et elles ne tinrent pas très longtemps, me faisant tomber sur les genoux. Par 'chance' ce fut pile à un endroit qui puait l'alcool et où plusieurs bouteilles brisées jonchaient le sol. Je pris l'un des bouts de verres pour sectionner les liens de mes poignets. Une fois cela fait, je voulais repartir, trouver mon compagnon de voyage mais mes jambes n'étaient pas de cet avis. Je resta donc assise là. J'allais sûrement passer pour une ivrogne à me poser dans un endroit pareil..

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Lun 16 Sep - 16:10

Après une nuit assez sauvage, l'homme chat se réveille enfin de son long sommeil. L'alcool, le lit rempli de sueur, l'odeur de Kei mais il reconnu aussi celle de Caty légèrement, il devait surement rêvé, mais un petit flash back lui revient, Kei l'avait appelé Chaton, chose quels ne ferait surement pas, le stresse de l'erreur qu'il a fait lui monte a la gorge. Il tente de se convaincre, mais il n'arrive pas vraiment a se retiré l'image de la tête.
Il part a la recherche de Kei, enfin la vrai si possible cet fois-ci. Mais pour faire plus simple la première personne qui trouve, enfin qui se laisse trouvez est Caty et les possibilité qu'il soit fait avoir font un bond en avant, plus encore quand elle commence la conversation.

- Salut Chaton, quels magnifique nuit on a passé ensemble, tu es certain de vouloir restez avec l'autre planche a pain ?

Cette fois aucune parole de la part de l'homme chat, il met juste les main au sol comme s'il allait se mettre a courir a toute vitesse, Caty recule de plusieurs mettre quand elle le voit se mettre la position de sprinte. Comme prévu il se met a courir vers elle, puis pour rajoutez de l'ironie elle dit les même mot que la nuit qu'il avait passez ensemble.

- Viens. Dit-t-elle avec une voix joyeuse.

Cela énerve encore plus le jeune homme, Caty porte une robe de prêtresse un peu particulière. ( Comme sur l'image que je t'ai montré même elle a les yeux jaune Trésor ), chacun de ses mouvement esquive gracieusement les coups qu'il tente de lui mettre. Puis après quels jette un regard derrière Goldrun un petit sourire se dessine sur ses lèvres et comme si elle se laisse touché volontairement, mais seulement les vêtement vol en éclat au niveau de la poitrine, et pour couronné le tout elle tombe et entraîne l'homme chat dans sa chute, la voila presque dénudé en haut avec lui sur elle.

- Tu devrais regardé derrière toi. Dit-t-elle avec un sourire.

Voila que Kei regarde la scène, depuis combien de temps ? C'est vraiment la poisse pour l'homme chat, elle n'est pas du genre a s'imaginez des choses, mais après les événements de cette nuit c'est difficile a expliquez. Pendant qu'il tourne la tête elle profite du moment d'inattention de la part de l'homme couché sur elle pour prendre la tête avec ses jambes. La tête vient fortement frappé le sol, les jambes l'empêche de respiré et a cause du choc il est complètement perdu dans son orientation. Quand elle le libère il doit attendre quelque seconde avant de reprendre ses esprits, elle se releve pour se dirigez vers Kei, puis elle se met derrière elle soudainement, bloquant tout ses mouvements elle retire doucement son t-shirt, le soutien gorge devient visible.

- Cette petite poitrine te satisfait plus que la mienne, je ne comprendrais jamais vraiment.

Puis elle chuchote a l'oreille de la jeune femme sous son emprise.

- Ton petit chat a fait des bêtises, il va devenir papa dans 9 mois et devienne qui va être la maman d'après toi ?

Mais l'homme chat avait repris ses esprits plus vite que prévu et sans prévenir il attrape la tête de Caty puis il la jette tel un balle aussi loin que possible, elle retombe sur ses pattes comme l'expression bien connu chez nous amis les félin. Puis elle caresse son ventre avec la main droite, tout en mordant le bout de son index et le majeur. Son sourire montre quels est au ange, tel la plus grande perverse de se monde.

- Ma pauvre Kei t'aurais vu tout l'amour qu'il aurait pu te donné se soir la, je pense que t'aurais était la femme la plus comblé au monde, mais j'ai pris se plaisir pour moi et moi seule.

Caty semble convaincu qu'elle aurait voullu être a sa place, mais Goldrun pense pas pareil, pour elle il n'ai qu'un compagnon, rien de plus, il avait était aveuglé  par ses propre envie au point de pas reconnaître la maîtresse, enfin l'ex maîtresse qu'il l'avait accueilli comme un ami de route au lieu d'un objet. La honte est profond, le visage de l'homme chat devient sombre.

- J'avais décidé de ne tuez seulement quand la vie de mon maitre est en jeu, mais maintenant que je suis libre je peut tuez si l'envie m'en prend, et toi l'envie m'en prend beaucoup Caty !

Ni une ni deux il fonce sur la chatte pour l’assassinez de ses propres main. Mais a peine quelque mètre, qu'il tombe au sol, la vielle blessure était de nouveau ouverte. Impossible quels soit a nouveau ouverte, il avait bien attendu quelle cicatrice. Mais la main de Caty ensanglanté répond a la question. Elle avait du lui rouvrir discrètement et dans la colère il n'avait même pas sentie la douleur de la blessure.

- Tu es devenu si faible pour cette femme, je me demande si je dois la tuez pour que tu redeviens l'homme sans expression ni émotion que tu étais autre fois. Mais je vais attendre un peu, tes propres fils s'en chargerons.
Sinon Kei, veut-tu me demandez quelque chose avant que je parte ? Je risque ne pas revenir avant 9 mois tu sais, tu devrais être contente dans un sens.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Mar 17 Sep - 20:22

Cette satanée chatte m'avait enfin libéré. Libérer était encore un bien grand mot puisque je n'avais toujours pas les mains libres. Une journée ! Voilà le temps que j'avais passé enfermé à cause d'elle ! Si elle avait fait ça c'était certainement parce qu'elle avait obtenu ce qu'elle souhaitait, ou alors parce qu'elle s'était lassée. C'était bien le genre de personne à faire ce type de caprice. J'étais sortie de cette sombre pièce en titubant. Je ne savais pas ce qu'elle avait diffusé à l'intérieur mais ça avait été sacrément efficace. La résistance de mes jambes m'avait conduit à une petite place, visiblement un lieu de rendez vous d'alcooliques ou d'ivrognes. Des bouteilles brisées jonchaient le sol. C'était l'occasion pour moi de retrouver tout mes mouvements sans exception. Je coupa les liens qui retenaient encore mes mains avec un bout de verre. Je resta assise au sol un petit moment. Le temps de reprendre totalement mes esprits.

Je dus ne pas rester suffisamment à terre puisque lorsque je me releva enfin, l'effet d'être dans les vapes était toujours là. Des bruits dans une rue adjacente m'avait forcé à me mettre debout. J'avais cru reconnaître vaguement la voix de cette garce. Bien sûr je voulais me venger et savoir ce qu'elle avait fait durant cette journée sous mon apparence. C'est pour ça que je ne réfléchis pas avant de me diriger vers l'origine des sons. Je gardais ma main gauche appuyée contre le mur le plus proche. Satané gaz qu'elle avait utilisé ! C'était bien trop efficace ! Arrivée sur place, j'avais vu juste. Caty était là. Vêtue d'une drôle de façon. Son énorme poitrine était quasiment visible sous son haut rouge alors que son bas blanc ne cachait pas vraiment grand chose non plus. Toujours aussi extravagante celle là. Nelson aussi était là. Enfin, je devinais sa silhouette de dos. Les deux félins semblaient être en train de se battre pour une raison x. Soudain, la chatte tomba et entraîna dans sa chute le mâle de la place, lui offrant ainsi une vue idéale sur sa poitrine. Caty lui conseilla alors de jeter un coup d’œil derrière lui. Là où j'étais. Nos regard se croisèrent un instant avant qu'elle ne profite de son moment d'inattention pour lui plaquer violemment la tête au sol. J'eus un léger mouvement de recul alors qu'elle se releva. L'hybride féminin se dirigea vers moi, puis d'un coup, disparut de mon champ de vision. Elle était si rapide ?! Ou alors c'était mon esprit embrumée qui ralentissait mes mouvements et mon temps de réaction ? Les deux propositions étaient sûrement valable.. Elle avait regroupé mes deux mains dans mon dos avec une seule des siennes. Ses ongles pénétraient ma peau. Sa main libre s'était posée au bas de mon t-shirt et commençait à le relever jusqu'à laisser apparaître mon soutien gorge. Je sentis mes joues devenir rouge ainsi que des picotements au bout de mes doigts. Elle proposa, pour l'homme chat, avant de murmurer :

"Cette petite poitrine te satisfait plus que la mienne, je ne comprendrais jamais, vraiment. Ton petit chat a fait des bêtises, il va devenir papa dans 9 mois et devine qui va être la maman d'après toi ?"

Les étincelles que lançaient mes doigts semblaient ne pas l'affecter. Elle avait prévu du caoutchouc ou quoi ?! Et pis, c'était quoi cette histoire de poitrine qu'il le satisfaisait ? Je savais bien que la mienne n'était pas à l'égale de celle de la chatte mais c'était 'normal' je n'étais pas un animal moi !  Nelson avait fait des bêtises ? Et ? Il faisait ce qu'il faisait quand il le voulait, avec qui il voulait. Je n'étais pas sa mère et je n'étais plus sa maîtresse ! J’écrasai sans ménagement son pied pour me libérer de son étreinte alors que Nelson reprenait contenance à son tour. Il fonça sur elle pour la repousser loin. A tel point qu'elle en perdit l'équilibre bien qu'elle retomba sur ses pattes. J'étais à côté de lui alors que la chatte caressait son ventre tout en mordant le bout de ses doigts. Un sourire pervers s'affichait sur son visage alors qu'elle ajouta encore :

"Ma pauvre Kei tu aurais vu tout l'amour qu'il aurait pu te donner ce soir là, je pense que tu aurais été la femme la plus comblé au monde, mais j'ai pris ce plaisir pour moi et moi seule. "

Elle se fichait de moi là ? La plus comblée au monde juste pour avoir reçu de l'amour de l'homme chat ? Elle me prenait pour qui ? Pour elle ? Je n'avais pas besoin de ça pour me sentir vivante. Malgré tout, le fait de savoir ça me gêna un peu. Et me fit rougir. Il avait couché avec Caty qui était sous mon apparence.. Il avait vu tout ce que je cachais sous mes vêtements. Tout ! D'une marque de naissance aux moindre signes d'imperfections de peau.

- "Tout le monde n'est pas comme toi Caty! Si ça t'amuse de profiter des faiblesses des autres pour te sentir forte c'est ton problème !"

Je jouais l'indifférence avec elle. C'était sûrement la meilleure chose à faire. Par contre l'homme chat n'était pas de cet avis. Il voulait en finir avec elle une bonne fois pour toi. Il s'élança sur elle mais au bout de quelques mètres il tomba au sol. J'étais un peu surprise de sa faiblesse aussi soudaine et me précipita vers lui. Du sang coulait de sa plaie au torse. Oh non c'était pas vrai. Un regard sur la chatte qui prenait un malin plaisir à savourer son triomphe en léchant le sang du brun. Mais quelle garce celle là ! Et elle en rajoutait en plus ! De quel droit pouvait elle dire qu'il était devenu faible par ma faute ?! Que ses bambins auront la capacité de me tuer ?! Ma réponse fut cinglante alors qu'un éclair alla droit dans sa direction :

- "Ne prends pas tes rêves pour des réalités. Va donc voir ailleurs si j'y suis ! Allez dégage !"

Elle évita l'éclair en se transformant en chat. Elle gloussa avant de disparaître. Bon débarras ! Maintenant il fallait s'occuper de la blessure de Nelson. J'évitai que nos regards se croisent. Rien que le fait d'imaginer comment il la regardait la veille me faisait frisonner de dégoût et de gêne. Savoir qu'il n'avait pas su faire la différence entre elle et moi me blessait dans mon amour propre. Comment avait il pu ne pas voir la supercherie ? Il me connaissait si peu..? En silence j'arrachai le bas de mon t-shirt pour qu'il ait de quoi appuyer sur sa plaie et empêcher le sang de couler. Toujours sans le regarder je lui dis :

- "Restes là. Retires ton T-shirt. Je reviens."

Simple, concis et clair. Même si il n'était plus mon chat, il avait intérêt à m'écouter. Je disparus de son champ de vision pour revenir plusieurs minutes plus tard avec de quoi panser la plaie. Je n'avais pas assez pour prendre de quoi nettoyer sa blessure. Nous ferrions avec. Je vins me poster devant lui. C'était bien réouvert.. Je fis un bandage sans prêter attention au fait qu'il était torse nu. C'était Caty qui avait profité de lui pas moi. Je n'avais rien à me reprocher. C'était plus lui qui avait matière à s'excuser. Ne pas avoir vu le piège. Ne pas avoir fait le rapprochement. S'être fait avoir si facilement. Il n'était pas bête pourtant et il avait tendance à se méfier de tout et tout le monde.. Alors pourquoi là il était tombé dans le panneau, aussi facilement surtout.

- "Comment ça se fait que tu t'es fais avoir comme ça ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Mer 18 Sep - 11:22

Après que la chatte déganté décide enfin de partir loin d'ici, Kei semble s’inquiète pour la blessure, elle lui dit de ne pas bougez, il n'ose pas quels genre de châtiment il aurait s'il bouge d'un mètre. Alors quels arrache le bas de son t-shirt pour faire compresse elle part quelque part.

- "Restes là. Retires ton T-shirt. Je reviens."

Puis a son retour après avoir soigné comme elle pouvait l'homme chat elle lui demande la question qui doit lui trotté dans la tête.

- "Comment ça se fait que tu t'es fais avoir comme ça ?

- Je suis un animal rien de plus, certain envie son présente, s'aurait pu être n'importe qui la même chose serait arrivé, Caty pense que tu es unique pour moi. Tu es juste un compagnon de voyage en qui j'ai confiance c'est tout. Et toi, comment as-tu pu te faire avoir ? Elle ta attiré sous sa forme féline ? Tu l'avais vu pourtant avant.

Goldrun cache plutôt bien le fond de sa pensez pour une fois, mensonge sur mensonge il continue a être assez froid envers elle sans jamais la regardé dans les yeux, si par malheur leur regard se croisé il regardé autre part. Il ne pourrait plus jamais se regardé droit dans les yeux après s'être fait humilié de la sorte. Mais leur conversation va être mise a terme a cause de plusieurs soldat, il semble chercher quelque chose. Puis quand le logo de la noblesse est visible au yeux de l'homme chat il attrape Kei puis il fonce dans un coin sombre pour ne pas être vu.

- Caty semble avoir dire vrai sur son Maitre, et voila les soldat chargez de la tuez, le truc c'est qu'ils doivent avoir aussi mon visage a rechercher, vu qu'ils doivent pensez que je sais ou Caty se cache. On va partir d'ici, blessure guéri ou non.

Alors qu'il force la marche pour s'enfoncé dans un forêt, la blessure doit être a la limite de s'ouvrir a nouveau, après tout il n'avait eu le temps de se reposé juste quelque minute. Mais c'est un chat roux, le même que l'autre fois qui le fait s'arrêté net, puis le chat en question commence a marcher et tourne la tête histoire de dire viens avec moi. Bizarrement l'homme chat suit l'animal en question, et Kei suit juste derrière, malgré la situation les deux reste ensemble, c'est pour dire qu'ils doivent s'apprécié beaucoup dans le fond. Puis sur le chemin il entre dans une grotte qui semble s'enfoncé sous terre. Cela fait un peur a cause des torches, on croirait qu'on va vers un rituel ou quelque chose dans le genre. Puis arriver a un hôtel d'une divinité chat l'animal est posé sur la tête de la statue. Puis sans réel surprise pour Goldrun l'animal se change en humain, ou plutôt devrais-je dire en humaine. Une jeune femme, un peu plus grande que Kei, une longue chevelure rousse, par contre pour la poitrine c'est la même que Kei, sur se point la ils ont un point commun, l'homme chat se retiens de rire a la pensé débile qu'il a eu sur le moment.

- Même pas tu te prosterne devant moi ?

- Je devrais me prosterné devant la première chatte qui prétend être une divinité ?

La jeune femme rousse descend de la statue, puis elle s'approche doucement du jeune homme pour faire en sorte que leur regard se croise, Kei ne pouvait rien voir, mais la rouquine change son regard d'humaine a celui d'animal et la aucun doute qu'il s'agit d'une divinité pour Goldrun, il a eu le souffle coupé rien que de la regardé une seconde dans les yeux.

- Maintenant que t'est doute son dissipé, j'aimerais que tu dors un peu, d'accord ?

- Qu'est que tu ...

A peine le temps de finir sa phrase qu'elle lui met un coup dans la nuque, il n'avait rien venu venir et Kei n'avais non plus pas du voir le coup, la seul chose qu'elle avait du voir était un coup vent et le chat s'écroulé, enfin elle le rattrape pour le posé délicatement au sol.

- Passons, c'est toi qui m’intéresse ma mignonne. Ne t'en fais pas je ne suis pas une vilaine chatte comme cette Caty qu'ose profitez de mes gentils villageois, puis je n'aime pas cette chatte a balancé sa poitrine de gauche a droite pour attirez les hommes comme des moutons. Enfin bref passons, j'aimerais que tu me rend un service, trois fois rien.
Avant de débuté sa requête elle recule de quelque pas.


- Comme tu peut le voir ici est mon sanctuaire, bien sur les répliques que tu as du voir au village son des copies de celle-ci. Donc tu dois me croire quand je te dis que je suis une divinité, même si pour un simple humain c'est difficile a croire. Enfin bon j'aimerais que tu me transporte a Célèbes, je ne peut pas quittez une zone précis, après tout je ne suis pas vraiment la, comment dire en langage humain... Je suis un esprit voila ! Donc j'aurais besoin d'un corps dans le quels logé et qu'accepte de me faire voyagé. Naturellement je ne te le demande pas gratuitement, quand je serais en toi ma zone d'effets permet de guérir plus rapidement l'idiot a terre, ensuite tu aura une force de Titan et la vitesse d'un félin, tu pourrais protégé n'importe qui. Puis le dernier cadeau, est une surprise, qu'est que t'en dis ? Je ne te force pas, mais aidez une divinité n'est pas une chose qu'on propose tout les jours.

Après une courte pause, voyons qu'elle n'arrive pas a décider si elle lui dit oui elle lui donne un argument.

- Tu sais, j'ai un désavantage a voyagé dans le corps d'un humain. C'est un peu lui qui me contrôle, donc si un esprit impur décide de me gardé jalousement pour les pouvoirs que je lui donne je serais prisonnière juste qu'a que sa vie s'éteint, donc je prend des risques de mon côté ma jolie. C'est juste le temps que tu m'apporte a l'arbre des voeux, j'ai un ami elfe, la divinité du coin qui s'occupe de cette arbre justement, t'imagine pas a quels point il est mignon, cela en vaux le détour.

Goldrun est encore dans les vaps, mais cette chatte est une divinité un peu trop bruyante, elle n'arrête pas de parlé, peut être parce qu'elle n'a pas souvent l'occasion de tapez la discutions avec quelqu'un. En tout cas si elle accepte la jeune rouquine avec un tour de magie a la sauce divinité les transportera dans un maison, surement la sienne pour attendre le réveille de l'homme chat.



Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Jeu 19 Sep - 20:00

Une fois Caty hors de portée, j'avais arraché mon T-shirt pour qu'il puisse compresser sa plaie avec. Puis je disparus pour aller chercher de quoi lui bander le tout. Je l'avais, bien sur averti sur le fait qu'il ne devait pas bouger d'un centimètre. L'homme chat savait que j'étais sérieuse à ce niveau là. A mon retour je fis ce que j'avais à faire, et ce, correctement. Du moins, le mieux que je pouvais. Ensuite je lui posa la question qui me brûlait les lèvres. Comment avait il pu se faire prendre comme ça.

"Je suis un animal rien de plus, certaines envies sont présentes, ça aurait pu être n'importe qui la même chose serait arrivé, Caty pense que tu es unique pour moi. Tu es juste un compagnon de voyage en qui j'ai confiance c'est tout. Et toi, comment as-tu pu te faire avoir ? Elle t'a attiré sous sa forme féline ? Tu l'avais vu pourtant avant."

Son ton avait été froid. Nos regards ne se croisèrent pas non plus. Comment cela pouvait il être autrement ? Nous avions trop honte. Lui comme moi. Mais son 'excuse' sonnait faux. Même si il était à demi animal, il était aussi un homme capable de se contrôler. Selon ses mots, si ça avait été moi en face de lui cette nuit, ça se serait passé de la même façon. Ce n'était pas possible. Jamais il n'aurait fait ça. J'en étais sûre. Un compagnon de voyage en qui il avait confiance.. C'était vraiment tout ce que j'étais pour lui..? Un simple camarade...? Et il me retourna la question. Comment je m'étais faite avoir. Moi même je n'avais pas la réponse à cette question. J'avais été trop naïve et j'en avais conscience. J'allais lui en faire part lorsqu'il m'attrapa par le poignet pour m’entraîner dans un coin sombre d'une rue. Qu'est ce qui lui prenait tout à coup ? Nelson s'expliqua en disant que les gardes dans l'allée adjacente était à la recherche de la maudite chatte pour avoir assassiner son ancien maître et de l'homme chat parce qu'il la connaissait.. Elle ne nous attirait vraiment que des problème ! Il ajouta même qu'il fallait partir d'ici que sa blessure soit guérie ou non. Il prit une nouvelle fois par le poignet pour m'entraîner, de force dans une forêt. Il se fichait de moi là ? Il pensait vraiment que j'allais le laisser faire ça ? Le bandage que je venais de lui faire n'allait jamais tenir sur une longue distance. Je lui fis part de mon désaccord mais il n'écouta pas une miette :

- "Arrêtes Nelson ! Tu veux vraiment être encore à l'article de la mort?"

J'allais m'arrêter de marcher lorsqu'il le fit avant moi. Durant un instant du moins. Un chat roux s'était posté devant nous. Il nous regardait avec l'air de dire 'suivez moi'. L'homme chat ne me demanda même pas mon avis et il le suivit. Sans même se poser la moindre question. Il n'avait pas retenu la leçon de la veille ? Je soupira pour finir par le suivre. Si il était dans une mauvaise posture il fallait bien que quelqu'un soit là pour rattraper le coup. De même si sa blessure revenait à s'ouvrir. Chose que je ne souhaitais pas. Nous suivîmes l'animal en silence. Je ne savais pas du tout où il nous emmené mais nous étions derrière lui. Nous entrâmes dans une sorte de souterrain éclairé par de multiples torches. L'atmosphère était sereine mais le lieu en lui même peu accueillant. Enfin. Il était un peu tard pour faire marche arrière maintenant. Nous finîmes notre route dans une petite pièce. Un autel pour une divinité prônait au centre. Le félin roux était posé sur la tête de cette dernière. Il sauta pour se transformer en humaine en cours de route. Elle était belle. De long cheveux oranges volaient dans son dos. Sa taille était légèrement supérieure à la mienne. Et contrairement à Caty, nos poitrines étaient équivalentes. Encore un hybride ? Je ne tombais que sur ça ma parole. Je soupira intérieurement alors qu'un échange avait lieu entre les deux semi bêtes. Quelques mots plus tard, elle donna un coup suffisamment puissant dans la nuque de l'homme chat pour qu'il s'évanouisse. La déesse le rattrapa pour le poser doucement sur le sol. Je n'aimais pas vraiment la méthode qu'elle venait d'utiliser mais au moins il allait enfin se reposer. La rousse se tourna ensuite vers moi.

Ses yeux jaunes croisèrent le bleu des miens alors qu'elle prit la parole. Elle disait que c'était moi qui l'intéressait. A ces mots, j'eus un léger mouvement de recul. Ce n'était jamais bon signe lorsqu'on me disait ça. Elle ajouta qu'elle était différente de Caty et qu'elle ne l'appréciait pas non plus. Elle voulait 'simplement' que je lui accorde un service.. Pour quel honneur accepterais je ? M'avait elle aidé la nuit dernière ? En empêchant l'homme de chat de faire une bêtise ou en m'aidant à sortir de la pièce ? Non. Plus exactement, la femme voulait que je l'emmène à Célébes au sein de mon propre corps. D'après elle, j'aurai des avantages à accepter, comme pouvoir soigner Nelson, avoir une force colossale ou encore une vitesse de chat. Le tout avec une 'surprise'. Le terme ne m'inspirait même pas confiance. Quelque chose d'incertain pouvait être aussi bien être mal que bien. Et vu la malchance que j'avais le mal l'emporterait certainement. Par contre le soigner serait une bonne chose. Ça m'éviterait de m'inquiéter encore et encore. Surtout qu'il était un vrai casse cou. Ma réflexion interne devait être visible sur mon visage puisqu'elle évoqua ensuite un désavantage pour elle. Je pourrais la garder en moi si je venais à le souhaiter, pour ses pouvoirs. La divinité voulait voir un de ses amis elfes soit disant mignon. Elle voulait faire tout ça juste pour un homme ? Et ça se dit Déesse. C'est une blague non ?

- "Arrêtez de m'appeler ma jolie ou ma belle. Et vous voulez que je vous prête mon corps juste pour aller draguer un esprit elfe ? Vous vous fichez de moi ? Mais soit.. Je vais vous aider. Pas pour vous. Mais pour qu'il soit soigner pour de bon. Par contre, je refuse qu'il soit au courant."

Elle acquiesça avant de nous téléporter par un tour de passe passe dont seules les divinités ont le secret. L'endroit où nous nous trouvions était assez coquet mais simple. Les murs étaient couleur pêche et le plancher en bois. C'était la maison de la 'déesse' ? Ce genre d'esprit avait leur chez eux ? Elle et moi avons allongé l'homme chat sur le seul canapé présent. Il fallait mieux le laisser terminer sa sieste. Je me tourna ensuite vers la femme qui nous accompagnerait maintenant.

- "Pourquoi vous m'avez demander à moi ? Nelson aurait très bien pu faire l'affaire."

- "Je ne peux pas contrôler le corps d'un des miens. Il me faut un humain pur souche. Comme toi."

L'excuse se valait. Même si dans ma tête contrôler un hybride serait plus simple que de contrôler un humain. Enfin. Elle devait connaître ça mieux que moi. Savait elle que je n'étais pas une humaine comme les autres ? Était elle sûre que ça marcherait ? Nous verrions bien. Je lui demanda ensuite :

- "Maintenant que j'ai accepté vous pouvez soigner le. S'il vous plaît."

J'avais pointé l'homme chat du doigt. La divinité me demanda si j'étais prête, car pour pouvoir le soigner elle devait entrer en moi. Ou du moins prendre possession de mon corps. J’acquiesçai en silence. L'esprit de la rousse entra alors en moi. Sa présence avait disparut. Mes yeux avait viré aux jaunes/dorés et s'étaient fendillés comme ceux des félins. Assise, mes mains se posèrent juste au dessus de la plaie de l'homme chat. Je les sentais se réchauffer et quelques minutes plus tard sa blessure s'était refermée d'elle même. Mais le mâle dormait encore. La déesse parlait. Sa voix résonnait dans ma tête. Elle n'arrêtait pas une seconde. Elle me fatiguait. Je ferma mes yeux, tout en posant ma tête sur mes bras, eux même posé sur le bord du canapé. Je lui dis de se taire avant de m'endormir. Partager mon corps risquait d'être plus fatiguant que prévu.

Le repos fut de courte durée puisque Nelson se réveilla peu après. Je redressa la tête alors que mes yeux avaient viré un instant aux dorés félins avant de reprendre leur couleur habituelle. Je me releva puis dis :

- "On part pour Célébes."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Ven 20 Sep - 12:01

Le réveille fut rude, les seule souvenir qu'il possède est d'avoir vu un mouvement de la rousse puis le noir complet. Quand il ouvre les yeux pendant une petite seconde il remarque quelque chose de bizarre dans les yeux de Kei, ou est la rousse ? La blessure est complètement guéri, c'est quoi se bordel ? Il allait se faire avoir une nouvelle fois par une copie de Kei. Puis elle lui dit soudainement qu'on doit se préparé pour partir.

- "On part pour Célébes."

Sans dire un mot il se lève pour se préparé, le début du voyage semble tranquille, les villageois salut avec respect comme l'autre fois, les soldats semble partir a l'opposé tout va bien, beaucoup trop bien. Quand ils ont atteint un endroit tranquille a l'abri de tous il prend enfin la parole normalement.

- Eh Kei regarde.

Quand la jeune femme se retourne son poing était déjà si prêt de son visage, il allait lui en collé une, vu la vitesse du mouvement impossible de s'arrêté net, mais elle esquive comme si le coup était au ralenti. Après une tel esquive il était certain qu'il n'avait pas en face de lui Kei, jamais elle n'aurait pu esquivé un tel coup, la vitesse de réaction d'un humain est d'une seconde, elle avait réagi dix fois plus vite, tel un chat. Juste après l'esquive il saute sur elle, les genou vienne se posé sur ses épaules pour la faire basculé au sol. Quand les deux se retrouve au sol il prend ses poignet dans une seul main et l'autre se met en joue comme s'il prépare une exécution, qu'il s'agit de Kei ou de la rousse elles savent toute les deux qu'il peut tué avec cette main.

- Qui es-tu ?

Bien sur elle allait surement dire qu'elle était celle dont elle avait l’apparence, mais comment le savoir, l'odeur, la sensation, avec Caty il n'avait vu que du feu, hors de question que cela recommence.

- Si tu prétend être Kei, notre lieux rencontre et ou était mon sceaux d'esclave ?

Caty pouvait répondre a la deuxième question, mais maintenant qu'elle est enceinte elle ne s'amuserait pas a revenir ici, trop risqué dans son état, elle ne voudrait pas perdre ce qu'elle a durement acquis. Mais s'il s'agit de la rousse elle devrait pas le savoir.

- * Kei, et si tu lui met une décharge ? Il devrait comprendre que s'était toi rien qu'avec cette faculté, et tu peut me répondre par la pensé, histoire que ton petit copain qui s'énerve pour rien ne sache pas que je suis en toi.**
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Ven 20 Sep - 20:46

Encore une fois j'avais accepté un drôle de marché. Oh bien sur je ne doutais pas que ça allait encore me mettre dans de beaux draps mais une fois de plus ou de moins. Je n'étais plus à ça près. Cette fois c'était à une divinité que j'avais affaire. Cette dernière voulait emprunter mon corps pour se rendre à Célébes pour voir un ami à elle. J'avais dis oui à condition qu'elle soigne Nelson et qu'elle ne lui dise rien à ce sujet. C'était assez équilibré comme marché non ? La plaie guérie, je m'étais assoupie à côté de lui. Avoir la rousse, qui est une vraie pipelette, dans mon corps n'était pas de tout repos. Je ne dormis pas longtemps puisque l'homme se réveilla peu après. Je me redressa et lui laissa le temps d'émerger. Il constata la guérison express de sa blessure mais je ne lui laissa pas le temps de dire quoi que ce soit. Plus vite la pseudo mission serait faite, plus vite je serais débarrassée de cet intrus dans mon esprit. Je l'informa donc de notre départ pour la ville des elfes le plus rapidement possible. Le jeune homme se leva et prépara ses affaires en silence. J'en fis de même.

Une fois tout les préparatifs fait, nous quittâmes tout les trois le village. Les habitants saluèrent l'homme chat comme à notre arrivée. Quant aux gardes, ils semblaient avoir pris une direction opposée à la notre. La rouquine, elle, s'amusait à faire des commentaires que moi seule pouvait entendre. Plus ça allait, et moins je la supportais. A voix basse, je lui disais de la fermer. Nelson, lui, n'y avait pas vraiment porté attention. Tant mieux, comme ça il ne posa pas de question à ce sujet. Nous marchâmes une heure, voir deux. Nous finîmes par atteindre un petit endroit tranquille, au calme. C'était idéal pour faire une petite pause. J'allai lui proposer de faire une halte lorsqu'il me dit de regarder par là bas. Je tourna alors la tête vers ce qu'il m'indiquait mais il n'y avait rien. Vraiment rien. Il s'était fiché de moi ? Lorsque je reporta mon attention sur lui, je vis son poing foncer sur moi, au ralenti. Il était si lent que ça ? Par pur réflexe, je m'abaissa pour éviter son attaque avec brio. La voix de la rousse se fit entendre, m'informant que c'était ses pouvoirs qui faisaient effets. Ceci expliquait cela. Cependant, je n'avais pas pu éviter la seconde attaque de mon compagnon. Ce dernier se jeta sur moi en posant ses genoux contre mes épaules me faisant ainsi basculer en arrière. A peine au sol qu'il attrapa mes poignets pour les bloquer avec la sienne. Mon buste étant toujours bloqué par ses genoux. Son autre main était prête à attaquer une nouvelle fois. Il me faisait mal en plus ! Je lui en fis part avant qu'il ne me demande :

- "Tu me fais mal Nelson. Bouges de là!"

"Qui es-tu ? Si tu prétends être Kei, notre lieu rencontre et où était mon sceaux d'esclave ?"

C'était très bien il avait retenu la leçon avec Caty mais là c'était moi. La vraie moi. Pas une imposteur. D'ailleurs la position dans laquelle on se trouvait était des plus suggestives. Tellement que je sentis mes joues prendre une légère teinte rosée rien qu'à imaginer, un bref moment, qu'il avait pu se retrouver dans une situation comme ça avec la chatte noire.

*Kei, et si tu lui mettais une décharge ? Il devrait comprendre que c'est toi rien qu'avec cette faculté, et tu peux me répondre par la pensée, histoire que ton petit copain qui s'énerve pour rien ne sache pas que je suis en toi. Oh. Et je ne t'imaginais pas comme ça Kei. Imaginer ce genre de chose..*

Et elle éclata d'un petit rire taquin. Deux idiots pour le prix d'un. J'étais vraiment maudite. Et pis comment elle savait pour ma capacité ? Je veux bien qu'elle soit un esprit, une déesse ou je ne sais pas quoi d'autre mais rien ne laissait entendre que j'étais capable de ça. En plus, pourquoi me parlait elle de petit copain ! Nelson n'était qu'un compagnon de voyage. Rien de plus.

- *Alors de un ce n'est pas mon petit copain. De deux je n'ai pas l'intention de lui donner une décharge et de trois, fermes là un peu.*

Quant à l'homme chat, ma réponse fut la suivante :

- "Mais c'est moi bon sang! Ton sceau se trouvait sur ta langue. Nous nous sommes rencontrés à Salix, au marché noir. Tu m'as même pris pour un garçon au début. Cela te va comme preuve ou tu veux quelques chose de plus électrique?"

Je ne veux pas avoir recours à la force avec lui. Mais si il m'obligeait à le faire... Je le ferai. Envie de le faire ou non. Je laissa tout de même quelques étincelles s'échappaient du bout de mes doigts pour qu'il ait tout de même sa preuve en plus. Il finit par s'écarter et je me redressa à mon tour en restant assise. Il n'y avait pas été de main morte lui! La rouquine fit encore l'un de ses commentaires:

- *Je comprends mieux ce que cette Caty lui trouve..*

- *Tais toi un peu!*

Je commençais à avoir mal au crâne avec toute ses paroles par la pensée. Je n'y étais pas habituée moi à tout ça! Surtout qu'elle n'arrêtait pas une seconde celle là! Je posa ma main droite sur ma tempe et la frotta un peu. Je m'adressa ensuite à l'homme chat:

- "Faisons une petite pause."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Sam 21 Sep - 3:07

- "Mais c'est moi bon sang! Ton sceau se trouvait sur ta langue. Nous nous sommes rencontrés à Salix, au marché noir. Tu m'as même pris pour un garçon au début. Cela te va comme preuve ou tu veux quelques chose de plus électrique?"

Et voila, maintenant l'homme chat ne sait pas comme réagir, il semblerait que c'est la vrai, mais cela n'explique pas ce qu'il a vu au réveille et l'esquive qu'elle avait réussi a placé. Elle cache quelque chose c'est certain, mais quoi ?

- Désolé ...

Il l'aide a se relevé, et quand il tiens sa main il ressent quelque chose d'étrange, comme s'il devait porté le poids de deux personne mentalement, son instinct lui jouerais des tours. Il semblerait que Kei souhaite faire une petite pause, il accepte sans la contredire. Mais alors qu'elle se pose délicatement pour se reposé il lui pose une question assez normal.

- Tu me cacherais pas quelque chose part hasard ?

- *Intelligent le chat, tu devrais faire attention, il va découvrir le potto rose avant qu'on arrive a Celebes*

Elle allait surement nié, dans se genre de situation qui dirait oui je te cache quelque chose, personne voyons. Pendant toute la pause il fixe Kei sans la lâché une seconde du regard, comme s'il attendait quelque chose de bien précis. On pourrait croire qu'il va la mangez, puis après un petit moment il commence a devenir rouge, il se souvient d'un coup de la nuit malgré qu'il s’agissait de Caty elle avait la forme de Kei, maintenant sans corps n'a plus de secret pour lui autant de l'extérieur qu'a l'intérieur, enfin mentalement, rien de bizarre quand on sous entend l'intérieur.

- On devrait peut être repartir, le chemin est encore long.

Kei n'avait pas encore engagé la conversation sur cette nuit, bizarrement il pensait qu'elle allait lui demandé qu'est qu'il avait vu d'elle quand Caty avait prit sa forme pour trompé de tous, quoi de plus normal de savoir qu'est qu'il a vu d'elle non ? La question lui fait peur, il serait obligé de lui dire qu'il a vu tout dans les moindres recoin, c'est la décharge assuré non ? Ou même pire qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Dim 22 Sep - 20:24

Avec Nelson et cette déesse au sein de mon corps nous avons quitté la ville. Nous n'avions pas eu de problèmes particulier. Ni de la part des habitants, ni de la part des gardes qui étaient toujours à la recherche de Caty. Nous avons marché quelques heures durant lesquelles la rouquine n'avait pas cessé de parler. J'en avais assez de l'entendre parler. Et plus je lui disais de se taire, plus elle continuait. A croire que ça l'amusait. Enfin passons. J'avais fait de mon mieux pour l'ignorer. Sans grand succès d'ailleurs. Dans un endroit tranquille, l'homme chat m'avait demandé de regarder dans la direction opposée. Naïve je l'avais écouté et l'avais regretté ensuite. Il m'avait sauté dessus pour me bloquer au sol. Il en profita pour me demander qui j'étais et des informations que moi seule pouvait connaître. La rousse en avait profité pour m'embêter à ce sujet avec ses commentaires. Je répondis à l'un par la pensée et à l'autre de vive voix. Je dus être assez convaincante puisque le jeune homme se releva et m'aida même à me redresser en s'excusant. Je lui répondis que ce n'était rien, avant d'ajouter que l'on pouvait faire une petite pause, chose qu'il accepta. Tant mieux. Je pourrais souffler un peu. Je resta assise par terre, à l'endroit même où j'étais tombée. Je n'avais pas vraiment la force d'aller plus loin. Au bout d'un moment, presque au calme, Nelson posa une question, à laquelle la rousse répondit directement :

"Tu me cacherais pas quelque chose part hasard ?"

*Intelligent le chat, tu devrais faire attention, il va découvrir le potto rose avant qu'on arrive a Celebes*

- *Si tu la fermais un peu plus, il ne découvrirait rien du tout.*

Ma réponse fut la suivante pour lui :

- "Je ne te caches rien voyons. Et pis, tu sais bien que je ne sais pas mentir."

J'avais fait des progrès niveau mensonge. La preuve, celui là passa comme une lettre à la poste. Enfin, l'homme chat ne souleva pas le mensonge mais il n'avait pas arrêté de me fixer. Tout le temps. La déesse n'en manqua pas une miette et fit l'un de ses commentaires à la noix :

- *Hé Kei. Il n'arrête pas de te regarder et t'oses me dire que c'est pas ton petit copain ?*

- *Ce n'est pas mon petit copain je t'ai dis ! Et il me regarde parce qu'il se doute de quelques chose à cause de toi !*

Vu la personnalité de la rouquine, ce qu'elle avait dit être un désagrément pour elle ne devait pas l'être vraiment. Ses hôtes devaient vouloir se débarrasser d'elle au plus vite si il voulait récupérer une tranquillité d'esprit. Même contre des pouvoirs surnaturels et intéressant je ne voudrais pas la garder plus longtemps. Déjà que là j'en avais ma dose.. Cependant elle continua en ajoutant qu'il était devenue rouge. Je redressa la tête et constata qu'elle avait raison. Le visage du brun avait prit une teinte écarlate. Qu'est-ce qui lui arrivait ? J'allai l'interroger à ce sujet mais il me devança en proposant de reprendre la route. Soit. Allons y. Je me mis debout puis nous avons repris notre chemin.

Le trajet se fit en silence. Enfin en apparence. La rousse en vrai pipelette semblait ne jamais s'arrêter. J'avais beau lui dire de se taire poliment ou non, elle continuait sans arrêt. A croire qu'elle ne savait faire que ça. Vraiment. Nous finîmes par arriver dans une petite bourgade. Presque identique à la précédente. Quelques maisons de pierres étaient placées ça et là, rien de plus. Entre deux ruelles, la déesse s'agita plus qu'auparavant. D'un coup, elle prit purement et simplement possession de mon corps, modifiant ainsi la couleur et la forme de mes yeux. Mes mains attrapèrent le visage de l'homme chat pour le poser contre ma poitrine avant de se poser sur ses oreilles de félins. Je lui dis en murmurant :

- "Caches ta queue de chat. Et vite!"

- *Non mais ça va pas ! Qu'est-ce qui te prend ?! C'était pas dans les termes du contrat ça!*

- *Je sauve la vie de ton adorable petit chat. Tu me remercierai plus tard ! En attendant, profites un peu du moment.*

Elle se fichait de moi... De quoi pourrait elle bien protéger Nelson ? Il n'y avait rien ici. A part des gens. La tête de l'homme félin était toujours sagement posée contre ma poitrine. Je sentais mes joues me brûler. De par l'endroit de un. Mais aussi parce que j'imaginais facilement qu'il l'avait vu, touché et peut être même embrassé à nue lorsqu'il était avec Caty. La rousse lâcha encore une fois une remarque sur mes pensées pas très catholiques mais je préféra l'ignorer. Pendant que je réfléchissais à tout ça, deux voir trois personnes passèrent près de nous. L'un d'eux arborait des oreilles et une queue un peu plus touffue que celle de l'homme chat. Ils discutèrent entre eux :

- "Tu n'as pas l'impression que ça sent le matou ?"

- "Mais non c'est ton flair qui te joue des tours. Allez viens allons boire un coup."

Une fois qu'ils furent suffisamment éloigné, je lâcha enfin le félin qui me servait de compagnon. Mes joues étaient toujours aussi rouge, mais lui n'était pas en reste non plus. Je fuis son regard tout en m'excusant, même si je me doutais que l'excuse ne passerait pas:

- "Désolée. Je ne sais pas ce qui m'as pris"

- *Oh que c'est mignon, ils sont gênés.*

- *Fermes là...*

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Lun 23 Sep - 16:03

Après avoir dit qu'elle ne cachait rien le duo repris la route, l'homme chat était loin d'être convaincu pour autant, mais bon pour le moment il y avait rien d'étrange dans son comportement, puis aucune preuve surtout de dire qu'il ne s'agit pas d'elle avec certitude.
Une fois arrivé a un petit village, le même modèle de l'autre fois, sauf que qu'elle que chose d'étrange règne dans cette endroit, une puanteur assez horrible. Un corps en décomposions, quelque chose de putride, un humain ? Non l'odeur est légèrement étrange, mais a peine le temps de finir de réfléchir que les main de Kei saisie la tête et vienne la mettre contre sa poitrine.

- "Caches ta queue de chat. Et vite!"

Mais qu'est qui lui arrive ? Sur le moment il agit comme elle l'avait dit, mais pendant une seconde il avait cru encore voir la même lueur dans les yeux de Kei, elle lui mentait c'est certain, c'est yeux était étrange, la couleur avait changé c'étais certain.

- "Tu n'as pas l'impression que ça sent le matou ?"

- "Mais non c'est ton flair qui te joue des tours. Allez viens allons boire un coup."

Drôle de vocabulaire pour des humains non ? Utilisé le mot flair qui est souvent utilisé pour les animaux. Mais alors qu'il est encore collé contre la poitrine il ressent parfaitement celle-ci, Caty avait dont fait une réplique parfaite de son corps, c'est vraiment gênant comme situation. Et quand elle relâche enfin son emprise la lueur dans ses yeux n'étais déjà plus la.

- "Désolée. Je ne sais pas ce qui m'as pris"

- ...

Il reste dans le silence, il n'a pas envie de répondre, il est un peu trop gêné par la situation pour, puis l'odeur l'empêche de gardé l'esprit claire, quels genre de puanteur ce village produit ? Et le cas de Kei est de plus en plus étrange, autant vérifié cela avant tout. Après tout une fois l'aura largement suffit. Alors qui se dirige vers un coin plus tranquille pour être a l'abri des regard, car il semblerait que l'endroit n'est pas fan des chat et encore moins des homme chats contrairement au village d'avant. Puis quand les regards sont éloigné, il tente de faire produire une décharge a Kei, autant dire qu'elle menace de le faire, mais la preuve suffisante serait qu'elle le fait réellement. La bloquant contre le mur, pour évité toute échappatoire, il fixe la blonde dans les yeux et lui dit quelque mot avant de passé a l'offensif.

- Il va falloir plus que des paroles pour me prouvé que tu es bien Kei cette fois.

IL sait bien qu'elle chose la ferait réagir au quart de tour pour recevoir une décharge. Touché son corps a des endroits qu'elle supporte pas. L'une de ses main lui remonte le menton pour qu'il puisse l'embrassé et l'autre ce balade sur le ventre et elle descend dangereusement vers le bas. Les lèvres se toucheront surement en premier puis la main atteindra la destination quelque seconde après, bien qu'il s'arrête vraiment a la dernière seconde, mais la main sera tellement proche de l'objectif qu'elle devrait mettre une décharge avant, et tout les doutes seront effacé, mais dans l'autre sens il aura du mal a la regardé a nouveau s'il se prend vraiment une décharge, dur le prix a payer pour reconnaître une personne qu'on apprécie beaucoup depuis cette accident...



Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Lun 23 Sep - 22:06

Nous avons marché encore et encore jusqu'à arriver à une petite bourgade identique à la précédente. Jusque là rien de bien étrange ou d'anormal. Cependant la rouquine, qui avait élu domicile dans mon corps, commença à s'agiter. Et ce, jusqu'à prendre complètement possession de mon enveloppe charnelle pour attirer la tête de l'homme chat contre ma poitrine. Je lui avais bien sur fait par de mon désaccord. Mes joues s'étaient teintées de rouge à cause de leur position. Quoi de plus normal non ? Il avait vu mon corps nu, et voilà qu'il avait sa tête entre mes seins.. Lorsque les deux drôles d'individus s'éloignèrent, je le lâcha enfin en m'excusant. Nelson ne fit aucun commentaire non plus. C'était bien mieux ainsi. Pas de justification à donner. Cela nous permit aussi de bouger de cette petite ville plus vite puisque que nous ne nous sommes pas battus verbalement.

Nous avons marché un peu plus loin, pour arriver dans un lieu tranquille. Nous étions toujours dans la ville peuplée d'homme chien mais là où il n'y avait personne. Au calme. D'ailleurs, la déesse aussi s'était calmée. Elle n'avait rien ajouter depuis à l'heure. Non pas que ça me déplaise, bien au contraire. J'avais baissé ma garde. Et je le regretta assez rapidement. Sans même me laisser le temps de réagir, Nelson me bloqua contre le mur le plus proche. Mes yeux bleus étaient forcés de plonger dans le dorée des siens. Ça craignait. Vraiment. Il se mit à parler, disant qu'il lui faudrait plus que des paroles pour le convaincre que j'étais moi.. Je lui répondis le plus naturellement possible :

- "Je t'ai déjà dis que c'était moi. Je n'ai pas envie de te donner un coup de jus alors que tu viens juste d'être soigné!"

Alors que j'étais en train de me justifier, il avait pris mon menton avec sa main pour me faire relever un peu la tête. Son autre main, elle, s'était logée sur mon ventre. Ça n'annonçait rien de bon. Mais rien du tout ! Ses lèvres s'approchèrent dangereusement des miennes, alors que sa main entamait lentement une descente vers mon bas ventre. Mes joues avaient repris une teinte rouge. Mes yeux étant toujours plongés dans les siens. Il était sérieux là ? Vraiment ? Il n'allait pas osé quand même ?! La rousse se réveilla à ce moment là :

- *Oh mais c'est qu'il devient entreprenant ton petit chat.*

- *Aides moi au lieu de faire tes sarcasmes!*

- *Désolée mais ce n'est pas dans les termes du contrat*

- *Espèce de ...*

Je ne termina pas ma phrase. Les lèvres de Nelson touchèrent les miennes à cet instant. Je ne devrais même pas me sentir gêné par ce genre d'acte de sa part. Après tout, pour réaliser son contrat d'esclave il avait fallu que je l'embrasse plusieurs fois... Et pourtant. Je rougis encore un peu plus. Et sentir sa main glisser le long de mon ventre ne faisait qu'augmenter mon malaise. Il allait trop loin là ! L'homme chat s'était un peu trop habitué à son statut d'être libre. Il avait couché avec Caty et maintenant il me tripotait ! Sa patte continuait de descendre, encore et encore. Dans quelques secondes elle serait là où elle ne devrait jamais avoir à se trouver. Avant que cela n'arrive, ma main droite vint le gifler de plein fouet en libérant quelques étincelles qui firent leur effet. Je m'éloigna ensuite de lui, de quelques pas. Les mots sortirent tout seuls de ma bouche :

- "Tu dépasses les bornes là ! Je t'avais prévenu non ? Que j'acceptais ta compagnie du moment que tu ne faisais pas de bêtises. Je pense que, là, tu les largement accumulé non ? T'as couché avec Caty, encore ça j'm'en fiche, tu fais ce que tu veux à ce niveau là, mais elle avait mon apparence. Tu m'as attaqué tout à l'heure sans raison et maintenant tu t'amuses à ça ?! C'est trop!"

Et je m'éloigna encore de lui. La rouquine ne manqua pas de faire son petit commentaire habituel:

- *Tu n'y a pas été de main morte dit donc*

- *Tais toi!*

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Mar 24 Sep - 2:28

La tentative d'énervé fut un succès, un très grand succès, l'homme chat se prend une belle baffe pour avoir fait ce qu'il avait osé faire pour découvrir l'identité de Kei, le coup était d'ailleurs assez rapide et puissant, un humain banal aurait était décapité par le coup c'est certain. Puis il avait sentie un courant passé tout le long de son corps l'or du coup, cela ne fait plus aucun doute c'est bien la Kei qu'il connait et non une vulgaire copie.

- "Tu dépasses les bornes là ! Je t'avais prévenu non ? Que j'acceptais ta compagnie du moment que tu ne faisais pas de bêtises. Je pense que, là, tu les largement accumulé non ? T'as couché avec Caty, encore ça j'm'en fiche, tu fais ce que tu veux à ce niveau là, mais elle avait mon apparence. Tu m'as attaqué tout à l'heure sans raison et maintenant tu t'amuses à ça ?! C'est trop!"

Puis elle partie, on aurait cru voir la scène d'un magnifique râteau, mais c'est plutôt un idiot qu'est devenu trop méfiant après l'une de ses propres erreur. Maintenant il devait s'excusez, mais impossible de la revoir maintenant, et l'endroit est mal choisi pour traîné tout seul non ? Enfin pour lui hein. Il fit en sorte de bien caché la totalité et de réduire sa présence, les hommes chien le remarquerons même pas. Puis quand il se balade dans la zone commerçante, et un genre de bracelet avec un motif un peu étrange pour l'endroit, c'est un bracelet surement dans un alliage qui ne rouille pas, puis une attache avec une petite tête de chat noir avec un regard assez blazer, cela ressemble un peu a la tête qu'il pourrait faire dans sa forme animale. Mais la marchande semble avoir remarqué la présence de l'homme chat, surement distrait par l'objet il avait du relâché sa vigilance. Mais heureusement pour lui elle était humaine, son odeur était bien présente et elle devrait avoir un demi siècle de vie d'un cycle humain.

- J'ai remarqué que vos petit yeux ne quitte pas ce bracelet, depuis que je suis ici je n'ai vendu aucun, seul un voyage égaré oserait regardé se pendentif de la sorte.

- Seule une marchande assez étrange vendrais un objet opposé a la région.

- Pas faux jeune homme, et que dirais-tu de faire un parie avec une femme bientôt en age d'avoir des petits enfants ? Si je gagne tu me rend un service, si je perd je te le donne et je te l'emballe même dans une belle boite et un beau ruban pour l'offrir.

Après un instant d'hésitation il accepte le défie lancé par la marchande, trois fois rien un concours de réflexe, l'homme chat était certain de gagné maintenant, le but du jeu est de rattrapé la pièce qui tombe, un jeu d'enfant. Alors qu'il se place, la pièce tombe lentement puis il avait déjà engagé la main pour l'attrapé, mais une fois au bout des doigts la femme la saisie tellement rapidement que la main fut flou sur son passage. Il n'arrivait pas a croire qu'il avait perdu a un tel jeu contre une humaine.

- Quels genre de service je dois faire ?

- Va dans l'arrière boutique et ramene moi un gros carton vert, il est très lourd attention.

Une fois dans l'arrière boutique il voit effectivement un carton vert, pas si gros, mais oui le poids est la. Cent kilo voir plus, mais qu'est genre de chose elle stocke dedans ? Vu le bruit, un objet métallique. Une fois revenu une petite boite emballé avec un ruban l'attend sur la table.

- Pose le carton la, et prend ça comme remerciement pour avoir jouer avec quelqu'un comme moi.

- Je ne peut pas ...

A peine le temps de finir la phrase que l'objet en question avait disparu, et le voila dans l'une des poches de l'homme chat, mais quels genre d'humaine réussi ses petits tours ? Enfin bref, après avoir pisté l'odeur de Kei il fini par la retrouvé qui boude en regardant le paysage. Vu les environs personne va venir écouté ou regardé alors il prend discrètement la forme animal et le paquet cadeau dans la bouche, d'un petit coup de bol dans le bas du dos pour signalé la présence de celui-ci il dépose le paquet délicatement a l'attention de Kei avec un petit désolé au passage.

- Comme ça maintenant je serais que c'est toi a chaque fois que je regarderais se bracelet.
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Mer 25 Sep - 21:55

Nelson avait vraiment été trop loin. Beaucoup trop loin. J'avais accepté beaucoup de chose de sa part mais là, c'était trop. Je l'avais donc envoyé boulet comme je savais si bien le faire. Je lui avais dis qu'il pouvait aller voir ailleurs, Caty si il voulait. Que je ne voulais plus le voir traîner dans mes pattes. J'avais été assez dur. La déesse n'avait pas garder sa langue dans sa poche et avait appuyé mon impression de ne pas y avoir été de main morte. Il l'avait cherché aussi ! Je m'étais immédiatement éloigné de lui après l'avoir giflé assez violemment.

Mes pas m'avaient mené dans un coin tranquille. J'étais à l'orée de la petite ville. Ni trop près, ni trop loin. Il y avait quelques arbres et quelques cailloux. Je m'étais assise sur l'un de ses petits rochers. N'allez surtout pas croire que j'étais restée dans le coin parce que j'espérais qu'il vienne s'excuser. Ce n'était pas ça du tout ! Mais alors pas du tout ! J'étais là parce que j'avais envie de faire une pause. La rousse n'avait pas arrêté de parler depuis que j'avais engueulé l'homme chat. Elle prenait sa défense, tout en essayant de se mettre à ma place. Chose qu'elle était incapable de faire. Bien entendu, une divinité ne pourrait jamais comprendre ce que ressentait une humaine. Jamais. Ce n'était pas leur travail non plus. D'ailleurs une discussion mentale s'entama avec elle :

- *Tu n'aurais pas du lui parler comme ça. Ce n'est pas de sa faute si il s'est fait berné.*

- *Tais toi un peu. Tu parles comme si tu savais tout. Or tu ne sais rien!*

- *N'oublies pas qui je suis. J'ai connaissance de plus de choses que tu ne le penses.*

- *Tu as beau être une déesse, en attendant tu es enfermée dans ma corps, sous ma volonté donc. Mets la en veilleuse un peu et mêles toi de tes oignons. Penses donc à ton elfe!*

- *Pff. C'est bien les gamins humains ça.*

Puis un silence se fit. La rousse se tut. ENFIN ! Je n'attendais que ça. Vraiment. J'étais enfin tranquille. Enfin ! Pu de Nelson ni de déesse envahissante. J'étais presque au paradis là ! Oui presque. Il me manquait un petit je ne sais quoi. Et puis ma tranquillité ne dura pas très longtemps. Je sentis une petite pression dans mon dos. Je me retourna et vis la forme animale de l'homme chat. C'était pas possible ça ! Qu'est ce qu'il n'avait pas compris dans ce que je lui avais dis ?! A croire que tout ce que je lui disais passait par une oreille pour ressortir immédiatement par l'autre. Il tenait dans sa gueule une petite boite qu'il déposa juste devant moi en s'excusant. Il ajouta :

"Comme ça maintenant je serais que c'est toi à chaque fois que je regarderais ce bracelet."

Comment gâcher l'effet de surprise ? Prendre exemple sur Nelson. Même pas la joie de découvrir ce qu'il y avait à l'intérieur. Même si je ne comptais pas l'ouvrir. Je n'allais pas lui pardonner aussi facilement. Ça serait la porte ouverte à tout et n'importe quoi ! Et ça, il en était hors de question. Je planta mes pupilles bleus dans les siennes tout en disant :

- "Tu n'espérais tout de même pas que ça serait si facile ? Il est trop tard maintenant. Trouves toi un autre camarade pour t'amuser. Ne comptes plus sur moi. Salut."

Je me releva puis partie sans même lui jeter un autre regard. Je n'attendis même pas qu'il me réponde. Je ne l'écouterais même pas. C'était un adulte, il pouvait très bien se débrouiller sans moi. Ce n'était plus mon problème. Ça n'aurait jamais du être le cas d'ailleurs. Qu'est-ce que j'avais fait pour mériter un hybride chat ? Franchement... Je marcha longtemps. Sans aucune notion du temps. J'allais là où me pas me menaient. Bien entendu, j'écoutais la rouquine qui me 'guidait' vers Célébes. Enfin, ses mots allaient et venaient sans que j'y prête plus attention que ça. Cela faisait un moment déjà que je n'avais plus de vu sur le dernier village où nous avions fait halte. Là où j'avais quitté Nelson. Un bon choix dans un sens. Du moins, c'est ce que je pensais. Je déambulais encore et encore entre le petit chemin qui était tracé. Je ne trouvais pas vraiment ça étrange. Ça arrivait parfois que le trajet était déjà là. Plus j'avançais et plus j'avais du mal à mettre un pied devant l'autre. La rousse continuait encore de parler. Encore et toujours. A croire qu'elle ne savait faire que ça. Je me sentais de plus en plus mal. Mes jambes avaient du mal à me porter. Je réussis néanmoins à m'éloigner du chemin de plusieurs mètres. La déesse commença à s'inquiéter:

- *Oi! ça va ?*

Je posa ma main gauche sur un tronc d'arbre pour rester debout. L'autre alla sur ma tempe, qui d'ailleurs était assez chaude. Je ne fus pas capable de lui répondre. J'avais ouvert la bouche pour le faire mais je m'étais écroulée sur le sol avant. Mon visage était rouge et mon front chaud. Ma respiration s'était accélérée. J'étais brûlante de fièvre. Pourquoi ça arrivait maintenant ? Ce n'était pas du tout le moment. Mais alors pas du tout..

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Dim 29 Sep - 16:23

La réaction de Kei n'était pas celle désiré sans vouloir mentir, mais bon après tout ce n'est pas quelque chose qu'elle risque d'oublié rapidement. Alors qu'elle s'éloigne il avait remarqué quelque chose, pas ses yeux cette fois, mais son visage était un peu rouge, puis ses gestes brusques comme un enfant malade. Elle pourrait être ... par un doute assez fort l'homme chat suit discrètement la jeune femme, qui fini par s'arrêté a un endroit bien précis, la main contre le visage et l'autre sur sa tête. Il avait vu juste elle avait du attraper quelque chose, elle finit par s'écroulé au sol, d'abords sur les genou puis son corps entier tombe sur le sol, une chance pour elle que ce n'est pas du béton. Goldrun avance tout doucement vers elle toujours en forme de félin, puis une fois près d'elle il ressent encore la sensation qu'elle n'est pas la Kei qu'il connait, cela devient vite une phobie de croire qu'il ne s'agit pas d'elle. Une fois la forme humaine retrouver, il la porte sur son dos pour l'emmené quelque part de plus fraie pour qu'elle puisse se détendre.
Un point d'eau a l'ombre, que demandé de plus après avoir chercher même pas quelque minute. Une fois installé  il cherche quelque chose pour absorbé de l'eau pour le mettre sur son front, mais rien d'utile dans le coin, il fini par prendre son écharpe et une fois mouillé il la place sur le front de Kei qui dort encore a cause de la fièvre.
Il n'aime pas trop l'utilisé de la sorte mais il n'a pas vraiment le choix pour le moment, une fois qu'elle se réveille il récupère son bien et il partira voyagé dans son coin vu qu'elle ne veut plus de lui.
Il fini par s'endormir, avec son talent d'homme chat il entendra Kei se réveiller c'est certain, mais il risquera d'être autant de le gaz qu'elle si il dort trop longtemps.
Un rêve ou un cauchemar ? Il revoit une forme animal, mi humaine mi chat, Caty ? Non la couleur de cheveux ne correspond pas mais d'une voix assez douce il pouvait entendre quelque chose.

- Ne lui en veut pas, elle n'a toujours pas digéré le coup de Caty, prend soin d'elle.

- Qui es-tu ?!

- Tu te souviens pas de moi ?

Un petit flash back et revoila les souvenirs qui remonte, il aurait était assommé puis il avait complètement oublié cette chatte aussi folle que l'autre. Vraiment, ce pauvre ex-esclave tombe que sur des furie furieuse depuis qu'il est avec Kei, Caty avait changé totalement surement depuis la mort de son Maitre et depuis qu'elle était libre, la déesse n'était pas mieux, frappé un blessé de la sorte et j'en passe avec Kei. Il sorti de son rêve car quelque chose l'avait attrapé au niveau du poignet, quand il ouvre les yeux la main de Kei l'avait agrippé il n'arrivait pas a voir ses yeux a cause des yeux et la tête penché vers le sol.

- Kei ?
Revenir en haut Aller en bas
Kei Hynawa
Admin'
Admin'
avatar
Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2013

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoir:
Lien :
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Dim 29 Sep - 18:50

J'avais laissé l'homme chat en plan depuis quelques heures déjà. Il avait été trop loin à mon goût et ma patience avait atteint sa limite. J'avais marché. Encore et encore. Jusqu'à ce mon corps atteigne sa limite. Mes jambes se dérobèrent après que je me sois éloignée du sentier que j'empruntais. La tête me tournait un peu. Tellement que je m'étais appuyée contre un arbre tout en posant ma seconde main contre mon front brûlant. La rousse s'inquiéta de mon comportement et je ne sus la rassurer. Je m'écroulai totalement sur le sol. Ma respiration était saccadée. Mon visage était brûlant de fièvre. Je tomba rapidement dans un sommeil profond. La déesse continuait de jacasser mais sa voix me paraissait lointaine. Tellement éloignée qu'elle me parvenait à peine. C'était une chance pour moi. Vu à quel point elle pouvait m'agacer et m'épuiser.

Je rêva. Ou plutôt, je cauchemarda. Une pièce. Une seule. D'à peine dix mètres carrés. Les murs étaient de couleur foncé et une forte odeur d'iode remplissait la salle. Je me concentra un peu plus sur les parois jusqu'à découvrir l'origine de la senteur. Du sang. Il recouvrait toute la pièce. Dans ses moindres parcelles. Pourquoi j'étais ici ? Pourquoi tout ce liquide rouge ? Et d'où provenait il ? Je recula alors de plusieurs pas. Je tourna sur moi même pour trouver une potentielle sortie. Mais rien. Aucune porte, ni fenêtre. J'étais enfermée. Seule. Enfin c'est ce que je pensais au début. Des visages horrifiés, et surtout familiers se mirent tout à coup à sortir des parois. Je recula encore mais j'étais acculée de tout les côtés. Le sol se mit à bouger. A m'engloutir plus précisément. Mais qu'est ce qui se passait ?! Je m'agrippais à une pierre qui venait de sortir de nulle part mais je tomba bien vite dans le gouffre.

Je me réveilla en sursaut en me redressant. Couverte de sueur également. Quelque chose d'orange tomba dans ma main. A côté de moi il y avait une silhouette. Je tourna lentement la tête vers cette dernière mais je ne sus pas le faire totalement. Je posa ma main libre contre mon front avant de rebasculer en arrière. Je n'aurai pas du me redresser aussi rapidement. C'était une mauvaise idée. Très mauvaise même. Cependant mon dos ne toucha pas le sol. La personne à côté de moi avait stoppé ma chute avec son bras, me gardant ainsi contre lui. Je posa mes yeux sur son visage. Malgré la fièvre je reconnus l'homme chat à ses cheveux noirs et à ses prunelles dorées. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Je lui avais pourtant dis que je ne voulais plus l'avoir dans mes pattes. En essayant de garder un lien visuel avec son regard, je l'interrogea :

- "Nelson... ? Qu'est-ce que tu … fais ici..?"

La rousse vint mettre son petit grain de sel :

- *Il t'a suivi et a veillé sur toi pendant que tu étais inconsciente. Il tient vraiment à toi ce petit chat. Tu devrais lui pardonner ses erreurs*

- "Tais toi.." dis je à voix haute.

Je voulus me dégager de l'étreinte du brun pour me mettre debout mais il refusait de me lâcher. Pour lui, j'étais malade. Oui je l'étais. J'en avais conscience. Mais je ne voulais pas rester dépendante de lui! C'était juste de la fièvre. Probablement du au surmenage. Enfermée dans une pièce pendant une journée avec du gaz, savoir ce qui s'était passée avec Caty, la divinité qui partageait mon corps. C'était un peu trop pour l'humaine que j'étais. Et dans mon état, je me doutais bien que Nelson n'allait pas me laisser seule comme ça.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rose collectée: 1 de Epsio.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé Mer 2 Oct - 9:52

Alors que Kei se décide enfin de ce réveillé elle demande pourquoi l'homme chat était la, elle est un peu idiote ? Bien sur qu'il est la pour la surveillé. Après avoir demandé cela elle laisse une petite pause avant de dire autre chose, cette fois il n'avait pas vraiment compris, il n'avait rien dit encore.

- "Tais toi.."

- Toujours fâché ? Je n'ai pourtant encore rien dit tu sais.

Leur regard ce croise pendant une petite seconde avant que celui-ci ne s'écarte pour regardé dans un espace vide. Il n'avait plus envie de restez avec Kei, cela avait changez beaucoup trop de chose, puis c'est un peu a cause de son choix, si elle ne veut pas de lui il ira voir ailleurs.

- Ne t'en fais pas, je veille une dernière fois sur toi puis je m'en vais pour de bon.

Après tout il a des choses a faire maintenant qu'il est libre non ? Des choses plus ou moins légal a vrai dire, mais bon il y a le temps. Un silence s'installe, les couleurs de Kei était de nouveau présence, autant dire qu'elle n'avait plus d'assistance.

- On risque de jamais ce revoir, donc prend soin de toi. Bon courage pour Celesbe.

Il ne lui laisse pas vraiment le choix a vrai dire, il part de lui même pour une fois, il n'avait même pas regardez son visage une dernière fois, c'était mieux comme cela. Sur ce moment un peu étrange les deux personnage ne se sont plus croisé pendant un certain temps...


Suite : http://shouro-jidai.forumgratuit.be/t90-des-retrouvailles-inattendu#619
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une neige rouge. PV Kei - Terminé

Revenir en haut Aller en bas

Une neige rouge. PV Kei - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shouro Jidai :: Hors RP :: Archives :: RPs Terminés-